Isabelle Adjani, soutien indéfectible de Salman Rushdie

Trente ans après avoir lu un extrait des « Versets sataniques » aux César, l’actrice rend un nouvel hommage à l’écrivain visé par une fatwa et agressé vendredi.

Isabelle Adjani, entouree de Claudia Cardinale et de Jean-Pierre Aumont, lorsqu'elle cite Salman Rushdie sur la scene des Cesar, le 4 mars 1989 a Paris.
Isabelle Adjani, entourée de Claudia Cardinale et de Jean-Pierre Aumont, lorsqu’elle cite Salman Rushdie sur la scène des César, le 4 mars 1989 à Paris.© PIERRE VERDY, PIERRE VERDY / AFP

« Parce qu’on croyait révolues l’exclusion de l’artiste et sa condamnation à mort, permettez-moi de vous lire quelques lignes. » Récompensée pour sa performance dans le biopic Camille ClaudelIsabelle Adjani monte, en mars 1989, sur la scène du théâtre de l’Empire pour recevoir son césar de la meilleure actrice. En guise de discours de remerciement, la comédienne, alors âgée de 33 ans, choisit de lire un extrait des Versets sataniques (1988), œuvre de Salman Rushdie. Depuis la parution de ce livre, romançant la vie du prophète Mahomet, l’écrivain est la cible d’une fatwa de l’Iran. Après son agression vendredi dans l’État de New York, cette séquence de la 14e cérémonie des César a ressurgi sur les réseaux sociaux. Trente ans après cette lecture, Isabelle Adjani réitère son soutien à l’auteur auprès du Parisien, samedi 13 août.

L’actrice se remémore premièrement « les mots de sororité » de Simone Veil, sa voisine de siège, lors de cette grand-messe du cinéma français. Son « meilleur souvenir » de cette soirée, affirme Isabelle Adjani. « Un artiste est à défendre inlassablement. Quand l’artiste est opprimé, c’est la liberté de chacun qui est menacée », indique-t-elle, avant d’inviter à la lecture d’une lettre qu’elle a écrite à Salman Rushdie en 2018, dans le cadre de l’émission La Grande Librairie sur France 5. Un texte, « hélas, trop actuel ».

« Le danger du règne de la terreur »

Ne pouvant pas être présente sur le plateau, Isabelle Adjani avait enregistré quelques mots à destination de Salman Rushdie pour les besoins de l’émission présentée par François Busnel. En voix off, elle remerciait alors l’écrivain d’avoir « ouvert nos yeux sur l’imminence du danger d’un règne de la terreur » et saluait son « immense courage visionnaire ». « Vous écrivez pour que nous puissions rester libres », assurait dans son message la comédienne. En réaction, l’écrivain avait fait savoir qu’il se souvenait « très bien des propos d’Isabelle Adjani » en sa défense.

Isabelle Adjani, César 1989 de la Meilleure Actrice dans CAMILLE CLAUDEL from Académie des César on Vimeo.

Avec Le Point

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :