France : 12 ans ensemble, il apprend par des tiers que sa femme a construit deux maisons à Brazzaville

 France : 12 ans ensemble, il apprend par des tiers que sa femme a construit deux maisons à Brazzaville

C’est ce qu’on appelle un mariage de convenance et qui a pris de l’ampleur dans la diaspora congolaise de France. Les gens se mettent ensemble sans vraiment se faire confiance et chacun veille à ses propres intérêts et ceux de sa famille restée au pays. On comprend pourquoi les enfants issus de ce genre de couples finissent toujours dans les petits-boulots et ne vont pas loin dans les études. Après 12 ans de vie commune, un congolais a appris par la cousine de son épouse que cette dernière serait propriétaire de deux villas à Brazzaville alors que lui-même n’a rien au pays.

G A est dans tous ses états et ne comprend pas comment son épouse peut-elle être méchante à ce point! Lui qui se sacrifie tous les jours pour le bien-être de ses deux enfants et de son foyer se sent comme un idiot. L’une des cousines de son épouse lui a confirmé que cette dernière a bel et bien construit deux villas à Brazzaville mises en location.

En France, le couple joue les apparences dans les fêtes des congolais alors qu’au fond c’est la méfiance qui règne entre les deux. Dormir et se réveiller ensemble n’est plus synonyme de complicité et confiance, mais de convenance. Flore B, mère de deux enfants que GA a fait venir du Congo via le Maroc a montré ses griffes.

Quand GA a décidé de faire venir sa femme du pays, il s’attendait à autre chose que celle qu’il vient d’apprendre. Un autre déçu de la phrase « qui trouve une femme trouve le bonheur». Le congolais s’est toujours sacrifié pour son foyer et ne se faisait aucun soucis quand son épouse à un moment ne voulait même plus parler de son salaire. Surtout que Flore est une amoureuse de la Bible qu’elle ne cesse de lire chaque nuit et au réveil.

Encouragée par ses parents restés au pays, elle a d’abord acheté deux parcelles avant de se lancer dans les travaux sans en parler à son époux. Le couple prévoyait acheter un terrain commun pour y construire des appartements à louer.

Le Congolais a aussi appris avoir contribué indirectement à la construction de ses deux villas avec de l’argent qu’il envoyait à sa belle-famille croyant payer les frais sanitaires de sa belle mère toujours donnée malade. GA a fait asseoir ses deux enfants pour leurs expliquer les raisons de se demande de divorce avec leur maman. Pour lui, il n’était plus utile de vivre avec son propre ennemi.

Par Le Congolais.fr

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :