États-Unis-Ouragan Ian en Floride : les autorités craignent un nombre élevé de morts

Un bateau au milieu des maisons.

L’ampleur des dégâts est impressionnant à Fort Myers, en Floride, jeudi matin. Photo : Getty Images/Joe Raedle

Des vents violents, des vagues de plus de trois mètres et de la pluie en quantité. La tempête tropicale Ian s’est déchaîné en Floride dans la nuit de mercredi à jeudi, causant des inondations « catastrophiques » et, possiblement, des centaines de morts.

Carmine Marceno, le shérif du comté de Lee, a déclaré à l’émission Good Morning America sur les ondes du réseau ABC, qu’il y avait eu des milliers d’appels au 911 et qu’il pensait que le nombre de morts se chiffrerait « dans les centaines ».

Les sauvetages sont en cours, a-t-il dit, mais « nous ne pouvons toujours pas accéder à de nombreuses personnes dans les cours d’eau, les ponts sont compromis, et la route est vraiment très difficile. »

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a plus tard précisé que ce bilan n’avait pas été confirmé et qu’il s’agissait d’une estimation sur la base des appels reçus au 911. Il a ajouté que la Garde côtière des États-Unis a commencé les opérations de secours jeudi matin, dès que les vents s’étaient suffisamment calmés.

La tempête, qui a touché terre un peu après 15 h mercredi sur la côte ouest de la Floride, alors qu’elle était à ce moment un ouragan de catégorie 3, a été ramenée à un ouragan de catégorie 1 en fin de soirée mercredi et au rang de tempête tropicale à 5 h, jeudi, par le Centre national des ouragans (NHC).

Jeudi matin, les vents violents de la nuit se sont calmés et la pluie a cessé de tomber sur la côte ouest. Mais au plus fort de la tempête, Ian générait des vents soutenus de 241 kmh/h. Cela le place à égalité au cinquième rang des ouragans les plus puissants, en fonction de la force des vents, à avoir jamais matraqué les États-Unis.

Ravages de l’ouragan Ian en Floride

L’ouragan Ian a poursuivi sa course en Floride en laissant derrière lui des inondations monstres. Plus de deux millions 500 mille foyers sont sans électricité en ce moment. On en discute avec Jean-Sébastien Cloutier qui est à Daytona Beach, sur la côte atlantique de la Floride.

Des millions d’Américains dans le noir et dans l’eau

Le site web PowerOutage.us estime que plus de 2,5 millions de foyers n’avaient pas d’électricité tôt jeudi. Des comtés rapportent que plus de 50 % de leurs clients sont privés d’électricité. Le comté de Lee, qui comprend la ville de Fort Myers, est le plus touché avec 90 % des foyers sans électricité.

Un journaliste américain a publié sur son compte Twitter une vidéo des effets des vents forts durant le passage de Ian.Début du widget . Passer le widget?

I’ve been capturing video from this webcam in Fort Myers all day and I’ve put it into a Timelapse. Check out the storm surge rushing in! Crazy. #Ian #flwx pic.twitter.com/lj7a1wThga— Brennan Prill (@WxBrenn) September 28, 2022

Fin du widget . Retour au début du widget?

Un peu plus au nord, à Port Charlotte, le long de la côte du golfe de la Floride, l’onde de tempête a inondé une salle d’urgence au niveau inférieur d’un hôpital et les vents violents ont arraché une partie du toit de son unité de soins intensifs, a rapporté une médecin qui y travaille.

Le niveau de l’eau montait à l’unité de soins intensifs, forçant le personnel à évacuer les patients les plus malades de l’hôpital — dont certains étaient sous respirateurs — vers d’autres étages, a déclaré la médecin. Les membres du personnel ont utilisé des serviettes et des poubelles en plastique pour essayer d’éponger les dégâts.

L'eau est montée à mi-hauteur d'un panneau d'arrêt.

Les rues du centre-ville de Fort Myers ont été inondées lors du passage de l’ouragan Ian. Photo : Reuters/Marco Bello

Après l’État de la Floride, c’est au tour de la Georgie, de la Caroline du Sud, de la Caroline du Nord et de la Virginie de déclarer l’état d’urgence en prévision du passage de la tempête Ian.

Le NHC rappelle que même si Ian est rétrogradé au rang de tempête tropicale, il continuera de produire de forts vents, de la pluie abondante et d’importantes ondes de tempête.

À 5 h, les vents soufflaient à 100 km/h et la tempête se trouvait à 70 km au sud-est d’Orlando. La tempête se déplace à 13 km/h.

Des feux de circulation sont balancés par les forts vents au-dessus d'une rue déserte.

Les rues de la ville de Fort Myers, en Floride, étaient désertes avant l’arrivée de l’ouragan. Photo : Reuters/Marco Bello

Selon le service national de météorologie des États-Unis, certains secteurs de Tampa Bay ont déjà reçu plus de 30 centimètres de pluie.

La directrice de l’agence fédérale de gestion des situations d’urgence (FEMA), Deanne Criswell, a indiqué que Ian continuerait d’être une tempête très dangereuse pour les jours à venir.

L’ouragan Ian avait déjà frappé Cuba mardi, tuant deux personnes et plongeant l’île dans le noir.

La chaussée juste avant l'autoroute vers Sanibel est lourdement endommagée.

La chaussée juste avant l’autoroute vers Sanibel est lourdement endommagée après le passage de l’ouragan Ian, le jeudi 29 septembre 2022. Photo: AP/Douglas R. Clifford

De nombreux évacués

De nombreux comtés aux États-Unis ont émis des ordres d’évacuation obligatoire pour les zones côtières les plus vulnérables.

C’est le cas du comté de Hillsborough, où habite la Québécoise Marie-Claude Tremblay depuis six ans. La résidente de Tampa a trouvé refuge à l’intérieur des terres, dans la ville de Clermont, près d’Orlando.

Shawn Hulbert, 38 ans, se tient devant sa maison endommagée à la suite de l'ouragan Ian à Punta Gorda, en Floride, le 29 septembre 2022.

Shawn Hulbert, 38 ans, se tient devant sa maison endommagée à la suite de l’ouragan Ian à Punta Gorda, en Floride, le 29 septembre 2022. Photo : Reuters/Shannon Stapleton

Avant de partir, elle a protégé sa résidence, qui se trouve à quelques kilomètres de la côte. Il faut enlever tout ce qui traîne dans ta cour, le barbecue, les meubles de patio, ce qui pourrait voler au vent, il faut tout rentrer en dedans. Après, j’ai mis tout sur des étagères, comme mes albums photos, pour qu’ils soient épargnés s’il y a des inondations, a-t-elle raconté jeudi matin à l’émission Tout un matin sur les ondes de ICI Radio-Canada Première.

Mme Tremblay se prépare aussi à l’après-Ian et à d’éventuelles pannes d’électricité, qui pourraient durer des jours, voire des semaines. C’est beaucoup d’organisation, dit-elle.

Radio-Canada avec les informations de CNN et Associated Press

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :