Le cours du pétrole bondit de 5 % avant une réunion de l’Opep+

Alors que les pays exportateurs de pétrole et leurs alliés se réunissent mercredi 5 octobre, le cours du pétrole a augmenté de près de 5 % lundi 3 octobre.

Le cours du baril de petrole a bondi de 5 %, lundi 3 octobre.
Le cours du baril de pétrole a bondi de 5 %, lundi 3 octobre.© BEHROUZ MEHRI / AFP

Après le gaz et l’électricité, c’est au tour du prix du pétrole de flamber. Deux jours avant l’organisation d’une réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+ ), le cours du baril a bondi de 5 %, lundi 3 octobre. Ainsi, le baril de Brent de la mer du Nord qui sera livré en décembre a enregistré une augmentation de 4,31 %, pour atteindre 88,81 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain gagnait, lui, 4,92 %, montant à 83,40 dollars, peu après avoir bondi de plus de 5 %. Cela laisse présager une réduction plus drastique de production.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+), au premier rang desquels la Russie, « envisage de procéder à sa plus importante réduction de production depuis la pandémie » de Covid-19 pour contrer la chute des cours, affirme Victoria Scholar, analyste chez Interactive Investor. Les deux références du pétrole ont en effet enregistré de lourdes pertes pendant le mois de septembre (- 8,8 % pour le Brent et – 11,2 % pour le WTI), lestées par l’attention portée aux craintes croissantes d’une récession dans les pays consommateurs.

Des objectifs de production en nette baisse

L’alliance a annoncé que sa réunion du mercredi 5 octobre se tiendrait en présentiel à Vienne, une première depuis mars 2020 et l’émergence de la pandémie, alimentant les rumeurs de coupes substantielles de sa production. « Les membres du groupe ont déjà entamé des discussions sur une réduction des quotas de production qui se situerait entre 500 000 et un million de barils par jour », souligne Stephen Brennock, de PVM Energy. Victoria Scholar évoque pour sa part « plus d’un million de barils par jour pour compenser les récentes baisses » de cours.

La décision du groupe est particulièrement scrutée par le marché. « Une surprise pourrait provoquer un mouvement significatif sur le marché du pétrole, tandis que si le groupe décide d’agir conformément aux attentes, nous pourrions assister à une poursuite de la reprise » des prix, commente Walid Koudmani, analyste chez XBT.

Déjà en septembre, face aux craintes de récession, l’Opep+ avait légèrement abaissé son objectif (de 100 000 barils), pour la première fois depuis plus d’un an, et s’était dit prêt à faire plus. En outre, les principales banques centrales s’empressent de relever les taux pour contenir l’inflation, « assombrissant encore le tableau de la demande à court terme », remarque Stephen Brennock.

La force du dollar a également pesé sur la demande de pétrole, rappellent les analystes. Le brut s’échangeant en dollars, un billet vert fort réduit le pouvoir d’achat des investisseurs étrangers utilisant d’autres devises, et donc la demande.

Par Le Point avec AFP

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “Le cours du pétrole bondit de 5 % avant une réunion de l’Opep+”

  1. Bouesso Says:

    Encore un autre scénario cours de l’or noir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :