L’effort envolé

De longues heures j’ai courbé l’échine

Pour une maison tombée vite en ruine

Sous la violence d’un ouragan dévastateur

M’ayant causé sans pitié tous les malheurs

À peine deux maigres années sous mon toit

Aujourd’hui je deviens un simple sans-logis

Quémandant une assistance municipale

Avant d’attendre la main gouvernementale

Devant la désolation des biens irrécupérables

Et de la boue couvrant mes effets personnels

Je suis sans force pour les efforts accomplis

Je me sens malheureux et complétement démuni

Bernard NKOUNKOU BOUESSO

Étiquettes : , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :