Guerre en Ukraine : Poutine assure qu’il faudra « trouver un accord » pour y mettre fin

Dix mois après son invasion de l’Ukraine, Poutine évoque la fin du conflit et exprime ses doutes sur la « confiance » que Moscou peut accorder à ses interlocuteurs.

Jeudi 8 decembre, Vladimir Poutine s'est dit determine a viser les infrastructures energetiques ukrainiennes.
Jeudi 8 décembre, Vladimir Poutine s’est dit déterminé à viser les infrastructures énergétiques ukrainiennes.© TOM GRIMBERT / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Un accord sera nécessaire « au final » pour mettre un terme au conflit en Ukraine, a affirmé, vendredi 9 décembre, Vladimir Poutine, tout en exprimant des doutes sur la « confiance » que Moscou peut, selon lui, accorder à ses interlocuteurs. « Comment trouver un accord ? Et peut-on s’entendre avec quelqu’un ? Et avec quelles garanties ? C’est évidemment toute la question […] Mais au final, il faudra trouver un accord. J’ai déjà dit à plusieurs reprises que nous sommes prêts à ces arrangements, nous sommes ouverts, mais cela nous oblige à réfléchir pour savoir à qui nous avons affaire », a déclaré le président russe, en marge d’un sommet régional au Kirghizistan.

Vladimir Poutine réagissait à de récents propos de l’ex-chancelière allemande, Angela Merkel, qui a estimé que l’accord de Minsk de 2014 entre Moscou et Kiev, signé sous l’égide de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), avait donné du temps à l’Ukraine pour se renforcer en cas de conflit armé avec la Russie. « L’accord de Minsk de 2014 était une tentative de donner du temps à l’Ukraine. Elle en a profité, comme on le voit aujourd’hui. L’Ukraine de 2014-2015 n’est pas l’Ukraine d’aujourd’hui. […] Comme on l’a vu début 2015, Poutine aurait pu facilement l’écraser à l’époque », a-t-elle affirmé au journal Die Zeit.

Vladimir Poutine s’est dit « déçu » par ces propos. « Cela soulève évidemment la question de la confiance. Et la confiance est quasiment à zéro, et après de telles déclarations la question est bien sûr la suivante : Comment trouver un accord ? Et peut-on s’entendre avec quelqu’un ? Et avec quelles garanties ? » « Peut-être que nous aurions dû commencer tout cela plus tôt [l’offensive en Ukraine]. Mais nous comptions en fait sur la possibilité de trouver une entente dans le cadre des accords de Minsk », a-t-il encore ajouté.

Par Le Point avec AFP

Étiquettes : , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :