Archive for the ‘Médias’ Category

Quelques épisodes de l’actualité africaine au quotidien

mai 23, 2019

 

 

Publiée le 23 mai 2019 par TV5/Afrique

Mauritanie: appels à la libération de deux blogueurs détenus depuis deux mois

mai 22, 2019

 

Amnesty International a appelé mercredi les autorités mauritaniennes à libérer deux jeunes blogueurs proches de l’opposition arrêtés il y a deux mois et poursuivis pour «dénonciation calomnieuse» envers le chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz, alors que l’élection présidentielle se tiendra le 22 juin.

De leur côté, les avocats d’Abderrahmane Ould Wedadi et Cheikh Ould Jiddou, arrêtés le 22 mars et inculpés le 27 mars, ont annoncé la saisie du Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire «afin de faire reconnaître le caractère illégal de leur détention et pour demander leur libération immédiate».

Les deux jeunes blogueurs reprenaient depuis plusieurs mois sur Facebook des informations de la presse étrangère «relatives au potentiel gel d’un compte bancaire par les autorités de Dubaï qui appartiendrait au chef de l’Etat mauritanien», ont rappelé mardi dans un communiqué les avocats, Brahim Ould Ebetty et Henri Thulliez. Le président mauritanien, interrogé le 5 mars par la presse sur cette affaire, avait affirmé qu’il «s’agissait d’une rumeur qui finira par s’estomper». Selon leurs avocats, «surtout les deux blogueurs enquêtaient depuis plusieurs années sur une escroquerie immobilière basée sur le système de Ponzi, touchant plusieurs milliers de familles et qui aurait bénéficié à des proches du président sans que l’auteur principal présumé ne soit jamais inquiété par la justice». La personne visée est un chef religieux, cheikh Ridha al-Saïdi, qui a acheté à crédit à des milliers de Mauritaniens des centaines de maisons, terrains, véhicules et bétail à des prix très supérieurs à leur valeur réelle, pour les revendre ensuite bien en-dessous du prix du marché, mais sans jamais les rembourser. Des associations de créanciers du religieux se sont constituées pour réclamer leur dû, manifestant devant sa concession située dans la banlieue nord de la capitale, sans jusqu’à présent saisir la justice.

Amnesty International a pour sa part appelé dans un communiqué les autorités à «libérer immédiatement et sans condition deux célèbres blogueurs détenus depuis deux mois uniquement pour avoir dénoncé sur Facebook des faits présumés de corruption dans le pays», les appelant à «s’ouvrir aux débats et à la critique». «Le respect et la protection du droit à la liberté d’expression devraient être une de leurs priorités, l’élection présidentielle étant prévue le mois prochain», a souligné l’organisation.

Ancien général arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 2008, élu en 2009 puis réélu en 2014, Mohamed Ould Abdel Aziz ne peut se représenter au terme de son second mandat. Pour lui succéder, le parti au pouvoir a désigné comme candidat un autre ancien général, son compagnon de toujours, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Panorama de l’actualité africaine

mai 20, 2019

 

 

Publiée le 20 mai 2019 par TV5/Afrique

Congo-Diaspora: Procès Ambassadeur Rodolphe Adada contre le site Sacer-info à Paris

mai 20, 2019

 

Publiée le 18 mai 2019 par Brazzanews.fr

Actualité africaine au quotidien

mai 16, 2019
Publiée le 16 mai 2019 par TV5/Afrique

Gala de l’actualité africaine

mai 14, 2019

 

Publiée le 14 mai 2019 par TV5/Afrique

Faits d’actualité africaine

mai 12, 2019

 

 

Publiée le 12 mai 2019 par TV5/Afrique

Au cœur de l’actualité africaine

mai 3, 2019
Publiée le 3 mai 2019 par TV5/Afrique

Vatican: Le pape remet le prix Ratzinger à Marianne Schlosser et Mario Botta

novembre 17, 2018

Le Pape entouré par Marianne Schlosser et Mario Botta, le 17 novembre 2018.
Le Pape a reçu ce matin les lauréats du prix Ratzinger, décerné cette année à deux personnalités, la théologienne allemande Marianne Schlosser, spécialiste de saint Bonaventure, et l’architecte suisse Mario Botta, connu notamment pour avoir conçu de nombreuses églises, parmi lesquelles la cathédrale d’Evry en France. Cette remise de prix a aussi été l’occasion pour le Pape François de redire son estime pour son prédécesseur Benoît XVI.

 

Le Pape François a salué l’organisation de ce prix qui permet de faire fructifier l’héritage culturel et spirituel de Joseph Ratzinger, développé tout au long de son long service de l’Église, avec un esprit qui «regarde avec conscience et avec courage les problèmes de notre temps, et sait tirer de l’écoute de l’Écriture dans la tradition vivante de l’Église la sagesse nécessaire pour un dialogue constructif avec la culture d’aujourd’hui».

Le Pape a salué le fait qu’une nouvelle fois, quelques années après Anne-Marie Pelletier, une femme soit récompensée par le prix Ratzinger. La lauréate de cette année, Marianne Schlosser est une laïque allemande reconnue pour ses travaux sur la spiritualité de saint Bonaventure, qui fut le sujet de thèse de Joseph Ratzinger il y a plus de 60 ans.  À travers elle est mise en valeur la contribution féminine dans le domaine de la théologie, une discipline qui fut longtemps considérée comme un territoire réservé pour le clergé. Mais François a souligné que, ces dernières décennies, les proclamations de Thérèse d’Avila, Catherine de Sienne, Thérèse de Lisieux et Hildegarde de Bingen comme docteurs de l’Église ont été des signes très importants de la place des femmes «aux plus hauts sommets de l’intelligence de la foi». Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI ont adressé un signe clair en décidant de proclamer ces doctorats.

Le Pape François aussi salué la remise du prix à l’architecte Mario Botta, car «les édifices sacrés ont été un rappel concret à Dieu et aux dimensions de l’esprit partout où l’annonce chrétienne s’est diffusée dans le monde». Le travail des architectes d’espace sacré doit donc être «reconnu et encouragé par l’Église» a insisté le Pape, afin de lutter contre deux tendances contemporaines : «l’oubli de la dimension spirituelle» et «la déshumanisation des espaces urbains». Cet architecte de 75 ans, attaché au lien entre éthique et esthétique dans l’élaboration des bâtiments, est connu pour ses nombreuses conceptions d’églises, notamment la cathédrale de la Résurrection à Évry, en région parisienne. Cette cathédrale consacrée en 1995 fut la seule à être construite au XXe siècle en France.

Vaticannews.va par Cyprien Viet – Cité du Vatican

Roumanie: décès en prison du commandant de « l’enfer du silence » communiste

novembre 5, 2018

Un ancien chef de prison communiste, Alexandru Visinescu, premier Roumain condamné à 20 ans de réclusion pour « crimes contre l’humanité », est mort derrière les barreaux lundi à l’âge de 93 ans, a annoncé l’administration pénitentiaire.

M. Visinescu avait été reconnu coupable en 2016, plus de 25 ans après la chute du régime communiste et du dictateur Nicolae Ceausescu, d’avoir soumis à un « régime d’extermination » les détenus politiques de l’un des pénitenciers les plus terribles de la Roumanie communiste, à Ramnicu Sarat (est).

Au moins quatorze détenus sont morts pendant qu’il dirigeait l’établissement, entre 1956 et 1963, dans cette prison surnommée l' »enfer du silence », où chaque prisonnier était enfermé seul dans une cellule, soumis à des sanctions cruelles et interdit d’adresser la parole à qui que ce soit.

Décrit comme une « brute » lors du procès, le premier du genre en Roumanie, M. Visinescu n’avait jamais exprimé de regrets ou demandé pardon aux victimes, affirmant avoir simplement « obéi aux ordres » de ses supérieurs et respecté les lois en vigueur.

Un autre ancien tortionnaire communiste, Ioan Ficior, pour sa part condamné en 2017 à 20 ans de réclusion pour « crimes contre l’humanité », est mort en prison en septembre.

La justice roumaine avait longtemps rechigné à se pencher sur les crimes du communisme avant d’accepter les premières plaintes visant des commandants de prison, plus de 20 ans après la chute de ce régime.

Au total, plus de 600.000 Roumains ont été condamnés et emprisonnés pour des motifs politiques entre 1945 et 1989, selon le Musée mémorial des victimes du communisme de Sighet.

Romandie.com avec(©AFP / (05 novembre 2018 16h36)