Posts Tagged ‘Abou Sayyaf’

Un Allemand décapité par des islamistes aux Philippines (officiel)

février 27, 2017

Manille – Les islamistes philippins d’Abou Sayyaf ont décapité un septuagénaire allemand enlevé à bord de son voilier l’an dernier dans le sud des Philippines, a confirmé lundi le gouvernement à Manille.

Le SITE Intelligence Group, spécialisé dans la surveillance des sites internet islamistes, avait rapporté qu’une vidéo postée par le groupe extrémiste montrait un membre d’Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements crapuleux, en train d’assassiner Jürgen Kantner avec un couteau.

Peu après la publication de cette vidéo, un responsable gouvernemental, Jesus Dureza, a confirmé la mort de l’Allemand âgé de 70 ans.

« Nous avons fait de notre mieux (pour le sauver), mais en vain », a-t-il affirmé.

Des responsables militaires dans le sud du pays ont affirmé que le corps de l’Allemand n’avait pas encore retrouvé.

Abou Sayyaf, accusé d’être à l’origine des pires attaques terroristes de l’histoire de l’archipel, avait exigé avant dimanche le versement d’une rançon de 30 millions de pesos (560.000 euros) pour libérer son otage.

L’armée philippine avait annoncé le 7 novembre avoir découvert le Rockall, le voilier de Jürgen Kantner, dérivant dans le sud des Philippines. La dépouille de sa compagne, Sabine Merz, avait été découverte à bord, présentant une blessure par balle.

Le couple avait déjà été enlevé en 2008 par des pirates somaliens dans le golfe d’Aden et retenu pendant 52 jours. L’AFP avait interviewé le couple en 2009 au sujet de cette épreuve et Jürgen Kantner avait expliqué qu’il ne renoncerait jamais à naviguer.

Basé dans les îles reculées du sud des Philippines où la majorité des habitants sont musulmans, Abou Sayyaf a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI).

Il a extorqué des millions de dollars de rançon en enlevant des otages étrangers et chrétiens et les analystes jugent qu’il s’agit plus d’un groupe crapuleux que d’un mouvement idéologique.

Abou Sayyaf a exécuté deux Canadiens, en avril et en juin, lorsque les millions de dollars de rançon demandés n’avaient pas été versés.

Abou Sayyaf est une ramification extrémiste de l’insurrection séparatiste musulmane qui a fait plus de 100.000 morts depuis les années 1970 dans ce pays d’Asie du Sud-Est composé à très grande majorité de catholiques fervents.

Considéré comme une organisation terroriste par Washington, il a été fondé au début des années 1990 avec des financements du réseau Al-Qaïda.

En 2014, les islamistes d’Abou Sayyaf avaient enlevé un autre couple d’Allemands sur leur yacht dans le sud des Philippines. Ils les avaient relâchés six mois plus tard en affirmant avoir reçu les 250 millions de pesos exigés (4,6 millions d’euros).

Romandie.com avec(©AFP / 27 février 2017 13h57)             

Philippines: Une Allemande tuée, son compagnon enlevé

novembre 7, 2016

Manille – Le groupe islamiste Abou Sayyaf, spécialisé dans les enlèvements crapuleux, est soupçonné d’avoir tué une Allemande et enlevé son compagnon au large du sud des Philippines, a annoncé lundi l’armée philippine.

Un commandant d’Abou Sayyaf, qui a extorqué des millions de dollars de rançon en enlevant des étrangers et a récemment tué deux otages canadiens, a revendiqué la responsabilité de la dernière attaque en date, a déclaré à l’AFP le porte-parole régional de l’armée Filemon Tan.

L’armée a retrouvé le yacht du couple, avec à bord, le corps nu d’une femme blanche, touchée par balle.

Un commandant islamiste a revendiqué l’attaque dans un enregistrement, sur lequel on pouvait aussi entendre l’otage allemand. L’homme s’est présenté sous le nom de Jurgen Kantner, 70 ans, déclarant que sa compagne s’appelait Sabine, selon le major Tan.

Nous essayons, avec les autorités philippines, de comprendre ce qu’il s’est passé, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères allemand Martin Schafer. Nous devons établir les faits, voir si ce que les médias racontent est vrai.

Il semblerait que le couple ait déjà été victime de preneurs d’otages.

Jurgen Kantner et sa femme Sabine Merz avaient été enlevés en 2008 par des pirates somaliens dans le golfe d’Aden et retenus pendant 52 jours.

L’AFP avaient interviewé le couple en 2009 au sujet de cette épreuve et Jurgen Kantner avait expliqué qu’il ne renoncerait jamais à naviguer.

Mon bateau, c’est ma vie et je ne veux pas le perdre, rien de plus. Je n’en ai rien à faire des pirates et des gouvernements, avait-il dit alors que le couple était revenu en Somalie pour récupérer son bateau, le Rockall.

L’armée philippine a publié lundi la photographie du Rockall, ajoutant qu’il arborait le drapeau allemand.

Le major Tan a ajouté avoir retrouvé à bord des passeports au noms de Kantner et Merz. L’identité de la victime doit encore être confirmée bien que la photographie dans le passeport de Mme Merz semble lui correspondre, a-t-il ajouté.

Le groupe Abou Sayyaf, qui est basé dans le sud des Philippines, a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (EI).

Il a survécu à plus de dix années d’offensives de l’armée philippine soutenues par les Etats-Unis et ces dernières années, s’est livré à une lucrative campagne d’enlèvements.

En 2014, les islamistes d’Abou Sayyaf avaient enlevé un autre couple d’Allemands sur leur yacht dans le sud des Philippines. Ils les avaient relâchés six mois plus tard en affirmant avoir reçu les 250 millions de pesos exigés (4,6 millions d’euros).

La semaine dernière, l’ambassade des Etats-Unis avait prévenu que les islamistes prévoyaient d’enlever des touristes étrangers dans le centre des Philippines, à 500 kilomètres de leur terrain de chasse habituel.

Romandie.com avec(©AFP / 07 novembre 2016 13h55)

Assaut contre Abou Sayyaf qui retient trois otages, dont un Suisse

février 10, 2014

L’armée philippine a annoncé avoir tué six membres du groupe islamiste Abou Sayyaf qui retient trois otages étrangers, dont un Suisse, dans le sud de l’archipel. Les otages sont toujours vivants, a assuré un responsable militaire.

L’armée a lancé l’assaut samedi sur un village reculé de l’île de Jolo, près duquel se cachent des dizaines de membres du groupe lié à Al-Qaïda. Les soldats, assistés des forces de police et de milices gouvernementales, ont agi sur des informations transmises par des habitants du secteur, a indiqué le colonel Jose Johriel Cenabre.

Six militants ont été tués et six autres blessés lors de l’assaut qui a duré une quinzaine de minutes, et que le responsable militaire a qualifié de « frappe chirurgicale ». Une cinquantaine de rebelles sont parvenus à s’enfuir.

Otages vivants
On ignore si les otages étaient avec les rebelles lorsque les combats ont éclaté, a indiqué Jose Johriel Cenabre. « Mais je peux vous assurer que selon nos renseignements, ils sont toujours vivants et gardés sur l’île », a-t-il dit.

Les membres d’Abou Sayyaf avaient enlevé en février 2012 deux ornithologues amateurs, un Néerlandais et un Suisse, sur l’archipel de Tawi-Tawi, près de Jolo. Le taxidermiste saint-gallois, aujourd’hui âgé de 48 ans, et son compagnon d’infortune s’étaient rendus dans la zone pour observer des espèces d’oiseaux en voie de disparition.

Un Japonais est retenu, lui, depuis juillet 2010, date à laquelle il avait été enlevé sur l’île voisine de Pangutaran.

Attentats et enlèvements
Fondée au début des années 1990, l’organisation Abou Sayaf a commis plusieurs attentats meurtriers, dont l’incendie d’un ferry au large de Manille en février 2004 qui avait fait 116 morts. Elle est aussi à l’origine d’une prise d’otages le 23 avril 2000 de 21 personnes, dont dix touristes occidentaux, sur l’île malaisienne de Sipadan, libérés contre des millions de dollars.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) déconseille « les déplacements dans tout l’archipel » de Sulu, où se situe Jolo, précisant que « le risque d’enlèvement est réel dans l’ensemble de (cet) archipel ». Il déconseille également de se rendre dans la région de mindanao (sud).

Romandie.com