Posts Tagged ‘Abou Sofiane’

Abou Sofiane détaille le « tableau de chasse » VIP de Zahia Dehar dans un livre

mai 13, 2015
Abou Sofiane

Abou Sofiane

« Au mini­mum une dizaine de person­na­li­tés »

Abou Sofiane, accusé d’avoir été le proxé­nète de Zahia, sort un livre dans lequel il entend donner sa version des choses. Il a ainsi dressé une liste des person­na­li­tés avec qui la jeune femme aurait eu des rela­tions privi­lé­giées…

C’est en 2010 qu’a éclaté l’af­faire Zahia, mais les retom­bées de celles-ci se font ressen­tir encore aujourd’­hui. Dans un ouvrage auto­bio­gra­phique paru hier, Abou Sofiane, accusé d’avoir été le proxé­nète de la jeune femme, tente de présen­ter sa version des faits et d’éta­blir qu’a­vant même de le connaître, elle avait déjà des rela­tions tari­fées avec des personnes haut placées. Dans Zahia m’a tué ?, Mon combat pour la vérité (Neva Editions), il raconte ainsi qu’outre Karim Benzema et Franck Ribéry, qui ont été relaxés par le tribu­nal correc­tion­nel de Paris, « elle a couché avec au mini­mum une dizaine de person­na­li­tés, en allant du chan­teur à l’ani­ma­teur télé sans oublier des chefs d’en­tre­prise et des hommes poli­tiques de premier plan ».

Pour Abou Sofiane, Zahia « a un tableau de chasse aussi appé­tis­sant que sa bouche ». Sans dévoi­ler le moindre nom, cet ancien candi­dat de la Nouvelle Star et habi­tué du monde de la nuit donne néan­moins quelques indices. Il mentionne ainsi « un chan­teur de variété française célèbre dans les années quatre-vingt qui a déjà eu des problèmes avec la justice ». Il assure égale­ment que Zahia a eu une rela­tion « non tari­fée » avec « un anima­teur télé très à la mode, qui possède un vrai capi­tal de sympa­thie auprès du grand public, sur une chaîne hert­zienne ». D’après Abou Sofiane, Zahia aurait égale­ment été « jetée de son appar­te­ment comme une malpropre » par un « rappeur français très connu » quand elle « lui a parlé d’argent » alors qu’ils s’apprê­taient à avoir une rela­tion sexuelle. Abou Sofiane évoque par ailleurs « les nombreux dépu­tés [qui] avaient son numéro »…

Presque cinq ans après l’af­faire, Abou Sofiane se rappelle au souve­nir de Zahia alors qu’un nouveau déve­lop­pe­ment judi­ciaire vient d’avoir lieu. Condamné l’an dernier à deux ans de prison dont un avec sursis pour proxé­né­tisme, Abou Sofiane avait fait appel du juge­ment. Le procès en appel a lieu en ce moment même et hier, mardi 12 mai, l’avo­cat géné­ral a requis contre lui trois ans de prison, dont la moitié avec sursis, et 15 000 euros d’amende.

Voici.fr par La Rédaction