Posts Tagged ‘Abruzzes’

Violente avalanche en Italie: un hôtel enseveli

janvier 19, 2017

 

Un luxueux hôtel de montagne a été englouti par la neige, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans la région des Abruzzes, en Italie. A l’intérieur, se trouvaient une trentaine de clients et membres du personnel. Le point sur la situation.

A ce stade, le bilan n’a pas encore pu être établi, mais les secours redoutent déjà « beaucoup de morts ». Un hôtel de l’Italie centrale a été enseveli sous une avalanche, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans une région -les Abruzzes- située à une centaine de kilomètres des secousses sismiques de mercredi.

Deux personnes ont pu être secourues, alors qu’une trentaine de personnes se trouvaient dans l’hôtel. Ce que l’on sait de la catastrophe.

Un bilan incertain

Lorsque l’avalanche s’est abattue sur cet hôtel isolé en montagne, une trentaine de clients et de membres du personnel se trouvaient à l’intérieur, selon la Protection civile. La violence du choc était telle que l’hôtel « s’est déplacé sur une dizaine de mètres », a indiqué sur sa page Facebook Antonio Di Marco, le président de la province.

En raison de conditions météo difficiles, l’accès au site a été rendu complexe pour les secours, contraints d’évoluer à ski dans une zone où la neige atteint par endroit les deux mètres d’épaisseur. Les premiers arrivés sur les lieux ont commencé à déblayer à la pelle, tandis que la colonne mobile des secours, se frayant lentement un chemin dans la montagne, est arrivée en fin de matinée aux abords de l’hôtel.

L'accès des véhicules de secours est ralenti par l'épaisse quantité de neige tombée sur la région.

L’accès des véhicules de secours est ralenti par l’épaisse quantité de neige tombée sur la région. MaxPPP/dpa/picture-alliance

Dans la matinée, un hélicoptère et un véhicule à chenilles ont pu être mobilisés.

« Il y a beaucoup de morts », a prévenu Antonio Crocetta, un des chefs des secouristes. Deux personnes ont été retrouvées et secourues, alors qu’elles se trouvaient en état d’hypothermie, et une troisième a pu être extraite, selon les secouristes.

« Je suis sain et sauf parce que j’étais sorti prendre quelque chose dans la voiture », a déclaré l’un des survivants, Giampiero Parate à la télévision Rai. Enseveli par l’avalanche, cet homme de 38 ans a réussi à s’extraire et à gagner sa voiture, où les secours l’ont retrouvé et transporté à l’hôpital. Mais son épouse et leurs deux enfants étaient toujours sous les décombres.

Un lien avec le séisme de la veille?

L’hôtel Rigopiano, quatre étoiles, est isolé en montagne près de Farindola, dans les Abruzzes. Une zone qui se trouve à une centaine de kilomètres des épicentres des secousses sismiques qui ont frappé le pays mercredi. Il est encore impossible de savoir si cette avalanche a été déclenchée par l’une de ces secousses, fortement ressenties à Rome, à près de 180 km d’Amatrice, et dans tout le centre de la péninsule.

L'hôtel Rigopiano, situé près de Farindola, dans les Abruzzes, a été touché par une avalanche ce jeudi. (Capture d'écran)

L’hôtel Rigopiano, situé près de Farindola, dans les Abruzzes, a été touché par une avalanche ce jeudi. (Capture d’écran)

Google Maps

La télévision publique italienne a diffusé des images du hall de l’hôtel, dont une partie semble intacte mais l’autre encombrée d’un amas de neige et de roches.

Comment va évoluer la situation?

La météo italienne prévoit des conditions toujours difficiles pour la journée de jeudi, après plusieurs jours de grand froid et d’importantes chutes de neige. Le chef de la Protection civile, Fabrizio Curcio, n’a pas caché qu’entre la neige et les secousses, ses troupes devaient faire face, de front, à deux événements exceptionnels exigeant des réponses opposées. « Pour la météo, on demande aux habitants de rester chez eux, mais à cause du séisme, ils devraient quitter leur logement », a-t-il développé.

La veille de la catastrophe, une série de secousses allant jusqu’à une magnitude 5,7 ont frappé mercredi le centre de l’Italie, réveillant, dans une zone touchée actuellement par des chutes de neige historiques, le traumatisme des séismes plus puissants d’août et d’octobre. Au moins une personne a été retrouvée morte, et une autre est portée disparue ce jeudi matin.

Par LEXPRESS.fr avec AFP