Posts Tagged ‘accidents’

Les accidents d’avions les plus meurtriers en Russie depuis 2000

février 11, 2018

Des policiers près du lieu du crash d’un avion militaire russe dans la mer Noire près de Sotchi, dans le sud de la Russie, le 27 décembre 2016 / © AFP/Archives / VASILY MAXIMOV

Voici un rappel des accidents d’avion les plus meurtriers intervenus depuis 2000 en Russie, après qu’un avion de ligne russe transportant 71 personnes s’est écrasé dimanche peu après son décollage de l’aéroport Domodedovo de Moscou.

– 2016 –

Le 25 décembre, 92 morts dans la chute en mer Noire d’un avion militaire russe peu après son décollage d’Adler, au sud de la station balnéaire de Sotchi. Le Tupolev Tu-154 effectuait un vol de routine à destination de la base aérienne russe de Hmeimim, dans le nord-ouest de la Syrie. Parmi les victimes figuraient plus de 60 membres des choeurs de l’Armée Rouge.

Le 19 mars, 62 morts lors du crash à l’atterrissage d’un Boeing 737-800 de la compagnie émiratie flydubai à l’aéroport de Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie. L’avion en était à sa seconde tentative d’atterrissage dans de mauvaises conditions de visibilité quand il s’est écrasé.

– 2013 –

Le 17 novembre, 50 morts dans le crash d’un Boeing 737 de la compagnie russe Tatarstan, en provenance de Moscou, à l’aéroport de Kazan, dans la république russe du Tatarstan (Volga). L’avion était entré en service en 1990 et avait été exploité par sept compagnies au total, mais une erreur de pilotage est évoquée par les autorités russes.

– 2010 –

Le 10 avril, 96 morts dont le président polonais Lech Kaczynski et des hauts responsables politiques et militaires polonais se rendant aux cérémonies du 70e anniversaire du massacre de Katyn, lorsqu’un Tupolev-154 s’écrase en tentant d’atterrir près de Smolensk (ouest de la Russie). Le crash est attribué aux mauvaises conditions météorologiques ainsi qu’à des erreurs des pilotes polonais et des contrôleurs aériens russes.

– 2008 –

Le 14 septembre, 88 morts lorsqu’un Boeing-737-500 de la compagnie Aeroflot s’écrase dans l’Oural russe peu avant d’atterrir à Perm. L’agence fédérale russe du transport aérien annonce onze jours après l’accident la suspension de l’exploitation des Boeing de ce type en raison des difficultés de navigation rencontrées par les pilotes.

– 2006 –

Le 9 juillet, 125 morts dans l’accident à l’atterrissage d’un Airbus A310 de la compagnie aérienne russe Sibir à Irkoutsk (Sibérie). L’hypothèse d’une panne du système hydraulique de commande des freins de l’Airbus est évoquée.

Le 3 mai, 113 morts dans la chute en mer Noire d’un Airbus A320 de la compagnie arménienne Armavia peu avant l’atterrissage à l’aéroport de Sotchi (sud de la Russie) dans des conditions météorologiques mauvaises.

– 2001 –

Le 3 juillet, 145 morts lors de la chute d’un TU-154 de la compagnie VladivostokAvia près d’Irkoutsk (Sibérie orientale) à la suite d’une erreur de pilotage.

Romandie.com avec(©AFP / 11 février 2018 16h27)

2017, année la plus sûre pour le transport aérien (études)

janvier 2, 2018

Washington (Pays-Bas) – L’année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien mondial depuis 1946 et l’établissement de statistiques sur les accidents d’avions, ont indiqué deux agences spécialisées dans ce type de catastrophes dans leurs rapports publiés lundi.

Avec un total de dix accidents impliquant des avions de transport de passagers civils, qui ont fait 44 morts, 2017 « est l’année la plus sûre de tous les temps tant par le nombre d’accidents qu’en termes de victimes », indique l’Aviation Safety Network (ASN), un site spécialisé dans ce type de catastrophes, rappelant qu’en 2016 il y avait eu un total de 16 accidents pour 303 victimes.

Les statistiques de l’ASN publiées lundi ne concernent toutefois que les appareils commerciaux civils de transport de passagers et de fret homologués pour transporter au moins 14 passagers ou plus. L’accident du 7 juin dernier impliquant un avion de transport militaire de l’armée birmane qui a fait 122 morts n’est ainsi pas inclus dans ces statistiques.

L’accident le plus meurtrier pour un avion de transport civil est celui qui a fait 12 morts au Costa Rica le 31 décembre, le dernier jour de l’année considérée.

Cinq des accidents recensés concernaient des avions de transport de fret et cinq des avions de transport de passagers. L’ASN précise que, selon ses chiffres provisoires, il y a eu 36,8 millions de vols en 2017, ce qui aboutit à un ratio d’un accident d’avion mortel pour 7,360 millions de vols de transport de passagers.

Si l’ensemble des accidents incluant les appareils militaires et les vols non commerciaux sont pris en compte, le nombre de victimes grimpe à 230 avec un total de 24 accidents, indique-t-on de même source, ce qui en fait toujours l’année la plus sûre dans l’histoire de l’aviation, selon l’ASN.

Aviation Safety Network fait partie de la Flight Safety Foundation (Fondation pour la sécurité du transport aérien), une association à but non lucratif qui depuis 1947 oeuvre à l’amélioration de la sécurité du transport aérien.

– Année ‘exceptionnelle

« L’année écoulée a encore été exceptionnelle pour la sécurité dans l’aviation civile », a par ailleurs souligné Adrian Young, chercheur de l’agence néerlandaise To70, spécialisée dans l’aviation, qui a publié une autre étude concentrée sur les appareils de plus de 5,7 tonnes transportant des passagers.

L’avion reste donc le moyen de transport le plus sûr: la probabilité de mourir dans un accident d’un avion commercial est désormais d' »une chance sur 16 millions », selon M. Young, alors que le trafic aérien a grimpé de 3% en 2017 par rapport à 2016.

Le rapport de l’agence To70, présente en Europe, Australie, Asie et Amérique Latine, a toutefois souligné que malgré les « bonnes nouvelles », le taux d’accidents mortels extrêmement bas de cette année doit être considéré comme un « coup de chance ».

« Statistiquement, sur plus de trente millions de vols, il y a peu de différence entre deux ou dix accidents », a souligné Adrian Young, pour qui les nombreux appareils électroniques dans les valises des voyageurs sont sources d’inquiétude à cause du risque d’inflammation ou d’explosion des batteries lithium-ion.

Romandie.com avec (©AFP / 02 janvier 2018 13h04)

Iran: 700 morts sur les routes en deux semaines

avril 4, 2017

 

Embouteillage à Téhéran, le 12 septembre 2015 en Iran / © AFP/Archives / ATTA KENARE

Quelque 700 personnes ont été tuées pendant le nouvel an perse sur les routes en Iran, où le fort taux de mortalité au volant a poussé des leaders religieux à qualifier la mauvaise conduite de « péché ».

Une amélioration de 12% du taux de mortalité sur les routes pour les deux semaines de vacances de Norouz –qui se sont achevées le week-end dernier– par rapport à la même période l’an dernier, est toutefois à noter, a indiqué mardi le chef de la police Taghi Mehri.

Mais les chiffres exceptionnellement élevés –avec plus d’un demi-million de morts au cours des deux dernières décennies– a poussé des leaders religieux à agir.

« Violer le code de la route est un péché, et suivre les règles est un devoir religieux », a affirmé la semaine dernière le grand ayatollah Makarem Shirazi.

« Conduire pendant qu’on est fatigué, doubler illégalement et brûler un feu est interdit », avait-il déjà déclaré en 2014.

L’Iran est pratiquement le seul Etat parmi les pays à revenus intermédiaires à avoir un taux de mortalité sur les route aussi élevé.

Parmi les raisons avancées pour expliquer ce phénomène, la mauvaise qualité des voitures produites localement est souvent citée.

La police lutte désespérément pour faire respecter le code de la route et quelque 32.000 voitures et 20.000 motos ont été saisies au cours des trois premiers jours de Norouz pour des violations.

« Malheureusement, toutes les 71 minutes, une personne meurt sur les routes du pays à cause d’un accident », affirme l’adjoint au chef de la police Eskandar Momeni, cité par l’agence Tasnim.

« Le chiffre de l’année dernière était d’un mort toutes les 60 secondes, il y a donc une amélioration », dit-il, même si « toute mort sur les routes est choquante ».

Romandie.com avec(©AFP / 04 avril 2017 14h03)

Rio: l’école de samba Portela championne du carnaval, terni par deux accidents

mars 1, 2017

Rio de Janeiro – L’école de samba Portela été sacrée championne du carnaval mercredi, mettant fin à 33 ans de disette après des défilés ternis par deux accidents ayant fait plus de trente blessés.

École la plus titrée de l’histoire avec 22 victoires, Portela ne gagnait plus depuis 1984, année de l’inauguration du sambodrome, avenue de 700 mètres bordée de gradins à ciel ouvert.

Cette formation qui représente Madureira, quartier populaire nord de Rio considéré comme le « berceau de la samba », a défilé sur le thème des rivières, en hommage notamment à la couleur bleue qui l’accompagne depuis sa fondation, en 1923.

Trente-six jurés ont noté les défilés selon neuf critères très précis, du thème choisi à la qualité des chars et des costumes, en passant par les chansons interprétées ou les performances des percussionnistes de chaque école.

Après un suspense insoutenable, Portela n’a assuré sa victoire que sur la dernière note, coiffant sur le poteau Mocidade, bredouille depuis 1996.

Un triomphe suivi d’une explosion de joie des supporters habillés en bleu et blanc au sambodrome, où les résultats ont été dévoilés et à Madureira et les quartiers voisins, où la fête promet de durer toute la nuit.

« Je vais boire comme jamais, ça fait des années que je suis à jeun », s’est exclamée au micro de la chaîne Globonews la chanteuse Tia Surica, 76 ans, légende vivante de la samba, entre deux sanglots d’émotion.

« Nous sommes libérés du poids de devoir gagner absolument pour mettre fin à cette disette. À présent, nous voulons juste porter haut les couleurs de la samba. C’est la victoire de toutes les écoles », a confié pour sa part Luiz Carlos Magalhães, président de Portela, exultant après avoir soulevé le trophée.

Le retour en grâce de cette école très traditionnelle redonne un peu de lustre à une fête gâchée par deux accidents graves qui ont fait plus de 32 blessés.

Dimanche, un char de l’école Paraiso do Tuiuti a blessé vingt personnes, dont plusieurs journalistes, en percutant une des tribunes du sambodrome.

Dans la nuit de lundi à mardi, la plateforme d’un char d’Unidos da Tijuca a cédé sous le poids des danseurs, blessant 12 personnes au total.

Cinq personnes sont encore hospitalisées, et deux d’entre elles sont dans un état grave mais stable.

Plus tôt dans l’après-midi, la Ligue Indépendante des écoles de samba (Liesa), a décidé à titre exceptionnel qu’en raison des accidents, aucune formation ne serait reléguée en deuxième division, portant provisoirement à 13 le nombre d’écoles de l’élite pour le carnaval de 2018.

Une décision similaire avait été prise en 2011, quand un incendie avait ravagé les hangars où les écoles préparent le carnaval tout au long de l’année.

Romandie.com avec(©AFP / 01 mars 2017 23h13)             

Au moins 119 morts dans l’incendie d’un abattoir en Chine

juin 3, 2013

Un incendie dans un abattoir de volailles situé dans le nord-est de la Chine a causé la mort d’au moins 11 personnes lundi, et d’autres personnes sont probablement bloquées dans le bâtiment, ont indiqué les médias officiels. Le sinistre s’est produit à Dehui, dans la province de Jilin.

« A 16h25 (10h25 en Suisse), en tout, 119 personnes avaient péri », a fait savoir le Bureau provincial d’information sur son compte Weibo, le twitter chinois, à propos de l’incendie survenu dans l’usine à Dehui. Quelques instants plus tôt, le même organisme, annonçant 93 morts, précisait que 54 personnes avaient également été blessées.

Plus de 300 personnes travaillaient à l’abattoir de Baoyuan quand le feu a pris, a précisé de son côté l’agence officielle Chine nouvelle, ajoutant que les secouristes sur place ignoraient combien de personnes étaient prises au piège par l’incendie.

Selon le portail internet chinois Baidu, il s’agit du pire incendie enregistré en Chine depuis plus d’une dizaine d’années.

Court-circuit

L’incendie a été causé par un court-circuit électrique, a indiqué la télévision publique chinoise CCTV sur son compte de microblog Weibo.

Les pompiers continuaient de lutter contre les flammes, selon l’agence officielle Chine Nouvelle, qui cite des sources locales. On ignorait encore si l’incendie avait pour origine un défaut d’application des règles de sécurité.

Les normes de sécurité sont parfois peu respectées en Chine, ce qui entraîne de graves accidents industriels meurtriers, notamment dans les mines et les usines.

En 2008, 44 personnes avaient été tuées par l’incendie d’une discothèque à Shenzen, près de Hong Kong, et un responsable de la police a été emprisonné pour avoir autorisé l’ouverture de la boîte de nuit, après avoir reçu un pot-de-vin.

Romandie.com

Egypte: au moins 4 touristes mexicains tués dans un accident de la route

mai 31, 2013

LE CAIRE – Quatre touristes mexicains ont été tués vendredi dans un accident de la route dans l’est de l’Égypte, a indiqué le gouverneur du Sinaï-Sud, des sources médicales et policières faisant état elles de six morts.

Dix-sept touristes, tous Mexicains, ont aussi été blessés, a indiqué le gouverneur, Khaled Fouda, ajoutant que deux d’entre eux étaient dans un état critique.

Des sources médicales et policières, ainsi que l’agence officielle Mena, ont de leur côté indiqué que six personnes ont péri lorsque l’autobus transportant les touristes s’est retourné avant de prendre feu près du monastère de Sainte-Catherine, la destination du groupe.

Selon M. Fouda, le bus s’est renversé après l’explosion d’un pneu.

L’Égypte connaît régulièrement de graves accidents routiers ou ferroviaires dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes, des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées.

Romandie.com avec (©AFP / 31 mai 2013 21h15)

Egypte: deux morts français dans l’explosion de la montgolfière, confirme Paris

février 26, 2013

PARIS – Deux Français sont morts dans l’explosion mardi d’une montgolfière en Egypte, a affirmé le ministère français des Affaires étrangères à Paris, confirmant une information des services de sécurité égyptiens.

Je peux vous confirmer que malheureusement il y a deux de nos ressortissants qui sont décédés dans cet accident, a déclaré lors d’un point-presse le porte-parole du ministère, Philippe Lalliot.

Nous sommes en contact avec les familles, a-t-il ajouté, sans donner l’identité des deux victimes ni précisé si elles étaient touristes.

Au total, dix-neuf personnes, en majorité des touristes occidentaux et asiatiques, ont péri mardi dans l’explosion de la montgolfière à bord de laquelle ils survolaient à l’aube Louxor, dans le sud de l’Egypte, le plus meurtrier des accidents de ce type depuis une vingtaine d’années.

La montgolfière survolait Louxor, qui regorge de trésors archéologiques, avec 21 personnes à bord, quand elle a pris feu et explosé. Situé à 700 km du Caire, le site de Louxor est l’un des plus touristiques d’Egypte.

Sur les 19 morts, neuf étaient venus de Hong Kong, quatre étaient Japonais, trois Britanniques et deux Français, selon les services de sécurité égyptiens qui n’ont pas précisé la nationalité de la dernière victime.

Romandie.com avec (©AFP / 26 février 2013 13h05)

Yamoussoukro : Menace des caïmans sur les populations / Thiam Augustin, gouverneur du District : « Nous allons abattre certains caïmans »

octobre 5, 2012
Economie
© Abidjan.net par Emma
Economie – La Côte d`Ivoire accueille la 45ème Assemblée annuelle de la BAD et la 36ème Assemblée annuelle du FAD, les 27 et 28 mai
Photo: le lac aux caïmans de Yamoussoukro

Le Gouverneur de Yamoussoukro, Augustin Thiam Abdoulaye Houphouët s’est prononcé, hier, sur le danger que les caïmans font planer sur la population. Mais aussi pris des mesures « Tout ce qui est arrivé, c’est des accidents. Mais nous avons pris des mesures : on a mis des panneaux pour interdire l’accès aux sites, on a fermé carrément la visite aux touristes, on a mis des gardes de la Garde républicaine pour empêcher les gens de se promener aux abords des lacs. Et j’avais demandé de mettre en prison ceux qui outre passaient ces mesures conservatoires. » Répondant à certaines rumeurs qui indiqueraient que ces sauriens sont sous alimentés, l’héritier des Boigny a révélé ceci « Contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas parce que les caïmans ont faim qu’ils ont mangé les gens.

Au jour d’aujourd’hui, nous sommes à 10 bœufs par mois alors qu’avant, on était à six bœufs. Sachez que les caïmans n’ont pas besoin de manger tous les jours. Un caïman peut attendre 70 jours. Mais je crois qu’un caïman est un caïman. Apprivoiser un caïman je ne crois pas que ce soit possible. Car toute espèce animale vivant a des prédateurs naturels. Et le rôle des prédateurs naturels, c’est de maintenir l’équilibre. », a-t-il signifié tout en informant l’assistance de ce que le budget pour ces bœufs est géré directement par la présidence.

En ce qui concerne les mesures qui seront prises dans un futur très proche, il a indiqué « Aujourd’hui, les caïmans qu’on élève dans ce lac-là se reproduisent à l’infini. Et je crois que nous sommes arrivés à un stade où il faut envisager d’en abattre. Dans tous les lacs il y a des caïmans et donc il va falloir envisager des mesures de recherche de dragage de ces lacs , identifier et pourquoi pas éliminer certains caïmans de ces eaux et faire en sorte qu’on les confine dans un endroit où on sait qu’ ils se trouvent afin qu’ils ne puissent pas passer d’un lac à un autre. Ce qui nous permettra de contrôler leur évolution et leur dangerosité. »

Pour y arriver, le gouverneur Thiam qui a fait savoir que cette décision ne peut être prise de façon unilatérale, a dit entamer des démarches auprès de la famille Houphouët et des villageois pour avoir leur assentiment. Aussi le président de la République a été, selon le patron du District autonome, averti de la mesure qui s’appliquera dans les jours à venir.
Nouveau Réveil par JEAN PAUL LOUKOU