Posts Tagged ‘adolescent’

Russie: un adolescent se fait exploser dans une antenne régionale du FSB

octobre 31, 2018

Un pompier russe devant le bâtiment abritant l’antenne du FSB à Arkhangelsk le 31 octobre 2018 / © AFP / Michail SHISHOV

Un adolescent de 17 ans s’est fait exploser mercredi dans une antenne locale des services russes de sécurité (FSB) dans le nord du pays, blessant trois employés, selon les autorités qui ont ouvert une enquête pour « acte terroriste ».

Un message posté sur les réseaux sociaux annonçant l’explosion quelques minutes avant qu’elle n’ait lieu semblait mettre en cause la piste anarchiste pour cet acte, qui a eu lieu à 08H52 locales (05H52 GMT) dans l’entrée du bâtiment qui abrite l’antenne régionale du FSB, l’héritier du KGB soviétique, à Arkhanguelsk, une ville à un millier de kilomètres au nord de Moscou au bord de la mer Blanche.

« Selon les premières informations, la personne qui est entrée dans le bâtiment a sorti d’un sac un objet non identifié qui a explosé dans ses mains, lui causant des blessures mortelles », a précisé le Comité antiterroriste dans un communiqué.

« Trois employés du FSB ont reçu des blessures de divers degrés », a ajouté la même source.

« Un homme est en train d’être opéré », a déclaré à l’AFP un porte-parole du FSB de la région.

Patrouille de police dans une rue proche du siège du FSB à Arkhangelsk le 31 cotobre 2018 / © AFP / Michail SHISHOV

Le Comité d’enquête, organe dépendant du Kremlin et chargé des principales affaires, a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « acte terroriste » ainsi que pour « détention illégale de munitions ».

– Piste anarchiste –

Il a identifié la personne décédée comme « un résident local de 17 ans, qui a introduit un engin explosif artisanal dans le bâtiment ».

Il s’agit d’un étudiant d’un établissement technique local, Mikhaïl Zlobitski, a affirmé à l’AFP un responsable des forces de l’ordre locales, sous couvert de l’anonymat.

Explosion en Russie / © AFP / Selim CHTAYTI

Le Comité a publié sur son compte Twitter une photo tirée des images de vidéosurveillance montrant un jeune homme aux cheveux courts, en manteau noir, dans le hall d’entrée d’un bâtiment, la main dans son sac à dos.

« La personne décédée a été identifiée. Des investigations sont actuellement en cours pour établir toutes les circonstances de ce crime. Des témoins sont interrogés, des expertises ont été ordonnées », a ajouté le Comité d’enquête.

Les attaques contre la police ou les services de sécurité sont rares en Russie, sauf dans le Caucase du Nord, région majoritairement musulmane où les autorités font face à des rebelles islamistes.

Quelques minutes avant l’explosion, un message publié sur le compte Telegram d’un groupe anarchiste a prévenu que le siège de l’antenne régionale du FSB serait bientôt la cible d’une « attaque terroriste ».

Russie: un adolescent se fait exploser dans un bâtiment du FSB / © AFP / Michail Shishov

L’auteur du message, qui s’est présenté comme Valérian Panov, a précisé en revendiquer la responsabilité.

« J’ai décidé de le faire parce que le FSB est devenu fou. Ils inventent des affaires et torturent les gens », a-t-il expliqué en estimant qu’il serait « très probablement tué dans l’explosion ».

« Je vous souhaite un avenir radieux de communisme anarchiste », a-t-il ajouté.

Des anarchistes russes ont dans le passé perpétré des attaques visant les autorités en mettant le feu sur des voitures de police ou lançant des cocktails Molotov sur les locaux du parti au pouvoir Russie Unie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué aux journalistes que le président russe Vladimir Poutine avait été informé de cette attaque, sans faire plus de commentaires.

« Nous prenons des mesures pour renforcer la sécurité des civils et des bâtiments publics dans la région d’Arkhanguelsk », a assuré le gouverneur de la région, Igor Orlov.

Romandie.com avec(©AFP / (31 octobre 2018 13h34)

Allemagne: un adolescent de 14 ans tué dans une école

janvier 23, 2018

Berlin – La police allemande a annoncé l’interpellation d’un adolescent de 15 ans soupçonné d’avoir tué mardi un autre garçon de 14 ans dans l’école qu’ils fréquentaient tous les deux, pour un motif encore non éclairci.

Les faits se sont déroulés vers 08H00 (07H00 GMT) dans un collège de la ville de Lünen, dans l’ouest du pays, appelé Käthe-Kollwitz-Gesamtschule et comptant un millier d’élèves.

Aucun détail n’a été immédiatement fourni par les autorités sur les causes exactes de la mort de la victime de 14 ans, ni sur les motifs ayant conduit à ce décès.

« Nous ne sommes pas en mesure de donner d’informations sur les blessures ayant causé le décès », a indiqué la police, « l’enquête suit son cours ». Une seule chose est acquise: la victime et le suspect qui a été arrêté fréquentaient tous deux le collège.

Selon les médias allemands, la victime et l’auteur présumé sont de nationalité allemande, le second ayant aussi un passeport kazakh.

Le garçon de 14 ans a été tué d’un coup de couteau à la gorge et sous les yeux de sa mère, affirme le quotidien Bild sur son site internet. La victime était revenue récemment dans cet établissement après avoir été scolarisée un temps dans un autre collège, selon certains médias allemands.

L’auteur présumé des faits a été pour sa part interpellé sans résistance peu après l’agression après avoir été repéré dans la rue par un hélicoptère de la police lancé à sa poursuite, indique Bild.

Le ministre de l’Intérieur de l’Etat régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, où s’est produit le meurtre, Herbert Reul, s’est dit « choqué » par les faits.

Une minute de silence se tiendra mercredi midi dans le collège de Lünen et à la mairie en mémoire de la victime.

Romandie.com avec(©AFP / 23 janvier 2018 14h35)                   

Brésil: un adolescent tue par balles deux enfants de son collège (police)

octobre 20, 2017

Brasilia – Un collégien brésilien a tiré vendredi sur des élèves de son établissement scolaire de l’Etat de Goias, proche de Brasilia, faisant au moins deux morts et quatre blessés, a annoncé la police.

Le tireur, âgé de 14 ans « appartenait au collège et a été arrêté », a expliqué à l’AFP un porte-parole de la police scientifique de la ville de Goiania, située à quelque 200 km de la capitale fédérale.

Les victimes pourraient avoir « de 11 à 16 ans », selon cette même source.

En fin de matinée, « un élève a tiré à plusieurs reprises avec un pistolet dans une salle de classe. Malheureusement, six personnes ont été atteintes et deux d’entre elles sont mortes sur le coup », a expliqué un porte-parole de la police à TV Globo.

Il a ajouté que le tireur était le fils d’un policier et que l’arme utilisée appartenait à un agent des forces de l’ordre.

Les enquêteurs cherchaient à établir comment l’adolescent avait eu accès à cette arme et plusieurs élèves de ce collège privé ont été interrogés par la police.

« Il a sorti le pistolet de son sac à dos et a commencé à tirer, sans vraiment choisir de cible. Alors tout le monde s’est mis à courir », a expliqué au site G1 un témoin ayant préféré garder l’anonymat.

D’autres témoins ont raconté à la presse locale que le tireur était persécuté par certains camarades de classe, qui l’appelaient « le gars qui pue, parce qu’il ne mettait pas de déodorant ».

Ce genre de persécution « est un facteur qui peut amener à la violence, y compris des situations extrêmes comme celle qui est arrivée aujourd’hui », a expliqué à l’AFP Cássio Almeida de Rosa, membre du Forum brésilien de sécurité publique, qui publie régulièrement des études sur la violence au Brésil.

« Ce qui attire notre attention, c’est comment il a pu obtenir cette arme et l’introduire dans un collège privé », a ajouté cet expert.

En 2011, un Brésilien de 23 ans avait fait irruption dans son ancien collège, un établissement public, et tué 12 élèves âgés de 13 à 16 ans avant de se donner la mort, à Realengo, quartier populaire du nord de Rio de Janeiro.

Les tirs dans des établissements scolaires, communs aux Etats-Unis, restent toutefois rares au Brésil en dépit du taux très élevé d’homicides dans ce pays latino-américain.

Mais le drame de Goiania va alimenter le débat, au moment où un projet visant à faciliter l’accès aux armes est en cours d’examen au Parlement.

Romandie.com avec(©AFP / 20 octobre 2017 21h25)                                            

France : mort mystérieuse d’un adolescent, retrouvé pieds et mains liés

février 12, 2014

LYON – Un adolescent de 13 ans a été retrouvé mercredi mort par strangulation, attaché à son lit et pieds et mains liés, à Chantemerle-les-Blés, une localité du Centre-Est de la France, suscitant la perplexité des enquêteurs qui envisagent un suicide ou un jeu qui aurait mal tourné.

C’est le père de famille qui, rentrant déjeuner à la maison, a découvert le corps sans vie de son fils dans sa chambre, selon une source judiciaire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la corde utilisée semble être une sangle servant à fixer les valises sur une galerie de voiture, a-t-on précisé de même source.

Le mystère planait toutefois sur les circonstances exactes de sa mort. Comment l’adolescent a-t-il pu mourir par strangulation sur un simple lit au sol, tout en ayant les pieds et les mains entravés?

A-t-il agi seul ou avec l’aide d’autres personnes? A-t-il voulu se suicider ou est-ce un jeu qui a mal tourné? On va essayer de le déterminer, a déclaré à l’AFP le parquet précisant qu’un médecin légiste était attendu sur place.

La jeune sœur de la victime se trouvait dans une pièce voisine, au moment du drame, alors que la mère de famille était au travail. Mais on pense qu’elle n’a rien vu, a souligné le parquet.

C’est une affaire particulière et aucune piste n’est exclue, a souligné une source proche de l’enquête. Il est tout à fait possible que le garçon se soit suicidé, comme ça peut être accidentel ou même un jeu qui a mal tourné, a-t-elle ajouté. La thèse de l’homicide semble a priori écartée.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie et des spécialistes de l’identification criminelle ont été dépêchés dans cette commune rurale d’un millier d’habitants.

Romandie.com avec(©AFP / 12 février 2014 18h10)

A 15 ans, l’élève modèle braque une banque avec un pistolet factice

septembre 24, 2013

Un Britannique de 15 ans, décrit comme un élève modèle, a reconnu mardi avoir braqué une banque avec un pistolet factice. Il a été confondu par sa mère, qui a découvert le magot et l’arme factice dans sa chambre.

Le visage dissimulé par une écharpe, l’apprenti braqueur a poussé les portes d’une agence de la Barclays vendredi dernier à Liverpool pour lancer aux employés: « Ne faites pas de bêtises. Je viens juste de sortir après cinq ans de prison. »

Il est reparti avec 2000 livres (2920 francs) pour rentrer tranquillement chez lui où l’aventure a pris fin lorsque sa mère l’a confondu. Mardi, celle-ci était en larmes sur les bancs du tribunal lorsque son fils, portant costume noir et cravate, a plaidé coupable.

Très bonne famille

Le juge a déclaré que l’adolescent avait agi comme s’il « jouait à un jeu vidéo ». « Cette affaire est très grave, a-t-il ajouté. Il s’agit d’un vol à main armée, même si ce n’est pas à prendre au sens conventionnel. »

Mis en liberté conditionnelle, l’adolescent de « très très bonne famille » et marchant « extrêmement bien à l’école », selon les dires de son avocat, connaîtra son jugement le 15 octobre.

Romandie.com

Ottawa – Un joueur de 15 ans est mort

février 6, 2012

Un adolescent de 15 ans est mort lundi matin dans un hôpital d’Ottawa d’une défaillance cardiaque survenue durant un match de hockey dimanche soir, à Carp, dans la banlieue ouest de la capitale nationale.

D’abord réanimé à l’aide d’un défibrillateur disponible à l’aréna W. E. Johnston, le garçon a été transporté à l’hôpital. Un des instructeurs de l’équipe avait aussi précédé à des manoeuvres de réanimation.

Selon les premières informations disponibles, la police locale ne rapporte aucun geste violent pour expliquer le décès. Le jeune homme n’a pas subi de coup ni de blessure pendant le match.

Radio Canada