Posts Tagged ‘affront’

Naomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son ex

juin 6, 2013

La trahison

 
 
 
 
Naomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son ex
Naomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son exNaomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son exNaomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son exNaomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son exNaomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son exNaomi Campbell humiliée : sa protégée flirte avec son ex

Jamais Naomi Campbell n’aurait imaginé un tel affront venant d’un de ses apprentis mannequins. Le couperet est rapidement tombé.

De Luo Zilin dans The Face, l’émission de télé qui découvre les mannequins de demain et où Naomi Campbell officie comme coach, il ne restera que des images d’archives. La Miss Chine 2011 n’a plus sa place dans le programme ni même dans son agence de mannequin à New York qui l’a licenciée pour « comportement non professionnel ». Qu’a-t-il bien pu se passer ? L’apprenti top de 25 ans aurait-elle abîmé l’une des robes qui lui avait été prêtée ? Aurait-elle volé une paire de stilettos ? Non, c’est beaucoup plus… personnel comme le rapporte le Daily Mail.

Il y a quelques semaines, Naomi Campbell a définitivement rompu avec Vladimir Doronin, son milliardaire russe après cinq ans de relation. Et Luo Zilin n’a rien trouvé de mieux que de se réfugier dans les bras de l’ex de son mentor. Sur Twitter, elle a bien essayé de désamorcer la bombe en postant il y a plusieurs jours : « Non, je ne sors pas avec Vlad, je ne suis pas sa poulette. Je ne suis pas une escort girl et je ne l’ai jamais été. Je ne comprendrai jamais pourquoi les gens s’énervent sans raison. Quelqu’un peut m’expliquer ? » Avant de tout effacer. La raison ? Des photos d’elle à Ibiza main dans la main avec Vladimir, sur un yacht ou allongés sur un transat et s’embrassant ont été publiés. Noami doit maintenant se dire qu’en plus d’être une traîtresse, c’est une menteuse…

Voici.fr par M-A.K.

Mali : le front anti-putsch réclame l’intervention militaire de la Cedeao « sans délai »

septembre 4, 2012
La coalition du Front uni pour la défense de la République et de la démocratie (FDR) a publié à Bamako un communiqué exhortant les autorités maliennes à demander officiellement l’intervention de la Cedeao pour reconquérir le nord du pays, occupé par des islamistes.

Alors que les islamistes du Nord-Mali progressent sensiblement vers le sud du pays – ils occupent depuis le 1er septembre la ville de Douentza (dans la région de Mopti, Centre) – le front anti-putsch est monté au créneau à Bamako pour réclamer l’intervention d’une force africaine afin de libérer le pays. Dans un communiqué daté de lundi 3 septembre, le Front uni pour la défense de la République et de la démocratie (FDR), qui regroupe 40 partis politiques, « demande instamment au président de la République d’adresser, sans délai, à la Cedeao [Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest], à l’Union africaine et aux Nations unies la requête tant attendue aux fins d’interventions des forces africaines pour aider « l’armée malienne » à libérer le territoire national ».

En apparence, le problème est simple. La Cedeao se déclare prête à envoyer au Mali une force de quelque 3 300 soldats, mais souhaite auparavant obtenir un mandat de l’ONU. Laquelle organisation attend une demande officielle de Bamako, ainsi que des plans détaillés de la Cedeao – ce qui n’est toujours pas le cas. Par ailleurs, des négociations ont été entamées avec les islamistes d’Ansar Eddine et du MNLA, sans succès jusqu’à présent.

« Affront intolérable »

« Il est temps, grand temps de mettre fin aux tergiversations sur la question de la requête qui est la jauge de notre volonté politique et de notre détermination à nous engager dans la voie du recouvrement de l’intégrité de notre territoire », ajoute le FDR, qui s’indigne de la prise de Douentza par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

« La prise de Douentza par le Mujao, à la barbe des forces armées et de sécurité massivement cantonnées à Sévaré (à environ 15 km à l’est de Mopti) » est un « affront intolérable » à l’armée. Il « exige du gouvernement des actions appropriées et immédiates pour sécuriser les zones non encore occupées et procéder sans délai à la récupération des zones occupées par les islamistes armés », indique encore le FDR.

Jeuneafrique.com avec AFP

Mali : les islamistes prennent le contrôle de la ville de Douentza, dans le sud du pays

septembre 1, 2012

Des miliciens de Ganda-Izo. Des miliciens de Ganda-Izo. © AFP

Les islamistes qui contrôlent le Nord-Mali avancent dangereusement vers le sud du pays. La ville de Douentza (170 km de Mopti) est tombée sous le contrôle du Mujao et d’Ansar Eddine ce 1er septembre 2012.

« Aujourd’hui, nous avons sommes venus lourdement armés pour déloger les miliciens de Ganda-Izo (milice d’autodéfense combattant pour la reconquête du Nord-Mali, NDLR) afin de prendre le contrôle de cette ville de Douentza », explique Oumar Ould Hamaha, un chef militaire islamiste proche du Mujao, d’Ansar Eddine et d’Aqmi. « Nous avons encerclé la ville et nous avons dit aux miliciens de Ganda-Izo de rendre les armes. Ils ont appelé pendant 30 minutes des renforts, mais ils n’ont eu aucun soutien » a-t-il ajouté.

« Nous comptons y rester pour longtemps »

Les hommes de Ganda-Izo ont fini par rendre leurs armes à Oumar Ould Hamaha, le chef de la brigade qui contrôle désormais la ville. « Nous avons ligoté les miliciens de Ganda-Izo et nous contrôlons la totalité de la ville de Douentza. Nous comptons y rester pour longtemps », explique le chef de la brigade.

Alors que le téléphone du commandant de la milice Ganda-Izo à Douentza, Ibrahim Dicko, est sur répondeur, plusieurs habitants de la ville ont confirmé que la ville de Douentza était aux mains des islamistes. Un affront supplémentaire fait à l’armée malienne dont le poste le plus avancé est désorais à Konna, à 120 km de Douentza.

Jeuneafrique.com par Baba Ahmed, à Bamako