Posts Tagged ‘afghan’

Réfugié en Allemagne, un ancien ministre afghan devient… livreur à vélo

août 28, 2021

Sayed Sadaat a été ministre en Afghanistan jusqu’en 2018. Désormais réfugié en Allemagne, il livre des repas à vélo, rapporte « Le Parisien ».

Cet employe de la societe Lieferendo suit en parallele quatre heures de cours d'allemand par jour.
Cet employé de la société Lieferendo suit en parallèle quatre heures de cours d’allemand par jour.© Jan Woitas / dpa-Zentralbild / Jan Woitas/dpa-Zentralbild/dpa

« Tout le monde a besoin de travailler ! » Réfugié en Allemagne depuis septembre 2020, Sayed Sadaat enfourche chaque jour son vélo pendant six longues heures, afin de livrer des repas dans la ville de Leipzig, dans l’Est du pays. Cet employé de la société Lieferando suit en parallèle quatre heures de cours d’allemand par jour. Pourtant, en Afghanistan, l’homme âgé de 49 ans a été ministre de la Communication pour le gouvernement pendant deux ans, rapporte Le Parisien, qui relaye des informations de Reuters

« Si vous avez des dépenses, un loyer à payer, que vous avez besoin d’argent pour acheter à manger et pour vous loger, alors vous devez travailler », explique l’ancien ministre. Et d’insister : « Ce n’est pas parce que vous avez été ministre que vous ne devez pas travailler et ne rien faire ». Malgré son diplôme en technologies de l’information et télécommunications, Sayed Sadaat n’a pas réussi à décrocher un emploi dans son domaine. Mais cette situation n’est pas un échec pour le réfugié afghan, qui explique : « J’ai été ministre au service des gens, et maintenant je suis livreur, toujours au service des gens. »

« Je suis fier de le faire, sinon j’aurais pu devenir un ministre corrompu »

Un parcours que l’ancien ministre ne regrette pas. « Je suis fier de le faire, sinon j’aurais pu devenir un ministre corrompu, j’aurais pu gagner des millions de dollars et acheter des immeubles ici, des hôtels ici ou à Dubaï et je n’aurais pas eu besoin de travailler », raconte-t-il, assurant que son âme est « en paix ». L’histoire de Sayed Sadaat fait par ailleurs écho à la crise qui ravage l’Afghanistan depuis quelques semaines. Depuis l’annonce du retrait des troupes américaines dans le pays, puis avec la prise de pouvoir des talibans, les demandes d’asile ne cessent d’augmenter partout dans le monde. 

Par Le Point avec Reuters

Suicide à Kaboul d’un jeune Afghan expulsé d’Allemagne

juillet 11, 2018

Kaboul – Un jeune Afghan de 23 ans récemment expulsé d’Allemagne au sein d’un groupe de 69 compatriotes s’est pendu dans son hébergement provisoire à Kaboul, a annoncé mercredi le ministère afghan des Réfugiés.

Selon le porte-parole du ministère Hafiz Ahmad Miakhail, le jeune homme, dont l’identité n’a pas été révélée, était arrivé le 4 juillet avec 68 autres ressortissants afghans expulsés par les autorités allemandes.

« Le corps de l’un d’eux a été retrouvé pendu dans le foyer d’hébergement, une enquête est en cours », a déclaré le porte-parole à l’AFP.

L’Office international des migrations (OIM) précise de son côté qu’il a été découvert mardi dans sa chambre d’hôtel, une semaine après son arrivée.

Le jeune homme avait été installé dans cet hôtel par l’OIM en attendant de pouvoir regagner sa ville d’origine, Herat, dans l’ouest.

« Depuis le début de l’année, 148 Afghans » ont été mis de force dans un avion et renvoyés par Berlin, selon le ministère des réfugiés à Kaboul, ville réputée dangereuse par l’ONU en raison des attentats.

Un porte-parole de l’Office de l’immigration de Hambourg, où habitait le jeune homme, a indiqué à l’agence DPA qu’il était arrivé dans le pays en 2011 et avait dans la foulée déposé une demande d’asile. Celle-ci lui avait été refusée l’année suivante mais il avait lancé plusieurs recours jusqu’en 2017.

L’homme de 23 ans avait notamment été reconnu coupable de vol, tentative de blessure corporelle et de violation de la loi sur les stupéfiants, a expliqué cette même source.

Après avoir accueilli plus d’un million de réfugiés principalement syriens et afghans en 2015-2016, la nouvelle coalition au pouvoir autour de la chancelière Angela Merkel a nettement durci sa politique sous la pression de son aile droite.

L’Allemagne a commencé les expulsions d’Afghans par petits groupes fin 2016, des jeunes pour la plupart, au terme d’un accord entre les autorités européennes et afghanes.

L’un d’eux, arrivé en février 2017, avait été blessé dans un attentat à Kaboul deux semaines après son retour forcé.

Le ministre de l’Intérieur allemand, le très conservateur Horst Seehofer, avait ironisé la veille sur ces expulsions d’Afghans: « justement le jour de mes 69 ans, 69 personnes ont été expulsées vers l’Afghanistan. C’était quelque chose que je n’avais pas commandé ».

Plusieurs voix s’élèvent à présent contre « son manque d’humanité ».

« Ceux qui expulsent vers l’Afghanistan tuent », M. Seehofer devrait « être renvoyé par Mme Merkel », a estimé Ulla Jelpke, députée de la gauche radicale.

L’OIM n’est pas associée à ces retours forcés, en revanche elle fournit un logement et essaie de les assister afin d’aider à leur réintégration à la demande des autorités afghanes.

Romandie.com avec(©AFP / 11 juillet 2018 14h43)

Allemagne: un enfant de 5 ans tué à coups de couteau dans un foyer de migrants

juin 4, 2017

Une policière près d’un centre de migrants à Zirndorf le 27 juillet 2016 / © dpa/AFP/Archives / Daniel Karmann

Un enfant de cinq ans a été tué à coups de couteau par un Afghan qui a ensuite été abattu par la police dans un foyer de migrants dans le sud-est de l’Allemagne, ont annoncé dans la nuit de samedi à dimanche la police et le Parquet.

L’assaillant de 41 ans a également blessé la mère de l’enfant, de nationalité russe, selon le communiqué commun qui ne précise pas la nationalité de l’enfant tué.

Un enfant de six ans, qui a assisté à la scène, était également sous le choc et a été conduit à l’hôpital.

La police a expliqué ne pas connaître pour le moment les raisons de ce drame, qui a débuté par une dispute samedi dans ce foyer de demandeurs d’asile à Arnschwang, près de la frontière avec la République tchèque.

L’Allemagne a accueilli en 2015 et 2016 plus d’un million de demandeurs d’asile, dont beaucoup venus de Syrie et d’Afghanistan.

Romandie.com avec(©AFP / 04 juin 2017 10h53)                

Migrant abattu: Sofia regrette un incident tragique

octobre 16, 2015

Sofia – Le président bulgare Rossen Plevneliev a déploré vendredi un incident tragique après la mort dans la nuit d’un migrant afghan touché par une balle tirée par un policier alors qu’il venait de franchir la frontière en venant de Turquie.

Cet incident tragique, qui marque une date dans la grave crise migratoire en Europe, me donne l’occasion d’appeler à des mesures européennes communes rapides, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le drame, survenu dans la nuit de jeudi à vendredi, est le premier cas connu de tir mortel de forces de l’ordre depuis le début de la crise qui a vu affluer plus de 600.000 migrants en Europe, confrontant les gouvernements occidentaux à un défi sans précédent.

Le jeune Afghan a été mortellement touché par un tir de sommation dont la balle a ricoché, selon la police bulgare. Il faisait partie d’un groupe de 54 migrants qui avaient refusé de s’arrêter comme le leur intimait la police après avoir franchi illégalement la frontière turque.

Le drame, survenu près de Sredets (sud-est), a coïncidé avec l’adoption à Bruxelles d’un plan d’action commun entre l’UE et la Turquie pour endiguer les flux migratoires.

Romandie.co avec(©AFP / 16 octobre 2015 12h40)      

Deux soldats américains tués par un homme en uniforme afghan

mars 11, 2013
Photo Par Jeff Pachoud - Deux soldats de la coalition de l'Otan ont été tués lundi et plusieurs autres blessés par au moins un homme portant l'uniforme des forces afghanes qui a ouvert le feu sur eux, a annoncé la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf)
  • AFP/AFP/Archives – Photo Par Jeff Pachoud – Deux soldats de la coalition de l’Otan ont été tués lundi et plusieurs autres blessés par au moins un homme portant l’uniforme des forces afghanes qui a ouvert le …plus  feu sur eux, a annoncé la force de l’Otan en Afghanistan (Isaf)  moins 

Deux soldats américains et des membres des forces de sécurité afghanes ont été tués lundi lorsqu’un homme portant l’uniforme afghan a ouvert le feu sur eux dans la province du Wardak, située à la porte de la capitale Kaboul, ont annoncé des responsables.

« Deux membres des forces américaines en Afghanistan sont morts… », a indiqué l’armée américaine dans un communiqué. La force de l’Otan en Afghanistan (Isaf) n’avait de son côté pas précisé la nationalité des deux soldats tués.

Dix autres militaires américains ont été blessés dans la probable « attaque de l’intérieur » perpétrée par un homme portant l’uniforme afghan contre ses alliés de l’Otan dans la lutte contre les insurgés talibans en Afghanistan, a précisé un cadre du Pentagone à Washington.

La coalition a aussi fait part de nombreux morts et blessés au sein des forces de sécurité afghanes. Interrogés par l’AFP, des responsables au ministère afghan de la Défense n’ont toutefois pas été en mesure de donner le détail du bilan des victimes côté afghan.

D’après la chaîne d’information afghane Tolo news, généralement bien informée, trois membres des forces spéciales afghanes ont péri dans l’attaque.

Cet incident intervient deux semaines après que le président afghan Hamid Karzaï a exigé le retrait des forces spéciales américaines de la province instable du Wardak, accusées d’avoir créé des « groupes armés illégaux » générateurs d' »insécurité ». Cet ultimatum était arrivé à échéance dimanche.

Aux côtés des policiers et des militaires afghans, qu’ils forment avant le retrait de l’essentiel des troupes étrangères à la fin 2014, les soldats internationaux se battent contre l’insurrection menée par les talibans.

En 2012, plus de 60 soldats étrangers ont péri dans des « attaques de l’intérieur », dues à des antagonismes entre étrangers et afghans, mais aussi à des infiltrations de talibans au sein des forces de sécurité afghanes.

Trois individus portant l’uniforme militaire afghan avaient par ailleurs tué vendredi un contractant civil de l’Otan dans la province de Kapisa (nord-est de Kaboul). En janvier, un soldat britannique avait été abattu par un militaire afghan.

AFP