Posts Tagged ‘afrique du nord’

Nigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d’autres pays, affirme Jonathan

janvier 24, 2013
Nigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d'autres pays, affirme Jonathan Nigeria: le groupe Boko Haram pourrait menacer d’autres pays, affirme Jonathan © AFP

Le groupe islamiste Boko Haram, actif au Nigeria, sera « une menace » pour d’autres pays africains s’il n’est pas jugulé, a déclaré mercredi le président nigérian Goodluck Jonathan dans une interview à la chaîne de télévision américaine CNN.

« S’il n’est pas jugulé, Boko Haram sera une menace non seulement pour le Nigeria, mais pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale et bien sûr l’Afrique du Nord », a dit M. Jonathan, interrogé à Davos où il assiste au 43ème Forum économique mondial.

Des membres de Boko Haram voyagent pour « faire la liaison » avec des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui opère dans le nord du Mali et d’autres pays d’Afrique du Nord, a affirmé le président nigérian.

« C’est pourquoi le gouvernement nigérian s’est totalement engagé à travailler avec d’autres ressortissants, d’autres gouvernements amis pour s’assurer que nous contenons les problèmes au Mali », a-t-il ajouté, en réitérant le soutien du Nigeria à Bamako.

Le Nigeria s’est engagé à déployer 900 hommes au Mali et la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), chargée de combattre les islamistes occupant le Nord malien, doit être dirigée par un Nigérian.

« Boko Haram est un groupe terroriste local et nous appelons le reste du monde à travailler avec nous », a encore déclaré le président Jonathan, niant que la corruption, la mauvaise gouvernance et la pauvreté au Nigeria alimentent les violences des islamistes.

« Maintenant nous parlons de l’Algérie, nous parlons du nord du Mali (. . . ), si nous permettons à la terreur d’exister où que ce soit dans le monde, cela ne touchera pas seulement ce pays ou cet Etat, cela touchera le reste du monde », a-t-il dit. « Nous ne devrions pas faire de politique avec Boko Haram ».

Les violences liées à Boko Haram et leur répression sanglante par les forces de l’ordre ont fait environ 3. 000 morts depuis 2009.

Interrogé sur les exactions dont est accusée l’armée nigériane dans sa lutte contre Boko Haram, le président Jonathan les a niées et a suggéré que les Etats-Unis recherchent la vérité à ce sujet.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, et premier producteur de pétrole du continent, est divisé entre le Nord, à majorité musulmane, et le Sud, principalement chrétien.

Jeuneafrique.com avec AFP

Afrique: aucun pays en récession en 2012

juillet 31, 2012
Afrique: aucun pays en récession en 2012 Afrique: aucun pays en récession en 2012 © AFP

Aucun pays africain ne connaît plus de croissance négative, quand bien même une bonne partie du monde s’enfonce dans la crise, a souligné mardi à Johannesburg l’économiste en chef de la banque africaine de développement (BAD).

« Tous les pays sont en croissance, et c’est ça le principal: il n’y a aucun pays en Afrique qui est dans le rouge! Même les pays les moins bons font légèrement mieux qu’en Europe », a indiqué à l’AFP Mthuli Ncube, économiste en chef et vice-président de la BAD, qui commentait les prévisions de croissance de l’institution.

« Le plus bas taux (de croissance) est le Swaziland, avec 0,8% », a-t-il relevé.

« Et même en Afrique du Nord: la Tunisie s’est reprise, l’Egypte s’est reprise, et la Libye s’est reprise d’une façon spectaculaire », s’est-il exclamé.

Parmi les économies africaines qui devraient croître le plus vite entre la mi-2012 et la mi-2013, la Libye mène le bal, avec un taux de croissance attendu de 14,8%. En pleine guerre civile, le PIB avait chuté de plus de 40% l’an dernier.

Des croissances comprises entre 7 et 8% concernent ensuite la Côte d’Ivoire, la Zambie, l’Ethiopie, le Rwanda, l’Angola, le Mozambique, le Ghana et le Libéria, le Niger étant numéro deux avec 8,6% attendus.

« Nous ne prétendons absolument pas que cette croissance concerne tous les domaines et qu’elle entraîne la création de nombreux emplois. (. . . ) Mais c’est tout de même de la croissance, et elle est la bienvenue », a commenté M. Ncube.

Les deux pays les plus intéressants sont à ses yeux l’Ethiopie, qui a créé des Bourses pour écouler les productions de ses agriculteurs, attiré des investissements étrangers et lancé de grands travaux d’infrastructures (notamment des barrages hydroélectriques), ainsi que le Ghana, qui a découvert du pétrole et a consolidé sa démocratie.

Quant à l’Afrique du Sud, principale économie du continent, elle fait partie des mauvais élèves avec une prévision de croissance (fraîchement révisée à la baisse) de 2,9% pour 2012/13. Son économie est plus intégrée dans les circuits mondiaux, et donc plus sensible aux crises des pays développés, a expliqué Mthuli Ncube.

La BAD a confirmé ses prévisions de croissance publiées fin mai: la croissance moyenne de l’Afrique devrait rebondir cette année à 4,5%, contre 3,4% en 2011 (année marquée par les révolutions arabes au nord du continent), et s’accélérer à 4,8% en 2013.

La croissance de l’Afrique subsaharienne devrait être de 5,3% en 2012 et 5,4% en 2013, et de 6,3% pour les deux années si l’on exclut l’Afrique du Sud, selon ces prévisions compilées avec l’OCDE et les Nations Unies.

La crise européenne – synonyme pour l’Afrique d’une baisse du tourisme, d’une réduction des achats de matières premières et d’une possible raréfaction des investissements et des aides – reste cependant un danger pour l’Afrique, a prévenu Mthuli Ncube.

« Toute baisse de 1% dans le PIB en Europe entraîne facilement une baisse de 0,5% dans le PIB africain », a-t-il relevé.

Jeuneafrique.com avec AFP