Posts Tagged ‘ambassade des etats unis’

Afrique du Sud: un Américain du consulat tué

janvier 13, 2013
Un employé du consulat américain a été poignardé à mort par une femme aux petites heures de dimanche à Johannesburg. Un gardien d’un complexe résidentiel dans le faubourg d’Illovo à Johannesburg a entendu une femme crier vers 03h00 locales.

La victime, âgée de 41 ans, travaillait dans le secteur informatique du consulat. Le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis Jack Hillmeyer a confirmé l’incident visant un « employé du gouvernement américain ».

Lefigaro.fr avec AFP

Kenya: menace d’attentat sur hôtels et bâtiments officiels à Nairobi

avril 23, 2012

L’ambassade des Etats-Unis à Nairobi a mis en garde lundi les ressortissants américains au Kenya contre une menace d’attentat sur des hôtels et bâtiments officiels de la capitale kényane.

L’ambassade « a reçu des informations crédibles sur un attentat possible contre des hôtels et des bâtiments gouvernementaux kényans d’importance », explique la représentation américaine dans un « message de sécurité ».

« Le moment de l’attentat n’est pas connu, néanmoins l’ambassade a des raisons de penser que l’attentat potentiel est dans les phases ultimes de préparatif », poursuit le message.

Le 23 octobre, l’ambassade américaine à Nairobi avait déjà mis en garde ses ressortissants contre le risque d’attaques contre des étrangers au Kenya, après le lancement d’une offensive militaire kényane contre les insurgés islamistes shebab dans le sud de la Somalie.

L’ambassade avait même conseillé de « reporter » les voyages au Kenya.

Le 4 novembre, elle avait mis en garde les ressortissants américains contre les déplacements au Kenya, après une série d’enlèvements contre des ressortissants européens dans le pays.

Les shebab, récemment intégrés au réseau Al-Qaïda, ont a plusieurs reprises menacé de frapper le Kenya en représailles à l’intervention militaire kényane en Somalie.

Le Kenya accueille sur son sol une forte population de Somaliens qui ont fui la famine et le chaos dans lequel est plongé leur pays, livré aux chefs de guerre, groupes criminels et milices islamistes depuis la chute du régime du président Siad Barre en 1991.

Par ailleurs, environ 1% des Kényans sont d’ethnie somali.

En 1998, 213 personnes avaient été tuées au coeur de Nairobi, frappé par un sanglant attentat visant l’ambassade américaine et perpétré par Al-Qaïda.

Jeuneafrique.com avec AFP

Somalie: libération d’un Danois et d’une Américaine par l’armée américaine

janvier 25, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlDeux travailleurs humanitaires — un Danois et une Américaine — enlevés il y a trois mois par des pirates en Somalie, ont été libérés  mercredi au cours d’une opération militaire menée par des forces spéciales  américaines, a-t-on appris de sources concordantes.

« Les deux travailleurs du DDG (Danish Demining Group) ont été libérés par des  forces militaires (. . . ), nous recevons des informations selon lesquelles six  hélicoptères ont attaqué tôt ce matin », a indiqué à l’AFP Mohamed Nur, un  responsable local de la sécurité.

Le raid mené dans une zone isolée de la région d’Hobyo, dans le centre du  pays, a été menée par des « soldats américains », a-t-il affirmé.  L’organisation  non gouvernementale EcoTerra, qui suit notamment les questions de piraterie au  large de la Somalie, a aussi fait état d’une implication américaine.

La chaîne de télévision américaine NBC, citant des responsables anonymes  américains, a précisé que l’opération avait été menée par deux commandos d’élite  des Navy Seals.

L’ambassade des Etats-Unis à Nairobi, en charge des questions somaliennes,  n’était pas immédiatement joignable pour confirmer.

Le Danois Poul Thisted, 60 ans, et l’Américaine Jessica Buchanan, 32 ans,  employés par le Danish Demining Group, une unité du Danish Refugee Council  (DRC), avaient été enlevés le 25 octobre à Galkayo, dans la région autoproclamée  semi-autonome de Galmudug (centre).

« Le Danish Refugee Council confirme que Jessica Buchanan et Poul Hagen  Thisted ont été libérés plus tôt dans la journée au cours d’une opération en  Somalie », indique l’organisation dans un communiqué.

« Ils vont bientôt retrouver leur famille », ajoute l’organisme, précisant que  les deux otages ne sont pas blessés et en lieu sûr.

Selon Mohamed Nur, les deux humanitaires sont en route vers Djibouti.

Plusieurs pirates ont été tués par des échanges de tirs au cours de  l’opération de libération, selon les autorités locales.

« Nous avons recueilli les corps de huit pirates sur le lieu de l’attaque et  nous avons appris que cinq autres ont été arrêtés », a indiqué par téléphone  Abduali Moalin, un responsable administratif local.

« Le raid s’est déroulé avant l’aube et il semble qu’il ait été mené par des  soldats très professionnels car il a duré moins d’une heure », a ajouté ce  responsable.

Des soldats étrangers ont pris le contrôle de l’aéroport de Galkayo pendant  l’opération et plusieurs de leurs appareils y ont atterri, ont rapporté  plusieurs témoins.

« J’ai vu au moins cinq hélicoptères survoler la ville tard hier (mardi) soir  et ce (mercredi) matin nous apprenons que deux otages occidentaux ont été  libérés par la force par des soldats étrangers », a raconté l’un d’eux, Abdulahi  Isa.

En raison des risques d’enlèvements et de violences permanentes, la Somalie  est l’un des pays les plus dangereux pour les travailleurs humanitaires.  Les  ONG n’y travaillent la plupart du temps qu’avec des collaborateurs locaux.

Un des collègues somaliens des deux travailleurs humanitaires, enlevé en même  temps qu’eux, avait été libéré peu après le kidnapping.

La Somalie est en état de guerre civile depuis 20 ans.  La situation a permis  l’éclosion de nombreuses milices, d’insurgés islamistes et de groupes de pirates  qui règnent sur de plus ou moins grandes portions du territoire.

Jeuneafrique.com