Posts Tagged ‘André Ohanian’

Adriana Karembeu: enceinte à 46 ans !

mars 31, 2018

Exclusif - Adriana Karembeu avec son mari Aram Ohanian au cocktail "Aftershow" dans le cadre du festival Marrakech du Rire 2016. Marrakech, le 3 juin 2016. © Bellack Rachid/Bestimage

 

C’est le magazine Voici qui dévoile cette heureuse nouvelle. La jolie blonde en fait d’ailleurs la couverture en compagnie de son mari, l’homme d’affaires André Ohanian, et l’on peut découvrir son imposant baby bump, signe qu’elle est enceinte depuis plusieurs mois ! Le magazine affirme que l’animatrice (Les Pouvoirs extra­or­di­naires du corps humain) et comédienne (Meurtres à Étretat), qui attend donc son premier enfant, doit accoucher à la fin du mois de juillet. Toutefois, on ne connaît pas encore le sexe du bébé…

Adriana Karembeu, qui a épousé André Ohanian en 2014 (après avoir longtemps partagé la vie de l’ancien footballeur Christian Karembeu), est actuellement au Maroc avec son époux. Le couple y vit une partie de l’année car l’homme d’affaires y travaille. « Ils inaugureront bientôt un hôtel de luxe au coeur de la Palmeraie de Marrakech« , raconte Voici. Un projet pour lequel ils sont très attentifs et qui explique leur absence au récent Bal de la Rose à Monaco. Les amoureux, qui résident l’autre partie de l’année sur le Rocher, reviendront à temps dans la principauté pour l’accouchement.

Cette grossesse doit combler de joie Adriana Karembeu, laquelle avait envie de devenir maman depuis très longtemps. Après avoir fait une fausse couche à sept semaines, en 2016, elle envisageait même l’adoption. « Elle fait évidemment très attention à elle, mais pour le moment, les nouvelles sont bonnes, le bébé se porte bien et les futurs parents [son mari est déjà papa d’un grand garçon, ndlr] sont déjà aux anges« , a rassuré une source.

Toutes nos félicitations !

Purepeople.com par Thomas Montet

Adriana Karem­beu très en colère après les révé­la­tions sur la garde à vue de son mari

mars 14, 2015
André Ohanian et Adriana Karem­beu

André Ohanian et Adriana Karem­beu

« Cela me rend folle »

Adriana Karem­beu s’est expri­mée suite à la brève garde à vue de son mari, André Ohanian. Et l’ex-mannequin voit rouge, elle ne supporte pas que l’honneur de celui qu’elle aime soit sali.

Quand Adriana Karem­beu n’est pas contente, elle le fait savoir. Jeudi, on appre­nait le place­ment en garde à vue d’André Ohanian, son époux. La police a souhaité entendre l’homme d’affaires sur ses rela­tions finan­cières avec Serge Kaspa­rian, le patron d’un établis­se­ment de jeux pari­sien, en déten­tion depuis octobre dernier. La nouvelle n’a pas tardé à se répandre un peu partout, ce qui a agacé Adriana.

L’anima­trice télé s’est expri­mée dans Nice Matin, elle a confié : « Je me suis mariée avec un homme que je connais par coeur et que j’aime. Quelqu’un essaie de noir­cir son image, cela me rend folle. » André Ohanian a bien été placé en garde à vue mais pour elle il n’était pas néces­saire d’en faire tout un plat, elle explique : « Mon mari a été simple­ment entendu jeudi, comme vingt ou trente autres personnes, sur la nature de ses rela­tions avec M. Kaspa­rian qui n’est qu’une de ses nombreuses connais­sances. André s’est expliqué et il est sorti complè­te­ment libre, aucune charge n’a été rete­nue contre lui. » 

Ce qui l’a rendue folle de rage, c’est de voir l’infor­ma­tion reprise un peu partout dans la presse seule­ment quelques heures après. Adriana Karem­beu a d’ailleurs décidé de ne pas en rester là, elle va porter plainte. Très remon­tée, elle ajoute : « Que les détails de cet entre­tien aient été divul­gués dans la presse, c’est inad­mis­sible. En plus, il est indiqué que mon mari s’est fait prêter de l’argent, ce qui est complè­te­ment faux. C’est un busi­ness­man. Il n’a pas besoin de se faire prêter 30 000 euros ! C’est horrible. Et que l’on prétende que je suis sous le choc, c’est comme si je ne savais pas qui est André. Un truc de fou ! Je n’ai jamais douté de mon mari. » Adriana n’est donc pas choquée, elle est plutôt très éner­vée et ça va faire mal !

Voici.fr par L. B.