Posts Tagged ‘animatrice’

Daphné Burki quitte Le Grand Journal

mai 17, 2013

News Télé

Lorsque Daphné Bürki a rejoint Michel Denisot à la présentation du Grand Journal de Canal + en septembre dernier, les (mauvaises) langues se sont déliées. Selon certains bruits de couloir, la jeune femme ne s’entendait pas du tout avec le présentateur historique, aux commandes de l’émission depuis sa création, en 2004. Des rumeurs formellement démenties par la principale intéressée. « Je ne cherche pas à marquer mon territoire », s’était défendue Daphné Bürki. Depuis, l’animatrice de 33 ans, qui attend son deuxième enfant, semble avoir trouvé ses marques. Mais aujourd’hui, coup de théâtre : on apprend que Daphné Bürki ne sera pas de retour dans Le Grand Journal à la rentrée prochaine.

En effet, selon le magazine Télé Star (en kiosques lundi 20 mai), l’animatrice et l’émission quotidienne de Canal + ont décidé de ne pas poursuivre leur collaboration. « Une décision prise d’un commun accord » entre la chaîne et l’animatrice, précisent nos confrères.

On ne sait pas ce qui a motivé la décision de Daphné Burki, peut-être son envie de pouponner alors que la naissance de son bébé est prévue d’un moment à l’autre… On ne sait pas non plus ce que l’animatrice fera à la rentrée. Restera-t-elle sur Canal +, la chaîne de ses débuts, ou volera-t-elle vers de nouveaux horizons ? A moins qu’elle ne retourne sur France 5, qu’elle a quitté la saison dernière, pour prendre la place laissée vacante par Alessandra Sublet à la présentation de C à vous… L’avenir nous le dira !

Closer.fr par Jordan Grevet

Karine Le Marchand livre la recette de son histoire d’amour réussie avec Lilian Thuram

avril 24, 2013

« Avec Lilian on se fait une totale confiance »

 
 
 
 
 Karine Le Marchand livre la recette de son histoire d’amour réussie avec Lilian ThuramKarine Le Marchand livre la recette de son histoire d’amour réussie avec Lilian ThuramKarine Le Marchand livre la recette de son histoire d’amour réussie avec Lilian ThuramKarine Le MarchandLilian Thuram
 

Karine Le Marchand œuvre chaque année pour que des agriculteurs en mal d’amour trouvent l’âme sœur. De son côté, l’animatrice n’a plus à chercher depuis qu’elle partage la vie de Lilian Thuram. Elle n’exclut d’ailleurs pas de se marier.

Célibataires en galère, Karine Le Marchand veut vous aider à trouver celui ou celle qu’il vous faut grâce au livre qu’elle a co-écrit, L’amour est tout près. Sa légitimité pour coacher les cœurs solitaires ? Son expérience dans L’amour est dans le pré et sa réussite sentimentale personnelle. En couple avec Lilian Thuram, l’animatrice vit une belle histoire après avoir subi son lot de déceptions. Elle estime que son bonheur actuel est le fruit d’un déclic qui a tout changé : « Je suis une ex-infirmière. Je suis longtemps tombée sur des garçons qui n’allaient pas bien, a-t-elle confié à Télé Star. J’avais envie de les rendre heureux malgré eux. Impossible ! […] J’ai juste dit stop, j’ai arrêté la fusion et pratiqué la jachère affective. Cela m’a permis de me réaliser, de ne plus compter sur l’autre pour m’apaiser. J’ai fait la paix avec moi même. »

Elle était alors prête pour rencontrer quelqu’un, ce fut Lilian Thuram. Leur relation s’est construite sans précipitation, une condition primordiale pour celle qui se définit comme « une flippée de l’engagement » : « On a eu de la chance. Quand je l’ai rencontré, il habitait à l’étranger, s’est-elle souvenue. On a évité la fusion. On se voyait toutes les semaines, mais on a beaucoup appris à se connaître, au téléphone, on a pris notre temps. » L’animatrice estime qu’une des conditions primordiales à la durée d’un couple et le maintien d’une certaine indépendance. C’est du moins la recette que Lilian Thuram et elle appliquent : « On a connu des séparations, on sait ce qui peut ne pas fonctionner. On s’accorde du temps, de l’attention et du respect, a-t-elle souligné. On se réalise tous les deux. Je ne l’attends pas le soir comme une âme en peine. »

Le couple a su également relever le défi de la recomposition familiale. Alya, la fille de 10 ans de l’animatrice, Marcus, 15 ans, et Kephren, 12 ans, les deux fils de Lilian Thuram,  cohabitent en parfaite harmonie sous le même toit : « Alya est tout le temps avec nous, Marcus et Kephren, une semaine sur deux. Quand on a emménagé, j’étais limite à mesurer les chambres de chacun pour qu’il n’y ait pas d’histoires ! J’ai même fait faire une table ronde de salle à manger où est écrit le nom de chacun. »

Prochaine étape, le mariage ? Si elle porte déjà une bague au doigt, le projet n’est pas encore d’actualité. « Lilian me l’a offerte en me disant : “Comme ça, tout le monde croit que tu m’appartiens.” Entre nous, l’engagement est moral. Cela dit, avec lui, je n’ai plus peur. Je me suis attendrie comme de la vieille viande ! J’ai juste besoin de moments de solitude. […] C’est parce qu’on se laisse une part de liberté que ça fonctionne. Avec Lilian on se fait une totale confiance. » Une autre forme de contrat.

Voici.fr par C.G.

Sophie Davant, ses confessions intimes

avril 20, 2013

Très populaire, l’animatrice affirme qu’elle doute toujours 

Sophie Davant, ses confessions intimes

Sophie DavantSophie Davant portrait largeur sérieuseSophie DavantSophie-Davant 

Lorsqu’elle présentait la météo, Sophie Davant était déjà très appréciée des téléspectateurs. Depuis qu’elle a succédé à Jean-Luc Delarue à la présentation de Toute une histoire, elle est l’une des animatrices les plus populaires du PAF. Un succès et un amour du public qui ne lui montent pas à la tête et qui ne l’empêchent pas de continuer à douter.

«Ce qui est étrange, c’est d’être devenue connue sans jamais avoir oeuvré pour le devenir» s’étonne Sophie Davant dans les colonnes du magazine Bonheur(s). C’est donc sans le vouloir que cette Bordelaise d’origine est devenue l’une des animatrices les plus populaires de la télévision. Il faut dire qu’elle a présenté certaines des émissions les plus suivies ou les plus appréciées du PAF, à commencer par la météo, mais aussi Fort Boyard, C’est au programme, le Téléthon et Toute une histoire, où elle a remplacé Jean-Luc Delarue peu de temps avant son décès. 

A ce détail près que c’est quand même elle qui a sollicité France 2 pour succéder à JLD. «Il a fallu que je le demande, rien ne tombe du ciel... Je me suis proposée pour un remplacement au moment où Jean-Luc Delarue a été écarté de l’antenne et donc avant qu’il ne soit gravement malade. J’ai tout de suite compris qu’il fallait que je saisisse cette chance» raconte-t-elle. 

Malgré tout, cette popularité, Sophie Davant s’en accommode bien. Elle avoue être restée la même et ne pas avoir attrapé la grosse tête: «Je ne suis pas artificielle dans la vie, je suis sincère en bloc. Je ne suis pas un personnage de télé, une star du petit écran, avec cette distance que la télé impose». Pas d’impact non plus sur sa manière de vivre: «Les dîners en ville, les mondanités, les gens superficiels qui vous font perdre votre temps, je les fuis» confie-t-elle. C’est peut-être aussi cela qui permet à Sophie Davant de résister dans un PAF où la concurrence est féroce. Elle affirme en effet: «Ceux qui durent sont des gens normaux. Regardez Drucker ou Ruquier, ce sont des gens simples, d’une authentique gentillesse».

Malgré tout cet amour du public, ces émissions qui marchent, la confiance de ses dirigeants, Sophie Davant continue à souffrir d’un manque de confiance en elle. L’animatrice déclare ainsi: «Je n’ai jamais eu confiance en moi… Depuis toute petite… Je ne me suis jamais beaucoup aimée au fond. Je n’ai pas souvent eu confiance en mon potentiel. Je suis quelqu’un qui doute en permanence. Je suis une cérébrale en fait, une angoissée, fragile… et gaffeuse, ça je l’assume, je suis bien obligée». 

Des confidences qui devraient renforcer encore un peu plus sa cote de popularité auprès du grand public.

 Gala.fr par Jean-Christian Hay

Beyoncé offre une marraine de choix à Blue Ivy

janvier 27, 2012

Beyoncé a enfin décidé qui serait la marraine de sa fille Blue Ivy. La chanteuse a choisi la star de la télé américaine Oprah Winfrey dont elle est une amie très proche.

Les bonnes fées se sont définitivement penchées sur le berceau (à 3500 dollars) de cette petite Blue Ivy. Née d’illustres parents, Beyoncé, chanteuse superstar, et Jay-Z, rappeur successfull, cette petite fille qui a vu le jour un beau matin de janvier a aussi des parrains en or.


Papa Jay-Z avait déjà choisi comme parrain son fidèle complice Kanye West, avec qui il a sorti l’album Watch the Trone et sera sur la scène de Bercy début juin, c’était donc au tour de maman B. de choisir la marraine. Et contre toute attente, alors qu’on s’attendait à voir Rihanna, auto-proclamée Tata Rih, Solange Knowles, la sœur de Beyoncé, ou même une ex Destiny’s Child, Kelly Rowland ou Michelle Williams, c’est une autre personnalité, bien plus populaire aux Etats-Unis que toutes les autres réunies, la papesse de la télé, qui a été choisie: la reine Oprah Winfrey.


Beyoncé est très proche de l’animatrice. Elle avait même fait le show pour la dernière émission d’Oprah sur ABC, en juin dernier. C’est donc tout logiquement vers elle qu’elle s’est tournée pour choisir une marraine à sa fille chérie. Avec Kanye West et Oprah Winfrey, Jay-Z et Beyoncé s’offrent également des parrain et marraine au portefeuille bien rempli. Une condition sine qua non pour pouvoir suivre le rythme des cadeaux déjà reçus par Blue Ivy depuis sa naissance: un cheval à bascule en or, une chaise haute en cristaux Swarovski ou même le fameux body en diamants offert par Lady Gaga. L’enfant-reine peut encore recevoir d’innombrables présents, pour remplir un peu sa nursery de 200 m2…

Gala.fr par Jean Christian Hay