Posts Tagged ‘Anis Amri’

Attentat de Berlin: la Tunisie arrête trois personnes liées à l’auteur présumé, dont son neveu

décembre 24, 2016

Tunis – Trois jihadistes présumés liés au suspect tunisien de l’attentat de Berlin Anis Amri, dont son neveu, ont été arrêtés vendredi, a annoncé samedi le ministère tunisien de l’Intérieur sans toutefois mentionner s’ils ont un lien avec l’attaque.

Selon un communiqué, ces trois suspects sont membres d’une cellule terroriste (…) liée au terroriste Anis Amri qui a commis l’attaque de Berlin et qui a été abattu vendredi près de Milan par la police italienne.

Le neveu a avoué qu’il était en contact avec son oncle à travers l’application cryptée Telegram pour échapper à la surveillance policière, a précisé le ministère, ajoutant qu’il avait fait allégeance au groupe Etat islamique (EI) dans une vidéo envoyée à Anis Amri.

Le neveu, présenté comme le fils de la sœur de Anis Amri, a également avoué que ce dernier lui avait envoyé des sommes d’argent par voie postale sous une fausse identité pour l’aider à le rejoindre en Allemagne, selon le ministère.

Le neveu a aussi affirmé que son oncle était l’émir d’un groupe jihadiste basé en Allemagne et connu comme la brigade Abou al-Walaa.

Les trois personnes arrêtées ont entre 18 et 27 ans et la cellule terroriste à laquelle ils appartiennent est active entre Fouchana, au sud de Tunis, et Oueslatia, ville de la famille Amri dans le centre du pays, a précisé le ministère.

Anis Amri, 24 ans, avait fait allégeance à l’EI selon une vidéo diffusée par l’agence de propagande de l’EI.

Il a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’un contrôle policier par hasard à Milan, mettant fin à quatre jours de chasse à l’homme à travers l’Europe. Il est accusé d’avoir tué douze personnes et blessé des dizaines d’autres lundi à Berlin sur un marché de Noël.

Romandie.com avec(©AFP / 24 décembre 2016 14h10)             

Le suspect de l’attentat de Berlin abattu à Milan

décembre 23, 2016

Après trois jours de cavale, le principal suspect de l’attentat au camion qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés, lundi, dans un marché de Noël à Berlin a été abattu vendredi matin près de Milan par la police italienne lors d’un contrôle d’identité, a annoncé vendredi le ministre italien de l’Intérieur.

Allemagne: Le suspect de l’attentat de Berlin identifié comme le Tunisien Anis Amri, 24 ans

décembre 21, 2016

Berlin – Le parquet anti-terroriste allemand a identifié mercredi le suspect de l’attentat au camion-bélier de Berlin comme étant Anis Amri, un ressortissant tunisien de 24 ans, et publié un avis de recherche assorti d’une récompense.

Anis Amri mesure 1m78 et pèse environ 75 kilos. Si vous voyez la personne recherchée, informez la police. Mais ne vous mettez pas vous-même en danger, cette personne pourrait être dangereuse et armée, prévient le parquet dans son communiqué.

Une récompense pouvant aller jusqu’à 100.000 euros est disponible, poursuit-il.

Selon les autorités allemandes, l’homme faisait l’objet d’une enquête judiciaire pour soupçon de préparation d’attentat avant l’attaque au camion-bélier de Berlin.

Il s’agit d’un demandeur d’asile arrivé en juillet 2015 en Allemagne et dont la requête a été rejetée en juin. L’Allemagne n’est toutefois pas parvenue à le renvoyer dans son pays, la Tunisie contestant pendant plusieurs mois qu’il soit l’un de ses ressortissants.

Selon les autorités allemandes, ce n’est que ce mercredi, par coïncidence, que Tunis a reconnu sa nationalité tunisienne et fourni un document de voyage permettant son expulsion.

Il est présenté par Berlin comme proche de la mouvance salafiste-islamiste. Selon le quotidien Bild, il a essayé de recruter des complices pour commettre un attentat il y a plusieurs mois.

Attentat à Berlin: la police tunisienne interroge la famille du suspect

La brigade antiterroriste tunisienne interrogeait mercredi la famille du suspect présumé de l’attentat au camion-bélier perpétré sur un marché de Noël à Berlin, a indiqué un responsable de la sécurité à l’AFP.

Le parquet antiterroriste allemand a identifié dans le même temps le suspect de l’attentat comme étant Anis Amri, un Tunisien de 24 ans, et publié un avis de recherche assorti d’une récompense.

Une unité de la brigade antiterroriste interroge la famille du suspect, a indiqué le responsable de la sécurité, précisant qu’il s’agissait des parents.

Le suspect, dont la famille réside à Oueslatia, dans le centre du pays, a quatre sœurs et un frère, selon cette même source qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat.

Il a émigré illégalement vers l’Italie, où il est resté trois ans, avant de se rendre en Allemagne, selon le responsable.

Contactés par l’AFP, les ministères tunisiens de l’Intérieur et des Affaires étrangères n’ont pas souhaité faire de commentaires sur cette affaire.

Quand j’ai vu la photo de mon frère dans les médias, je n’en ai pas cru mes yeux. Je suis sous le choc et je ne peux croire que c’est lui qui a commis ce crime, a réagi à l’AFP Abdelkader Amri, frère du suspect.

Mais s’il s’avère qu’il est coupable, il mérite alors toutes les condamnations. Nous rejetons le terrorisme et les terroristes et nous n’avons aucune relation avec les terroristes, a-t-il encore ajouté.

On a jamais eu l’impression qu’il avait quelque chose d’anormal. Il nous contactait via Facebook et il était toujours souriant et joyeux!, a affirmé de son côté sa sœur Najoua à l’AFP.

L’Allemagne n’est toutefois pas parvenue à le renvoyer dans son pays, la Tunisie contestant pendant plusieurs mois qu’il soit l’un de ses ressortissants.

D’après Berlin, ce n’est que ce mercredi, par coïncidence, que Tunis a reconnu sa nationalité tunisienne et fourni un document de voyage permettant son expulsion.

L’attentat, perpétré lundi soir et revendiqué par le groupe Etat islamique, a fait 12 morts et des dizaines de blessés.

Anis Amri fait l’objet depuis mercredi minuit d’un avis de recherche à l’échelle européenne après que son document d’identité et son portefeuille ont été retrouvés dans la cabine du camion-bélier, selon les autorités allemandes.

Romandie.com avec(©AFP21 décembre 2016 19h04)