Posts Tagged ‘apparitions’

Des crues dans le sud de la France envahissent la Grotte de Lourdes

juin 18, 2013

D’importantes crues de rivières dans le sud-ouest de la France ont mardi couvert sous 1,40 mètre d’eau la célèbre Grotte de Lourdes où la tradition catholique situe des apparitions de la Vierge en 1858. La basilique supérieure a dû être fermée dans l’après-midi.

Les fortes précipitations ont causé la noyade d’une automobiliste dans la commune de Pierrefitte-Nestalas, située en amont. Les pompiers ont pu secourir un homme, passager de ce véhicule, a indiqué mardi soir la préfecture des Hautes-Pyrénées.

En Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées, départements en proie aux crues, des renforts ont été mobilisés. Pas moins de 600 pompiers étaient à pied d’oeuvre dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet.

Les sanctuaires de Lourdes ont été évacués mardi matin, les inondations ayant gagné le site. Prévu mercredi, un pèlerinage de 3000 personnes en provenance d’Arras (nord de la France) a été annulé.

Romandie.com

Mort de Stéphane Slima de Sous le soleil à 41 ans

août 28, 2012

Alain Dulac n’est plus 

 
  • Mort de Stéphane Slima de Sous le soleil à 41 ansMort de Stéphane Slima de Sous le soleil à 41 ansMort de Stéphane Slima de Sous le soleil à 41 ansMort de Stéphane Slima de Sous le soleil à 41 ans
 
Stéphane Slima, le célèbre interprète d’Alain Dulac dans Sous le soleil, est décédé dimanche. Il avait 41 ans.

Le soleil ne brillera plus pour Stéphane Slima. Le comédien qui campait Alain Dulac dans la série à succès Sous le Soleil a succombé dimanche à un accident vasculaire cérébral, a annoncé Muriel Belgy, chargée des relations publiques. Il se trouvait dans sa maison de l’Île de Ré lorsqu’il s’est senti mal. « Une cérémonie à son attention sera célébrée lundi 3 septembre au crematorium de La Rochelle. La famille précise sans fleurs ni couronne », a-t-elle indiqué sur son compte Facebook.

Ancien membre de la Comédie Française, Stéphane Slima était connu du grand public pour son rôle dans Sous le soleil. Durant treize ans, jusqu’à la fin de la série en 2008, il a donné vie à Alain Dulac. Mais ses apparitions à la télévision (Sœur Thérèse.com, SOS 18) ou au cinéma (Un, deux, trois, soleil et Combien tu m’aimes ? de Bertrand Blier ou Salsa de Joyce Bunuel) ne l’ont jamais vraiment éloigné des planches. Après Le président, sa femme et moi l’an dernier, Stéphane Slima donnait la réplique à Nathalie Marquay-Pernaut dans Piège à Matignon. Il devait d’ailleurs partir en tournée dans toute la France après le succès rencontré au théâtre Daunou à Paris. Il faisait également partie des acteurs les plus attendus pour jouer dans la suite de Sous le soleilprévue sur TMC.

L’été dernier, Stéphane Slima avait publiquement révélé son homosexualité. « Je n’ai jamais caché ma sexualité, avait-il alors révélé au magazine Têtu en octobre 2011. […] Je voulais attendre le moment où mon acte servirait à quelque chose. Mon coming-out – même si je n’aime pas ce terme, il ne me correspond pas vraiment – ne m’a libéré de rien : je l’étais déjà. » Il avait d’ailleurs annoncé au mensuel qu’il avait eu « une vraie histoire d’amour » avec l’un des personnages de Sous le soleil. « Mais je vous en ai déjà trop dit », concluait-il alors. Un secret qu’il a emmené avec lui dans sa tombe. Stéphane avait 41 ans.

Voici.fr par M-A.K.

Rihanna: « Plus je suis nue, plus je suis à l’aise »

mars 27, 2012

Rihanna assume son exhibitionnisme

Connue pour son côté trash, Rihanna joue souvent de sa plastique avantageuse… Dans ses clips et sur Twitter, la chanteuse n’hésite souvent pas à apparaître de façon très dénudée. Elle s’en est expliquée en se mettant à nue dans une interview confession.

« Plus je suis nue, mieux je me sens. J’ai juste eu à combattre mes peurs. On trouve toujours quelque chose qui ne va pas, quelque chose avec lequel on ne se sent pas bien, et une chose en entraînant une autre, vous devenez parano et vous pensez que tout le monde peut voir vos défauts. Mon style de vie ne marchera probablement pas avec la plupart des gens… mais moi plus je suis nue, mieux je me sens. »

Pour le plus grand plaisir de ses fans, Rihanna n’a semble-t-il pas fini de faire monter la température lors de chacune de ses apparitions.

La star du R’n’B qui avait affolé la toile avec ses photos osées il y a quelques mois, assure qu’elle n’a pas toujours été à l’aise avec son corps. « Au début, je me disais, quel est le pire qui puisse arriver? J’ai alors commencé à oser un peu plus… Je découvrais que mon corps, c’est ce qu’il y a sous et en dehors des habits ». Rihanna profite aussi de cette interview pour revenir sur l’éducation que sa mère lui a inculquée. « Ma mère est la femme la plus dure que je connaisse. Je me suis trouvée en devenant comme elle. A chaque fois que je me retrouve à un carrefour, je me retrouve en revenant aux méthodes que ma mère utilisait ».

Riri n’a en revanche toujours pas réagi à la rumeur du moment à Hollywood: sa supposée idylle avec Ashton Kutcher. Rihanna aurait en effet été aperçue quittant le domicile de l’ex mari de Demi Moore au petit matin la semaine dernière…

Après sa relation chaotique avec Chris Brown, l’interprète de We Found Love aurait-elle retrouvé l’amour?

Voici.fr par A.M

Mort du comédien Michel Duchaussoy

mars 13, 2012

L’hommage de Christophe Barbier à Michel Duchaussoy

Il savait jouer le noble et le méchant, l’amusant et le détestable, le tendre et le veule, l’alcoolique et le dandy: l’hommage à Michel Duchaussoy, mort ce mardi, de Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L’Express et homme de théâtre.

Michel Duchaussoy, c’est d’abord le père brisé, mais si opiniâtre en sa vengeance, de Que la Bête meure, de Claude Charbol. Néanmoins, c’est le théâtre, et notamment la Comédie Française, qui a construit sa vie de comédien.

Dans La Puce à l’Oreille, de Feydeau, il joua cet étrange personnage qui ne prononce pas les consonnes s’il ne porte un palais artificiel. Il y démontra une telle virtuosité comique, jonglant avec les voyelles et multipliant les mimiques, qu’il était hilarant à souhait. Seul Robert Hirsch le dépassait dans ce comique pincé.

Ses dernières apparitions furent éloquentes. Dans Phèdre, mis en scène par Chéreau, il survola l’impossible monologue de Théramène, où l’on apprend la mort d’Hippolyte, avec distance et précision. Savoir être drôle sans être comique, c’est aussi un art. Dans David et Edward, comédie new-yorkaise assez faible, il donnait la réplique à Michel Aumont, campant en raideur pudique cet ultime personnage.

Car la force de Duchaussoy était de pouvoir jouer le plus noble et le plus méchant, le plus amusant et le plus détestable, le tendre et le veule, l’alcoolique à la dérive et le dandy triomphant. Ce comédien était une argile incrustée d’argent.

Lexpress.fr par Christophe Barbier