Posts Tagged ‘armoire’

Arrestation du voleur présumé de bijoux lors du Festival de Cannes

août 4, 2013

Un homme soupçonné d’être impliqué dans le vol de plus d’un million de dollars de bijoux du groupe de luxe genevois Chopard, en plein festival de Cannes, a été arrêté en juin en Espagne. Il a été appréhendé pour une affaire de vol à Palma de Majorque, a-t-on appris dimanche.

Le 21 juin, un franco-algérien de 40 ans, connu de la police pour de nombreux vols, a été pris en flagrant délit dans un hôtel de luxe de l’île, à Cala Ratjada, et écroué dans la foulée, a indiqué la garde civile espagnole.

« Des rapprochements ont été effectués » avec les faits commis le 17 mai dans un hôtel Novotel de Cannes, a précisé une source proche de l’enquête, soulignant qu' »il n’avait pas été interpellé » à la demande de la police française.

Les enquêteurs devraient aller interroger le suspect après le lancement d’une commission rogatoire internationale. Il est apparemment « habitué à faire ce genre de choses », a-t-on ajouté de même source, tout en appelant à la prudence.

Deux hommes sont recherchés dans le cadre de l’enquête sur ce vol de bijoux, qui devaient être prêtés à des stars foulant le tapis rouge du festival de cinéma. Le coffre qui les renfermait aurait été descellé de l’armoire de la chambre puis emporté, selon une source policière.

Dimanche dernier toujours à Cannes, un homme toujours en fuite s’est fait remettre sous la menace d’une arme plus de 100 millions d’euros de bijoux en pierres précieuses dans les murs de l’hôtel Carlton, à l’occasion d’une exposition-vente organisée par le joaillier Leviev.

Romandie.com

Incapable de se faire payer 450.000 FCFA, il se jette sous un train

août 2, 2013

Un handicapé physique s’est violemment tué en se jetant sous le Petit train bleu qui relie Thiès à Dakar (70 km), un acte que le défunt explique par son incapacité à se faire payer par un professeur une dette de 450.000 FCFA.

Mbaye Diallo Diakhaté, 37 ans, qui a commis son geste insolite jeudi à 6h30, au passage du Petit train bleu à hauteur de la Maison d’arrêt et de correction de la ville de Thiès, a laissé à titre posthume une lettre dans laquelle il accuse un professeur de Tivaouane (90 km de Thiès) d’être le responsable de sa mort.

En effet, ce dernier refuserait de lui payer 450.000 FCFA, une somme avec laquelle il voulait s’acheter une armoire.

‘’Je pars et je ne verrai à jamais mon enfant qu’accouchera ma femme enceinte de 6 mois », écrit en outre Diakhaté dont la tête a été broyée par le train.

APA-Dakar (Sénégal)