Posts Tagged ‘Assistance’

Haïti: nécessité d’une réaction majeure après l’ouragan Matthew

octobre 10, 2016

Nations unies (Etats-Unis) – Une importante mobilisation de la communauté internationale est nécessaire en Haïti pour faire face à l’ampleur des destructions causées par l’ouragan Matthew, a indiqué lundi le secrétaire général des Nations unies.

Au moins 1,4 million de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence, plus de 300 écoles ont été endommagées tandis que des cultures et des réserves alimentaires ont été détruites, a relevé Ban Ki-moon.

Une réaction majeure est nécessaire, a-t-il déclaré à des journalistes.

Les Nations unies ont lancé lundi un appel d’urgence pour collecter 120 millions de dollars destinés à couvrir les besoins de Haïti, pays le plus pauvre de la Caraïbe, pendant les trois prochains mois.

Certaines villes et villages ont presque été entièrement rayés de la carte, a souligné M. Ban. Ces chiffres et les besoins augmentent à mesure que davantage de régions touchées deviennent accessibles.

Le dernier bilan de la protection civile haïtienne faisait état lundi matin d’au moins 372 morts.

Je lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle fasse preuve de solidarité et de générosité –et qu’elle travaille conjointement de manière efficace pour faire face à cette urgence, a ajouté le responsable onusien.

L’ouragan Matthew a frappé la côte méridionale d’Haïti le 4 octobre, en catégorie 4 sur une échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq. Il soufflait alors à 230 km/h.

Le patron des opérations humanitaires de l’ONU Stephen O’Brien a relevé de son côté que l’ouragan avait déclenché la pire crise humanitaire en Haïti depuis le séisme meurtrier de janvier 2010 (plus de 200.000 morts).

Et, depuis octobre 2010, le pays est confronté à une épidémie de choléra,- maladie introduite dans le pays par des Casques bleus népalais arrivés après le séisme -, qui a fait plus de 10.000 morts.

L’ONU a pour la première fois reconnu mi-août avoir une responsabilité morale envers les victimes du choléra et leurs familles, annonçant qu’elle allait leur accorder une aide matérielle directe.

De son côté, l’Unicef a estimé que la scolarité d’environ 100.000 enfants allait pâtir des conséquences de l’ouragan car leurs écoles ont soit été endommagées, soit ont été réquisitionnées pour servir d’abri d’urgence.

L’organisation s’emploie à organiser la livraison de salles de classes temporaires et de matériel scolaire.

Formé au large du Venezuela, Matthew a traversé la mer des Caraïbes et affecté la Colombie, la Jamaïque, Cuba, la République dominicaine (au moins quatre morts), les Bahamas et enfin les Etats-Unis (au moins 20 morts). Il a été rétrogradé dimanche en tempête post-cyclonique.

Romandie.com avec(©AFP / 10 octobre 2016 23h57)

Côte d’Ivoire: Grave accident de la circulation, le président Ouattara apporte son assistance

octobre 24, 2011

C’est un week-end tragique pour les usagers de la route. Le tronçon Toumodi-Yamoussoukro a encore endeuillé les Ivoiriens samedi dernier. Le bilan partiel fait état de 26 lmorts pour l’heure dont 21 sur le champ. Cinq à l’hôpital dont trois à Toumodi et deux à Yamoussoukro. 55 blessés dont de graves cas constatés et évacués dans les hôpitaux appropriés à Abidjan selon les cas. Parmi les 17 blessés hospitalisés à Yamoussoukro, il y a 08 femmes, 07 hommes et 02 enfants de sexe masculin et féminin.

Hier dimanche 23 octobre 2011, après l’accident qui a eu lieu le samedi 22 octobre, à Kadjokro sur l’axe Yamoussoukro-Toumodi, le président de la République a dépêché une équipe composée du ministre délégué à la Défense Paul Koffi Koffi, du ministre de la Communication, Diakité Coty Souleymane, de l’adjoint du chef d’Etat Major, le général Détho Léto, qui ont conduit une forte délégation sur les lieux de l’accident. Respectivement, ces hautes autorités ont rendu visite aux blessés hospitalisés dans les hôpitaux de Toumodi et Yamoussoukro. Particulièrement dans la capitale politique, les autorités locales, le Gouverneur du district, le maire et le préfet de région les ont accompagnées pour assister et présenter les compassions du président de la République, aux parents des victimes et saluer les blessés.

A Yamoussoukro, 17 corps sont logés à Ivosep, et 9 autres corps à l’Ivosep de Toumodi soit au total 26 corps. Quant aux blessés, selon Dr Sahé chirurgien, 13 ont été hospitalisés à Yamoussoukro et 16 autres à Toumodi sur 38 victimes évacués. Les cas les plus graves ont pu être évacués à Abidjan. Au CHR de la capitale politique 4 blessés ont suivi une intervention chirurgicale. Un blessé paralysé était en instance d’évacuation hier aux environs de 14h. Il aurait fallu 4h d’horloge soit de 14h à 16h samedi, pour évacuer les victimes dans les différents hôpitaux.

L’Etat de Côte d’Ivoire prend en charge les frais médicaux et funéraires.

Au nom du chef de l’Etat, le ministre Koffi Koffi Paul, a transmis le message de compassion aux familles. «Dès que le chef de l’Etat a appris la nouvelle, il a demandé de nous rendre sur les lieux en la compagnie des autorités locales avec les membres du gouvernement qui ont en charge ce dossier. Hier après le communiqué passé à la télé au journal de 23 h, il nous a demandés d’être sur les lieux pour constater les faits, apporter sa compassion et présenter les condoléances des membres du gouvernement aux familles éplorées et surtout féliciter le corps médical, qui a réussi de nuit comme de jour, à contenir cet accident. C’est triste de le dire, mais nous avons au total 26 victimes et une cinquantaine de blessés.

Evidemment, c’était lourd, mais nous, nous sommes venus pour rassurer les populations et apporter nos compassions aux victimes. Nous demandons à nos parents de faire l’effort pour supporter les épreuves. Egalement on demande aux chauffeurs ou conducteurs de faire très attention sur les voix publiques, parce que, en définitive, c’est de l’irresponsabilité du chauffeur du camion remorque qui avait perdu tout contrôle de son camion et qui a provoqué ce drame.

De l’autre côté, nous avons constaté que le car qui a été touché, est un car complètement hors d’usage. Probablement, il n’avait pas tous ses papiers et n’avait pas fait sa visite technique. On a vu que le car était très, très vieux.

Encore une fois, on interpelle les usagers de la route afin qu’ils fassent très attention. Nous sommes là, dans une situation de tristesse et on a porté le message du président de la République qui est que, comme le ministre de la Communication l’a dit, tous les frais seront supportés par l’Etat de Côte d’Ivoire: les soins médicaux et les frais funéraires. Par rapport donc à cela le chef de l’Etat, nous a remis la somme de 4 millions pour la prise en charge des soins. Il souhaite que cet argent soit utilisé à bon escient. Nous félicitons et encourageons le personnel médical. Avec à leur tête, le préfet, le gouverneur et le maire.»

Le Patriote par Jacquelin Mintoh.