Posts Tagged ‘assurant’

Le Premier ministre de RDC en France veut tourner la page du sommet de Kinshasa

novembre 15, 2012
Le Premier ministre de RDC en France veut tourner la page du sommet de Kinshasa Le Premier ministre de RDC en France veut tourner la page du sommet de Kinshasa © AFP

Le Premier ministre de RDC Augustin Matata Ponyo, en visite en France, défend les progrès réalisés par son pays en matière de démocratie et de bonne gouvernance pour « rassurer les investisseurs » un mois après les critiques de François Hollande sur la situation des droits de l’homme à Kinshasa.

Dans un entretien à l’AFP, M. Matata Ponyo a nié toute tension entre Paris et Kinshasa, appelant même la France à défendre « haut et fort » aux Nations unies la voix de la République démocratique du Congo, en proie depuis six mois à une rébellion armée.

« Contrairement à ce que d’aucuns peuvent croire, les relations entre la France et la RDC n’étaient pas tendues » lors du sommet de la Francophonie de Kinshasa, a affirmé M. Matata Ponyo. « Il ne faut pas se fier aux apparences. Ce sommet a été l’occasion pour les responsables d’observer qu’il y a eu beaucoup de progrès. Il reste encore beaucoup à faire, c’est ce à quoi nous nous attelons », a-t-il assuré.

Avant et pendant le sommet de Kinshasa, François Hollande avait dénoncé des « réalités inacceptables » en RDC, évoquant notamment l’assassinat en 2010 du militant des droits de l’homme Floribert Chebeya dont sont accusés des policiers.

« Il faut laisser la justice faire son travail », a déclaré le Premier ministre congolais, assurant que le processus irait « jusqu’à son terme » et soulignant que « la justice congolaise a donné, à tous, de manière exceptionnelle la possibilité de suivre ce procès, de manière publique, télévisée ».

Evoquant la question de la démocratie, alors que le président Hollande avait ouvertement émis des doutes sur les conditions de la réélection du président Kabila en novembre 2011, M. Matata Ponyo a rappelé que le Parlement débattait actuellement d’un projet visant à restructurer la commission nationale électorale.

« Les députés de la majorité présidentielle et ceux de l’opposition sont en train d’y travailler et nous avons la ferme conviction que nous aboutirons à un projet commun », a-t-il assuré.

« Potentialités énormes »

La visite du chef du gouvernement de RDC à Paris intervient par ailleurs après l’annonce mardi par les Etats-Unis et l’Onu de sanctions à l’encontre du chef de la rébellion du M23, le colonel Sultani Makenga.

Kinshasa espérait que ces sanctions soient élargies à des responsables rwandais nommément mis en cause dans un rapport d’experts de l’Onu pour leur soutien à cette rébellion dans l’est de la RDC.

« Nous souhaitons que la France en tant que membre permanent du Conseil de sécurité porte haut et fort la volonté de la RDC que tous ceux qui sont impliqués dans ce rapport soient sanctionnées », a dit M. Matata Ponyo, précisant avoir discuté de cette question mercredi à l’Elysée avec le conseiller diplomatique de François Hollande, Paul-Jean Ortiz.

Lors de son séjour à Paris, M. Matata Ponyo rencontrera plusieurs membres du gouvernement français, dont le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius jeudi et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault vendredi, mais aussi des opérateurs économiques.

Son objectif, a-t-il dit, est de « rassurer les investisseurs français quant à la volonté et la détermination » des autorités congolaises de faire « un travail de fond, de réformes pour assainir l’environnement des affaires, l’environnement judiciaire, l’environnement fiscal ».

« Les potentialités sont énormes », a-t-il rappelé, citant les secteurs des mines, des hydrocarbures, de l’agriculture, des infrastructures, des télécommunications et de l’industrie.

En 2011, la RDC a enregistré une croissance de 7% de son PIB. Le gouvernement ambitionne d’atteindre les 15% en 2016.

Jeuneafrique.com avec AFP 

Le président malien doit regagner son pays, après deux mois à Paris

juillet 26, 2012
Le président malien doit regagner son pays, après deux mois à Paris Le président malien doit regagner son pays, après deux mois à Paris © AFP

Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré, prévoit de regagner vendredi Bamako après deux mois passés à Paris pour se faire soigner d’une attaque perpétrée par des manifestants hostiles, a-t-on appris jeudi de sources diplomatiques.

« Il a laissé entendre qu’il souhaitait regagner Bamako demain » vendredi, a indiqué une de ces sources, en assurant qu’il ne prévoyait pas ce retour sous la pression internationale, mais qu’il entendait « assurer ses responsabilités ».

M. Traoré, attaqué et grièvement blessé le 21 mai dans ses bureaux près de Bamako par une foule de manifestants hostiles, a été soigné depuis à Paris.

Plusieurs pays africains avaient récemment sommé les autorités intérimaires maliennes de constituer un « gouvernement d’union nationale », faute de quoi le Mali serait suspendu des instances régionales.

Ils avaient aussi « exhorté » le président Traoré à demander « sans délai » à la Cédéao et l’ONU l’envoi d’une force africaine au Mali.

Début juillet, l’absence de Dioncounda Traoré, comme celle de son Premier ministre, d’un sommet ouest-africain à Ouagadougou sur la crise au Mali avait été vivement critiquée.

Au Mali, les autorités de transition avaient été mises en place en avril, moins d’un mois après un coup d’Etat qui avait renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré et précipité la chute du nord du pays aux mains de groupes armés islamistes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Les putschistes ont remis le pouvoir après un accord signé le 6 avril avec la Cédéao, qui prévoyait la formation d’un gouvernement de large union. Dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo, les ex-putschistes restent influents à Bamako.

Jeuneafrique.com avec AFP

CAN 2012 – Quarts de finale : affrontez nos pronostics

février 2, 2012

http://platform.twitter.com/widgets/hub.1326407570.htmlLe premier tour de la CAN 2012 a apporté son lot de surprises.  Si des  équipes comme la Côte d’Ivoire et le Ghana ont tenu leur rang et font   toujours figure de favoris, d’autres ont fait leurs preuves et se posent en   sérieux prétendants. Tour d’horizon des quarts de finale, avec les pronostics de  la  rédaction de Jeune Afrique.

Zambie  –  Soudan (4  février, 17h00, à Bata)

La Zambie est une des surprises de ce premier tour et surtout une des équipes  en confiance qui peut prétendre à une demi-finale, stade de la compétition  qu’elle n’a pas atteint depuis 1996. Sortie leader d’un groupe A où le Sénégal faisait figure de grand  favori, les Chipolopolos ont profité de la faillite des Lions de la Teranga, qu’ils ont d’ailleurs  battu (1-0) lors de leur premier match. Surtout, en assurant un nul face à la  Libye et, mieux encore, en battant la Guinée Équatoriale grâce à un but de la  star de l’équipe, Christopher Katongo, les hommes d’Hervé Renard ont su arracher  la première place de leur poule. Ils évitent donc un quart de finale périlleux  face à la Côte d’Ivoire et s’offrent une rencontre a priori plus accessible face  au Soudan.

Les Soudanais, sortis seconds du groupe B, dominés de la tête et des épaules  par la Côte d’Ivoire, ont fait sensation. Considérée comme l’équipe la plus  faible de leur poule, le Soudan n’a pas démérité et a arraché au courage sa  qualification, comme en témoigne le nul obtenu de haute lutte (2-2) face à  l’Angola. Les Faucons du désert ne partiront cependant pas favoris de ce quart  de finale.

–> Le pronostic de JA :  victoire de la Zambie (2-0)

 

Côte d’Ivoire – Guinée Équatoriale  (4 février, 20h00, à Malabo)

Sans doute le match le plus attendu entre l’équipe favorite du tournoi et le  pays co-organisateur, qui aura la chance de disputer son quart de finale chez  lui à Malabo. Malgré cet avantage, la Guinée Équatoriale aura sans doute bien du  mal à éviter la défaite face aux Ivoiriens, vainqueurs sans coup férir de leurs trois adversaires  de poule, sans encaisser le moindre but.

Les Éléphants de François Zahoui ne manquent pas d’atouts et les  Drogba, Yaya Touré et Gervinho ont été efficacement secondés par un banc de  touche au rendez-vous, qui a assuré la victoire lors de l’ultime journée (2-0  face à l’Angola). Reste aux Ivoiriens  à assumer une difficile étiquette de  grand favori et à ne pas se faire piéger par la Guinée Équatoriale, bourreau du  Sénégal en phase de poules.

–> Le pronostic de JA :  victoire de la Côte d’Ivoire (2-0)

 

Gabon – Mali (5 février, 17h00, à  Libreville)

Une rencontre équilibrée entre deux défenses solides où le Gabon part avec  l’avantage de la confiance après avoir remporté ses trois matchs de poule et  montré un visage séduisant. Vainqueurs logiques du Niger (1-0), les Gabonais ont  surtout enchaîné deux victoires importantes face à deux prétendants au titre, le Maroc (3-2) puis la Tunisie (1-0). Derrière un Pierre-Emerick Aubameyang  omniprésent et un Daniel Cousin au rendez-vous, les Panthères disputeront,  dans leur stade de Libreville, une place en demi-finale face au Mali emmené par le Barcelonais Seydou Keita.

Les Aigles sont pourtant passés tout près de la sortie lors de la dernière  journée de la phase de poules et ont même été virtuellement éliminés pendant  plus de 50 minutes, voyant la Guinée leur subtiliser la deuxième place du groupe  D. C’était sans compter sur Dembélé puis sur Keita qui permettaient aux Maliens de se qualifier en quarts de finale pour la première  fois depuis 2004. Néanmoins, les hommes d’Alain Giresse vont devoir proposer autre chose que  le jeu lent et prévisible de leur dernier match s’ils veulent stopper l’aventure  gabonaise.

–> Le pronostic de JA :  victoire du Gabon (2-1 après prolongation)

 

Ghana – Tunisie (5 février, 20h00, à  Franceville)

C’est le choc de deux prétendants au titre. Le Ghana, qui a déçu au niveau du  jeu, notamment en n’obtenant qu’un nul face à la Guinée réduite à 10 en clôture  de la phase de poules, a tout de même bouclé ce premier tour sans connaître la  défaite, assurant la première place du groupe D. Il lui faudra cependant hausser  son niveau pour être présent en demi-finales, surtout dans la construction du  jeu, en espérant le réveil de ses animateurs offensifs André Ayew et Asamoah Gyan, peu en réussite face à la  Guinée.

Les Aigles de Carthage ont de leur côté démarré en trombe le tournoi avec une victoire inattendue sur le Maroc mais se sont montrés  plus irréguliers par la suite, notamment face au Niger, avec une défense  centrale assez fébrile. Les joueurs de Sami Trabelsi, parfois absents des  débats, devront retrouver leur niveau de jeu « marocain » pour espérer  contrecarrer les plans ghanéens.

–> Le pronostic de JA :  victoire du Ghana (2-1)

________

Résultats  des matchs

Date Ville Résultat Heure *
04/02 Bata Zambie Soudan 17h00
04/02 Malabo Côte d’Ivoire Guinée Équatoriale 20h00
05/02 Libreville Gabon Mali 17h00
05/02 Franceville Ghana Tunisie 20h00

Jeuneafrique.com

Pierre Saukozy après son intoxication alimentaire est rentré en France

janvier 26, 2012

Le fils aîné du président a été hospitalisé en Ukraine. Quelque chose n’est pas passé !   Un « voyage privé » qui tourne au vinaigre pour le fils aîné du président de la République. Alors qu’il se trouvait à Odessa pour donner un concert dans une boîte de nuit, Pierre Sarkozy (alias DJ Mosey) s’est trouvé mal, d’après le site d’information local ukrainien Dumskaya.net. Aussitôt transporté à l’hôpital, Pierre Sarkozy a été pris en charge par les médecins et « devrait être rapatrié en France hier, par avion spécial », toujours selon le site internet.   Mais rassurez-vous, rien de grave. « Il semble que ce soit une intoxication alimentaire », a indiqué une source proche des forces de l’ordre à l’AFP, assurant également que « la sécurité du fils du président était assurée notamment par le service ukrainien de protection des personnalités. »   L’ambassade de France en Ukraine s’est quant à elle refusée à tout commentaire, se bornant à souligner que Pierre Sarkozy était venu dans le pays pour une « visite privée ».

Voici.fr par A.R