Posts Tagged ‘AUF’

Bourses d’études Prix Louis D’Hainaut en Belgique 2022

novembre 25, 2022

L’université de Mons (Belgique) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), à travers son institut de la Francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC), s’associent pour décerner le Prix Louis D’Hainaut de la meilleure thèse de doctorat en technologie éducative.

L’AUF regroupe 1007 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 119 pays. Elle est l’une des plus importantes associations d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche au monde.

Elle est également l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la Francophonie.

Ce prix est annuel et sera délivré pour la neuvième fois cette année. Il a une vocation internationale et est ouvert à tout chercheur ayant obtenu une thèse de doctorat au sein d’une institution membre du réseau de l’AUF.

Le sujet de cette thèse doit impérativement porter sur l’usage des technologies en éducation, indépendamment de la discipline d’appartenance, et doit constituer un apport à l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine.

Conditions d’éligibilité

  • Être ressortissant d’un pays du Sud (il est possible de résider dans un pays du Nord) ;
  • Avoir défendu avec succès sa thèse entre le 1er janvier 2018 et la date de clôture de cet appel ;
  • Avoir rédigé sa thèse en français.

Comment postuler à la bourse d’étude ?

Avant de postuler à une bourse d’étude, vous devez au préalable bien préparer votre CV et votre lettre de motivation.

En effet, tout dossier de bourse d’étude doit comporter ces deux documents essentiels.

Pour vous aider à bien préparer votre CV et votre lettre de motivation, on vous suggère de lire ces deux articles :

En outre, vous devez aussi présenter les documents suivants :

  • formulaire de candidature dûment rempli ;
  • curriculum vitae détaillé ;
  • résumé de la thèse en trois pages maximum dans laquelle la contribution spécifique à l’avancement des connaissances dans le domaine des technologies en éducation est clairement décrite ;
  • version électronique de la thèse complète (Pdf) ;
  • copie du diplôme sanctionnant l’attribution du titre de docteur, suite à la soutenance de la thèse, un exemplaire de la thèse sous format électronique (Pdf).

Pour postuler à ces bourses d’études, merci de postuler via le lien ci dessous.

Lien pour postuler : postulez à cette bourse d’étude

Avec Adiac-Congo par concoursn

Distinction: un Congolais parmi les lauréats du concours d’écriture sur la Covid-19

juillet 16, 2020

 

Rosin Francis Emerson Loemba, doctorant en lettres à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines à l’Université Marien-Ngouabi a occupé le deuxième rang au concours d’écriture organisé en ligne en mai, sur le thème: « Covid-19 : nouvelle de chez moi ».

 

Le lauréat Rosin Francis Emerson Loemba(DR)

Les résultats ont été donnés par visioconférence, explique le communiqué de presse de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

Le concours consistait à présenter des nouvelles ou des poèmes sur le thème choisi en dix ou quinze pages maximum.

Au total, cinquante-six étudiants ont pris part à ce test, dont l’unique Congolais a occupé la deuxième place, après avoir présenté un poème qui lui a valu la moyenne de 72,7%.

L’initiative, poursuit le communiqué, était de  la direction Afrique centrale et Grands lacs de l’AUF et le bureau régional multisectoriel de l’Unesco. L’objectif avait été  de donner l’opportunité aux étudiants d’exprimer leur perception de la pandémie et d’explorer divers aspects dans le vécu de la population autour d’eux,

Joint au téléphone, Rosin Francis Emerson Loemba a expliqué qu’il n’a su qu’évoquer la douleur et la déchirure du cœur causées par la pandémie. Selon lui, le monde connaît un désastre dans tous les secteurs où rien ne marche en terme d’activités et de  bien d’autres services.

En tant que poète, poursuit le jeune doctorant, il a exprimé sa douleur tout en gardant haut le rêve parce qu’il faut rester toujours optimiste pour l’avenir. A cet effet, le lauréat a émis le souhait de voir d’autres organisations encourager les jeunes écrivains dans ce genre d’initiatives, afin de les pousser à l’imagination.

Et d’ajouter:  « Je suis très ravi d’occuper la deuxième place parmi les cinquante-six étudiants africains. Ce genre d’activités permet de susciter de nouvelles plumes. La pandémie du coronavirus permet à toute personne de s’exprimer par  écrit pour nourrir ses rêves. Elle a servi à quelque chose, bien qu’étant une réalité macabre mais aussi un miroir qui permet de se regarder pour s’améliorer », a-t-il dit.

Le lauréat recevra son prix par le biais de la  représentation de l’Unesco au Congo. Il sera composé d’un ordinateur complet et d’une attestation de participation.

 

Avec Adiac-Congo par LGO