Posts Tagged ‘Augustin Ebeng’

RDC/Disparition : Ebengo « Souplesse » et Mungamuni « Asmara » s’en vont

novembre 20, 2020

Longtemps malades et sans être assistés par l’Etat, les champions d’Afrique des nations 1968 avec les Léopards, Léon Mungamuni et Augustin Ebengo Mpeti, sont morts le 17 novembre  à Kinshasa.

Feux Léon Mungamuni « L’homme d’Asmara » et Augustin Ebengo « Souplesse ».

Deux anciens Léopards football ont tiré leur révérence le 17 novembre  alors que les Léopards devraient livrer leur match de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) contre les Palancas Negras d’Angola à Luanda (victoire congolaise d’un but à zéro).

L’ancien portier international Augustin Ebengo Mpeti, alias « Souplesse », et l’ailier droit Léon Mungamuni, alias « L’homme d’Asmara », étaient sérieusement malades à Kinshasa depuis plusieurs semaines. La Ligue sportive pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (Lisped) dirigée par Me Alain Makengo Kikandu a lancé quelques jours auparavant une sonnette d’alarme afin de venir en aide à ces deux champions d’Afrique des nations (CAN) Ethiopie 1968. Mais ce SOS n’a jamais eu des échos.

Ancien joueur de l’équipe Nomades et de l’AS V.Club, Léon Mungamuni a été double buteur des Léopards en demi-finale de la CAN 1968 à Asmara, permettant à la sélection congolaise d’accéder en finale aux dépens de l’Ethiopie (victoire par trois buts à deux), pays hôte de la compétition. C’est de là que lui est venu le sobriquet de « L’homme d’Asmara ». La RDC avait alors remporté la finale le 23 janvier 1968, en soumettant le Ghana par un but à zéro, une réalisation du feu Pierre Kalala Mukendi. Mungamuni a aussi fait partie de V.Club successivement vainqueur de la Coupe de l’ex-Zaïre en 1971,  1972 et1973. Il a rendu l’âme le mardi aux cliniques universitaires de Kinshasa où il était interné pendant ses derniers jours.

Ancien gardien de but d’Himalaya et du Daring Faucons (actuel DCMP), Ebengo Mpeti a aussi choisi la journée du mardi 17 novembre pour passer dans l’au-delà. Avant eux, c’est une autre gloire et ancien champion d’Afrique 1968 qui était parti, Nicodème Kabamba wa Kabengu, disparu en février 2020 après avoir été longtemps malade, ainsi que Kilasu Massamba. Cette génération des joueurs champions d’Afrique en 1968 est en train de s’éteindre quasiment dans l’anonymat, pas très pris en charge par l’Etat.

Avec Adiac-Congo par Martin Enyimo