Posts Tagged ‘Aurélie Filippetti’

France: « Nous ne nous tairons plus » : l’appel de 17 anciennes ministres face au harcèlement sexuel

mai 15, 2016

De gauche à droite et de haut en bas, Christine Lagarde, Aurélie Filippetti, Fleur Pellerin, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet et Cécile Duflot.

De gauche à droite et de haut en bas, Christine Lagarde, Aurélie Filippetti, Fleur Pellerin, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet et Cécile Duflot. AFP/Reuters
« Nous ne nous tairons plus », lancent dix-sept anciennes ministres, de gauche comme de droite, dans un appel publié dimanche 15 mai dans Le Journal du dimanche où elles annoncent qu’elles dénonceront désormais « systématiquement toutes les remarques sexistes, les gestes déplacés, les comportements inappropriés ».

Quelques jours après les accusations de harcèlement visant le député écologiste Denis Baupin, ces anciennes ministres, dont Roselyne Bachelot, Cécile Duflot, Aurélie Filippetti et Nathalie Kosciusko-Morizet, écrivent :

« Comme toutes les femmes qui ont accédé à des milieux auparavant exclusivement masculins, nous avons eu à subir et à lutter contre le sexisme. Ce n’est pas aux femmes à s’adapter à ces milieux, ce sont les comportements de certains hommes qui doivent changer. »

« Ce fléau n’est pas propre à notre univers, loin de là, mais le monde politique a un devoir d’exemplarité », ajoutent-elles, en soulignant que « cela concerne tous les partis, tous les niveaux de pouvoir ».

« L’immunité, c’est fini »

« Cela suffit. L’immunité, c’est fini. Nous ne nous tairons plus », continuent les signataires, parmi lesquelles figurent la communiste Michelle Demessine, la présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, la socialiste Elisabeth Guigou, l’écologiste Dominique Voynet ou encore la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde :

« Nous encourageons toutes les victimes de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles à parler et à porter plainte. Nous demandons à nos partis et à nos groupes politiques de vérifier si de tels actes ont été commis et, si tel a été le cas, d’aider les victimes à faire éclater la vérité. »

« Aujourd’hui, l’arsenal judiciaire existe, mais les lois ne sont pas suffisamment appliquées, déplorent les signataires. Le code du travail protège la salariée, mais il n’est pas respecté. Peu de femmes portent plainte et très peu de plaintes débouchent sur des condamnations. » 

« Plusieurs pistes doivent être étudiées », assurent-elles, en citant notamment l’« allongement des délais de prescription en matière d’agression sexuelle, la possibilité pour les associations compétentes de porter plainte en lieu et place des victimes, la fin de la correctionnalisation des viols », ou bien encore l’« instruction donnée aux parquets de poursuivre systématiquement en cas de harcèlement ».

L’appel est signé par Roselyne Bachelot, Michelle Demessine, Cécile Duflot, Elisabeth Guigou, Aurélie Filippetti, Chantal Jouanno, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Lagarde, Marylise Lebranchu, Corinne Lepage, Monique Pelletier, Fleur Pellerin, Valérie Pécresse, Yvette Roudy, Catherine Trautmann, Dominique Voynet, Rama Yade.

Lemonde.fr

Aurélie Filippetti enceinte d’Arnaud Montebourg, annonce Paris Match

juillet 30, 2015

Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg accueilleront bientôt leur premier enfant ensemble, assure Paris Match. Photographiés en vacances en Grèce, les anciens ministres du premier gouvernement de Manuel Valls, qui seraient en couple depuis septembre 2014, se trouvent au bord d’une piscine, à Athènes.

Affichant un ventre rond en maillot de bain noir, la députée de la Moselle semble détendue et souriante sur la couverture du numéro de l’hebdomadaire, au côté du vice-président du conseil de surveillance de la chaîne d’ameublement Habitat, allongé sur un transat.

Déjà père de deux enfants, Paul et Adèle, Arnaud Montebourg s’apprêterait donc à former une famille recomposée avec Aurélie Filippetti, maman de Clara, 16 ans, née d’une précédente relation. Le couple que dix ans séparent aurait emménagé près du quartier de la Bastille à Paris, comme le dévoile le magazine français.

Ensemble depuis moins d’un an, Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti attendraient un enfant, selon Paris Match.

Aurelie Filippetti enceinte d'Arnaud Montebourg annonce Paris Match.

Aurelie Filippetti enceinte d’Arnaud Montebourg annonce Paris Match.

Lexpress.fr par Courtesy of Paris Match

DSK: Aurélie Filippetti le dit « Dangereux pour les femmes »

juillet 22, 2011

Les auditions se poursuivent après la plainte déposée par Tristane Banon, début juillet. C’est au tour de la députée PS Aurélie Filippetti d’être entendue par les enquêteurs. Selon Europe 1, l’interrogatoire se déroule ce vendredi matin dans les locaux de la brigade de la répression de la délinquance contre la personne (BDRP). Lors de sa déposition, Tristane Banon a assuré avoir averti l’élue de la tentative de viol présumée dont elle aurait été victime. Des dires qui semblent se confirmer par un échange d’e-mails entre Aurélie Filippetti et Anne Mansouret, datant de 2003, dont Le Figaro en révèle des extraits. Informée des faits présumés par la mère de Tristane Banon, Aurélie Filippetti manifeste son soutien et conseille vivement à la jeune femme de porter plainte contre DSK, un homme qu’elle estime « dangereux pour les femmes ». « Je pense qu’il est important pour elle de porter plainte, car cela transférera sa culpabilité sur lui et non plus sur elle », écrit-t-elle. « En outre, précise-t-elle encore, c’est aussi bénéfique pour d’autres femmes qui éventuellement pourraient être victimes du satyre ».

« Il m’avait invité à prendre un café »

L’échange d’e-mails se poursuit avec des confidences inattendues. Toujours selon le Figaro.fr, la députée PS livre son propre témoignage avec l’ex-patron du FMI. « Pour ma part, il m’avait invité à prendre un café pour discuter, à cette fameuse adresse. J’en avais parlé à un copain qui m’a mise en garde en m’interdisant pratiquement de m’y rendre. (…) Mais peut-être d’autres filles ont-elles été victimes des mêmes pratiques et peut-être parleront-elles. » Des écrits qui tranchent avec les récentes déclarations de l’élue au sujet de l’affaire DSK. « J’ai effectivement entendu parler de cette affaire à l’époque par l’intermédiaire de l’avocat Emmanuel Pierrat, mais je n’ai jamais eu de contact direct avec Tristane Banon », a affirmé Aurélie Filippetti au début de l’affaire. « J’ai dû dire à sa mère que si sa fille avait été victime, elle devait déposer plainte. Je ne crois pas avoir dit que DSK pouvait être dangereux pour les femmes, et je ne me souviens pas avoir adressé de mail à Mme Mansouret », a-t-elle précisé.

Elle.fr par S.P.