Posts Tagged ‘AUSTRALIE’

Mondial féminin 2019 : les matchs des huitièmes de finale

juin 22, 2019

La Norvège s’impose aux tirs au but et va en quarts

La Norvège obtient son billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde grâce à sa victoire aux tirs au but face à l’Australie (1-1, 4-1 tab). Dominatrices, les Norvégiennes ont ouvert la marque, grâce à la réalisation d’Isabell Herlovsen (31e). Mais à l’envie et au courage, les Australiennes n’ont jamais lâché. Leur résilience a payé grâce à l’égalisation d’Elise Kellond-Knight (83e).

Sans pouvoir se départager à l’issue du temps réglementaire puis des prolongations, les Norvégiennes ont été plus solides lors de la séance des tirs au but, en inscrivant leur quatre tentatives. A la différence de Samantha Kerr, qui a manqué le cadre, avant de voir Hjelmseth s’interposer sur la deuxième tentative australienne.

En quarts de finale, la Norvège affrontera le gagnant du 8e de finale entre l’Angleterre et le Cameroun jeudi 27 juin, au Havre. Le duel entre Anglaises et Camerounaises se tiendra demain, à 17h30 à Valenciennes, avant le 8e de finale de l’équipe de France face au Brésil, au Havre (21h).

Tranquille face au Nigéria, l’Allemagne file en quarts

Efficaces, les Allemandes seront au rendez-vous des quarts de finale du Mondial 2019, en France. Elles se sont sereinement imposées face à un trop faible Nigéria ce samedi, à Grenoble (3-0), et se sont rendues le match facile en ouvrant le score par Popp en milieu de première période (20e). Les Allemandes ont ensuite profité des erreurs de la défense nigériane pour aggraver la marque. Däbritz a doublé la mise sur penalty (27e) avant que Schüller ne clôt le score en fin de rencontre (82e). Premières qualifiées pour les quarts de finale, les filles de l’équipe d’Allemagne, deuxième nation mondiale, affronteront la Suède ou le Canada le 29 juin prochain, à Rennes (18h30).

Le Figaro.fr par La Rédaction

Australie: quatre personnes tuées par un homme armé

juin 4, 2019

 

Quatre personnes ont été tuées et deux blessées après qu’un homme armé a ouvert le feu mardi soir dans le centre-ville de Darwin, dans le nord de l’Australie, a annoncé la police, précisant qu’un homme de 45 ans a été arrêté. «La menace posée par un tireur en action a disparu», a déclaré à l’AFP le commissaire Gavin Kennedy, de la police de la région du Nord. Les policiers enquêtent sur au moins cinq scènes de crime dans la ville, a-t-il ajouté.

La police avait auparavant bouclé certains secteurs de Darwin et alerté le public sur le fait qu’un tireur était en ville. L’attaque n’est pas considérée comme «un acte terroriste», a déclaré le premier ministre Scott Morrison à des journalistes à Londres. Des témoins ont raconté sur la télévision nationale ABC qu’ils avaient vu un homme armé d’un «fusil à canon scié» entrer dans un hôtel de Darwin.

«Il a tiré sur toutes les chambres, et il est entré dans chaque chambre en cherchant quelqu’un et il a tiré encore, et ensuite nous l’avons vu partir en courant, monter dans son pick-up Toyota et disparaître», a déclaré un témoin, John Rose, sur ABC. Une femme a raconté qu’elle était venue en aide à une autre femme qui se trouvait dans l’hôtel et avait «des trous partout dans le corps».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Australie: Morisson investi Premier ministre après un nouveau « putsch »

août 24, 2018

Scott Morrison (debout) prête serment comme nouveau Premier ministre de l’Australie, le 24 août 2018 / © AFP / SAEED KHAN

L’Australie s’est choisie vendredi un nouveau Premier ministre, le septième en 11 ans, en la personne du ministre des Finances Scott Morrison qui a été désigné pour succéder à Malcolm Turnbull au terme d’un « putsch » interne à leur parti.

La position de M. Turnbull, qui avait lui même renversé son prédécesseur Tony Abbott en septembre 2015, était devenue ces derniers jours de plus en plus précaire en raison d’une fronde menée par l’aile droite de son Parti libéral (centre-droit), qui est distancé dans les sondages par les travaillistes.

Mais le choix de M. Morrison -un de ses alliés- pour lui succéder apparaît comme un cinglant revers pour l’ex-ministre de l’Intérieur Peter Dutton, qui avait mené en coulisse la rébellion. Scott Morrison a remporté le vote interne au Parti libéral par 45 voix contre 40 pour M. Dutton.

Le nouveau Premier ministre a été formellement investi dans la capitale.

Chrétien évangélique fervent âgé de 50 ans, celui qui est surnommé « ScoMo » était depuis septembre 2015 à la tête du Trésor, une position souvent considérée comme un marchepied vers le poste de Premier ministre, et que M. Turnbull occupait aussi avant de renverser M. Abbott.

Mais M. Morrison, qui est classé comme plus à droite que son prédécesseur modéré, est surtout connu pour son action à la tête du ministère de l’Immigration, en 2013-2014, quand il avait lancé l' »Opération Frontières souveraines » pour décourager les réfugiés d’arriver par la mer en Australie.

Les Premiers ministres australiens / © AFP / Gal ROMA

– « Assurer l’unité du pays » –

L’Australie mène une politique extrêmement dure contre les migrants, sa marine interceptant systématiquement les bateaux de clandestins et les renvoyant vers leur point de transit, le plus souvent l’Indonésie.

Et les réfugiés qui parviennent à gagner les rives australiennes sont, eux, placés indéfiniment dans des camps de rétention offshore en Papouasie-Nouvelle Guinée ou à Nauru, qui sont régulièrement condamnés par les organisations de défense des droits de l’Homme.

Cette nouvelle manifestation de l’instabilité qui plombe la politique australienne depuis 10 ans a été très mal accueillie dans la population fatiguée des batailles d’egos.

« Notre tâche est (refaire) l’unité de notre parti, qui a été meurtri et malmené cette semaine, mais aussi l’unité au sein du Parlement pour que nous puissions continuer à travailler afin d’assurer l’unité du pays », a dit le nouveau Premier ministre. L’urgence, a-t-il dit, sera d’aider les agriculteurs de Nouvelle-Galles du Sud (est) confrontés à leur pire sécheresse en un demi-siècle.

Peter Dutton / © AFP / John SAEKI

La décision de M. Turnbull de se retirer de la politique implique l’organisation d’une élection partielle dans sa circonscription de Sydney. Un événement loin d’être anodin pour une coalition au pouvoir dont la majorité ne tient qu’à un siège.

L’ancien Premier ministre Tony Abbott, largement considéré comme l’instigateur du « putsch », a estimé qu’il importait désormais de « sauver le gouvernement », à moins d’un an des élections nationales.

– « Australie, tu mérites mieux » –

La zizanie était apparue au grand jour lundi lorsque le Premier ministre, considéré comme un modéré au sein du Parti libéral, avait été contraint, faute de soutien dans son camp, de renoncer à son projet d’inscrire dans la loi l’objectif de l’Australie en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il a finalement été évincé jeudi de la tête du parti par un vote interne, qui a désigné M. Morrison.

Australie: Morrison investi Premier ministre après un « putsch » / © ABC Australia/AFP /

Depuis l’arrivée du travailliste Kevin Rudd en 2007 à la tête du gouvernement, après une décennie de « règne » du libéral John Howard, l’Australie a connu une valse des Premiers ministres.

Kevin Rudd a été renversé par la travailliste Julia Gillard en 2010 avant de reprendre le pouvoir en 2013, et de le céder à nouveau quelques mois plus tard lors des législatives à Tony Abbott, lui-même renversé par M. Turnbull.

Une instabilité qui suscite le ras-le-bol d’une partie de la population, au point qu’un ministre ait jugé vendredi nécessaire de présenter ses excuses.

« Australie, nous te devons des excuses », a déclaré sur Twitter Darren Chester, dont le Parti national est membre de la coalition au pouvoir. « Tu mérites mieux que beaucoup des choses qui ont été faites ces 10 dernières années par notre Parlement fédéral. »

Romandie.com avec(©AFP / (24 août 2018 15h06)

Pédophilie: le pape répare ses bévues au Chili, l’Australie le rattrape

mai 1, 2018

Le pape François lors de la prière de l’Angelus sur la place Saint Pierre de Rome, le 29 avril 2018nnn / © AFP / Andreas SOLARO

Le pape François, en passe de corriger ses erreurs sur un scandale de pédophilie au Chili, a été rattrapé mardi par son choix hasardeux de nommer numéro trois du Vatican un Australien, renvoyé devant la justice pour agressions sexuelles.

Le cardinal australien George Pell a été renvoyé mardi devant un tribunal pour des accusations d’agressions sexuelles anciennes qu’il rejette de manière catégorique.

Il deviendra ainsi le plus haut représentant de l’Église catholique à devoir répondre devant un tribunal à ce type d’accusations.

L’inévitable médiatisation du procès est une mauvaise nouvelle pour une Église dont la justice interne se prononce encore dans le plus grand secret dans les cas d’abus sexuels.

« Le Saint-Siège a pris note de la décision des autorités judiciaires en Australie », a sobrement commenté mardi son porte-parole, dans un communiqué, après l’annonce d’une décision redoutée depuis près d’un an.

« L’an dernier, le Saint-Père avait accordé un congé au cardinal Pell pour qu’il puisse se défendre des accusations. Ce congé est encore en vigueur », ajoute le Vatican.

La perspective d’un retour à Rome du cardinal de 76 ans à la santé fragile semble toutefois exclue.

– bombe à retardement –

L’Australien avait été accusé dès 2002 d’abus sexuels pour des faits présumés très anciens, avant d’être innocenté.

Il avait été appelé à Rome par François pour devenir son tout puissant « ministre » de l’Économie et prendre la tête d’un groupe de cardinaux chargés de réformer avec fermeté le fonctionnement de la Curie (gouvernement du Vatican).

Le pape n’a pas pensé que le cardinal pourrait se transformer en bombe à retardement au sommet de l’Église, soulignent ses détracteurs.

Très tôt, le choix du pape avait en outre été perçu par des victimes australiennes d’abus sexuels comme une façon de l' »exfiltrer » très loin d’une enquête nationale en cours.

Lors de son inculpation par la justice australienne en juin 2017, le Saint-Siège avait accepté le « congé » du cardinal sans exiger sa démission, en soulignant « l’honnêteté » et « le dévouement énergique » de Pell.

En réalité, le départ de l’un des plus proches collaborateurs du pape avait fait l’effet d’un coup de tonnerre au Vatican, déjà vivement critiqué pour son manque de sévérité dans ce type d’affaires.

Quatre mois plus tôt, une ancienne victime irlandaise d’un prêtre pédophile avait claqué la porte d’une commission d’experts contre la pédophilie, en dénonçant un manque « honteux » de coopération de certains prélats du Vatican. Ses critiques avaient fait le tour du monde.

Interrogé sur les soupçons pesant sur le cardinal Pell, le pape avait en août 2016 mis en avant la présomption d’innocence. « Il y a des doutes, et +in dubio pro reo+ (le doute doit profiter à l’accusé). Nous devons éviter tout procès médiatique, un procès qui s’appuie sur les ragots », avait-il commenté.

– trois Chiliens chez François –

Ces propos rappellent sa défense sans doute trop péremptoire au Chili à la mi-janvier d’un évêque chilien, Mgr Juan Barros, soupçonné d’avoir caché les actes pédophiles d’un vieux prêtre.

Son voyage s’était transformé en fiasco médiatique lorsque le pape avait laisser planer l’impression que la voix des victimes était secondaire pour une Église raisonnant en vase clos.

Depuis, le pape a fait des mea culpa à répétition. Il s’est dit déterminé à corriger ses « graves erreurs » d’appréciation après avoir pris connaissance voici trois semaines d’un long rapport d’enquête commandée au Chili et comprenant 64 témoignages.

Le pape a convoqué à Rome en mai les 32 évêques du Chili. Et ces derniers jours, il a écouté pendant des heures trois Chiliens victimes d’un prêtre pédophile.

Hôtes à la résidence du pape au cœur de la Cité du Vatican, les trois hommes devaient mercredi lever un coin de voile, devant la presse, sur ces entretiens privés.

Romandie.com avec (©AFP / 01 mai 2018 17h03)                

Australie: Max le chien protège une enfant perdue dans le bush

avril 21, 2018

Max, le chien héros, a veillé sur la petite Aurora, 3 ans, perdue dans la nature australienne par une nuit pluvieuse, avant de guider les secours / © KELLY BENSTON/AFP / Kelly BENSTON

Un chien sourd et en partie aveugle qui a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien a reçu samedi les honneurs de la police.

Max, un Blue Heeler de 17 ans, est resté au côté de la petite Aurora tout au long d’une nuit pluvieuse, avant de conduire famille et secouristes vers l’enfant, disparue depuis vendredi et recherchée par voie aérienne et terrestre dans une région rurale du Queensland (nord-est).

« Leisa (la grand-mère de l’enfant, ndlr) a entendu la voix d’Aurora, puis elle a trouvé Max qui l’a conduite auprès d’elle », a raconté Kelly Benston, le compagnon de Leisa. Il a ajouté que l’animal était sourd et partiellement aveugle.

Les policiers ont immédiatement fait du héros à quatre pattes l’un des leurs. « Quel bon garçon, Max! » a écrit sur son compte Facebook la police du Queensland. « Tu es maintenant un chien policier honoraire! », a-t-elle ajouté en postant une photo de l’animal.

Au grand soulagement de sa famille, la fillette, retrouvée à environ deux kilomètres de sa maison après une disparition d’une quinzaine d’heures, ne soufre que d’égratignures.

« Les environs de la maison sont assez escarpés et il n’est pas facile d’y marcher », a expliqué le coordinateur des secours, Ian Phipps, à la Australian Broadcasting Corporation. L’enfant « a fait un bon bout de chemin, et son chien lui a manifesté sa loyauté ».

Romandie.com avec(©AFP / 21 avril 2018 17h43)                

Premier vol direct sans escale entre l’Australie et l’Europe

mars 24, 2018

Départ du vol inaugural de la compagnie australienne Qantas assurant la liaison directe Perth-Londres, le 24 mars 2018 nn / © AFP / Greg Wood

Le premier vol passagers direct sans escale reliant l’Australie à la Grande-Bretagne a quitté samedi Perth pour Londres, raccourcissant à 17 heures et 20 minutes la fameuse « Route Kangourou », a annoncé la compagnie aérienne australienne Qantas.

Ce vol « historique » est assuré par un Boeing 787 Dreamliner transportant plus de 200 passagers ainsi que 16 membres d’équipage et pour commandante de bord Lisa Norman.

Il s’agit du premier vol régulier à relier directement les deux continents, selon Qantas, l’une des plus anciennes compagnies aériennes: au lancement de sa « Route Kangourou » en 1947, il fallait quatre jours et neuf escales entre Sydney et Londres.

Avec 14.498 km, la nouvelle liaison se classe actuellement troisième en distance parcourue pour un vol commercial. C’est également le plus long vol effectué à ce jour par un Dreamliner.

Cette nouvelle liaison s’inscrit dans un ambitieux projet de Qantas d’ajouter à ses programmes des vols très longs courriers, y compris à terme entre la côte est de l’Australie et l’Europe, intitulé « Project Sunrise ».

Le directeur général de Qantas, Alan Joyce, a estimé l’an dernier que de tels vols constituaient « la dernière frontière pour l’aviation mondiale ».

Les responsables du tourisme australien espèrent que la réduction du temps de voyage attirera davantage de visiteurs vers la côte ouest du pays, moins peuplée.

L’une des préoccupations de la compagnie a été d’assurer le confort des passagers pour un voyage aussi long. Certains passagers seront dotés d’appareils spéciaux pour permettre aux chercheurs de l’Université de Sydney de récolter des données sur leur sommeil, leur activité cérébrale, leurs manières de s’asseoir et leurs occupations aussi bien que leur degré d’hydratation durant et après le vol, a rapporté le quotidien Daily Telegraph de Sydney.

Qantas a déjà effectué des liaisons directes entre l’Australie et l’Europe: en 2015 pour emmener des Australiens depuis Perth jusqu’à Istanbul à l’occasion du centenaire de la sanglante bataille de Gallipoli durant la Première guerre mondiale, ou en 1989 pour un vol passgers avec un Boeing 747 entre Londres et Sydney.

Parmi les vols commerciaux très longs courriers actuels, le record est détenu par la liaison Doha-Auckland de Qatar Airways (14.535 km en 17h et 40 minutes), suivie des liaisons Dubai-Auckland d’Emirates (14.200 km en 17h et 20 minutes), Los Angeles-Singapour d’United Airlines (14.100 km en 17 heures et 20 minutes) et Sydney-Dallas de Qantas (13.800 km).

Singapore Airlines a assuré de 2004 à 2013 avec des Airbus A340 une liaison de plus de 15.000 km entre Singapour et New York, arrêtée pour des questions de coût mais que la compagnie envisage de reprendre avec la nouvelle version de l’Airbus A350.

Romandie.com avec(©AFP / 24 mars 2018 14h20)                

Inondations en Australie: la région de Logan sous les eaux

avril 2, 2017

Une route inondée de North Maclean, dans l’est de l’Australie, le 1er avril 2017 / © AFP / Patrick HAMILTON

Les habitants de North Maclean, dans l’est de l’Australie, sont habitués aux inondations. Mais rares sont ceux qui peuvent se rappeler d’avoir vu un déluge comparable à celui de ces derniers jours.

Les pluies torrentielles causées par la tempête tropicale Debbie, qui a balayé le nord-est de l’Australie, a provoqué des inondations dantesques dans deux Etats et obligé des dizaines de milliers de personnes à évacuer.

Kaycee Bentley s’est réveillée vendredi en découvrant de l’eau à ses pieds. Mais la rivière Logan gonflait à une vitesse telle qu’il n’a pas fallu attendre longtemps pour que l’eau atteigne les fenêtres de sa maison rénovée.

Des voisins sont vite venus à sa rescousse, mais elle n’a eu le temps d’emporter que ses possessions les plus précieuses: quelques chevaux et un chien.

« Tout ce que j’ai est resté là-bas. Et c’est désormais perdu », se désole la mécanicienne de 47 ans en regardant sa maison qui émerge à peine, au loin, des eaux boueuses.

Une route inondée de North MacLean, dans l’est de l’Australie, le 1er avril 2017 / © AFP / Patrick HAMILTON

« Je ne sais pas ce que je vais faire désormais, où je vais aller, où je vais mettre les chevaux », ajoute-t-elle.

Le cyclone Debbie, de catégorie quatre sur une échelle qui en compte cinq, a balayé mardi de ses vents destructeurs l’Etat du Queensland. Des centaines d’arbres ont été arrachés et des bateaux ont été projetés à l’intérieur des terres.

Debbie a rapidement été rétrogradée en dépression tropicale, mais en se déplaçant vers le sud-est elle a continué à déverser des trombes d’eau sur les côtes de la Nouvelle-Galles du Sud, au sud du Queensland, et sur Sydney (sud-est), avant de partir en mer de Tasmanie.

– Entraide –

Une rue inondée de Waterford West, dans l’est de l’Australie, le 1er avril 2017 / © AFP / Patrick HAMILTON

Le ciel a eu beau s’éclaircir, les fleuves ont continué de grossir, atteignant parfois des niveaux inconnus depuis des décennies.

La police a exhorté la population à s’écarter des cours d’eau et à ne pas tenter de traverser les routes inondées.

Les corps sans vie de deux femmes ont été retrouvés vendredi. Trois personnes sont par ailleurs portées disparues dans le Queensland.

La police enquête également pour tenter de déterminer si trois autres décès sont liés ou non à la tempête.

Australie: les inondations continuent après le cyclone / © AFP / Dan de Carteret

La zone de North Maclean, au sud de Brisbane, la capitale de l’Etat, est habituée aux inondations. Un monument érigé dans un de ses parcs rappelle ainsi qu’elle en a connu pas moins de sept ces dernières décennies.

« C’est pour nous sans précédent », affirme dimanche le maire de Logan City, Luke Smith.

Blaze Archibald, 13 ans, se rappelle du dernier déluge, en 2013, quand « l’eau était montée jusque derrière derrière les étables ». « Cette fois, les étables sont dans l’eau », dit-il.

Kaycee Bentley a sauvé ses animaux, mais tous n’ont pas eu cette chance, comme en témoigne la carcasse d’un veau qui n’a pas réussi à échapper à la montée des eaux.

Il a fallu un kayak et deux jet-skis pour aller récupérer la bête morte, coincée dans les branches d’un arbre.

 Un requin échoué dans une rue
Classé 4 sur une échelle de 5, le cyclone Debbie a fait de gros dégâts

« La population de Logan est vraiment forte. Chaque fois, nous nous rassemblons et nous entraidons », explique Linus Power, membre du Parlement du Queensland. « Dans ce secteur du bassin du Logan, beaucoup de gens ont perdu leur maison. »

« Certains ne le savent pas encore, car ils sont partis se réfugier chez des amis. Ils s’en rendront compte aujourd’hui, en revenant », poursuit-il.

Romandie.com avec(©AFP / 02 avril 2017 11h13)

Plus d’un million de kangourous seront tués en 2017 en Australie

février 18, 2017

 

Jared Kushner s’est plaint de CNN à un patron de Time Warner
© Fournis par Metrotime (fr)
Les kangourous sont tellement nombreux dans certaines régions d’Australie que le gouvernent procède à un abatage massif de l’espèce.

 

Ce n’est pas pour rien que le kangourou est le symbole national de l’Australie. Comme l’émeu, le koala et de nombreuses autres espèces, le kangourou est endémique à l’Australie. À l’état sauvage, il ne se trouve que là-bas. Mais les Australiens sont confrontés à la prolifération de l’espèce. Les autorités estiment la population des kangourous en Australie est comprise entre 30 et 60 millions d’individus. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Si bien que depuis quelques années, le gouvernent autorise des abattages de masse.

© Fournis par Metrotime (fr) AFP PHOTO / Élodie Raitière

 

Les statistiques de l’année 2016 ne sont pas encore disponibles, mais selon les chiffres officiels, plus de 1,5 million de kangourou ont été tués en 2015. Brad Smith, secrétaire de Upper Hunter Valley, une association de bénévoles qui s’occupe de réhabiliter les animaux sauvages blessés ou orphelins, estime que ce chiffre est en réalité bien plus élevé. « Il y a les stats officielles, mais ils ne connaissent pas le nombre exact de kangourous tués chaque année car cela est souvent fait de manière illégale », a-t-il expliqué à The Independent.

En 2017, le pays prévoit d’abattre plus d’un million de kangourous et cela afin de protéger les prairies et les autres espèces sauvages. Mais plusieurs associations de défense de la nature critiquent ce plan. Elles estiment que l’abattage autorisé par le gouvernement combiné à celui, illégal, effectué par des fermiers et des chasseurs pourrait avoir un impact très négatif sur la population de kangourous et entrainer leur disparition.

Metrotime.fr

Un touriste français de 33 ans poignardé à mort en Australie

décembre 1, 2016

Le couple de touristes s'était arrêté sur une portion de la Stuart highway, en Australie (capture écran).

Mercredi, un Français en voyage avec son épouse en Australie, a été poignardé dans l’outback. Son agresseur, dont les motifs ne sont pas encore connus, a été interpellé.

Le couple de trentenaires français parcourait l’Australie. Mercredi, ils se sont arrêtés sur une aire de repos de la Stuart Highway, dans le centre du pays, à une heure au nord de la ville d’Alice Springs, au cœur de l' »outback » australien.

Selon la police, c’est à ce moment-là qu’un homme les a attaqués. « Les deux touristes français, un homme et son épouse, se trouvaient vraisemblablement sur une aire de repos à 30 kilomètres au sud de Aileron Roadhouse quand un inconnu s’est approché d’eux », a déclaré Travis Wurst, de la police australienne.

« L’homme a vraisemblablement poignardé le touriste au cou, dans une attaque non-provoquée. Le touriste est mort sur place », précise-t-il.

Un appel à témoins

Les motifs de cette agression ne sont pas encore connus et l’épouse du touriste tué, très choquée, a été hospitalisée à Alice Springs. Selon la chaîne ABC, une infirmière qui se trouvait sur les lieux au moment de l’attaque, est restée avec le couple pendant que son mari a parcouru les 40 km qui le séparaient du téléphone le plus proche pour prévenir les secours et les forces de l’ordre.

La police a interpellé l’agresseur présumé après une nuit de patrouille. L’homme de 35 ans avait pris la fuite en direction du nord du pays, avant que son véhicule ne soit stoppé par la police. Il est ensuite parti en courant dans le bush et a été arrêté ce jeudi matin, avec l’aide d’un hélicoptère. Un appel à témoins a été lancé.

Lexpress.fr

Australie: mère pour la première fois à 62 ans

août 6, 2016

 

La mère et son partenaire de 78 ans ont pratiqué une FIV à l’étranger, selon les médias australiens. L’enfant, une petite fille, est née prématurément par césarienne.
© Fournis par BFMNews
En Australie, une femme de 62 ans vient de devenir mère pour la première fois, rapporte The Sydney Morning Herald. Il s’agirait donc de la femme la plus âgée à jamais donner naissance en Australie.

L’enfant, une petite fille mise au monde par césarienne, est née prématurément mais va de mieux en mieux, selon le journal australien. Selon Channel Seven, la mère et son partenaire de 78 ans ont conçu l’enfant par fécondation in vitro (FIV) à l’étranger, en utilisant l’embryon d’un donneur.

La clinique Frances Perry House, à Parkville, dans l’Etat de Victoria, où a eu lieu la naissance, a précisé dans un communiqué que la mère souhaitait préserver sa vie privée.

« Egoïste »

The Sydney Morning Herald précise qu’aucune loi en Australie ne régit l’âge limite pour les traitements par FIV. Mais que la législation de l’Etat de Victoria – et de la plupart des Etats – est centrée autour du meilleur intérêt pour l’enfant et que deux des plus grands fournisseurs de FIV dans cet Etat ne traitent pas les femmes qui ont plus de 50 ans, un et un troisième limite les traitements femmes ayant moins de 53 ans.

Mais plusieurs voix se sont élevées dans le pays contre cette grossesse jugée trop tardive.

« La vie de cet enfant commence en unité de soin néonatal intensif. Quelqu’un a vu plus loin jusqu’à son adolescence ? Égoïste, mauvais », a condamné sur Twitter le gynéco-obstétricien Dr Gannon.

« Être enceinte (à 62 ans) est dangereux pour la mère et le bébé, » estime le professeur Gab Kovacs, un expert de la FIV. « Elle a dû avoir une pression artérielle plus élevée, ce qui est plus fréquent à un âge avancé. Elle a pu saigner derrière le placenta, ce qui est plus fréquent à un âge avancé. Et aussi, quand l’enfant aura 21 ans, sa mère aura 84 ans. »

Par BMVTV