Posts Tagged ‘autel’

Orage politique entre Washington et Moscou

août 7, 2013

Le torchon brûle entre la Maison Blanche et le Kremlin. L’affaire Snowden a terni le ciel diplomatique des deux grandes puissances du monde. Le ciel qui avait des belles éclaircies, entre temps, vient de sombrer par le refus de Barack Obama qui annule son voyage prévu au mois de septembre dans la capitale russe auprès de son homologue, Vladimir Poutine.

Dignité oblige. Le cœur serein face à l’honneur, le déshonneur de n’avoir pas obtenu l’extradition, de celui, qui hier, rendait les bons et loyaux services secrets à la nation américaine, devenu aujourd’hui, espion et bête à traquer. Défiance ou méfiance. L’affaire Snowden est un poison qui entache les relations entre les deux pays. Car après avoir passé plus d’un mois à la frontière russe, du 25 juin au 1er août, il a enfin obtenu son asile temporaire par la délivrance des documents lui donnant une réelle garantie de vie et pouvant lui permettre d’être en sécurité, sans être inquiété.

Tous les pays du monde ont un système d’espionnage. Des services secrets ou de renseignements. Ils fouillent dans la vie privée de leurs citoyens (par des écoutes téléphoniques et autres mails de nos boîtes électroniques), surveillent nos comportements dans la vie publique et scrutent parfois tous les mouvements de circulation.

Snowden en sa qualité d’agent au service d’une nation a commis une grave et lourde faute professionnelle mettant à nu l’un des systèmes secrets d’une grande puissance qui, aussitôt, trouve l’aura de son estime, fissurée dégageant un mauvais parfum de confiance. Il a manqué à son obligation de réserve. Au respect de la confidentialité. Il s’expose à la réduction totale de sa liberté et de son identité. Il a inscrit son nom dans les annales des hommes les plus recherchés par les États-Unis. Il est rentré dans le tunnel noir de la peur où il aura désormais peur de sa propre silhouette partout où il sera.

La Russie se serait placée dans la même situation que les États-Unis aurait aussi agi sans commune mesure pour traquer son citoyen de haute trahison et fuite d’informations les plus importantes de sa stratégie de fonctionnement international. Si aujourd’hui, Snowden a trahi les États-Unis, qui sait si demain, il ne trahira pas la Russie qui lui a accordé l’asile ? Encore au sommet de sa jeunesse jusqu’à la courbe et au pic de sa vieillesse, de nombreuses péripéties peuvent avoir lieu.

Avec l’annulation de son voyage, en Russie, au mois de septembre prochain, Barack Obama montre avec une fermeté et fierté politiques que l’on ne doit pas jouer avec les affaires de la nation, au prix de les sacrifier sur l’autel de l’amitié.

Bernard NKOUNKOU

VATICAN: POINT DE PRESSE SUR LA MESSE INAUGURALE DU PAPE

mars 19, 2013
 
Cité du Vatican, 18 mars 2013 (VIS). A 13 h le Directeur de la Salle de Presse a expliqué le déroulement de la messe d’inauguration du pontificat du Pape François, ce matin Place St.Pierre. L’accès du public sera libre. Sur le parvis, de part et d’autre de l’autel, prendront place, à gauche, quelque 250 Archevêques et Evêques, ainsi que des ecclésiastiques et des délégations d’autres Eglises et confessions chrétiennes, et, à droite, les délégations politiques. Au pied du parvis, se trouveront, d’une part, les représentants juifs, musulmans et d’autres religions, ainsi que près de 1200 prêtres et séminaristes, et, d’autre part, le corps diplomatique et les autres autorités.
 
Le Pape quittera la Domus Sanctae Marthae peu avant 9 h pour se rendre sur la Place qu’il parcourra à bord d’un véhicule pour saluer la foule, avant de rejoindre la sacristie en la chapelle de la Pietà. La cérémonie d’inauguration du pontificat de l’Evêque de Rome commencera par une procession qui conduira le Pape devant l’autel papal, d’où il descendre à la Confession accompagné par le Tu Es Petrus exécuté par les trombes d’argent. Il y vénérera la tombe de Pierre, accompagné d’une dizaine de Patriarches et des Archevêques majeurs des Eglises orientales catholiques, parmi lesquels quatre Cardinaux. Les diacres prendront le Pallium, l’Anneau du Pécheur et l’Evangéliaire se trouvant dans la Confession. Le Pape remontera dans la Basilique et la procession se déroulera au chant des Laudes Regiae, de quelques invocations extraites de la constitution conciliaire Lumen Gentium, puis de la litanie des saints , parmi lesquels les apôtres, de nombreux papes saints le plus récent étant Pie X. Il y aura près de 180 concélébrants: tous les Cardinaux présents à Rome, les 6 Patriarches et Archevêques majeurs présents, le Secrétaire du Collège cardinalice, le Général des Franciscains mineurs et le Général des Jésuites, ces deux derniers respectivement Président et Vice-Président de l’Union des Supérieurs généraux. La procession sortira alors sur le parvis et les concélébrants se disposeront à gauche avec les ecclésiastiques. Le siège du Saint-Père sera placée derrière l’autel, sur lequel se trouvera une statue de la Vierge, devant la grille centrale tendue de velours rouge et sommée d’un crucifix monumental.
 
Avant le début de la messe proprement dite, prévu à 9 h 30′, auront lieu les rites d’inauguration du pontificat: d’abord, le Cardinal Protodiacre Tauran procédera à l’imposition du Pallium (qui est celui de Benoît XVI), suivie d’une prière récitée par le Cardinal Daneels, premier de l’ordre des prêtres. Ensuite le Cardinal Re, premier de l’ordre des évêques, remettra l’Anneau du Pécheur, en argent doré, représentant l’apôtre Pierre avec les clefs. Enfin six Cardinaux, deux par ordre, parmi les premiers présents, prêteront l’obédience, bien que tous les Cardinaux l’aient déjà fait dans la Chapelle Sixtine à la fin du conclave. L’anneau choisi, ayant appartenu à Paul VI, est une oeuvre de Enrico Manfrini. Par ailleurs, c’est durant la prise de possession du Latran, siège épiscopal du diocèse de Rome, que prêteront l’obédience les représentants des diverses composantes du peuple de Dieu.
 
La messe sera celle de la solennité de saint Joseph avec les lectures correspondantes. L’Evangile sera proclamé en grec, comme il est de coutume pour les plus grandes solennités, pour manifester l’universalité de l’Eglise, composée des grandes traditions d’orient et d’occident, le latin étant déjà abondamment présent dans les autres prières et parties de la messe.
 
Le Pape lira en italien l’homélie qu’il a écrite (texte non définitif) et qui sera diffusé à la presse sous embargo ainsi que des traductions provisoires. Afin de ne pas rallonger la cérémonie, il n’y aura pas de procession à l’offertoire, les espèces étant déposées à l’autel par les clercs assistants. Le Pape ne donnera pas la communion, qui sera administrée par des diacres sur le parvis et par des prêtres dans les divers secteurs de la place. A l’offertoire, sera exécuté le motet de Pierluigi da Palestrina composé pour la messe d’intronisation du Pape Marcel. Le Te Deum final alternera grégorien et mélodies de Tomás Luis de Victoria. Après la messe, qui ne devrait pas dépasser deux heures, le Pape regagnera la basilique où il saluera les délégations officielles. Suivra le déjeuner à Ste.Marthe. Il n’y aura pas d’angélus, le 19 mars n’étant pas un dimanche.
 
Le Cardinal Secrétaire d’Etat et le Secrétaire pour les relations avec les états sont susceptibles de s’entretenir avec certaines délégations, comme celle du Brésil, pays où se déroulera en août la prochaine JMJ. Le P.Lombardi a précisé qu’aucune délégation n’est invitée par la Secrétairerie d’Etat laquelle est simplement chargée d’enregistrer les voeux de présence et de les classer selon l’ordre protocolaire. A ce jour on compte 33 délégations chrétiennes (14 Eglises orientales, 10 Eglises occidentales, 9 d’autres confessions), avec notamment SS Barthélémy I, le Patriarche oecuménique de Constantinople, SS Karékin II, Catholicos arménien, le Métropolite Hilarion du Patriarcat orthodoxe de Moscou, le Rév.John Tucker Mugabi Sentamu, Archevêque anglican de York, M.Fryske Tveit, Secrétaire du Conseil oecuménique des Eglises, etc. La délégation hébraïque sera composée de 16 personnes (Communauté de Rome, Grand Rabbinat d’Israël, World Jewish Congress, etc). Sont attendues des délégations musulmane, bouddhiste, sikh, jaïniste. Les états et organisations internationales seront 132, représentées par 6 souverains, 2 princes héritiers, 30 chefs d’état, 11 chefs de gouvernement, le président de la Commission européenne. Les autres délégations seront guidées par des représentants particuliers, comme présidents de parlement, ministres et ambassadeurs.
 
Le Saint-Père a adopté des armes pontificales qui reprennent ses armes épiscopales. L’écu, sommé d’une tiare archaïque et posé sur les traditionnelles clefs croisées. Fond azur, il présente en coeur un soleil rayonnant portant le monogramme du Christ , symbole des Jésuites, avec au-dessous une étoile d’or symbolisant Marie et une fleur de nard symbolisant Joseph. Ces armes symbolisent l’amour du nouveau Pape pour Jésus, Marie et Joseph. Il a également conservé sa devise épiscopale: Miserando atque Eligendo, rempli amour il le choisit, en référence au publicain que Jésus appela à le suivre. Ce passage d’une homélie de Béde Le Vénérable avait été choisi par Jorge Mario Bergoglio lorsqu’en 1953 à 17 ans il décida de suivre saint Ignace et de se faire prêtre.
 
Le P.Lombardi a notamment confirmé la rencontre du Pape avec la Présidente argentine, qu’il a invité à déjeuner. Bien qu’il n’y aura pas de communiqué officiel, l’entretien peut être considéré comme absolument cordial.
 
Radio-vatican.va

Inondations à Lourdes: la décrue a commencé

octobre 21, 2012
Le quartier de la basilique de Lourdes a été touchée par les inondations.
Le quartier de la basilique de Lourdes a été touchée par les inondations. Crédits photo : LAURENT DARD/AFP

Le débordement du gave de Pau avait obligé à l’évacuation de leurs hôtels de centaines de pèlerins samedi. Une réouverture des Sanctuaires est prévu en début de semaine.

La décrue du gave de Pau, la rivière qui a provoqué des inondations à Lourdes, a débuté dimanche. «Le plus gros est passé. La décrue a débuté et nous ne sommes plus qu’à 3 mètres (au dessus du niveau habituel du gave de Pau). Cette nuit, les précipitations ont été moins importantes que prévu», a dit un porte-parole de la cellule de crise de la mairie. «Maintenant il ne reste plus qu’à nettoyer», a-t-on ajouté au PC opérationnel de la mairie de Lourdes.Le chef des pompiers des Hautes-Pyrénées, Patrick Heyraud, se montrait soulagé. «La décrue commence, ce qui fait que nous, nous allons pouvoir commencer notre travail d’épuisement des caves, des sous-sols, pomper l’eau qui est dans les parties inférieures et dans les Sanctuaires».Habituellement paisible, le Gave de Pau est devenu un torrent de boue samedi, sortant de son lit en plusieurs endroits. À Lourdes, sur l’avenue du Paradis, entre la rivière et les sanctuaires, l’eau atteignait les vitres des voitures.

Tous les hôtels de la ville basse, situés au bord de la rivière, se sont progressivement vidés. Des autobus ont conduit près de 450 pèlerins vers le palais des congrès et le palais des sports avant de les reloger dans d’autres établissement de la 2e ville hôtelière de France.

L’accès aux sanctuaires a été fermé. Ils ne devraient pas rouvrir avant mardi ou mercredi. Il y a environ 1,5 mètre d’eau devant la Grotte de Massabielle, où la Vierge serait apparue à Bernadette Soubirous. Les responsables redoutent de gros dégâts et une facture de réparation élevée. L’autel était notamment sous l’eau. Seule la Basilique de l’immaculé conception et la crypte, qui surplombent la ville, étaient accessibles. De mémoire d’habitants, c’est la première fois en quarante ans que l’eau monte autant.

La centrale hydroélectrique des Sanctuaires a été considérablement endommagée par des troncs d’arbre.

L'eau a inondé la grotte de Massabielle.
L’eau a inondé la grotte de Massabielle. Crédits photo : LAURENT DARD/AFP

3500 foyers toujours privés d’électricité

Une des rues inondés de Lourdes.
Une des rues inondés de Lourdes. Crédits photo : LAURENT DARD/AFP

Autour de Lourdes, plusieurs routes ont été fermées à la circulation du fait de la montée des eaux ou en raison du risque d’éboulements. La citerne de gaz d’un hôtel de Cauterets, station de sports d’hiver, emportée par les flots du gave a été retrouvée 30 km en aval, prise dans une écluse à Lourdes.

Les touristes de deux campings ont été évacués à Cauterets et, dans le village de Pierrefitte-Nestalas, situé en altitude, une quarantaine de personnes ont été relogées dans la salle des fêtes. Une partie de la chaussée a par ailleurs été emportée par les eaux dans une route près de Loudenvielle.

Par ailleurs, il n’y avait plus que 3500 foyers privés d’électricité dans le sud-ouest à 14 heures (contre 50.000 au plus fort de la crise), à la suite d’un épisode venteux exceptionnel. Un retour à la normale était prévu samedi soir.

Le département des Pyrénées-Atlantiques a été placé en vigilance orange par Météo Consult.

Lefigaro.fr