Posts Tagged ‘autorisation’

Les États-Unis vont autoriser la détention illimitée d’enfants migrants

août 21, 2019

 

Le gouvernement de Donald Trump a annoncé mercredi qu’il allait retirer les strictes limites régissant le temps passé en centres de rétention par les enfants migrants, dans le cadre de sa politique de fermeté face à l’immigration clandestine.

Le ministère américain de la Sécurité intérieure a déclaré qu’il mettait fin à une décision judiciaire de 1997, dites «Flores», imposant aux autorités fédérales de ne pas maintenir en détention les enfants plus de 20 jours. Une nouvelle règle, qui doit être mise en oeuvre sous 60 jours, ne limitera plus le temps passé par les enfants ou leurs familles en centres de rétention.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Canicule: les éleveurs de 24 départements pourront faucher les jachères

juillet 1, 2019

 

Les éleveurs de 24 départements vont être autorisés à faucher ou faire pâturer leurs terres en jachère, en raison de la sécheresse qui a réduit les volumes d’herbe disponible pour nourrir leurs animaux, a annoncé le ministère de l’agriculture lundi. Le ministère va mettre en œuvre une procédure dite de «cas de force majeure», validée par l’Union européenne, pour permettre aux départements, dans lesquels «un déficit important de pousse des prairies est constaté», d’utiliser «leurs jachères pour assurer l’alimentation de leur troupeau», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Par régions, la liste des départements concernés, essentiellement au sud de la Loire, est la suivante: Centre-Val de Loire (2 départements): 18 et 36, Région Auvergne-Rhône-Alpes (9 départements): 01, 03, 07, 26, 38, 42, 43, 63, 69, Occitanie (9 départements): 09, 11, 30, 31, 32, 34, 66, 81, 82, Nouvelle Aquitaine (1 département): 23, PACA (3 départements): 13, 83, 84.

Un courrier à leur Direction départementale des Territoires

Dans ces départements, les éleveurs dont les disponibilités fourragères sont directement affectées par la sécheresse et qui auront fauché ou fait pâturer leurs jachères déclarées en tant que surfaces d’intérêt écologiques (SIE) dans les procédures d’aides européennes, pourront bénéficier d’une reconnaissance de circonstances exceptionnelles, explique le ministère. «En conséquence ces jachères, même fauchées ou pâturées garderont le caractère SIE», précise le texte.

Pour bénéficier de cette possibilité, les éleveurs concernés doivent adresser un courrier à leur Direction départementale des Territoires, expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d’utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles.

Pra Le Figaro.fr avec AFP

France: L’Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale

juin 20, 2019

FRANCE-JUSTICE-TAX

L’ancien ministre Jerôme Cahuzac, à la sortie du tribunal de Paris le 15 mai 2018. Eric FEFERBERG / AFP

 

L’ancien ministre avait été condamné en mai 2018 à quatre ans d’emprisonnement, dont deux ans avec sursis, pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale.

L’Ordre des médecins a finalement autorisé Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale, après avoir suspendu l’autorisation d’installation en Corse de l’ex-ministre du Budget et ancien chirurgien, a indiqué jeudi un porte-parole de l’organisme à l’AFP.

Le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom), réuni jeudi 13 juin, l’a jugé apte à exercer, a-t-il déclaré, confirmant une information du journal médical en ligne Egora. La «formation restreinte», composée de membres de l’Ordre des médecins et d’un conseiller d’Etat (ou de son suppléant), est notamment chargée de se prononcer sur le maintien, le rétablissement ou le retrait de l’inscription d’un praticien à son tableau, obligatoire pour exercer la médecine en France. Elle peut aussi suspendre temporairement un médecin en cas d’insuffisance professionnelle.

Jérôme Cahuzac a été condamné en mai 2018 à quatre ans d’emprisonnement, dont deux ans avec sursis, pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. Un aménagement de peine, avec port d’un bracelet électronique, lui a permis d’éviter la prison. Le Conseil régional corse de l’Ordre des médecins avait autorisé l’ancien homme politique à exercer dans l’île, où il réside. Sa propre formation restreinte avait en effet estimé, le 19 novembre 2018, que l’ancien ministre avait «toutes les compétences et qualités nécessaires» pour s’installer en tant que médecin généraliste. Mais l’instance nationale avait formulé le 28 novembre un recours «à titre conservatoire» suspendant cette décision.

Jérôme Cahuzac, âgé de 67 ans, avait démarré sa carrière comme chirurgien cardiaque, avant de se lancer avec succès dans les années 1990 dans les implants capillaires et comme consultant de laboratoires pharmaceutiques. En juillet 2018, il avait effectué un remplacement d’un mois dans un centre de santé en Guyane, et disait en mai de cette même année faire parfois des opérations de chirurgie capillaire au profit d’une association. «Il est désormais libre d’accepter le poste de  »clinicien hospitalier à temps partiel » que lui propose l’hôpital de Bonifacio. S’il le souhaite encore», selon Egora.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Facebook: les parents d’une ado allemande décédée autorisées à accéder à son compte

juillet 12, 2018

Karlsruhe (Allemagne) – La plus haute juridiction allemande a rendu jeudi un arrêt très attendu sur « l’héritage numérique », donnant raison à des parents qui exigeaient auprès de Facebook d’accéder au compte de leur fille décédée.

S’adressant d’abord au réseau social, en vain, la mère avait voulu récupérer les contenus et conversations de leur fille avant qu’elle ne meure écrasée par un métro à Berlin, à 15 ans, en 2012.

Les parents espéraient comprendre les circonstances de sa mort brutale -accident ou suicide-, en cherchant par exemple des écrits suggérant son intention de mettre fin à ses jours.

Facebook arguait que l’accès aux données de l’adolescente pourrait violer les contenus privés d’autres utilisateurs qui communiquaient avec elle.

Les parents invoquaient, eux, le fait que les contenus figurant sur le compte Facebook de leur fille étaient juridiquement identiques à des journaux intimes ou des lettres qui pouvaient revenir aux proches après un décès, à l’image d’un héritage.

La Cour fédérale de justice de Karlsruhe leur a ainsi donné raison. « Le contrat d’utilisateur d’une personne à un réseau social passe dans la succession universelle des héritiers du titulaire de ce compte », a décidé la plus haute juridiction allemande, ouvrant la voie à une jurisprudence dans le pays.

Les juges de Karlsruhe estiment que les données que Facebook entend protéger appartiennent en réalité à un « compte utilisateur » et non à une « personne spécifique » et qu’il faut s’attendre « à un moment au cours de sa vie à ce que des personnes tierces accèdent à ce compte », avec ou sans l’accord du propriétaire initial.

– Succession –

Ce dilemme juridique et éthique rebondissait devant les tribunaux allemands depuis trois ans. En 2015, en première instance, la justice avait donné raison aux parents, le tribunal de Berlin estimant que le contrat passé entre l’internaute et Facebook entrait dans le champ de la succession, y compris les contenus numériques publiés sur le compte.

La défunte étant mineure, ses parents avaient le droit de savoir quand et avec qui elle communiquait sur Facebook, avaient de surcroît estimé les juges.

Mais deux ans plus tard, la Cour d’appel de Berlin avait pris la position inverse et rejoint l’argumentation du géant américain sur le respect de la vie privée, rappelant que « le secret des télécommunications était garanti par la Loi fondamentale » allemande et s’appliquait également aux contenus des comptes Facebook.

Les personnes avec lesquelles la jeune fille était en contact peuvent également prétendre à la protection de cette correspondance numérique, de nature privée, avaient ajouté les juges berlinois.

« Les problèmes de confidentialité des données ne sont pas affectés car la réglementation ne protège que les personnes vivantes », ont tranché sur ce point jeudi les juges de la Cour fédérale.

– Imbroglio –

« La question de savoir comment équilibrer les souhaits des proches et la protection de la vie privée des tiers est l’une des plus difficiles auxquelles nous devons faire face », a déclaré à l’AFP un porte-parole de Facebook Allemagne, tout en assumant avoir une « position différente » de celle des juges allemands.

Lorsqu’un utilisateur de Facebook meurt, seules deux options sont proposées à ses proches: transformer le compte en page « En mémoire de », qui permet de partager des publications en souvenir de la personne disparue, mais pas d’accéder à sa messagerie, ou demander directement à la plate-forme la suppression du compte du défunt, via un formulaire.

La question de l’héritage numérique, imbroglio éthique et légal, émerge régulièrement dans différents pays.

En 2016, Apple s’est engagé dans un bras de fer avec le FBI, qui voulait l’obliger à déverrouiller l’iPhone de l’un des deux auteurs de l’attentat de San Bernardino, commis en Californie l’année précédente.

En revanche Apple s’est montré plus coopératif avec un père italien, qui réclamait en 2016 le déblocage de l’iPhone de son enfant, mort d’un cancer pour en récupérer les souvenirs et les photos.

Romandie.com avec(©AFP / 12 juillet 2018 11h11)                                                        

Le Canada fixe au 17 octobre la légalisation du cannabis

juin 20, 2018

La consommation et la culture du cannabis deviendront légales au Canada le 17 octobre / © AFP/Archives / PHILIPPE HUGUEN

La consommation et la culture du cannabis deviendront légales au Canada le 17 octobre, faisant du pays le premier du G7 à autoriser cette drogue douce, cinq ans après que l’Uruguay soit devenu le premier pays au monde à légaliser de la sorte.

Le Premier ministre libéral Justin Trudeau en a fait l’annonce après que les deux chambres du Parlement canadien ont voté cette semaine le projet de loi du gouvernement.

« Nous nous sommes engagés à améliorer notre système pour mieux protéger nos jeunes et priver d’argent le crime organisé », a déclaré le Premier ministre à la séance des questions à la Chambre des Communes.

M. Trudeau a justifié le délai avant l’entrée en vigueur de la loi par le fait que les provinces, qui devront organiser la vente dans des magasins autorisés, avaient demandé plus de temps pour le faire.

« On a écouté les provinces qui nous demandent plus de temps pour l’implanter, c’est pour ça que nous acceptons les demandes des provinces et on va légaliser à partir du 17 octobre 2018 », a-t-il dit.

La prohibition du cannabis est en vigueur depuis 1923 au Canada, mais le gouvernement autorisait depuis 2001 son usage thérapeutique.

Concrètement, d’ici le 17 octobre, rien ne change, le cannabis demeurera illégal, à moins d’être autorisé à des fins médicales ou scientifiques.

Pour la suite, les adultes ayant au moins 18 ou 19 ans, selon la province ou le territoire, pourront légalement acheter, cultiver et consommer une quantité limitée de cannabis.

Chaque ménage canadien pourra faire pousser jusqu’à quatre plants chez lui et une personne pourra détenir en public jusqu’à 30 grammes de cannabis légal, a précisé le gouvernement.

– ‘Ne conduisez pas en planant

Le Premier ministre, qui avait avoué en 2013 avoir déjà fumé « cinq ou six fois » un joint avec des amis, a justifié la légalisation par la nécessité de sortir les trafiquants du marché et de protéger les jeunes.

« Notre approche, centrée sur la santé publique, protégera mieux nos jeunes, détrônera le marché illégal et fournira aux adultes une source légale de cannabis de qualité contrôlée », a souligné pour sa part Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé.

La consommation de cannabis / © AFP / John SAEKI, Laurence CHU, Adrian LEUNG

« La sensibilisation du public demeurera la clé de voûte de nos efforts pour aider les Canadiens à bien s’informer sur le cannabis et à faire des choix éclairés », a-t-elle ajouté.

« La conduite sous l’influence de la drogue, y compris du cannabis, ainsi que le transport transfrontalier de cannabis sont déjà illégaux et ils le demeureront », a averti de son côté Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique.

« La conduite sous l’influence de la drogue est extrêmement dangereuse et elle peut ruiner votre vie en un clin d’oeil: ne conduisez pas en planant », a-t-il averti.

Justin Trudeau est persuadé qu’après le Canada, d’autres grands pays vont suivre.

Certains pays occidentaux « reconnaissent que le Canada est en train d’être audacieux (…) et reconnaissent l’honnêteté » du pays, qui avoue que le système répressif actuel « ne fonctionne pas pour empêcher nos jeunes d’avoir un accès facile au cannabis », avait déclaré à l’AFP Justin Trudeau en mai.

– 400 millions de dollars –

Au passage, le gouvernement canadien va encaisser des recettes fiscales sur un marché estimé à 6 à 7 milliards de dollars canadiens (3,9 à 4,5 milliards d’euros).

Pour chaque gramme de cannabis vendu à un prix inférieur ou égal à 10 dollars, un droit d’accise d’un dollar canadien (0,65 euro) sera collecté avec une répartition entre l’État fédéral (un quart) et les provinces. A cela s’ajoutent les taxes à la consommation fédérales et provinciales allant au total de 10% à 15% environ selon les provinces.

Le ministre des Finances Bill Morneau table sur une manne fiscale de l’ordre de 400 millions de dollars canadiens, avec l’objectif de garder des prix bas pour se « débarrasser du marché noir ».

Il reviendra d’ici le 17 octobre aux provinces d’organiser la vente de cannabis dans des magasins autorisés, parfois sur le mode actuel des boutiques de vente d’alcool contrôlées par les pouvoirs publics.

Romandie.com avec(©AFP / 20 juin 2018 23h22)

L’Arabie Saoudite va autoriser les femmes à conduire

septembre 26, 2017
Les Saoudiennes sont autorisées à conduire, selon un décrêt royal / © dpa/AFP/Archives / Peter Steffen

Ryad – Les Saoudiennes vont être autorisées à conduire, selon un décret royal publié mardi soir par l’agence de presse officielle SPA.

Le roi Salmane a ordonné « de permettre d’accorder le permis de conduire aux femmes en Arabie saoudite », indique le texte.

Ce royaume ultraconservateur du Golfe est le seul pays au monde où les femmes n’avaient jusqu’ici pas le droit de conduire.

Elle sont également soumises à la tutelle d’un homme de leur famille –généralement le père, le mari ou le frère– pour faire des études ou voyager.

Mais dans le cadre de son ambitieux plan de réformes économiques et sociales à l’horizon 2030, Ryad semble assouplir certaines de ces restrictions et tente prudemment de promouvoir des formes de divertissement malgré l’opposition des ultraconservateurs.

Samedi, des centaines de Saoudiennes avaient pris place pour la première fois dans un stade de Ryad, à l’occasion de la fête nationale qui a donné lieu à des concerts et des feux d’artifice.

Jusque-là, les femmes n’étaient pas admises dans les stades en application de la règle de séparation entre les sexes dans les espaces publics.

Romandie.com avec(©AFP / 26 septembre 2017 21h28)                   

Le Chili ouvre la porte à l’avortement après 28 ans d’interdiction

août 21, 2017

Des militants pro-avortement manifestent leur joie devant le tribunal Constitutionnel, le 21 août 2017 à Santiago au Chili / © AFP / CLAUDIO REYES

Le Tribunal constitutionnel du Chili a donné lundi son feu vert à la loi dépénalisant l’avortement thérapeutique, ultime étape mettant fin à près de 30 ans d’interdiction totale de l’IVG, comme c’est encore le cas dans 18 pays à travers le monde.

La loi, fruit d’intenses débats durant deux ans et demi, avait déjà été approuvée début août par la Chambre des députés puis par le Sénat, mais la droite conservatrice avait saisi le Tribunal constitutionnel en invoquant une atteinte au principe du droit à la vie figurant dans la Constitution.

Le Tribunal constitutionnel a rejeté « les deux recours (déposés par la droite, ndlr) par six votes contre quatre », a déclaré son secrétaire général Rodrigo Pica lors d’une conférence de presse.

Jusqu’ici, l’avortement n’était autorisé au Chili dans aucune circonstance. Après ce feu vert, il reste selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) 18 pays dans le monde interdisant totalement l’avortement, parmi lesquels Haïti, le Congo et le Vatican.

Une fois que la loi sera promulguée par la présidente Michelle Bachelet, sa principale promotrice, l’avortement sera possible dans trois cas précis: pour les femmes dont la vie est en danger, pour les victimes de viols, et pour les femmes dont le foetus est jugé non viable.

Cette annonce a déclenché des cris de joie parmi les dizaines de militants rassemblés devant l’institution à Santiago.

La Corporation pour les droits sexuels et reproductifs (Miles) a qualifié cette décision d' »historique » car elle « marque un avant et un après pour les femmes chiliennes ».

« Aujourd’hui, nous les femmes conquérons de nouveaux espaces de dignité, de liberté, d’autonomie et d’égalité, car on a mis fin définitivement à l’interdiction totale de l’avortement, à la stigmatisation et aux sanctions injustes et inhumaines qui pesaient sur les personnes cherchant à interrompre leur grossesse », a-t-elle souligné dans un communiqué.

La semaine dernière, Mme Bachelet avait affirmé que cette loi était « le minimum dû par le Chili à ses femmes ».

– 70% des Chiliens favorables –

Egalement rassemblés devant le Tribunal constitutionnel, des opposants à la loi ont réagi en traitant d' »assassins » ses promoteurs. « Ils s’unissent contre la vie du juste et condamnent le sang innocent », ont repris en choeur les manifestants.

La semaine dernière, les dix juges du Tribunal constitutionnel ont entendu 135 organisations et personnalités exposer leurs arguments pour et contre cette loi, tandis que devant l’institution les anti-avortement manifestaient avec des berceaux vides ou en diffusant sur des haut-parleurs les battements de coeur d’un foetus.

Cette dépénalisation, soutenue selon des sondages par 70% de la population, marque un changement de société majeur au Chili, l’un des derniers pays développés à avoir reconnu le divorce en 2004. L’Eglise catholique y est très présente.

Jusqu’en 1989 et pendant plus de 50 ans, l’avortement était permis en cas de risque pour la mère et de foetus non viable, mais avant de quitter le pouvoir le dictateur Augusto Pinochet (1973-1990) l’avait totalement interdit.

Officiellement, le Chili enregistre chaque année quelque 30.000 avortements provoqués ou spontanés, mais les interruptions clandestines pourraient être de l’ordre de 160.000.

La dépénalisation de l’avortement thérapeutique s’inscrit dans une série de réformes sociales voulues par la présidente Bachelet pendant son second mandat, qui s’achève à la fin de l’année.

Il y a deux ans, la dirigeante socialiste, pédiatre de formation, avait obtenu que le Parlement – où elle a la majorité, mais avec des secteurs très conservateurs au sein de son parti – vote l’union civile de couples du même sexe. D’ici quelques jours, elle lancera un nouveau projet, cette fois pour légaliser le mariage homosexuel.

Romandie.com avec(©AFP / 21 août 2017 22h24)                

Japon: l’empereur Akihito autorisé à abdiquer

juin 2, 2017

L’empereur japonais Akihito et son épouse l’impératrice Michiko, le 19 avril 2017 à Tokyo / © AFP/Archives / Behrouz MEHRI

Les députés japonais ont voté vendredi une loi d’exception qui autorisera l’actuel empereur Akihito (83 ans) à abdiquer, le souverain craignant de ne plus pouvoir accomplir ses lourdes tâches en raison de son grand âge.

Il s’agira de la première abdication d’un empereur japonais en plus de 200 ans. La date n’a pas encore été fixée.

Voici cinq éléments essentiels sur la famille impériale du Japon:

Une histoire très ancienne

La famille impériale japonaise est considérée comme la plus ancienne dynastie du monde et son histoire, fleurie de nombreux mythes, remonte à plus de 2.600 ans.

Akihito est le 125e empereur depuis son ancêtre lointain Jimmu, considéré comme un descendant de la déesse du soleil Amaterasu.

Les empereurs jouent un très grand rôle dans le culte japonais shinto, à travers divers rites annuels et prières pour la prospérité du pays.

Symbole constitutionnel

La plus grande menace à laquelle a été confrontée la longue histoire de la famille impériale est survenue après la défaite du Japon lors de la Seconde guerre mondiale.

Les Alliés avaient envisagé de supprimer le statut impérial du souverain d’alors, Hirohito, au nom duquel les forces armées japonaises avaient attaqué et envahi une partie de l’Asie-Pacifique. Mais le général américain Douglas MacArthur, à la tête de l’occupation américaine d’après-guerre, avait obtenu auprès de sa hiérarchie le maintien de l’empereur pour éviter une démoralisation totale du peuple nippon. Hirohito a cependant été déchu de son statut semi-divin et privé de ses pouvoirs politiques.

En vertu de la Constitution imposée par les Etats-Unis après la reddition du Japon à la fin du conflit, charte fondamentale entrée en vigueur en 1947, le rôle de l’empereur est ainsi limité à celui de « symbole de l’État et de l’unité du peuple japonais », afin de prévenir tout retour au militarisme.

Popularité

L’empereur et sa famille jouissent d’une grande popularité et de l’admiration de la vaste majorité des Japonais.

L’empereur Akihito et l’impératrice Michiko, qui ont créé une nouvelle forme de règne très empathique envers le peuple, se rendent toujours sur les lieux de catastrophes naturelles dans le pays. Depuis six ans, ils ont régulièrement manifesté de diverses façons leur soutien aux habitants des régions frappées par le tremblement de terre de mars 2011, suivi d’un gigantesque tsunami et de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Akihito a laissé entendre à plusieurs reprises que le Japon ne devait pas minimiser son militarisme du 20e siècle et ses exactions pendant la Seconde guerre mondiale, des propos interprétés comme un coup de griffe aux positions nationalistes du Premier ministre Shinzo Abe et de son entourage conservateur.

Un club masculin

La famille est régie par un principe de succession strictement masculine, bien qu’il y ait eu par le passé huit impératrices.

Après l’abdication d’Akihito, son fils aîné, le prince héritier Naruhito, occupera le trône du Chrysanthème.

Son frère cadet, Fumihito, aussi appelé prince Akishino, arrive après lui dans l’ordre de succession. Il n’y a ensuite qu’un seul héritier mâle, le fils du prince Akishino, le jeune Hisahito, âgé de dix ans.

L’avenir

Le manque de jeunes hommes a fait envisager des changements, dont l’autorisation donnée aux femmes d’accéder au trône, une idée abhorrée par les traditionalistes.

Certains ont souhaité que les femmes épousant des roturiers ne perdent plus, comme c’est la cas actuellement, leur titre et ne soient plus exclues de la famille, de sorte que leurs éventuels fils puissent aussi entrer dans l’ordre de succession. D’autres prônent un agrandissement de la famille en y ramenant de distants cousins.

Romandie.com avec(©AFP / 02 juin 2017 14h00)                

Pour voyager au Canada, il faut désormais une autorisation pour les Français

octobre 26, 2016

L'étonnante beauté de Montréal en Hiver.

L’étonnante beauté de Montréal en Hiver. Crédits photo : THIERRY SUZAN/Le Figaro Magazine

A compter du 10 novembre, les Français qui veulent simplement visiter le Canada devront présenter une autorisation de voyage électronique (AVE). Explication.

Le Canada aligne sa politique de contrôle des étrangers arrivant dans le pays sur celle des États-Unis. Elle va devenir obligatoire pour les citoyens français, quelles que soient la durée et le motif de leur séjour, enfants compris. Alors qu’actuellement, la simple présentation de leur passeport suffisait pour se voir tamponner une permission de séjour. A compter du 10 novembre (la procédure devait entrer en vigueur en mars dernier, elle a été repoussée jusqu’à la semaine prochaine), ils devront présenter une AVE, une autorisation de voyage électronique.

Cette formalité s’accomplit uniquement sur Internet après connexion au site officiel du Gouvernement du Canada. Les renseignements demandés sont classiques: déclinaison de l’identité, passeport, caractéristiques du voyage, transporteur, adresse sur place, etc. Normalement, la procédure est complétée en une dizaine de minutes. Reste à s’acquitter d’un peu moins de 5 euros (7 dollars du Canada). L’autorisation est alors valable durant 5 années. Il faudra toutefois la refaire en cas de changement de passeport.

Le modèle américain

Le Canada s’aligne ainsi sur la procédure mise en place depuis plusieurs années par les États-Unis d’Amérique qui réclament aux voyageurs français la présentation d’un formulaire (ESTA), une demande d’autorisation d’entrée, lors de leur arrivée Outre-Atlantique.

Il faut noter qu’à l’inverse, les citoyens canadiens, pas plus que les ressortissants des États-Unis ne sont soumis au moindre agrément pour entrer en France.

Notez surtout que cette nouvelle étape administrative génère de nombreuses offres purement commerciales sur Internet. Il est donc important de cliquer sur le site officiel du gouvernement canadien. Sinon, c’est un site marchand qui sera en ligne. Certes, il se chargera de la formalité, mais contre rétribution (entre 30 et 50 € par dossier). Pour ce qui concerne les voyages organisés par les tour-opérateurs, ces derniers se chargent généralement de la procédure pour leurs clients.

Lefigaro.fr par Jean-Pierre Chanial

Conte : La Baleine à bosse et la Poule de Hienghène

avril 6, 2013

Une Baleine bleue était partie de la mer d’Australie pour la Nouvelle-Calédonie pour se reproduire  paisiblement dans la douceur et le bonheur que procure cette zone marine.

Après avoir parcouru de nombreux kilomètres, nageant, ramant et se renversant de ses grandes nageoires, elle frappait aussi la surface de l’eau avec le pavillon gigantesque de sa queue. Quand elle sentait la fatigue sur son corps massif de quatre tonnes, elle avançait librement sur le mouvement tranquille de la mer pour faire une économie d’énergie, flottant et éjectant du haut de ses narines une poussée d’eau.

Arrivée dans les eaux de la Nouvelle-Calédonie, proche de la Poule de Hienghène, elle vit douze œufs hors de ses ailes, dodelinant dans la clarté de leur coquille,  qu’elle approcha et mangea, sans autorisation, car elle avait grand faim, puis repartit discrètement au large sans être aperçue.

Satisfaite de la substance des protéines des œufs, elle se mit à la renverse, son ventre blanc à la face du soleil pour une belle sieste. Elle nageait sur le dos au grand plaisir de sa satisfaction.

A un moment de la journée, après avoir mangé, la Poule de Hienghène passa sa tête sous son corps, entre ses pattes, pour contrôler et vérifier la présence de ses œufs. Elle constata que ceux-ci avaient disparu. Elle se lamenta et pleura. Elle posa la question au Sphinx si par hasard, il avait vu ses œufs. Celui-ci répondit négativement. Il lui suggéra de poser un piège sous l’eau avec un œuf isolé. Ils attachèrent un grand filet autour de leurs pieds devant leur passage principal.

Un jour, après la pluie tropicale, le soleil pointa ses rayons et réchauffait modérément la surface de l’eau. Une Baleine avide de nourriture et friande d’œufs de poisson sous forme d’alluvions vit de nouveau cette fois-ci un œuf à l’image de ceux qu’elle avait mangés auparavant. Elle s’approcha jusqu’à son emplacement et la mangea d’un seul coup. Au moment où elle voulait repartir sur son itinéraire, elle fût retenue dans les mailles du filet. Elle se débattit et rompit les liens dudit filet. Elle faillit emporter le Sphinx et la Poule de Hienghène avec sa masse volumineuse de quatre tonnes. Heureusement que la force magique des anciens du village qui les avait investis, les sauva de cette menace de déracinement.

Ayant expliqué le problème auprès des anciens du village, ceux-ci les conseillèrent de placer sous l’eau une pile électrique magique et magnétique de plus de six tonnes tout en abandonnant l’idée du filet qui s’avérait désormais inefficace.

La Poule de Hienghène pondit d’autres œufs mystérieux à la coquille dure comme du ciment blanc de construction des ponts dans l’eau qu’elle disposa sur l’axe de son incursion. La Baleine bleue eût faim et repris sa route dans l’espoir de retrouver sa nourriture préférée qui lui procure d’excellentes protéines. Un petit doute avertit son instinct. Mais la faim étant grande. Le risque ne la dissuada pas du danger qui la poussa à la gloutonnerie. Dès qu’elle avala les œufs, il commençait à se tordre de douleurs. Elle remua sa queue et la frappa pour se déplacer et partir. En vain ! Elle bougea ses nageoires en plusieurs mouvements, elle fut retenue à sa prise.

A l’extérieur comme à l’intérieur, les objets ayant servi de piège dégageaient leurs pouvoirs pour le neutraliser afin qu’elle ne partit pas de ce lieu. L’agitation qu’elle produisait à la surface ainsi que la rosée qu’elle soulevait, se répandaient jusqu’aux confins des villages. Une alerte de la capture fut sonnée. Toutes les populations des villages environnants se rendirent à la mer pour vivre cet évènement. La foule inonda la côte, noire de monde. De nombreux enfants partirent à la nage et montèrent sur le dos du Sphinx et de la Poule de Hienghène pour assister au tribunal de la Baleine.

Les anciens apportèrent une potion magique. On demanda à la Baleine bleue si elle avait mangé les œufs de la Poule de Hienghène. Elle refusa. Elle leur dit : vous pouvez même faire entrer un homme dans mon ventre, vous ne trouverez pas vos œufs même pas un seul. Car dans le vaste royaume de mon estomac, il est difficile de retrouver un objet avalé.

Face à ce refus d’avouer, le collège des anciens qui était constitué de trois personnes, désigna un chef qui s’approcha de la Baleine bleue et lui dit : Chère accusée, si tu as mangé les œufs d’autrui de la Poule de Hienghène que la vérité éclate en buvant cette potion magique par des vomissures expulsant l’objet de l’infraction de tes entrailles et que manifestement justice soit rendue. A peine que ces paroles furent prononcées et qu’elle eût bu : un bruit insolite comme un tonnerre se fit entendre dans son ventre. Elle se tenait le ventre par ses nageoires. Se tournait et se retournait. Des cris fusaient de la population, témoin d’un comportement malveillant sur ses terres. La Baleine bleue vomit les œufs magiques qui filaient comme des poissons affolés jusqu’au rivage.

Essoufflée, sa respiration devenait haletante, les anciens retenus contre elle la sanction de lui couper sa grande queue et ses deux nageoires noires et blanches, mais la Poule de Hienghène refusa et trouva trop sévère cette punition qui la rendrait invalide au point de ne plus nager et bouger en se déplaçant dans l’eau. Elle opta seulement comme elle aime manger des œufs de Poule qu’on les lui lance sur son corps.

Les œufs recueillis étaient placés dans une corbeille fabriquée avec des feuilles de cocotier. Ils étaient marqués à l’encre bleue. L’on disposa la Baleine bleue à l’endroit de son immobilisation. Devant les yeux témoins, le chef du village qui avait lu le verdict, lui lançait ces œufs qui tombaient sur sa colonne vertébrale. Elle se tordait et se courbait par le choc. Ceux-ci formaient une bosse rectiligne sur son dos, visible à ses nombreuses plongées dans l’eau et autres boursouflures marquant ses nageoires, ses mâchoires et sa tête. Elle se retrouva par l’effet de cette sévère punition avec de nombreuses protubérances qui la caractérisent.

C’est ainsi que la Baleine bleue est devenue Baleine à bosse pour avoir mangé les œufs d’autrui de la Poule de Hienghène.

© Bernard NKOUNKOU