Posts Tagged ‘avignon’

Bourses d’études Mistral

mars 11, 2022

La campagne de candidature au programme de bourses Mistral, en France, pour l’année 2022-2023 est ouverte. La date limite de réception des candidatures en ligne est fixée au 25 mars.

Le programme de bourses d’excellence Mistral est destiné aux étudiants étrangers de très bon niveau inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger et qui souhaitent poursuivre des études à l’Université d’Avignon en vue de l’obtention d’un master.

Critères d’éligibilité

Avignon Université conditionne l’octroi des bourses Mistral aux étudiants dont la candidature respecte les critères d’éligibilité suivants :

  • Être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger au moment du dépôt de candidature.
  • Avoir un très bon dossier universitaire et satisfaire aux critères académiques et linguistiques fixés par l’équipe pédagogique de la formation concernée à l’université d’Avignon.
  • Ne pas avoir interrompu ses études depuis plus d’un an.
  • Se porter candidat à une inscription en master 1 ou 2 à Avignon Université pour l’année universitaire 2022-2023.
  • Ne pas déjà résider en France.
  • Avoir moins de 28 ans au 1ᵉʳ octobre 2022.
  • Ne jamais avoir postulé pour des bourses d’excellence Mistral (sauf dans le cas d’un renouvellement).
  • Ne pas bénéficier d’une autre bourse d’études pour la formation demandée. En cas d’obtention d’une bourse autre que la bourse Mistral, le candidat devra en informer Avignon Université dans les plus brefs délais et renoncer à la bourse Mistral.

Procédure de candidature aux bourses Mistral

Le candidat originaire de pays à procédure CEF (voir ci-dessous) doit, tout d’abord, constituer au préalable un dossier électronique CEF puis déposer une demande aux bourses Mistral.

Pour constituer ce dossier électronique, le candidat doit se renseigner auprès de l’espace Campus France de son pays d’origine : https://www.campusfrance.org/fr/espaces. Il doit indiquer en premier choix le master d’Avignon Université pour lequel il demande une bourse Mistral.

Liste des pays à procédure CEF : Algérie, Arabie saoudite, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo-Brazzaville, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, États-Unis, Gabon, Guinée, Haïti, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Niger, Nigéria, Pérou, République Démocratique du Congo, Russie, Sénégal, Singapour, Taiwan, Tchad, Togo, Tunisie, Turquie et Vietnam.

Le candidat originaire d’un autre pays envoie sa candidature directement à Avignon Université.

Constitution du dossier de candidature

Le formulaire ainsi que le CV et la lettre de motivation doivent impérativement être rédigés en langue française. Les autres documents doivent être en langue française ou à défaut en langue anglaise. L’absence d’une seule pièce constitutive du dossier entraînera le rejet du dossier :

  1. L’attestation d’inscription en cours dans un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger au moment du dépôt de candidature (ou de l’année universitaire précédente pour les candidats ayant interrompu leurs études depuis moins d’un an) ;
  2. Les copies de tous les diplômes obtenus depuis la fin des études secondaires ;
  3. Les copies des relevés de notes obtenues au cours des études supérieures accompagnées d’un descriptif du système de notation utilisé dans le pays d’origine ;
  4. Une preuve du niveau de français du candidat (niveau B2 minimum) ;
  5. Une lettre de recommandation d’un enseignant de l’université d’origine du candidat ;
  6. Une lettre de motivation du candidat en langue française pour intégrer le Master choisi à Avignon Université, en précisant également son projet professionnel ;
  7. Un curriculum vitæ actualisé en langue française ;
  8. Le formulaire de candidature Mistral rempli, daté et signé ;
  9. L’identifiant CEF pour les étudiants ressortissants des pays concernés par la procédure Campus France.

Les candidatures se font en ligne et les documents requis doivent etre en format numérique, en un PDF unique.

Les dossiers reçus après la date limite, incomplets, envoyés sous une autre forme ou par une voie différente que celle indiquée ci-dessus sont irrecevables et ne seront pas traités.

Avec Adiac-Congo par Concoursn

Nabilla fait son entrée à l’université

avril 11, 2013

Une bimbo à la fac

Nabilla fait son entrée à l’université  Nabilla fait son entrée à l’universitéNabilla fait son entrée à l’universitéNabilla fait son entrée à l’universitéNabilla fait son entrée à l’université

Les étudiants en première année de droit de l’Université Paris V Descartes ont eu la surprise cette semaine de tomber sur Nabilla. Pas en chair et en os, certes, mais dans un sujet de partiel.

Il faut croire que le « Allô quoi » ouvre toutes les portes : Nabilla vient de faire une entrée fracassante à l’Université Paris V Descartes. Comme on s’en doutait bien, ce n’est pas en tant qu’enseignant-chercheur : en réalité, elle ne devrait même pas mettre les pieds dans un amphithéâtre, puisqu’elle ne s’est pas inscrite auprès de la scolarité. Si la star des Anges de la téléréalité 5 débarque sur les bancs de la fac, c’est uniquement sur le papier, en tant que personnage dans un devoir sur table (DST) pour les étudiants en première année de droit.

Préparé par une jeune chargée de TD, ce problème de paternité contestée met en scène Nabilla, mais aussi d’autres personnalités bien connues par les amateurs des téléréalités d’NRJ12 : Sofiane et Ayem. Posté sur Facebook par une étudiante de Paris V, ce DST en droit des familles est bourré de fautes, mais a eu le mérite d’intéresser les élèves : « J’ai trouvé que l’exercice était de mauvais goût mais la majeure partie a trouvé ça très drôle », explique celle qui a mis l’exercice en ligne au Figaro Etudiant. En revanche, d’autres se sont a priori montrés plus critiques, scandalisés de voir Nabilla citée à l’université.

Virginie Spies, maître de conférences à l’Université d’Avignon, trouve l’idée maligne : « On voit bien que les noms ont été changés car c’est une histoire qui aurait été valable pour n’importe quel nom, explique-t-elle au Figaro. C’est un coup assez malin de ce chargé de TD qui s’en sert clairement pour amuser et attirer l’attention des étudiants sur le test. Le buzz avec Nabilla est devenu un véritable sujet de société, c’est plutôt rassurant de constater que l’on en parle également dans les plus hautes sphères éducatives. » Si même le corps enseignant trouve ça rassurant, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter.

Voici.fr par M.A.