Posts Tagged ‘avion de transport’

Un avion de transport militaire abattu en Ukraine: 49 morts

juin 14, 2014

Quarante-neuf soldats ukrainiens ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi lorsque leur avion de transport a été abattu par des séparatistes pro-russes alors qu’il s’apprêtait à atterrir sur l’aéroport de Lougansk, dans l’est du pays. L’attaque a été revendiquée par un porte-parole des insurgés dans la localité, où de violents combats se dérouleraient.

Selon le ministère de la Défense, l’avion cargo transportait des renforts et du matériel pour les troupes qui participent à l’offensive lancée par les autorités de Kiev contre les rebelles qui contrôlent plusieurs villes de l’est du pays.

« Dans la nuit du 13 au 14 juin, les terroristes (…) ont tiré avec une arme antiaérienne et une mitrailleuse de gros calibre, abattant un avion de transport militaire (Illoutchine) IL-76 qui s’apprêtait à atterrir », lit-on dans un communiqué du ministère.

Le ministère de la Défense n’a pas fourni de bilan mais selon Vladislav Selezniov, porte-parole de l’opération militaire dans l’est de l’Ukraine, « 49 personnes ont été tuées, toutes des soldats ukrainiens ».

Le bureau du procureur général ukrainien a annoncé de son côté que l’avion transportait 40 parachutistes et neuf membres d’équipage, et qu’il avait été frappé par un missile antiaérien. Il s’agit des pertes les plus lourdes subies par l’armée ukrainienne depuis le début du conflit.
Violents combats

Les forces gouvernementales contrôlent l’aéroport de Lougansk mais selon les médias locaux, de violents combats se déroulaient samedi dans cette ville proche de la frontière russe, un bastion séparatiste.

La semaine dernière, les insurgés pro-russes avaient déjà abattu un avion de transport militaire et le mois précédent, un hélicoptère Mi-8.

L’Ukraine et les États-Unis ont accusé ces derniers jours la Russie d’avoir livré des armes lourdes aux insurgés pro-russes, notamment des chars et des lance-roquettes, alors que Kiev a annoncé vendredi avoir repris la ville stratégique de Marioupol.

Selon les insurgés pro-russes, l’aviation de Kiev a aussi bombardé samedi la ville industrielle de Horlivka, au nord de Donetsk.

Romandie.com

L’aviation américaine entre en scène au Mali

janvier 23, 2013

PARIS (Reuters) – L’aviation américaine participe désormais à l’opération Serval au Mali conduite par la France en soutien de l’armée malienne, a-t-on appris mardi auprès du commandement américain pour l’Afrique (Africom).

Les Etats-Unis n’ont pas précisé le nombre ni le type d’avions engagés mais Reuters a pu constater la présence d’un avion de transport C-17 américain sur la base militaire d’Istres (Bouches-du-Rhône).

« Nous avons transporté par avion des soldats et du matériel à Bamako en provenance d’Istres. Cela va se poursuivre dans les prochains jours », a déclaré Benjamin Benson, porte-parole de l’Africom, qui est basé à Stuttgart (Allemagne).

Deux vols ont eu lieu lundi, et deux autres étaient prévus ce mardi.

« Un vol a eu lieu tôt ce matin et le deuxième est en cours. Nous allons poursuive les opérations ces deux prochains jours. Nous poursuivrons l’opération en fonction des besoins des Français pour acheminer du matériel ».

Le porte-parole a confirmé que les Etats-Unis coopéraient avec la France en matière de renseignement, mais il n’a pas confirmé l’usage de drones de surveillance.

Une poignée de pays occidentaux aident matériellement la France, engagée depuis le 11 janvier dans une opération visant à repousser les rebelles islamistes qui occupent le nord du Mali. Plus de 2.000 soldats français se sont déployés sur le terrain.

Selon l’état-major français, les pays qui apportent leur aide, avec la mise à disposition d’avions pour la plupart, sont, outre les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Belgique, le Canada et le Danemark.

Reuters

Crash d’un avion à Grenoble: un couple de Marocains et leurs trois enfants tués

janvier 5, 2013
Crash d'un avion à Grenoble: un couple de Marocains et leurs trois enfants tués Crash d’un avion à Grenoble: un couple de Marocains et leurs trois enfants tués © AFP

Un couple de Marocains et leurs trois enfants ont été tués samedi dans le crash de leur avion, peu après son décollage de l’aéroport de Grenoble, a-t-on appris de sources concordantes.

« Il y avait cinq passagers. Cinq victimes sont à déplorer », a annoncé la gendarmerie à l’AFP.

Interrogée par l’AFP, la porte-parole de l’ambassade du Maroc à Paris, Rachida Jaadi, a déclaré avoir été informée « par la cellule de crise du Quai d’Orsay que cinq ressortissants marocains étaient morts dans le crash ».

Il s’agit d’un couple et de leurs trois enfants. Le consul du Maroc à Paris est parti dans l’après-midi pour Grenoble.

Pour une raison encore inconnue, le bimoteur de la famille marocaine s’est écrasé sur la commune de Saint-Pierre-de-Bressieux, proche de l’aéroport, quelques minutes après son décollage.

L’appareil se dirigeait vers le Maroc, où il était immatriculé, avec escale en Espagne.

L’alerte a été donnée par un habitant de Saint-Pierre-de-Bressieux qui a vu l’avion s’écraser contre une colline. Les secours dépêchés sur place ont alors découvert un avion en feu et les cinq corps sans vie.

En novembre 2012, le crash d’un avion de transport de fret militaire algérien en Lozère avait fait six morts. L’avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d’Algérie.

Jeuneafrique.com avec AFP

Crash d’un avion de l’armée soudanaise près de Khartoum, 13 militaires tués

octobre 7, 2012
Crash d'un avion de l'armée soudanaise près de Khartoum, 13 militaires tués Crash d’un avion de l’armée soudanaise près de Khartoum, 13 militaires tués © AFP

Treize membres de l’armée soudanaise sont morts et neuf autres ont été blessés dans le crash de leur avion dimanche près de Khartoum, ont rapporté les médias officiels en citant l’armée.

« Treize militaires ont été tués sur le coup et neuf ont été blessés et transportés à l’hôpital », a indiqué le porte-parole de l’armée, Sawarmi Khaled Saad, cité par l’agence de presse officielle Suna.

Il s’agit du bilan le plus lourd d’une série d’incidents meurtriers touchant l’aviation militaire soudanaise depuis début 2011. Le porte-parole de l’armée a indiqué que six membres d’équipage et 16 autres membres des forces armées voyageaient dans l’avion.

L’avion de transport militaire, un Antonov, se rendait dans la région occidentale du Darfour en proie depuis 2003 à un conflit armé. L’appareil transportait des équipements militaires de Khartoum à El-Facher, capitale de l’Etat du Darfour-Nord.

« Le pilote avait informé l’aéroport d’un problème sur un des moteurs », avant la chute de l’appareil à l’ouest de la ville de Jebel Aulia, à quelque 70 km à l’ouest de Khartoum, avait auparavant indiqué à l’AFP le porte-parole Saad.

Jebel Aulia est une zone de loisirs populaire située à une heure de route de la capitale.

Selon un témoin, un hélicoptère évacuait les victimes du lieu du crash, qui a été bouclé par l’armée.

Les accidents d’avion sont assez fréquents au Soudan, notamment en raison d’une flotte vieillissante.

Les forces armées soudanaises, qui utilisent des hélicoptères et des avions de fabrication russe, ont perdu plusieurs appareils depuis début 2011.

En juillet, les rebelles du Darfour ont abattu un hélicoptère Mi17, tuant sept membres de l’armée, qui a imputé la chute de l’aéronef à un dysfonctionnement de l’appareil.

En décembre 2011, les six membres d’équipage d’un autre hélicoptère militaire ont été tués quand l’appareil s’est écrasé et a pris feu dans l’Etat du Kordofan-Nord. L’armée avait parlé d’un problème technique comme elle l’avait fait en avril 2011 lors de la chute d’un hélicoptère au Darfour tuant les cinq soldats à bord.

 Jeuneafrique.com avec AFP