Posts Tagged ‘Baleine’

France: 16 kg de plastiques retrouvés dans le ventre d’une baleine à bec dans les Landes

mai 10, 2021

Selon l’observatoire Pelagis, « cet amas de plastique a probablement accéléré la mort du cétacé », estimée à au moins une dizaine de jours.

Ce specimen de cetace a dents de 5,15 m a ete retrouve samedi sur la plage de Messanges, en etat de putrefaction, par des passants.
Ce spécimen de cétacé à dents de 5,15 m a été retrouvé samedi sur la plage de Messanges, en état de putréfaction, par des passants.© PHILIPPE ROY / Philippe ROY / Aurimages via AFP

Un magma de paquets de chips et de pâtes, des sacs et des cabas : l’autopsie d’une baleine à bec échouée samedi sur le littoral landais a permis de découvrir 16 kg de déchets en plastique dans le ventre du cétacé, a indiqué lundi l’observatoire Pelagis chargé du suivi national des mammifères marins.

Ce spécimen de cétacé à dents de 5,15 m, en réalité plus proche d’un gros dauphin, a été retrouvé samedi sur la plage de Messanges, en état de putréfaction, par des passants puis disséqué par deux membres du réseau national échouages de l’observatoire Pelagis, dont le siège est à La Rochelle.

La baleine était atteinte d’une maladie parasitaire

Pour Willy Dabin, en charge de l’animation du réseau national échouages, la présence de ces déchets s’explique par l’état de santé de la baleine femelle, atteinte d’une maladie parasitaire, qui l’a affaiblie et empêchée de continuer à s’alimenter correctement.

Alors que d’ordinaire, la baleine à bec est un « chasseur actif » qui plonge à 1 000 de profondeur pour se nourrir, notamment de calamars, cette femelle « a du rester en surface et a avalé ce qui lui est passé sous le nez », ajoute-t-il.

« Finalement, avec cette maladie, elle est passée du statut de chasseur actif à celui de tortue qui dérive et avale des plastiques en les prenant pour des méduses », illustre-t-il.

Selon l’observatoire, « cet amas de plastique a probablement accéléré la mort du cétacé », estimée à au moins une dizaine de jours. « Ces déchets tapissent les parois de l’estomac et de l’intestin, pouvant causer des occlusions et empêcher les nutriments de passer dans le sang ».

Pour Willy Dabin, l’absorption de morceaux de plastique « montre la disponibilité importante de la matière dans les océans », mais elle reste un fait « rare » chez les mammifères marins. Soit 2 à 3 % des 2 000 spécimens de phoques, baleines et dauphins échoués chaque année sur les côtes métropolitaines et ultramarines.

Pour l’observatoire, la « problématique » se situe plutôt sur le phénomène de « bio-accumulation » qui touche aussi les mammifères marins, lorsqu’ils mangent des poissons ayant eux-mêmes ingéré du plastique.

Par Le Point avec AFP

Chasse à la baleine: le Japon tue 333 cétacés dans l’Antarctique

mars 31, 2018

Photographie non datée d’une baleine de Minke sur le pont d’un navire dans l’océan Antarctique, fournie par l’Institut de recherche sur les cétacés le 18 novembre 2014 / © FILES/AFP/Archives / Institute of Cetacean Research

Des baleiniers japonais sont rentrés au port samedi après avoir capturé 333 cétacés dans l’océan Antarctique sans avoir été confrontés à la moindre manifestation de protestation par des organisations opposées à cette chasse, ont annoncé les autorités.

Une flotte de cinq navires avait entamé sa campagne en novembre dans le cadre de la très controversée chasse à la baleine dite « scientifique » menée par le Japon.

Trois baleiniers, y compris le principal navire de la flotte, le Nisshin Maru, sont arrivés samedi matin au port de Shimonoseki, dans l’ouest du Japon, a indiqué un responsable du port.

Au total, les cinq baleiniers ont capturé 333 baleines de Minke (petits rorquals) comme prévu sans avoir été interrompus par des opposants à ces campagnes, a affirmé l’Agence de la pêche dans un communiqué.

Les baleiniers japonais ont été confrontés dans le passé à des organisations de défense des animaux, notamment à Sea Shepherd. L’ONG avait annoncé l’année dernière qu’elle ne projetait pas d’opération de protestation en mer cette saison.

Le Japon est signataire du moratoire sur la chasse de la Commission baleinière internationale, mais utilise une faille du texte qui autorise la chasse aux cétacés pour des visées scientifiques. La Cour internationale de Justice avait sommé le Japon en 2014 de mettre fin à ses campagnes de chasse régulières dans les eaux de l’Antarctique, soulignant qu’elles ne correspondaient pas aux critères scientifiques requis.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a réitéré fin janvier la volonté de son pays de poursuivre la chasse à la baleine dite « scientifique » dans l’Antarctique et de reprendre à terme la pêche commerciale.

La consommation de baleine a une longue histoire au Japon, où elle a été chassée pendant des siècles. L’industrie baleinière a connu son essor après la Seconde guerre mondiale, pour apporter des protéines animales aux habitants du pays. La demande des consommateurs japonais a cependant considérablement diminué ces dernières années.

Romandie.com avec(©AFP / 31 mars 2018 13h36)                

Brésil: sur une plage de Rio de Janeiro, la dépouille d’une baleine échouée

novembre 15, 2017

La dépouille d’une baleine échouée sur la plage d’Ipanema à Rio, le 15 novembre 2017 / © AFP / Leo Correa

Une baleine morte de 14 mètres de long s’est échouée mercredi matin sur la célèbre plage d’Ipanema à Rio, suscitant la surprise des habitants qui profitaient d’une journée chaude et ensoleillée en ce jour férié au Brésil.

Le cadavre du cétacé est apparu dans la matinée face à la côte puis les courants l’ont déposé sur le sable.

Une partie de la plage a dû être bouclée par les autorités pour éviter que les curieux voulant voir l’animal de plus près ou se prendre en photo avec lui s’approchent de la baleine, dont émanait une forte odeur de décomposition.

« Il n’est pas possible de savoir ce qui s’est passé. Elle est morte depuis déjà quelque temps. Elle est en état de décomposition avancée et cela rend difficile de savoir la cause de sa mort », a expliqué à l’AFP Rafael Carvalho, biologiste à l’Université de Rio de Janeiro.

Cet expert fait partie d’une équipe chargée d’évacuer les baleines échouées dans la baie de Rio, lieu de transit au moment des migrations annuelles de ces animaux.

Le corps de la baleine d’Ipanema sera évacué par camion puis enterré pour raisons sanitaires, a précisé M. Carvalho.

Il s’agit d’une baleine Yubarta, selon les constatations effectuées par les spécialistes.

« C’est très rare que cela arrive à Ipanema. Je n’en avais jamais vu ainsi, d’aussi près. J’aurais aimé avoir la possibilité de la sauver », a commenté à l’AFP Mauro Azevedo, un habitant de 62 ans venu observer la scène.

Romandie.com avec(©AFP / 15 novembre 2017 19h58)