Posts Tagged ‘barclays’

A 15 ans, l’élève modèle braque une banque avec un pistolet factice

septembre 24, 2013

Un Britannique de 15 ans, décrit comme un élève modèle, a reconnu mardi avoir braqué une banque avec un pistolet factice. Il a été confondu par sa mère, qui a découvert le magot et l’arme factice dans sa chambre.

Le visage dissimulé par une écharpe, l’apprenti braqueur a poussé les portes d’une agence de la Barclays vendredi dernier à Liverpool pour lancer aux employés: « Ne faites pas de bêtises. Je viens juste de sortir après cinq ans de prison. »

Il est reparti avec 2000 livres (2920 francs) pour rentrer tranquillement chez lui où l’aventure a pris fin lorsque sa mère l’a confondu. Mardi, celle-ci était en larmes sur les bancs du tribunal lorsque son fils, portant costume noir et cravate, a plaidé coupable.

Très bonne famille

Le juge a déclaré que l’adolescent avait agi comme s’il « jouait à un jeu vidéo ». « Cette affaire est très grave, a-t-il ajouté. Il s’agit d’un vol à main armée, même si ce n’est pas à prendre au sens conventionnel. »

Mis en liberté conditionnelle, l’adolescent de « très très bonne famille » et marchant « extrêmement bien à l’école », selon les dires de son avocat, connaîtra son jugement le 15 octobre.

Romandie.com

Le spectre d’une intervention en Syrie fait grimper le prix de l’or noir

août 27, 2013

NEW YORK (New York) – La Syrie produit à peine quelque milliers de barils de pétrole par jour mais la perspective d’une intervention internationale contre ce pays fait grimper les prix du brut, les investisseurs craignant que la situation ne déstabilise l’ensemble du Moyen-Orient.

Une attaque armée contre Damas, quelle que soit sa forme, n’affectera probablement pas directement plus qu’actuellement l’approvisionnement en brut, relèvent les analystes de Barclays.

La Syrie n’a jamais été un grand pays producteur d’or noir. Avant le début de la crise en mars 2011, elle extrayait environ 380.000 barils de brut par jour. Début août, après plus de deux ans de guerre civile, ce chiffre est tombé à 39.000 barils par jour.

Mais ce que redoute le marché, c’est que le conflit en Syrie ne cristallise des enjeux beaucoup plus larges. Alors que l’idée d’une frappe contre le régime syrien par Washington et ses alliés se précisait mardi, le baril du pétrole coté à New York, le WTI, s’est adjugé plus de 3 dollars, grimpant à son plus haut en 18 mois. Celui du Brent, échangé à Londres, s’est lui hissé à un niveau plus atteint depuis février.

Quelques-uns des plus importants acteurs du marché énergétique mondial sont impliqués dans ce conflit avec d’un côté la Russie, la Chine et l’Iran et de l’autre les Etats-Unis, l’Europe et l’Arabie saoudite, rappelle Phil Flynn, analyste spécialiste de l’énergie à Price Futures Group. Si la situation dégénère en un conflit élargi, un baril à 125 ou 135 dollars n’est pas à exclure, estime-t-il.

Déjà les exportations de pétrole en Irak, le deuxième producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), pâtissent des violences, la Syrie étant devenue la base arrière pour des militants d’Al-Qaida souhaitant lancer des attaques contre l’Irak, soulignent les experts de Barclays. Parmi leurs cibles régulières: l’oléoduc reliant Kirkouk à Ceyhan, en Turquie.

Le marché est d’autant plus sensible aux tensions en Syrie qu’elles s’ajoutent à d’autres situations perturbant actuellement l’offre de brut dans la région où est produite un tiers du pétrole mondial, qu’il s’agisse des sanctions imposées par les Occidentaux à l’Iran ou des grèves qui affectent grandement les exportations en Libye.

Mais à court-terme, les analystes anticipaient surtout une montée temporaire des prix au moment du lancement d’une éventuelle attaque.

On pourrait alors voir le baril prendre soudainement 5 à 10 dollars, estime Mike Wittner, de la Société Générale. Ensuite, le marché attendra de voir ce qui se passe, quelle est la réaction de l’Iran, quel est le potentiel de perturbations sur la production dans la région, avance-t-il.

Si une intervention internationale devait se prolonger, plusieurs éléments pourraient selon lui alléger les craintes des investisseurs et limiter la montée des cours: L’Agence internationale de l’énergie (AIE) pourrait par exemple indiquer qu’elle se tient prête à puiser dans ses réserves stratégiques, l’Arabie saoudite pourrait augmenter ses capacités de production.

De plus, remarque Phil Flynn, historiquement les prix du pétrole ont tendance à redescendre après une flambée de ce genre, les investisseurs obéissant à la règle +on achète quand la rumeur enfle, on vend quand l’événement se passe+.

C’est exactement ce qui s’est passé au moment de la première guerre du Golfe en 1990, rappelle-t-il. Les prix du pétrole ont grimpé juste avant le début de l’attaque et sont redescendus dès que les premières bombes sont tombés sur l’Irak.

BARCLAYS

SOCIETE GENERALE

Romandie.com avec (©AFP / 27 août 2013 22h15)

Jay-Z dépense un million de dollars pour le premier anniversaire de sa fille

janvier 7, 2013

Bleu de sa fille

Jay-Z dépense un million de dollars pour le premier anniversaire de sa fille 

 
  • Jay-Z dépense un million de dollars pour le premier anniversaire de sa fille Jay-ZBeyoncé Knowles
 Si un an égale un million de dollars, on a hâte de voir ce que la petite Blue Ivy Carter va recevoir pour ses 18 ans.

Blue Ivy Carter est vraiment le bébé le plus gâté du monde. Suri Cruise, qui a fini de déballer ses cadeaux de Noël à 37 000 euros, doit en avaler son mini iPad de rage : la fille de Beyoncé et Jay Z, qui fête sa première année aujourd’hui, a reçu le plus incroyable des cadeaux.

Un présent démesuré qui a couté la bagatelle d’un million de dollars à ses richissimes parents, soit 766 000 euros ou encore, pour être plus précis, 9820 années d’abonnements à Voici. Et pour ce prix là, il n’est même pas sûr que la petite apprécie l’attention.

Beyoncé et Jay-Z ont en effet offert à la prunelle de leurs yeux une suite au Barclays Center Stadium à Brooklyn, en plein New York selon Us Weekly. Un immense stade sportif inauguré par une série de huit concerts de Jay-Z en septembre 2012 et destiné à accueillir aussi bien des évènements musicaux que les matchs de l’équipe de basketball des Nets dont le couple est totalement fan.

Comme ils ont du mal à se passer de leur petit trésor, dès qu’ils assistent à un match de leur équipe préférée, comme le 26 novembre dernier, ils laissent Blue Ivy sous la garde d’une armée de baby-sitters dans la nurserie de luxe construite à l’intérieur même du stade.

Cette suite, la plus classe des onze proposée par le Barclays Center est « remplie de jouets » pour la petite. Elle possède également une sorte de salle de jeux pour adultes puisque « on y trouve un bar à champagne ainsi qu’un écran géant » pour suivre ce qui se passe quelques mètres plus loin sur le terrain.

Information qui a son importance : le million de dollars dépensé ne l’est que pour la location de la suite sur une durée de douze mois. Un détail pour le couple le plus riche du showbiz, qui a entre autre extravagances, fait installer une porte pare-balles à l’entrée de la chambre de Beyoncé lors de son accouchement au Lenox Hill Hospital de New York.

Pour ses deux ans, la petite Blue Ivy devrait donc en toute logique voir le bail de sa suite prolongée d’une année, et qui sait, avec un peu de chance, recevoir aussi son abonnement à Voici (pour 9820 ans).

Voici.fr par