Posts Tagged ‘Beauce’

Canada: Jusqu’à 30 cm de neige attendus au Québec et au Nouveau-Brunswick

décembre 5, 2020

Le sud-est de l’Estrie, la Beauce, le Bas-Saint-Laurent et une partie de la Gaspésie peuvent s’attendre à recevoir de 20 à 30 centimètres de neige cette fin de semaine, selon Environnement Canada.

Jusqu'à 30 centimètres de neige sont attendus dans certaines régions du Québec.

© William Bastille-Denis/Radio-Canada Jusqu’à 30 centimètres de neige sont attendus dans certaines régions du Québec.

Cette première bordée importante de la saison pour ces régions est attribuable à une dépression qui remonte le long de la côte-est américaine pour traverser le golfe du Maine lors de la journée de samedi et le Nouveau-Brunswick durant la journée de dimanche.

«Tous les secteurs qui sont en bordure, donc tout juste au nord de la trajectoire de cette dépression, en subiront les effets principalement sous forme de neige abondante et de vents», a expliqué le météorologue Alexandre Parent, d’Environnement Canada. La tempête pourrait aussi apporter de la pluie verglaçante dans l’est de la péninsule gaspésienne.

«Ça pourrait même dépasser les 30 centimètres de neige dans les secteurs de Kamouraska, du Témiscouata, de Rimouski et de la vallée de la Matapédia», a estimé M. Parent lors d’une entrevue avec La Presse canadienne.

La neige devrait débuter en fin de journée samedi ou dans la nuit de samedi à dimanche. Les vents se mettront également de la partie, principalement dimanche matin.

M. Parent prédit que ces conditions pourraient être difficiles en première moitié de journée dans l’est du Québec et que la visibilité sera probablement nulle par endroits.

Il suggère «fortement» d’effectuer les déplacements samedi plutôt que dimanche.

La région de Québec pourrait quant à elle recevoir de 5 à 10 centimètres et jusqu’à 25 centimètres en Beauce.

«L’accumulation rapide de neige pourrait rendre les déplacements difficiles dans certains endroits. La visibilité peut être soudainement réduite par moments dans la neige forte», prévient Environnement Canada.

Le Grand Montréal ne devrait rien recevoir de cette dépression.

Neige et pluie au Nouveau-Brunswick

Les intempéries vont aussi frapper le Nouveau-Brunswick. Des vents forts et des accumulations de neige pouvant atteindre 30 centimètres par endroit sont attendus dans le nord de la province.

Au sud, de la pluie parfois forte va débuter en fin de journée samedi et se poursuivre dimanche. Jusqu’à 60 millimètres pourraient tomber par endroit.

Par  CBC/Radio-Canada avec les informations de La presse canadienne

Québec: 28 000 poulets périssent dans un incendie en Beauce

janvier 30, 2020
Un incendie dans un bâtiment agricole du rang Saint-Aimé à Saint-Bernard en Beauce.
Un incendie dans un bâtiment agricole du rang Saint-Aimé à Saint-Bernard en Beauce. Un incendie qui a fait rage dans un poulailler de Saint-Bernard en Beauce a causé la mort de 28 000 poulets.

Les services d’urgences ont été contactés vers 13 h 15 pour un intervenir dans un bâtiment agricole du rang Saint-Aimé.

Les pompiers de Saint-Narcisse, Saint-Patrice, Scott, Saint-Lambert et Sainte-Marie se sont également rendus sur place.

La cause du brasier est toujours inconnue pour le moment.

La bâtisse est une perte totale. Personne n’a été blessé lors de l’incendie.

Par CBC/Radio-Canada.ca avec MSN Québec

Québec: Une mère haïtienne en visite en Beauce perd son bébé

décembre 29, 2015

Incapable de payer son accouchement

SAINT-GEORGES. Un séjour en Beauce a vite tourné au cauchemar pour une Haïtienne de 31 ans, Marie-Suzie Dufresne. Une complication de sa grossesse et une incapacité de payer les frais hospitaliers au Québec ont contribué à la mort de sa fillette le 8 décembre dernier.

L’enfant de Mme Dufresne est mort-né en raison d’un problème avec le cordon ombilical lors de l’accouchement survenu dans un appartement de la 119e Rue, à Saint-Georges, en Beauce. Le médecin s’est présenté à son domicile, mais il était malheureusement trop tard.

Dévastée, elle ignore ce qu’il adviendra d’elle et quand elle retournera dans son pays d’origine. «C’était toute ma fortune et toute ma vie. Je ne sais plus quoi faire. C’était mon premier bébé», a raconté Mme Dufresne lors d’une entrevue exclusive avec TC Media Nouvelles.

Elle ne voulait pas accoucher au Québec

Arrivée au Québec le 7 octobre dernier, Mme Dufresne était de passage en Beauce pour voir des amis et acheter différents produits pour son futur enfant. Cependant, la grossesse de cette dernière s’est compliquée au moment où elle aurait pu retourner en avion dans son pays. Après 37 semaines de grossesse, aucune compagnie aérienne ne voulait l’accepter à bord. Elle s’est donc résignée à accoucher au Québec bien qu’elle n’était pas couverte par l’assurance-maladie et de toute assurance privée pour ce type d’intervention.

D’ailleurs, elle s’est butée à une fonctionnaire qui lui exigeait de fournir un dépôt minimum de 4400 $ à l’hôpital de Saint-Georges. La facture totale s’élevait à près de 6000 $ selon la mère endeuillée. «Elle m’a dit que, sans ce dépôt, c’était impossible de voir un médecin. Je n’avais pas l’argent. C’est à cause d’elle que j’ai commencé à stresser. Je me suis mise à chercher un endroit pour accoucher sur Internet», partage Mme Dufresne.

Avec l’aide d’un médecin beauceron, elle en a trouvé un à Trois-Rivières, mais son bébé semblait trop gros. Elle devait plutôt se rendre à Sherbrooke, où l’on aurait pu l’accompagner dans la naissance de sa petite Emy. Cependant, le stress engendré en fin de grossesse a déclenché le travail 10 jours plus tôt que prévu. «Cette nuit-là, je n’ai pas pu aller à l’hôpital», affirme-t-elle. Mme Dufresne constate qu’elle n’a pas rencontré les bonnes personnes au bon moment de sa grossesse, ce qui a coûté la vie à son enfant.

Cette histoire a toutefois touché l’entreprise Harmonia Beauce et la Fabrique de l’Assomption à Saint-Georges. Elles ont accepté avec toute humilité et dignité d’offrir gratuitement les services de funérailles et de cérémonie religieuse à cette dernière. «C’était la moindre des choses», admet l’adjoint au directeur de funérailles chez Harmonia Beauce, Gervais Gilbert.

Le consulat n’était pas au courant

Le Consulat général de la République d’Haïti à Montréal n’était pas au courant de l’histoire de Marie-Suzie Dufresne. De hauts responsables se devaient d’entrer en contact avec cette dernière pour lui offrir leur aide. Le responsable des communications du consulat était plus que surpris d’apprendre qu’elle n’a pu accoucher de son enfant à l’hôpital.

Hebdo.qc.ca