Posts Tagged ‘Benjamin Biolay’

France: des personnalités de la culture s’engagent contre l’extrême droite

mai 28, 2014

Paris – Des personnalités françaises issues du milieu de la culture, dont le chanteur Benjamin Biolay, l’écrivain Alexandre Jardin ou le philosophe Bernard-Henri Lévy, ont décidé de s’engager contre la montée du parti d’extrême droite Front National, victorieux aux élections européennes.

Le chanteur français Benjamin Biolay a mis en ligne une chanson en réaction au score du FN dimanche (près de 25%), Le vol noir, dans laquelle il sample Le chant des partisans, l’hymne de la résistance française, et épingle les pathologiques menteurs professionnels.

A vous, chers disparus, ô ce soir, si vous aviez vu/Ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul…, rappe le chanteur dans le premier couplet.

En guise de refrain, il reprend la musique et le célèbre premier vers du Chant des partisans : Ami, entends-tu, le vol noir du corbeau sur la plaine.

L’écrivain Alexandre Jardin a lancé, lui, mercredi à Paris, en présence de l’ancien Premier ministre UMP (droite) Alain Juppé et de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, une opération baptisée Aux actes citoyens !, un appel au sursaut civique adressé aux maires après les élections européennes.

Je déteste la fatalité et dimanche la fatalité a eu un chiffre, a déclaré Alexandre Jardin en évoquant le score historique du Front National aux élections européennes.

Dans cet appel aux maires de France, on se tourne vers les derniers qui ont du crédit, a-t-il ajouté en disant refuser de vivre dans une époque nulle.

Cette opération est destinée à nouer des partenariats entre les élus de terrain qui agissent, toutes couleurs politiques confondues, et la société civile, a expliqué le romancier.

L’écrivain Bernard-Henri Lévy avait lancé dès lundi un appel pour un gouvernement d’union nationale rassemblant des personnalités de droite ou de gauche, pour faire face à l’extrême droite triomphante.

Certains lycéens et étudiants se mobilisent aussi : ils étaient entre 400 et 700 à manifester mercredi contre le Front national à Brest (ouest), selon la police et les organisateurs. La jeunesse emmerde le Front national, scandaient ces jeunes, reprenant un slogan des années 1980.

Des manifestations du même type avaient rassemblé mardi quelque 200 étudiants et lycéens à Rennes (ouest) et 300 à Angers (ouest).

Romandie.com avec(©AFP / 28 mai 2014 18h05)

Benjamin Biolay s’en prend à Carla et Nicolas Sarkozy

août 22, 2011

« Ils m’ont invité à dîner à l’Elysée, mais plutôt mourir »

Benjamin Biolay est encore revenu sur la rumeur qui lui avait prêté à tort une liaison avec Carla Bruni-Sarkozy. Sans prendre de gants, il a aussi raconté sa première rencontre avec le président.

Faites les poches de Benjamin Biolay, vous n’y trouverez certainement pas sa langue. La fausse rumeur de sa prétendue liaison avec Carla Bruni-Sarkozy lui avait déjà permis d’exercer son franc-parler. Notamment en décembre dernier, lorsqu’il avait accusé Rachida Dati d’avoir été l’instigatrice du ragot. Il n’a pourtant pas encore épuisé le sujet puisqu’il est revenu une nouvelle fois sur cette affaire dans le numéro 2 de Grand Seigneur, un hors-série de Technikart. Il s’est souvenu comme si c’était hier de son incompréhension devant la propagation de cette rumeur.

« C’était quelqu’un que je n’avais pas vu depuis deux ans (Carla Bruni-Sarkozy). Franchement, j’avais du mal à comprendre ce qui m’arrivait. Mais ça m’a surtout posé problème par rapport à ma fille. Quand ils ont commencé à lui parler de Carla Bruni à l’école, vraiment j’étais chaud ! Je l’ai appelée, je lui ai dit : « Soit tu démens et tu fais quelque chose tout de suite, soit tu vas voir, je vais devenir très vulgaire » Elle n’a rien fait et j’ai été très vulgaire. »

C’est le moins qu’il puisse dire. Pour ceux qui l’auraient oublié, il a raconté à Technikart sa première intervention télévisée post-rumeur : « Je suis allé sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus et je leur ai dit : « Vous croyez que c’est possible d’aller bourrer la présidente le soir à l’Élysée ? Non mais réfléchissez quatre secondes. Vous frappez, vous dites bonjour, il est là l’autre con ? Ah non ? Ah bah tant mieux… » Je crois que c’est l’expression « bourrer la présidente » qui a un peu désamorcé les choses. Les gens se sont dit que si c’était vrai, jamais je n’aurais lâché un truc aussi énorme et déplacé. »

De toute manière, Benjamin Biolay semble avoir abandonné définitivement l’idée de prendre des pincettes avec le couple présidentiel. En témoigne le récit qu’il a fait de la première et dernière fois qu’il vu Carla Bruni et Nicolas Sarkozy ensemble. À l’époque, il collaborait avec l’ex-mannequin sur l’album Comme si de rien n’était.

« Je me souviens encore du jour où elle m’a dit : « Ça ne te dérange pas si mon mec vient au studio ? » Je lui réponds : « Pas du tout. » Et là, je vois quinze mecs de la sécu débarquer pour checker les sacs. Je lui ai dit : « C’est qui ton mec ? Parce que si c’est Jay-Z, dis-lui que c’est cool, qu’il n’est pas obligé de se la raconter, on est en studio… » Et là, je vois arriver l’autre en chemise rose qui puait la cocotte et tout ! Et il me tutoie direct, en plus ! Depuis, je ne les ai jamais revus. Ils m’ont invité à dîner à l’Élysée, mais plutôt mourir. » A priori, l’invitation ne sera pas réitérée.

Voici.fr par C.G.