Posts Tagged ‘benjamin netanyahu’

Obsèques de Peres: poignée de main Netanyahu/Abbas, vif débat chez les Palestiniens

septembre 30, 2016

Jérusalem – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont longuement serré la main vendredi à l’occasion des funérailles de l’ancien président israélien Shimon Peres à Jérusalem, suscitant un vif débat parmi les Palestiniens.

La vidéo de la poignée de mains entre MM. Abbas et Netanyahu était largement partagée sur les réseaux sociaux, de nombreux Palestiniens condamnant le déplacement du président palestinien.

Sous une tente installée pour accueillir les dirigeants étrangers venus assister à l’enterrement, MM. Abbas et Netanyahu ont échangé quelques mots.

Je suis ravi de vous voir, cela faisait longtemps, a assuré M. Abbas en anglais au chef de gouvernement israélien, avant de saluer son épouse Sara Netanyahu, selon une vidéo diffusée par le porte-parole du Premier ministre.

Les deux hommes ne s’étaient pas serré la main depuis le sommet sur le climat à Paris il y a près d’un an. Et M. Abbas ne s’était pas rendu en visite officielle à Jérusalem depuis des années, le président palestinien devant bénéficier d’un accord spécial des Israéliens pour aller dans la Ville sainte.

Aucun président arabe n’a fait le déplacement vendredi. L’Egypte, l’un des deux seuls pays arabes avec la Jordanie à avoir fait la paix avec Israël, a dépêché son ministre des Affaires étrangères.

M. Abbas est venu accompagné du numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat.

– ‘Trahison’ –

M. Erakat avait participé aux négociations des accords d’Oslo, pour lesquels M. Peres avait obtenu le prix Nobel de la paix, aux côtés du leader palestinien Yasser Arafat et du Premier ministre israélien de l’époque Yitzhak Rabin.

M. Abbas avait salué mercredi la mémoire d’un partenaire pour la paix des braves. Il a été vivement critiqué par le Hamas pour sa venue aux funérailles de M. Peres, un criminel pour le mouvement islamiste et la rue palestinienne.

En participant à ces obsèques, il trahit le sang palestinien versé et il encourage la normalisation avec Israël, a dénoncé dans un communiqué le Hamas, qui dirige la bande de Gaza.

A Gaza, des dizaines de militants se sont rassemblés dans l’après-midi et ont brûlé des drapeaux israéliens, ainsi que des portraits de MM. Netanyahu et Peres et du président américain Barack Obama, ont rapporté des journalistes de l’AFP dans l’enclave palestinienne sous blocus israélien.

Sur les réseaux sociaux, un hashtag en arabe signifiant présenter ses condoléances pour la mort de Peres est une trahison, était très largement utilisé sur Twitter.

Certains internautes palestiniens raillaient le fait que le président ait dû solliciter les autorités israéliennes pour obtenir un laissez-passer, une procédure née des mêmes accords d’Oslo qui ont jeté les bases de l’autonomie palestinienne et étaient censés conduire à un traité de paix.

Un internaute, sous le nom Tweet_Palestine, dénonçait la venue d’Abbas et de ses mercenaires, lançant: C’est sans surprise que les criminels de guerre se saluent entre eux.

Ali Abunimah, militant et fondateur d’un site d’information sur les Palestiniens très suivi sur Twitter, s’insurgeait, lui, de voir M. Abbas se lever au passage du défilé militaire entourant le cercueil alors que les mêmes forces de l’armée israélienne poursuivent leurs crimes contre +son+ peuple.

Le président Abbas accomplit son devoir pour son peuple et ne peut être blâmé alors qu’il compose seulement avec la réalité de l’occupation sioniste, estimait pour sa part un autre internaute, Brahim Boukala, sur Facebook.

Romandie.com avec(©AFP / 30 septembre 2016 15h48)

Israël annonce une rencontre Netanyahu/Poutine sur la Syrie en Russie

septembre 16, 2015

Jérusalem – Benjamin Netanyahu se rendra la semaine prochaine en Russie pour discuter avec le président Vladimir Poutine du déploiement de forces militaires russes en Syrie, a annoncé mercredi un communiqué du bureau du Premier ministre israélien.

M. Netanyahu exposera les menaces pesant sur Israël à la suite du renforcement militaire sur la scène syrienne et à la fourniture d’armement au Hezbollah et à d’autres organisations terroristes, selon ce communiqué.

Ces derniers jours, des responsables sécuritaires israéliens cités dans la presse ont rapporté un investissement militaire grandissant de la Russie en Syrie, voisin direct d’Israël. Ils se sont surtout alarmés d’une apparente coopération sur la question syrienne entre la Russie et l’Iran, ennemi déclaré d’Israël et soutien, comme la Russie, du président Bachar al-Assad.

Depuis plusieurs jours, les Etats-Unis, le grand allié d’Israël, accusent la Russie de renforcer sa présence militaire en Syrie. Des responsables américains ont estimé que la Russie construisait une base aérienne avancée à Lattaquié, un des fiefs alaouites du régime, et évoqué la construction de préfabriqués, d’une tour de contrôle aérien mobile, l’arrivée de dizaines de soldats, de pièces d’artillerie et de chars.

Romandie.com avec(©AFP / 16 septembre 2015 13h06)

Netanyahu s’excuse publiquement pour ses propos contre les Arabes israéliens

mars 23, 2015

Jérusalem – Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu a présenté lundi ses excuses pour avoir dénoncé le danger de la mobilisation massive des Arabes israéliens aux élections législatives du 17 mars, qu’il a remportées.

Je sais que mes déclarations la semaine dernière ont offensé certains citoyens israéliens et des membres de la communauté des Arabes israéliens. Cela n’a jamais été mon intention. Je présente mes excuses pour cela, a dit M. Netanyahu.

Ces propos, tenus lors d’une rencontre avec des Arabes israéliens à Jérusalem, ont été diffusés par les télévisions.

Quelques heures avant la fermeture des bureaux de vote, M. Netanyahu avait lancé un appel pour inciter les partisans du Likoud, son parti, à aller voter. Le pouvoir de la droite est en danger. Les électeurs arabes arrivent en masse aux urnes. Les associations de gauche les amènent avec des autobus, avait-il dit.

Cet appel avait été entendu et M. Netanyahu a remporté son troisième mandat consécutif, contrairement à ce que prédisaient les sondages.

Le président américain Barack Obama avait critiqué ces propos: Ce genre de rhétorique est contraire à la plus pure tradition israélienne.

Ayman Odeh, le numéro un de la liste arabe qui a obtenu un record de 13 sièges sur 120 aux législatives, a rejeté les excuses de M. Netanyahu.

Elles ne sont pas acceptables car Benjamin Netanyahu prévoit non seulement de faire voter des lois racistes, mais avec ses déclarations, il a contesté le droit élémentaire des arabes israéliens à aller voter pour la Knesset (le Parlement), a affirmé lundi M. Odeh à la deuxième chaîne de télévision privée.

Netanyahu ne peut pas être sincère alors qu’il n’a pas invité les représentants légitimes qui ont obtenu plus de 90% des voix de la communauté arabe pour présenter ses excuses, a-t-il ajouté.

Selon la deuxième chaîne de télévision, les Arabes israéliens reçus lundi par Benjamin Netanyahu faisaient partie de la minorité de cette communauté, qui est favorable au Likoud.

Les Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création de l’Etat d’Israël en 1948, représentent environ 20% de la population israélienne.

Romandie.com avec(©AFP / 23 mars 2015 20h08)

L’ambassadeur d’Israël en Suisse menacé de révocation

février 5, 2015

L’ambassadeur d’Israël en Suisse et deux autres diplomates ont été convoqués à Jérusalem pour avoir publié sur Twitter des commentaires critiquant le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ils risquent la révocation, indique jeudi le ministère israélien des Affaires étrangères.

Yigal Caspi, ambassadeur en poste à Berne, a relayé sur le réseau social des commentaires de journalistes israéliens dénonçant par avance le discours que Benjamin Netanyahu doit prononcer le 3 mars devant le Congrès américain à propos de l’Iran.

Assaf Moran, ambassadeur en poste en Inde, a également été convoqué par le ministère, a précisé M. Nachschon. Le troisième diplomate, attaché au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, aurait lui critiqué sur Twitter le ministre de l’Economie Naftali Bennett. Les comptes des deux diplomates sur le réseau social étaient fermés jeudi.

Crispations
« Ils ont été convoqués pour des entretiens, afin de clarifier s’ils sont bien les auteurs de ces commentaires sur leurs comptes Twitter », a déclaré Emmanuel Nachschon, porte-parole du ministère. Il a précisé que les entretiens pourraient conduire à leur révocation.

Selon le quotidien « Jediot Ahronot », le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman aurait déjà ordonné la suspension des trois diplomates. Le journal « Haaretz » a rapporté que le prochain discours de M. Netanyahu devant le Congrès américain provoque aussi des crispations parmi les Consuls généraux israéliens en poste aux Etats-Unis.

Graves conséquences
Dans un document interne, six d’entre eux auraient averti que la tenue du discours de M. Netanyahu contre la volonté de l’exécutif américain pourrait avoir de graves conséquences, indique « Haaretz », citant un haut fonctionnaire du ministère.

Le discours de M. Netanyahu devant le Congrès devrait être largement consacré au programme nucléaire iranien. Il devrait également demander le renforcement des sanctions contre l’Iran.

La Maison-Blanche a critiqué l’invitation à mots à peine couverts. Elle regrette qu’Israël et le Congrès, désormais totalement contrôlé par les républicains, n’aient pas respecté le protocole en contournant l’administration Obama.

Romandie.com

Discours Netanyahu au Congrès: la Maison Blanche dénonce un écart au protocole

janvier 21, 2015

Washington – La Maison Blanche a vivement réagi mercredi à l’annonce d’un discours à venir du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devant le Congrès américain, dont elle n’a pas été informée par Israël, dénonçant une démarche peu conforme au protocole.

Le protocole classique est que le dirigeant d’un pays prenne contact avec le dirigeant du pays dans lequel il se rend (…) cet événement semble être un écart au protocole, a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l’exécutif américain. Les Israéliens ne nous ont pas informé du tout de ce voyage, a-t-il ajouté.

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a annoncé mercredi que M. Netanyahu avait été invité à prononcer un discours devant le Congrès le 11 février, alors que s’ouvre le débat parlementaire américain sur le nucléaire iranien.

Face aux défis actuels, je demande au Premier ministre de s’exprimer devant le Congrès sur les graves menaces que l’islam radical et l’Iran représentent pour notre sécurité et notre mode de vie, a-t-il souligné, dans un geste de défiance évident vis-à-vis du président Barack Obama.

De nombreux élus du Congrès sont favorables à l’adoption d’une loi qui imposerait graduellement des sanctions nouvelles contre l’Iran en cas d’échec des négociations en cours. M. Obama a clairement indiqué qu’il opposerait son veto à toute législation relative à des sanctions contre l’Iran.

Nous avons été informés de l’invitation par le président de la Chambre ce matin peu avant l’annonce officielle, a précisé M. Earnest, soulignant que la Maison Blanche ferait connaître sa position sur cette initiative lorsque elle aura eu l’occasion de parler avec les Israéliens sur leurs projets pour ce voyage et sur ce que (M. Netanyahu) a l’intention de dire.

Romandie.com avec(©AFP / 21 janvier 2015 18h42)

Le Premier ministre turc compare l’Israélien Netanyahu aux terroristes de Paris

janvier 15, 2015

Ankara – Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a ravivé les tensions persistantes entre son pays et Israël en comparant jeudi son homologue israélien Benjamin Netanyahu aux terroristes islamistes qui ont fait 17 morts à Paris.

Deux jours après une première attaque du président Recep Tayyip Erdogan, M. Davutoglu a lui aussi saisi le prétexte des attentats islamistes qui ont visé l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, des policiers et des clients juifs d’une supérette casher pour s’en prendre au Premier ministre de l’Etat hébreu.

Comme les terroristes qui ont perpétré les massacres de Paris, Netanyahu a commis des crimes contre l’humanité à la tête d’un gouvernement qui a massacré des enfants qui jouaient sur les plages de Gaza, a-t-il déclaré avant une visite à Bruxelles.

Le chef du gouvernement turc a jugé que son homologue israélien se trouvait bien seul dans la manifestation organisée dimanche en France après les attentats de Paris.

Dans la foulée, la présidence turque a enfoncé le clou en estimant que M. Netanyahu avait joué un coup politique misérable au cours de cette marche de protestation, l’accusant d’arrière-pensées politiques personnelles.

Le gouvernement israélien doit renoncer à ces politiques agressives et racistes et ne pas attaquer les autres sous le prétexte qu’ils seraient antisémites, a lancé le porte-parole du président Erdogan, Ibrahim Kalin, dans un communiqué.

M. Erdogan a tiré lundi la première salve de cette nouvelle guerre des mots en confiant avoir du mal à comprendre comment il (M. Netanyahu) a osé défiler dans la capitale française .

Le Premier ministre israélien lui a répondu mercredi en dénonçant des propos honteux qui doivent être condamnés par la communauté internationale car la guerre contre le terrorisme ne peut réussir que si elle est guidée par une morale claire.

– Brute antisémite –

En pleine campagne pour les élections législatives de mars, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman s’est invité dans la bataille en qualifiant M. Erdogan de brute antisémite du coin.

Il a en outre fustigé le silence des Etats européens face aux attaques répétées d’Erdogan contre Israël qui contribue à (attiser) la même haine meurtrière contre les juifs d’Europe.

Jeudi, M. Davutoglu a rétorqué qu’il ne prendrait même pas la peine de répondre à Lieberman, rappelant que la Turquie avait servi de terre d’accueil aux juifs contraints à quitter le royaume d’Espagne au XVe siècle.

Longtemps proches, la Turquie et Israël se sont progressivement éloignés depuis l’arrivée au pouvoir du parti de M. Erdogan en 2002, jusqu’à la grave crise provoquée par l’assaut israélien en 2010 contre une flottille affrétée par une ONG turque pour briser le blocus de Gaza, qui s’était soldé par la mort de 10 Turcs.

Le chef de l’Etat turc multiplie depuis les sorties virulentes contre l’Etat hébreu, qu’il avait en juillet dernier accusé d’avoir surpassé Hitler en matière de barbarie.

Près de 2.200 Palestiniens, en grande majorité des civils, sont morts dans l’offensive israélienne menée en juillet et août derniers contre la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, pour, entre autres, faire cesser les tirs de roquettes palestiniennes. Plus de 70 personnes ont péri côté israélien, en majorité des soldats.

Outre ses propos sur M. Netanyahu, M. Davutoglu a qualifié jeudi de grave provocation la caricature de Mahomet à la une du dernier numéro de Charlie Hebdo.

Nous ne pouvons accepter les insultes faites au Prophète (…) la liberté de la presse ne signifie pas la liberté d’insulter, a-t-il ajouté.

Romandie.com avec(©AFP / 15 janvier 2015 15h19)

France: Netanyahu remercie l’employé musulman du supermarché casher de Paris ayant sauvé des otages en les cachant

janvier 11, 2015

Paris – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a remercié dimanche Lassana Bathily, l’employé musulman du supermarché casher de Paris qui a sauvé vendredi la vie à plusieurs clients du magasin en les aidant à se cacher du preneur d’otages Amedy Coulibaly.

Dans un discours à la Grande synagogue de Paris, le chef du gouvernement de l’Etat hébreu a également salué la position très ferme et la ‘détermination du président français François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls – venus rendre hommage aux victimes à la synagogue – contre le nouvel antisémitisme et le terrorisme.

Dans cette allocution en hébreu, Benjamin Netanyahu a dit vouloir remercier Lassana Bathily, l’employé musulman d’origine malienne du supermarché casher qui a sauvé des clients de ce magasin de la Porte de Vincennes, dans l’est de Paris, en les cachant. Quatre juifs ont trouvé la mort dans cette prise d’otages. Dix-sept personnes au total ont été tuées en trois jours à Paris.

J’apprécie la position très ferme et la détermination du président François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls contre le nouvel antisémitisme et contre le terrorisme, a-t-il aussi souligné.

Notre ennemi commun c’est l’islam radical, extrémiste, pas l’islam normal, a-t-il remarqué. Avant d’ajouter, dans la langue de Molière cette fois: Ca, c’est la vérité !

Citant plusieurs organisations islamistes, dont le groupe Etat islamique, le front Al Nosra, Boko Haram, le Hamas et le Hezbollah, Benjamin Netanyahu a souligné qu’elles étaient selon lui toutes des branches du même arbre, même si elles mènent des guerres parfois terribles entre elles.

Lorsque nous nous défendons, nous défendons l’ensemble des valeurs de l’Occident, a-t-il martelé, soulignant qu’Israël est au côté de l’Europe.

Le chef du gouvernement israélien a également fait valoir auprès des juifs français rassemblés à la grande synagogue qu’ils avaient le droit de vivre en sécurité dans chaque endroit où ils choisiraient de vivre, en particulier en France.

Mais il a immédiatement insisté sur le fait que tous les juifs et toutes les juives qui souhaiteraient émigrer en Israël ser(aie)nt accueillis à bras ouverts, avec toute notre chaleur.

Le sujet sensible de l’émigration des juifs de France en Israël avait donné lieu à une passe d’armes à fleurets mouchetés samedi entre Benjamin Netanyahu et Manuel Valls. Le premier avait estimé qu’Israël était le foyer des juifs de France, ce à quoi le second avait répliqué que la France, sans les juifs de France, n’est plus la France.

Romandie.com avec(©AFP / 11 janvier 2015 22h19)

Netanyahu aux juifs de France: Israël est votre foyer

janvier 10, 2015

Jérusalem – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé samedi soir aux juifs de France qu’Israël était leur foyer, revenant dans une allocution télévisée sur la prise d’otages meurtrière survenue vendredi dans un supermarché casher à Paris.

A tous les juifs de France, tous les juifs d’Europe, je vous dis: Israël n’est pas seulement le lieu vers lequel vous vous tournez pour prier, l’Etat d’Israël est votre foyer, a déclaré le Premier ministre. Dix-sept personnes sont mortes depuis mercredi dans des attaques jihadistes en France, dont quatre dans un supermarché casher de l’est parisien.

A moins que le monde ne revienne à la raison, le terrorisme va continuer à frapper, a-t-il encore déclaré, sur son compte Twitter.

Selon les médias israéliens, M. Netanyahu aurait chargé un comité ministériel de discuter durant la semaine de moyens d’encourager l’immigration de juifs français et européens vers Israël.

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, un faucon de son gouvernement, représentera l’Etat hébreu à la marche républicaine prévue dimanche à Paris en présence de nombreuses personnalités politiques venues du monde entier. Selon les médias locaux, M. Netanyahu aurait un temps envisagé d’y aller en personne avant de renoncer pour des questions de sécurité.

M. Lieberman s’est réuni samedi avec des responsables de son ministère et des services de sécurité pour discuter du renforcement des liens avec les dirigeants de la communauté juive de France ainsi que de la sécurité des différentes institutions juives en France, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du ministère Emmanuel Nahshon.

Depuis le début de ces opérations meurtrières mercredi en France, Israël dénonce une tentative de la part des forces du mal qu’incarne l’islamisme radical de répandre la peur et la terreur en Occident et M. Netanyahu a appelé Paris à maintenir un niveau de sécurité élevé autour des institutions juives.

Cette année, pour la première fois depuis la création d’Israël en 1948, la France a été le premier pays d’émigration vers l’Etat hébreu avec plus de 6.600 juifs l’ayant quitté pour s’installer en Israël, contre 3.400 en 2013.

Estimés à 500.000 ou 600.000 membres, les juifs de France représentent la première communauté juive d’Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les Etats-Unis. Si les motifs religieux sont le plus souvent invoqués par ceux qui décident de s’installer en Israël, ils sont de plus en plus nombreux à mettre en avant un sentiment d’insécurité.

Romandie.com avec(©AFP / 10 janvier 2015 19h48)

Le Hamas condamne l’attaque contre Charlie Hebdo

janvier 10, 2015

Gaza (Territoires palestiniens) – Le mouvement islamiste palestinien Hamas a condamné samedi l’attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts à Paris, dans un communiqué publié pour l’occasion en français.

Le Hamas condamne les agressions contre le magazine Charlie Hebdo et insiste sur le fait que la différence d’opinions et de pensées ne saurait justifier le meurtre.

Le mouvement répond en outre aux accusations du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a récemment affirmé que la France, Israël et les pays civilisés faisaient face à la même menace. Ces terroristes abattent des journalistes à Paris, ils (…) lancent des roquettes sur des civils depuis Gaza, avait assuré M. Netanyahu, qui associe depuis des mois le Hamas aux mouvements jihadistes les plus radicaux, notamment l’organisation Etat islamique qui sévit en Irak et en Syrie.

Le Hamas condamne les tentatives désespérées du Premier ministre israélien Netanyahu de faire le lien entre d’un côté notre mouvement et la résistance de notre peuple, et le terrorisme à travers le monde de l’autre côté (…) Ces misérables tentatives sont condamnées à échouer, affirme le communiqué.

De son côté, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé son homologue français François Hollande pour lui présenter ses condoléances, a indiqué son ministre des Affaires étrangères Ryiad al-Malki. M. Abbas l’a assuré de la solidarité du peuple et des dirigeants palestiniens avec la France après cet attentat terroriste et souligné que le sermon de la prière du vendredi avait été consacré à sa ferme condamnation dans les mosquées palestiniennes.

M. Malki a ajouté qu’une délégation de dignitaires chrétiens et musulmans se rendrait dans les jours à venir en France pour exprimer leur solidarité contre le terrorisme.

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a, elle, appelé à des manifestations dimanche à la mi-journée à travers les Territoires palestiniens occupés.

Romandie.com avec(©AFP / 10 janvier 2015 15h30)

Israël: démission d’un ministre en désaccord avec Netanyahu

novembre 9, 2014

Le ministre israélien de l’Environnement Amir Peretz, considéré comme l’un des plus modérés sur le dossier palestinien dans le gouvernement de Benjamin Netanyahu, a annoncé dimanche sa démission, selon son porte-parole. Il dénonce plusieurs séismes politiques dans son pays.

« Amir Peretz a annoncé son intention de démissionner lors du conseil des ministres en soulignant que le pays était en train de vivre un tremblement de terre dans tous les domaines diplomatique, social et financier », a indiqué ce porte-parole.

« Au lieu de chercher des solutions, Benjamin Netanyahu cherche des coupables », a ajouté le porte-parole, en précisant qu’Amir Peretz avait décidé de quitter le gouvernement en raison de son opposition au projet de budget 2015 qu’il a qualifié d' »anti-social ».

Cet ancien ministre de la Défense a également critiqué le refus du premier ministre de mener des négociations avec les Palestiniens.

Implosion du gouvernement en vue?
M. Peretz a été secrétaire général de la puissante centrale syndicale Histadrout et député travailliste avant d’être ministre de la Défense durant la guerre menée par Israël en 2006 contre le Hezbollah au Liban. Il a ensuite quitté le parti travailliste pour HaTnuha (centre) dirigé par la ministre de la Justice et responsable des négociations avec les Palestiniens Tzipi Livni.

Amir Peretz a multiplié les critiques contre M. Netanyahu depuis le gel des négociations avec les Palestiniens en avril. Il écrivait dimanche sur sa page Facebook qu’il n’avait « aucune intention de continuer à servir les politiques de Netanyahu, désormais prisonnier de l’aile droite ».

Selon les commentateurs, la démission d’Amir Peretz pourrait constituer le signe avant-coureur d’une possible implosion du gouvernement, qui serait suivie de la tenue l’année prochaine d’élections anticipées. Au début du mois, le ministre de l’Intérieur Gideon Saar, du Likoud, le parti de M. Netanyahu avait également démissionné, officiellement pour des « raisons personnelles ».

Romandie.com