Posts Tagged ‘Bettencourt’

Le juge français qui a inculpé Sarkozy reçoit des menaces de mort

mars 28, 2013

BORDEAUX – Une lettre menaçante, accompagnée de munitions, visant notamment le juge d’instruction français Jean-Michel Gentil qui vient d’inculper l’ex-président Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt, a été reçue mercredi au parquet de Bordeaux, a-t-on appris de sources concordantes.

L’affaire a été révélée par le Syndicat de la magistrature (SM), dont plusieurs membres étaient visés par ce courrier, et confirmée par d’autres sources.

Dans un communiqué intitulé Sérénité!, le SM annonce qu’après les déclarations indignées voire injurieuses de certains politiques suite à la mise en examen (inculpation) de Nicolas Sarkozy, après la mise en cause de l’impartialité d’un des magistrats (M. Gentil, ndlr) en charge du dossier par Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, ce magistrat est aujourd’hui destinataire d’un courrier, auquel étaient jointes des cartouches à blanc, le menaçant clairement de mort, lui, ses proches, et les membres du Syndicat de la magistrature dont il ferait partie.

Un proche de M. Gentil a précisé que ce courrier contenant des menaces caractérisées et visant M. Gentil et d’autres magistrats, était arrivé au parquet de Bordeaux, qui a dû diligenter une enquête préliminaire, et a saisi la police, a indiqué une autre source. Cette lettre était accompagnée de munitions d’arme de guerre, selon ces sources.

Le parquet de Bordeaux n’était pas joignable pour un commentaire, mercredi soir.

La lettre, a expliqué cette autre source à l’AFP, était adressée à M. Gentil du Syndicat de la Magistrature, alors qu’il n’en fait pas partie, et on l’y accuse d’avoir franchi l’irréparable.

Le syndicat lui-même, qui se classe à gauche, y est qualifié de groupuscule de juges rouges révolutionnaires, totalitaires, enragés et engagés politiquement.

Vous êtes physiquement bien protégé, lance l’auteur au juge, mais l’un des vôtres va disparaître. Il est précisé que les cartouches jointes sont à blanc, en attendant de monter nos interventions, et il est précisé que les laboratoires d’expertise ne parviendront pas à trouver trace des auteurs de ces lettres.

Selon Sud Ouest.fr, les deux collègues du juges, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, ont également reçu des lettres de menace, mais cela n’était pas confirmé mercredi soir.

Dans son communiqué, le SM remarque que la violence des propos de la +garde rapprochée+ de l’ancien président et l’oeuvre de décrédibilisation de la justice à laquelle elle s’est livrée ne peuvent que susciter l’incompréhension des citoyens, la perte de confiance en l’institution judiciaire et, pour finir, l’insupportable déchaînement de haine envers les magistrats chargés de rendre la justice.

M. Gentil et ses deux collègues ont mis M. Sarkozy en examen pour abus de faiblesse à l’encontre de Liliane Bettencourt, jeudi dernier.

Une décision qui a suscité des commentaires particulièrement virulents de la part d’une grande partie de l’opposition, et notamment de l’ancien conseiller spécial de l’ancien président Henri Guaino, que M. Gentil a décidé de poursuivre pour ses propos.

Romandie avec (©AFP / 28 mars 2013 00h43)

Mort d’Olivier Metzner : Un être solitaire à l’âme de marin… Hommage

mars 19, 2013

 

Me Olivier Metzner à Paris, le 8 juin 2011.

  Me Olivier Metzner à Paris, le 8 juin 2011. Me Olivier Metzner à Paris, le 22 septembre 2009. L'île de  Boëdic , propriété de Me Olivier  Metzner  dans le  Morbihan , photographiée en juillet 2011.   Loïk Le Floch-Prigent, ancien client de Me Olivier Metzner, à Paris, le 1er octobre 2009. Jean-Victor Meyers et sa mère Françoise Bettencourt-Meyers au défilé Saint Laurent Paris, le 4 mars 3013.  Bertrand Cantat à l'enterrement d'Alain Bashung en 2009

 Me Olivier Metzner à Paris, le 24 juin 2004.  Me Olivier Metzner à Paris, le 22 septembre 2009.  Me Olivier Metzner à Paris, le 22 septembre 2009.Me Olivier Metzner à Paris, le 22 septembre 2009. L'île de Boëdic, propriété de Me Olivier Metzner dans le Morbihan, photographiée en juillet 2011.  Me Georges Kiejman à Paris, le 4 mars 2012. 

Maître Olivier Metzner a été retrouvé mort dimanche 17 mars en fin de matinée sur la plage de son île privée de Boëdic, dans le golfe du Morbihan. Selon le substitut du procureur à Vannes, une lettre retrouvée chez lui indique que le célèbre avocat s’est suicidé. Une autopsie doit être pratiquée ce lundi. En attendant les résultats de l’examen post mortem, la profession comme ses célèbres clients lui rendent hommage.

Un homme secret et solitaire

Olivier Metzner a participé à quelques-uns des plus grands procès de ces dernières années : l’affaire Clearstream, l’affaire Kerviel, l’affaire Cantat… Dans l’affaire Bettencourt, Me Olivier Metzner défendait Françoise Bettencourt-Meyers, la fille de l’héritière L’Oréal. Dans un communiqué signé conjointement avec son époux Jean-Pierre Meyers, elle écrit : « Nous-mêmes et nos enfants sommes profondément bouleversés par la disparition brutale de maître Olivier Metzner. Nous tenons à rendre hommage à l’homme exceptionnel pour ses qualités humaines de coeur, ainsi qu’à l’avocat qui nous a accompagnés sans relâche tout au long de ces cinq années passées. Il faisait honneur à sa profession. »

Olivier Metzner était un travailleur acharné. Peu réputé pour son éloquence, il a construit sa notoriété sur l’examen de la procédure : il recherchait la faille juridique, inlassablement, chez ses adversaires. Pour l’avocat pénaliste Jean-Yves Liénard, Me Olivier Metzner « a probablement inventé la lecture de la procédure pénale, il a été le premier à regarder les dossiers sous l’angle de la procédure, c’est son apport le plus important au barreau. Dans ce domaine, il a fait un malheur en faisant ses armes. » Pour parvenir à ce niveau d’excellence, Me Olivier Metzner travaillait sans cesse, ne prenant que quelques jours de vacances par an. Il passait des heures à éplucher ses dossiers et fut le premier à se rendre à la cour avec un ordinateur. Beaucoup le décrivent comme un être secret et solitaire. « Il ne partageait pas vraiment sa vie personnelle« , remarque Me Patrick Maisonneuve. L’ancien bâtonnier de Paris, Me Jean-Yves Le Borgne, en a fait l’expérience : « Cela faisait quarante ans que l’on se côtoyait et je dirais côtoyer car c’était un homme solitaire et secret, et bien qu’étant dans un rapport amical, je ne savais pas grand-chose de lui. »

Ce suicide change l’opinion qu’avait de lui Me Georges Kiejman, son adversaire dans l’affaire Bettencourt. Sur Europe 1, il a déclaré : « Je suis abasourdi. Sa mort me surprend et me choque. (…) J’avais une admiration intellectuelle pour lui mais ça ne m’empêchait pas de croire, à tort apparemment, que peut-être, il pouvait manquer de coeur et de sensibilité. Tout à coup, les conditions de sa mort me permettent de réexaminer tout ça et de voir qu’Olivier Metzner avait lui aussi ses fragilités. » Ceux qui l’ont côtoyé de près ne dressent pourtant pas ce portrait d’un homme sans coeur. Loïk Le Floch-Prigent, par exemple, que Metzner a défendu dans l’affaire Elf, se souvient d’un homme « très affectueux« . Son associé depuis vingt ans, Me Emmanuel Marsigny, le décrit comme ouvert : « N’importe quel jeune avocat pouvait le solliciter pour un conseil« .

Une âme de marin

Me Olivier Metzner s’est fait tout seul. On ne lui connaissait pas de mentor dans la profession. Il n’était pas non plus un étudiant brillant, décrochant avec difficulté son bac G (gestion, comptabilité…). Il avait coupé les ponts avec sa famille – des Normands protestants – et a donc financé seul ses études en devenant moniteur de voile. Il aimait l’opéra et fumait le cigare. En 2010, il achète pour 2,5 millions d’euros l’île de Boëdic dans le Morbihan. Un vieux rêve : « C’était un homme simple, raconte à Ouest-France le maire de Sené, la commune dont dépend l’île. Il ne souhaitait pas qu’on l’appelle maître. Il nous disait qu’il avait fait ce choix de vivre là car il était marin dans l’âme. » Un marin qui avait tout de même décidé de se séparer de son île. Dans Le Figaro en novembre dernier, il disait : « J’ai un autre projet, je vais encore plus retrouver la mer. »

La disparition de Me Olivier Metzner soulève bien des interrogations. Me Marsigny, son associé, résume pudiquement à l’AFP : « Il avait la passion de défendre, il était l’un des meilleurs pour défendre les autres mais n’a pas su se défendre de lui-même. Il est triste que quelqu’un d’aussi talentueux que lui n’ait pas réussi à trouver les ressources pour se défendre de lui-même et contre lui-même. » Dans Le Parisien, le journaliste et écrivain Denis Robert se souvient d’une interview d’Olivier Metzner en 1997 durant laquelle l’avocat craque et demande l’arrêt de l’enregistrement : « Il pleurait comme un bébé en s’excusant, raconte Denis Robert. Il nous a alors expliqué qu’il avait raté sa vie. Son vrai bonheur eut été d’être marin et de partir en mer. Le boulot d’avocat le minait. »

Purepeople.com

Arnault reste l’homme le plus riche de France

juillet 6, 2011

La fortune du PDG de LVMH s’élève à 22,76 milliards d’euros et devance le fondateur d’Auchan, Gérard Mulliez, et l’héritière de L’Oréal, Liliane Bettencourt, selon un classement établi par le magazine Challenges.

Quatrième fortune mondiale d’après le magazine américain Forbes, Bernard Arnault reste l’ homme le plus riche de France, selon un classement établi par le magazine Challenges. Avec une fortune estimée à 22,76 milliards d’euros, le PDG de LVMH devance Gérard Mulliez, le fondateur d’Auchan et ses 19 milliards, et l’héritière de L’Oréal, Liliane Bettencourt dont le patrimoine s’élève à 14,45 milliards. A noter que la quatrième place est occupée par un dirigeant d’un autre groupe de luxe, Bertrand Puech, le porte-parole des familles actionnaires d’Hermès, qui fait l’objet d’un intérêt grandissant de LVMH.

Le top 10 est compléte par un certain nombre d’héritiers de grand groupes comme Louis-Dreyfus (5e avec 8,5 milliards d’euros), Serge Dassault, propriétaire du Groupe Figaro (6e avec 6,8 milliards) ou encore François Pinault de PPR, (7e avec 6,2 milliards d’euros). Le très controversé Jacques Servier est neuvième avec 3,8 milliards d’euros. Selon une étude Société Générale Private Banking/Forbes, deux tiers des grandes fortunes françaises sont héritées alors que deux tiers de leurs homologues américains, chinois ou brésiliens, sont à l’origine de leur propre fortune.

Challenges précise que «la fortune totale des 500 plus gros patrimoines professionnels français a augmenté en un an de 25%, passant de 194 à 241 milliards d’euros».

Lefigaro.fr par Guillaume Errard