Posts Tagged ‘Blé’

Le blé français se vend comme des petits pains

novembre 16, 2022

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE. Les exportations de blé de la France enregistrent des niveaux records, soutenues par les conséquences de la guerre en Ukraine.

Selon les douanes, la hausse des exportations francaises de produits agricoles provient pour plus des deux tiers du ble au troisieme trimestre 2021.
Selon les douanes, la hausse des exportations françaises de produits agricoles provient pour plus des deux tiers du blé au troisième trimestre 2021.© JUSTINE BONNERY / Hans Lucas via AFP

Selon les données des douanes, le solde commercial français des produits agricoles s’est amélioré de 2 milliards d’euros au cours du troisième trimestre de cette année par rapport au même trimestre de 2021, lui permettant de dégager un excédent historique de 2,2 milliards d’euros, supérieur de 0,6 milliard d’euros au précédent record établi au quatrième trimestre 2012.

L’amélioration sur un an du solde agricole s’explique par une hausse des exportations (+ 2,4 milliards d’euros) nettement supérieure à celle des importations (+ 0,3 milliard d’euros). Les exportations en valeur des produits de l’agriculture se sont élevées au cours du troisième trimestre 2022 à un niveau sans précédent de 6,6 milliards d’euros, en progression sur un an de 24,2 % sur un an.

Selon les douanes, la hausse des exportations de produits agricoles provient pour plus des deux tiers du blé, dont la croissance des ventes s’explique à la fois et de façon égale par celle des prix et celle des quantités. Le prix de la tonne de blé meunier (Rouen) s’établissait à 354 euros à la fin du mois de septembre, contre 226 euros un an plus tôt, soit une hausse de 57 %.

Les exportations de blé français, notamment vers l’Afrique du Nord, sont par ailleurs directement soutenues par les conséquences de la guerre en Ukraine. Selon les douanes, la part de marché de l’Ukraine et de la Russie dans les importations de blé du Maroc est ainsi passée de 31 points en 2021 à 2 points au premier semestre 2022. À l’inverse, pendant la même période, la part de marché de la France dans les importations marocaines de blé s’est accrue de 17 points.

Avec Le Point par Pierre-Antoine Delhommais

Les prix du blé et du riz devraient atteindre des records à la baisse (FAO)

octobre 6, 2016

Rome (awp/afp) – Les bonnes récoltes attendues pour le blé et le riz devraient contribuer à de nouveaux records à la baisse pour les prix de ces céréales de base, a estimé jeudi l’Organisation des Nations unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO).

Les perspectives favorables en ce qui concerne particulièrement les céréales de base devraient faire baisser leur prix à un niveau record jamais vu depuis six ans, a expliqué la FAO dans un communiqué.

La production mondiale de céréales devrait atteindre cette année quelque 2,569 milliards de tonnes, soit une hausse de 1,5% par rapport à l’année précédente.

La valeur des importations de produits alimentaires devrait baisser cette année de quelque 11% à 1.168 milliards de dollars.

La FAO a revu ses prévisions à la hausse pour la production mondiale de blé, qui devrait atteindre 742,4 millions de tonnes, aidée par des augmentations en Inde, aux Etats-Unis et en Fédération de Russie, pays appelé à remplacer l’Union européenne en tant que plus grand exportateur de céréales. Or, selon la FAO, l’utilisation totale de blé ne devrait atteindre que 730,5 millions de tonnes.

Dans le même temps, pour la première fois en trois ans, la production mondiale de riz devrait connaître une hausse (+1,3%) qui lui fera atteindre le plus haut niveau de son histoire avec 497,8 millions de tonnes.

La production de céréales secondaires est également appelée à augmenter de 1,8% cette année, du fait de récoltes record aux Etats-Unis, en Argentine et en Inde.

Selon la Bourse de commerce de Chicago, les prix à terme du blé et du maïs ont baissé de plus de 16% depuis le début de l’année, tandis que les prix du riz ont atteint leur plus bas niveau depuis le début de l’année 2008.

La production de manioc, un aliment de base dans le continent africain, où la consommation par habitant dépasse les 100 kilos à l’année, devrait également augmenter de 2,6% cette année pour atteindre les 288 millions de tonnes.

Romandie.com avec(AWP / 06.10.2016 12h43)