Posts Tagged ‘Blessure’

Une figure du grand banditisme grièvement blessé lors d’un règlement de compte à Paris

octobre 7, 2018

Paris – Deux hommes, dont une figure du grand banditisme français, ont été grièvement blessés par balles dimanche à l’aube lors d’un probable règlement de comptes dans le quartier chic des Champs-Elysées à Paris, a-t-on appris de sources concordantes.

Connu pour de multiples braquages, Sophiane H. a été atteint de plusieurs balles alors qu’il se trouvait dans sa voiture en compagnie d’un autre homme, lui aussi très grièvement blessé, selon une source proche de l’enquête.

Les deux victimes ont été transportées entre la vie et la mort dans deux hôpitaux, l’un à Paris et l’autre en région parisienne, a précisé une source policière.

Selon les premiers éléments de l’enquête confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, l’hypothèse du règlement de comptes est privilégiée, a indiqué une autre source policière.

Les victimes se trouvaient dans une voiture de marque Smart lorsqu’ils ont été pris pour cible par deux hommes circulant en deux-roues, a affirmé la préfecture de police de Paris, confirmant une information du journal Le Parisien.

Plusieurs impacts de balles ont été relevés sur la carrosserie. Des détonations en rafale ont été entendues par des témoins auditionnés par la police, ont indiqué des sources concordantes.

Les faits se sont déroulés aux alentours de 6 heures du matin avenue Georges-V.

Âgé d’une quarantaine d’années, Sophiane H. a été soupçonné par la police d’une série de vols à main armée et de braquages de fourgons blindés dans les années 1990.

Poursuivi en compagnie de deux hommes de l’entourage de l’ex-braqueur Antonio Ferrara (une figure du grand banditisme français) pour l’attaque d’un fourgon blindé de la Brink’s en mai 2002 en région parisienne, il avait été interpellé en 2004. Il avait cependant bénéficié d’un double acquittement.

Sans jamais avoir pu l’établir avec certitude, Sophiane H. a été suspecté par la police d’avoir été l’organisateur principal de la spectaculaire évasion de la prison de Fresnes, près de Paris, d’Antonio Ferrara le 12 mars 2003. Surnommé le « roi de la belle », Antonio Ferrara, qui s’était déjà évadé le 7 aôut 1998 de Fleury-Mérogis (région parisienne), a été repris le 10 juillet 2003 à Paris.

Romandie.com avec(©AFP / 07 octobre 2018 14h09)                                                        

Un Américain blessé par balle par son chien

mai 11, 2018

Washington – La police américaine a annoncé vendredi qu’elle n’engagerait aucune poursuite dans une affaire impliquant un habitant de l’Iowa qui dit avoir été blessé par balle par son propre chien.

« Notre enquête sur les faits n’a pas permis de confirmer ou d’infirmer les déclarations de l’homme concerné. Cela pris en compte, aucune poursuite ne sera lancée », a déclaré à l’AFP Cory Husske, de la police de la ville de Fort Dodge.

Richard Remme, 51 ans, a raconté qu’il s’amusait mercredi sur son canapé avec son compagnon à quatre pattes nommé Balew, qu’il a voulu faire descendre de son giron.

Balew a alors tenté de retourner sur les genoux de son maître, qui portait à la ceinture son pistolet Ruger 9 mm.

« J’étais sur le canapé et on faisait les fous, le chien et moi. Je le descendais de mes genoux et il y revenait en sautant », a relaté le quinquagénaire barbu au journal local The Messenger.

Balew, un croisement entre un pitbull et un labrador, a semble-t-il désactivé le cran de sûreté de l’arme en l’accrochant avec son harnais, puis a marché sur la détente. La balle est partie se loger dans la jambe de M. Remme.

L’homme a pu appeler le numéro d’urgence 911 et se trouvait toujours hospitalisé jeudi.

Cet accident est venu illustrer à nouveau le danger de la dissémination des armes à feu aux Etats-Unis.

« Je me suis fait tirer dessus par mon chien », a résumé la victime.

« Se faire tirer dessus par son chien n’arrive qu’en Amérique », a commenté Shannon Watts, fondatrice de Moms Demand Action for Gun Sense in America, une organisation qui lutte contre la prolifération des armes aux Etats-Unis.

Romandie.com avec(©AFP / 11 mai 2018 21h19)                                                        

France: un journaliste azerbaïdjanais et son épouse cibles de tirs, la femme décède

mars 30, 2018

Toulouse – Un journaliste azerbaïdjanais en exil en France, Rahim Namazov, et son épouse, ont été la cible de tirs d’armes à feu vendredi matin à Colomiers (sud-ouest) et sa femme, Aïda, est décédée, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon une source policière, le couple circulait dans son véhicule dans un quartier résidentiel de Colomiers, dans la région de Toulouse, vers 07H00 GMT, lorsque sept coups de feu ont été tirés dans sa direction.

Rahim Namazov a été blessé dans le dos et se trouve entre la vie et la mort, selon cette source policière.

Il est marié et père de trois enfants, a précisé la mairie de la commune.

Interrogée par l’AFP, la maire socialiste de Colomiers Karine Traval-Michelet a estimé qu’on ne peut pas s’empêcher de penser à « un éventuel règlement de comptes politique », car Rahim Namazov est un « journaliste qui a été torturé et emprisonné dans son pays », et « a obtenu le statut de réfugié politique en France ».

« Cette attaque n’a aucun lien avec les attentats terroristes qui se sont produits la semaine dernière dans l’Aude » (sud), a-t-elle cependant précisé, reconnaissant n’avoir jamais été informée de la présence de cette famille dans sa ville, ni de celle de M. Namazov en tant que réfugié politique.

« Il appartiendra aux enquêteurs de faire toute la lumière sur cette dramatique affaire », a ajouté l’élue.

Rahim Namazov a été emprisonné, puis menacé de mort et expulsé de son pays, selon l’Association des journalistes de Toulouse (AJT). Il a trouvé refuge à Toulouse avec sa famille en 2010.

L’Azerbaïdjan, ex-république soviétique du Caucase, arrive 162 sur 170 dans le classement 2017 de la Liberté de la presse établi par Reporters sans Frontières.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Toulouse.

Romandie.com avec(©AFP / 30 mars 2018 11h05)                                            

Un Palestinien poignarde un Israélien à Jérusalem avant d’être abattu

mars 18, 2018

Jérusalem – Un Palestinien a poignardé un agent de sécurité israélien dimanche dans la Vieille ville de Jérusalem, le blessant grièvement avant d’être abattu par un policier, ont indiqués les autorités israéliennes.

« L’assaillant au couteau a été tué », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

L’agent de sécurité, qui souffre notamment d’une blessure au torse, a été hospitalisé dans un état grave, selon des médecins.

Le Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien, a affirmé à l’AFP que l’assaillant était un Palestinien originaire de Cisjordanie occupée. Des médias ont pour leur part évoqué un citoyen turc.

Cette attaque intervient deux jours après une attaque à la voiture bélier menée par un Palestinien près de Jénine dans le nord de la Cisjordanie, qui a tué deux Israéliens et blessé deux autres, selon l’armée.

Les attaques anti-israéliennes se sont succédé à un rythme quasi quotidien pendant des mois à partir d’octobre 2015, avant de s’espacer.

Sans provoquer l’embrasement redouté, la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, annoncée le 6 décembre, a toutefois entraîné un regain de tensions: au moins 32 Palestiniens et quatre Israéliens ont été tués dans des violences depuis lors.

Romandie.com avec(©AFP / 18 mars 2018 16h04)                                            

Islande: le président se casse le nez

octobre 13, 2017

 

Le président islandais Gudni Johannesson a raconté s’être cassé le nez dans son bain, où il est tombé après s’y être évanoui dans une eau « trop chaude ». Ce qui devait être « un bain chaud et confortable s’est avéré trop chaud et trop confortable », a commenté hier sur Facebook cet ancien professeur d’histoire âgé de 49 ans.

Gudni Johannesson, dont les fonctions présidentielles sont de nature essentiellement protocolaire, a expliqué avoir été immédiatement emmené à l’hôpital où on lui a fait des points de suture, ajoutant qu’il allait bien, même si sa blessure était bien visible.

N’appartenant à aucun parti politique traditionnel, il jouit d’une cote de popularité élevée depuis qu’il a été élu en juin 2016 à la tête de l’Islande et de ses 345.000 habitants.

Le Figaro.fr avec AFP

Colombie, la papamobile freine brutalement: François légèrement blessé

septembre 10, 2017

Le pape François légèrement blessé au visage en se cognant contre une des vitres de sa papamobile qui a brutalement freiné dans un quartier de Carthagène des Indes, au dernier jour de sa visite en Colombie, le 10 septembre 2017 / © AFP / Alberto PIZZOLI

Le pape François s’est légèrement blessé au visage dimanche, en se cognant contre une des vitres de sa papamobile qui a brutalement freiné dans un quartier de Carthagène des Indes, au dernier jour de sa visite en Colombie.

Le souverain pontife, 80 ans, était en train de saluer la foule des fidèles du quartier pauvre de San Francisco quand le véhicule s’est brusquement immobilisé en raison de la multitude massée le long du parcours.

François s’est alors cogné contre l’une des parois vitrées qui surmontent la papamobile pour le protéger des intempéries, s’entaillant légèrement une arcade sourcilière et une pommette, selon les images diffusées par la télévision.

Un de ses agents de sécurité l’a alors aidé à se redresser et a nettoyé à l’aide d’un mouchoir blanc les gouttes de sang qui avaient taché la cape blanche du pape.

Après l’incident, le chef de l’Eglise catholique est réapparu, pour prononcer la prière de l’Angelus, avec un petit pansement sur le visage et une tunique propre.

François doit regagner Rome dimanche à l’issue de cette visite de cinq jours en Colombie, la première de son pontificat dans ce pays qui tente de tourner la page de plus d’un demi-siècle de conflit armé.

Romandie.com avec(©AFP / 10 septembre 2017 19h38)                

Allemagne: un enfant de 5 ans tué à coups de couteau dans un foyer de migrants

juin 4, 2017

Une policière près d’un centre de migrants à Zirndorf le 27 juillet 2016 / © dpa/AFP/Archives / Daniel Karmann

Un enfant de cinq ans a été tué à coups de couteau par un Afghan qui a ensuite été abattu par la police dans un foyer de migrants dans le sud-est de l’Allemagne, ont annoncé dans la nuit de samedi à dimanche la police et le Parquet.

L’assaillant de 41 ans a également blessé la mère de l’enfant, de nationalité russe, selon le communiqué commun qui ne précise pas la nationalité de l’enfant tué.

Un enfant de six ans, qui a assisté à la scène, était également sous le choc et a été conduit à l’hôpital.

La police a expliqué ne pas connaître pour le moment les raisons de ce drame, qui a débuté par une dispute samedi dans ce foyer de demandeurs d’asile à Arnschwang, près de la frontière avec la République tchèque.

L’Allemagne a accueilli en 2015 et 2016 plus d’un million de demandeurs d’asile, dont beaucoup venus de Syrie et d’Afghanistan.

Romandie.com avec(©AFP / 04 juin 2017 10h53)                

Un prêtre a été poignardé à son domicile

juillet 31, 2016

Les médias belges rapportent l’agression chez lui d’un prêtre, poignardé par un homme à l’identité encore inconnue.

storybild(photo: Paroisse de Lanaken)

 

Un prêtre de 65 ans a été agressé chez lui, dimanche matin, par un demandeur d’asile, rapporte le site de Sudinfo, qui cite VTM. L’individu avait sonné à la porte de Jos Vanderlee afin de lui demander de pouvoir prendre une douche ainsi que d’avoir un peu d’argent. Face au refus du prêtre, le suspect l’a alors poignardé.

Blessée aux mains, la victime a été transportée à l’hôpital mais ses jours ne sont pas en danger.

L’incident s’est déroulé à Lanaken, dans la province du Limbourg. Le suspect s’est présenté comme un demandeur d’asile aux Pays-Bas.

Une enquête est en cours.

 

20minutes.ch

Eva Longoria se blesse en faisant du pole-dance

juillet 30, 2011

Le méchant coup de barre

Eva Longoria se blesse en faisant du pole-dance Eva Longoria s’est blessée à un entrainement de pole-dance. De l’or en barre.

Voilà plusieurs semaines, maintenant qu’Eva Longoria prend des cours particuliers de pole-dance au Los Angeles’S Factor gym.

Seulement voilà, apprivoiser une barre de pole-dance, voltiger autour de l’engin avec grâce et sex-appeal, c’est un métier. Et il semblerait qu’Eva ne le maîtrise pas encore très bien comme le prouve cette photo qu’elle a postée sur son compte Twitter. On y voit Eva montrant ses blessures de guerre sur l’intérieur d’un avant-bras et au dessus du coude sur l’autre. Des traces qui ressemblent à des brûlures et des contusions. lors forcément, vous vous demandez pourquoi Eva prend des cours de pole dance ? Pour Eduardo ? Pour postuler au Pink Paradise ?

Eh bien pas du tout. En réalité la huitième saison de Desperate Housewives sera « chaude » chez les Solis. Eva a pris des leçons pour rendre crédible les scènes de pole-dance qu’elle va devoir tourner. « Mes blessures après le pole-dance. Attendez de voir l’épisode de Desperate Housewives ! Hilarant ! Ça valait la peine ! », a-t-elle écrit.

Déjà en 2009, elle avait prouvé au monde entier qu’elle maîtrisait plus les codes-barres des magasins que les barres de danse. Elle avait raconté au journaliste George Lopez que pour faire plaisir à Tony Parker, avec qui elle était alors mariée, elle s’était procurée une barre de pole-dance pour épicer leur Saint Valentin : « J’essayais de faire une danse sexy raconte t-elle mais en voulant tourner, je suis tombée » On en connaît un qui a du avoir une de ces barres… de rire.

Voici.fr par A.R.

Kenya: au moins 28 blessés dans une explosion au centre-ville de Nairobi

juin 5, 2011

Au moins 28 personnes ont été blessées dimanche dans une explosion d’origine indéterminée dans le centre-ville de Nairobi, a-t-on appris de source officielle.

L’explosion, apparemment d’assez forte puissance, a eu lieu en fin de matinée à Kiniryaga road, une rue populaire du centre-ville de la capitale kényane où se trouvent de nombreux magasins de pièces automobiles et garages pour véhicules d’occasion, a constaté un photographe de l’AFP.

Plusieurs voitures ont été endommagées, tandis que de nombreux débris, ainsi que visiblement les restes d’un mur écroulé, jonchaient la chaussée autour de laquelle s’affairaient secouristes et policiers.

Une station d’essence, d’où s’est élevé pendant un moment un large panache de fumée noire, a également été partiellement détruite.

Interrogés sur place, plusieurs responsables policiers se sont refusés à faire tout commentaire sur l’origine de l’explosion, accidentelle ou criminelle.

Le Premier ministre Raila Odinga s’est rendu sur place en début d’après-midi et a fait état dans une brève déclaration à la presse d’au moins 28 blessés.

En décembre 2010, trois personnes avaient été tuées à Nairobi dans un attentat à la grenade contre un bus assurant la liaison avec la capitale ougandaise Kampala, et que la police avait lié aux islamistes somaliens shebab.

L’incident avait eu lieu à quelques centaines de mètres de l’explosion de ce dimanche, dans une rue voisine généralement très fréquentée où stationnent chaque jour de nombreux mini-bus.

Les islamistes shebab, qui contrôlent une grande partie de la Somalie, ont à plusieurs reprises menacé de frapper le Kenya accusé de soutenir le fragile gouvernement de transition somalien (TFG) qu’ils combattent.

En août 1998, des attaques-suicide menées par Al-Qaïda contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es-Salaam (Tanzanie) avaient fait 224 morts.

Jeuneafrique.com avec AFP