Posts Tagged ‘Bleus’

Victoire « africaine »: un animateur aux États-Unis provoque l’ire de l’ambassadeur de France

juillet 19, 2018

L’animateur de l’une des émissions phares de la télévision américaine, The Daily Show », s’est attiré les foudres de l’ambassadeur de France à Washington pour avoir affirmé que l’Afrique avait remporté la Coupe du monde après la victoire de la France.

Le Sud-Africain Trevor Noah, l’un des humoristes et présentateurs les plus connus des Etats-Unis, avait félicité « l’Afrique » pour cette victoire en raison des origines immigrées de beaucoup des Bleus.

L’ambassadeur de France à Washington, Gérard Araud, lui a sèchement répondu mercredi dans une lettre que « rien ne pourrait être plus éloigné de la réalité ».

« Les origines riches et variées de ces joueurs sont le reflet de la diversité de la France », a écrit M. Araud dans cette missive également publiée par l’ambassade sur Twitter. « Contrairement aux Etats-Unis, la France ne se réfère pas à ses citoyens en fonction de leur race, de leur religion ou de leur origine ».

« Pour nous, il n’y a pas d’identité avec des traits d’union, les racines sont une réalité individuelle », a poursuivi l’ambassadeur. « En les qualifiant d’équipe africaine, il semble que vous niiez leur identité française ».

« Même sous forme de plaisanterie, cela légitime l’idéologie qui revendique le fait d’être blanc comme la seule définition de l’identité française ».

La réponse de Trevor Noah n’a pas tardé.

« Quand je dis qu’ils sont Africains, je ne le dis pas pour les exclure de leur identité française », a-t-il lancé pendant son émission. « Je le dis pour les inclure dans mon africanité ».

Tout en reconnaissant que l’extrême droite en France et aux Etats-Unis utilisait l’argument des origines pour attaquer les immigrés, Trevor Noah a dit trouver « étrange » de laisser entendre que les joueurs ne pouvaient être à la fois Français et Africains.

« Pourquoi ne peuvent-ils pas être les deux? Pourquoi cette dualité est-elle seulement permise à un petit groupe de personnes? », a-t-il ajouté sous les applaudissements du public.

« Donc ce qu’ils affirment ici, c’est que pour être français vous devez effacer tout ce qui est africain? », a-t-il poursuivi en disant s’opposer « avec véhémence » à cette assertion.

« Je continuerai à les louer en tant qu’Africains parce que je pense qu’ils viennent d’Afrique –leurs parents sont africains– et ils peuvent être français en même temps », a-t-il ajouté.

« Et si les Français disent qu’ils ne peuvent pas être les deux, alors je pense que c’est eux qui ont un problème, pas moi ».

Romandie.com avec(©AFP / 19 juillet 2018 14h12)                                                        

Mondial-2018: les Bleus en route, la France attend ses héros

juillet 16, 2018

Le capitaine de l’équipe de France Hugo Lloris brandit la Coupe du monde entouré de ses coéquipiers, le 15 juillet 2018 à Moscou / © AFP / Alexander NEMENOV

Ils l’ont fait, 20 ans après la génération Zidane. Au lendemain de la fête à Moscou, la « bande à Griezmann » et Mbappé célèbre lundi en France sa deuxième Coupe du monde de football, d’abord aux Champs-Élysées avant un rendez-vous présidentiel à l’Elysée.

« Encore! », « un bonheur éternel », « le jour de gloire est arrivé », « la tête dans les étoiles »: la presse française donnait un avant-goût de ce qui va attendre les Bleus quand ils reposeront le pied dans leur pays. Ils ont pu aussi s’en faire une idée en voyant les images des Champs-Élysées noirs de monde et des marées humaines qui ont noyé Paris et la France dans la fête.

L’avion a semble-t-il eu du mal à partir, mais ces Bleus sont désormais bien en route vers Paris, où tout un peuple de supporteurs les attend.

Deschamps et sa troupe ont décollé de Moscou peu après 13h30, a confirmé Air France, et ils sont désormais attendus à Roissy vers 17h05, avec une heure de retard sur les prévisions, selon le site de Paris Aéroport.

Antoine Griezmann et ses coéquipiers à l’aéroport de Moscou le 16 juillet 2018 avant leur retour en France / © AFP / Alexander NEMENOV

Attention, le programme s’annonce copieux et de plus en plus serré !

Car les joueurs du sélectionneur Didier Deschamps doivent normalement descendre les Champs-Elysées de 17h30 à 18h30, avant d’être reçus par le président de la République au palais de l’Elysée, puis d’être accueillis à l’hôtel de Crillon. Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, présents en tribunes au stade Loujniki à Moscou pendant la finale, puis dans les vestiaires après le match, pourront encore féliciter les nouvelles idoles du pays, suivies dimanche par 19,3 millions de téléspectateurs en France.

Les cracks bleus version 2018 descendront la « plus belle avenue du monde » depuis le plateau de l’Etoile jusqu’au rond-point des Champs-Elysées. Ils imiteront leurs glorieux aînés qui, le 13 juillet 1998, avaient défilé au même endroit à bord d’un bus à impériale, acclamés par un demi-million de personnes.

Le sélectionneur de la France Didier Deschamps porté en triomphe par ses joueurs, après la victoire en Coupe du Monde, le 15 juillet 2018 à Moscou / © AFP / Alexander NEMENOV

Un homme peut leur expliquer ce qui les attend. C’est leur sélectionneur Didier Deschamps. Il y a 20 ans, il était capitaine des champions du monde, sentinelle du milieu de terrain. Aujourd’hui, à 49 ans, il entre dans un club très fermé, ceux qui ont gagné la compétition reine comme joueur et coach. Jusqu’ici, ils n’étaient que deux à avoir réalisé cette performance, le Brésilien Mario Zagallo et l’Allemand Franz Beckenbauer.

– « Je vais être dans l’histoire » –

Il y a 20 ans, le visage d’un seul joueur, Zinédine Zidane, était projeté sur l’Arc de Triomphe après son doublé contre la Seleçao.

L’Arc de Triomphe aux couleurs de la France lors des scènes de liesse aux Champs-Elysées après le triomphe des Bleus au Mondial, le 15 juillet 2018 / © AFP / GERARD JULIEN

Cette fois, ils sont trois à avoir marqué: Antoine Griezmann, Paul Pogba et Kylian Mbappé. « Grizi » pourrait même être crédité d’un doublé, car un de ses coups francs a été dévié de la tête dans ses buts par le Croate Mario Mandzukic.

« Franchement, personnellement, je ne réalise pas encore. La coupe pèse beaucoup », a commenté dans la nuit Griezmann. « On entre dans l’histoire », s’est tout de même rendu compte le joueur de l’Atlérico Madrid, sur le toit du monde à 27 ans.

Quand on lui a demandé si on allait parler de « génération Griezmann », l’attaquant a répondu, après avoir mis « le collectif en premier »: « Je vais être dans l’histoire du foot français, même si on ne réalise pas maintenant, nos enfants vont être très fiers de porter notre nom ».

Joueurs cadres, sélectionneur, parcours et comparaison avec les anciennes générations : les éléments clés de l’Equipe de France / © AFP / Thomas SAINT-CRICQ

« On essaie de donner une bonne image de la France, des joueurs français. J’espère que beaucoup de jeunes auront vu ce match et feront pareil », a-t-il complété.

Beaucoup de jeunes auront sans doute envie de connaître la même trajectoire météorique que Kylian Mbappé. A 19 ans et demi, il a donc marqué en finale de Coupe du monde son 4e but du tournoi ! Il devient le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde après Pelé, qui avait fait trembler les filets dans le match au sommet du tournoi de 1958.

– « On va fêter ça » –

Les Bleus arrivent à l’aéroport de Moscou / © AFP / Reza Nourmamode

« Je suis très content, j’avais affiché mes ambitions collectives en début de Mondial, c’était de remporter la Coupe du monde », s’est réjoui sur TF1 le gamin de Bondy. « C’est la vie qu’on voulait. On est fier de rendre les Français heureux. On est conscient qu’on avait ce rôle-là aussi, on voit qu’ils oublient tous leurs problèmes », a souligné le TGV du PSG.

Et d’ajouter déjà mature et ambitieux: « On joue pour ce genre de choses, j’ai toujours dit que je ne voulais pas être que de passage dans le foot. Etre champion du monde c’est envoyer un message, c’est un passeport pour continuer à travailler et à faire encore mieux ».

« J’ai le sommeil facile, mais je ne vais pas dormir, on va fêter ça », prévoyait-il. Comme la plupart des fans en France, dans les rues en fête au coup de sifflet final. Et qui attendent désormais, pour ceux présents à Paris, de pouvoir apercevoir leurs nouveaux héros.

Romandie.com avec(©AFP / 16 juillet 2018 14h37)

France: la deuxième étoile sous une pluie de buts !

juillet 15, 2018

L’équipe de France sacrée championne du monde après sa victoire sur la Croatie en finale, le 15 juillet 2018 à Moscou / © AFP / GABRIEL BOUYS

Champagne ! Le jour de gloire est arrivé pour les Bleus qui ont gagné la deuxième Coupe du monde de leur histoire, 20 ans après celle de 1998, en dominant la Croatie 4-2 au bout d’une incroyable finale du Mondial-2018, dimanche à Moscou.

Et c’est sous une pluie battante, à 19h32 exactement, que le capitaine Hugo Lloris a soulevé le trophée tant convoité, remis par le président de la Fifa Gianni Infantino sur le podium où se trouvaient trois chefs d’Etat, le Français Emmanuel Macron, le Russe Vladimir Poutine et la Croate Kolinda Grabar-Kitarovic.

A Paris, les Champs-Elysées ont été envahis avant même le coup de sifflet final par une foule en liesse, comme partout en France. Et la fête s’annonce immense lundi sur « la plus belle avenue du monde » que les joueurs descendront en bus vers 17h00, avant d’être reçus à l’Elysée.

Ils auront encore en tête cette folle finale… Enterrés, les scores étriqués, comme dans la dernière édition (Allemagne-Argentine, 1-0 a.p.): il n’y avait jamais eu autant de buts dans une finale de Mondial depuis… 1966 (Angleterre-RFA, 4-2 a.p.)!

Des supporters à l’Arc de triomphe après la victoire des Bleus, le 15 juillet 2018 à Paris / © AFP / LUDOVIC MARIN

Eh oui, dans la capitale russe, l’étoile était bleue, décrochée par Antoine Griezmann, impliqué sur trois buts français. « Je vais être dans l’histoire du foot français, même si on ne réalise pas maintenant, nos enfants vont être très fiers de porter notre nom », a-t-il dit tout en mettant en exergue le collectif.

Etoile saisie par « Grizou », mais aussi Paul Pogba et Kylian Mbappé, qui ont tué le match à l’heure de jeu.

Et voilà, quand la France tutoie les sommets, il se passe toujours quelque chose d’exceptionnel: c’étaient les deux coups de tête de Zinédine Zidane en 1998 face au Brésil de Ronaldo (3-0), puis son « coup de boule » en 2006 (défaite contre l’Italie aux tirs au but).

L’entraîneur des Bleus Didier Deschamps porté en triomphe par ses joueurs après leur titre de champion du monde devant la Croatie, le 15 juillet 2018 à Moscou / © AFP / Alexander NEMENOV

Dimanche, il y eut pour la première fois dans une finale de Mondial un but contre son camp, lorsque Mario Mandzukic déviait dans ses cages le coup franc de Griezmann (18e), mais aussi un recours à l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) entraînant un penalty, transformé par le même « Grizou » (38e). Là encore une première.

– « DD » comme Zagallo et Beckenbauer –

Incroyable finale, décidément, quand N’Golo Kanté, jusqu’alors un des meilleurs joueurs du tournoi, passait totalement au travers de son match, au point d’être remplacé par Steven N’Zonzi dès la 55e minute; puis quand Hugo Lloris commettait une énorme boulette en ratant son crochet sur Mandzukic, qui n’en demandait pas tant (69e). Même si le gardien, finalement peu sollicité, a fait aussi une belle claquette, sur une frappe puissante de Ante Rebic (48e).

La France championne du monde / © AFP / Thomas SAINT-CRICQ

« Une compétition est réussie quand elle est gagnée », avait assené le président Macron en visite à Clairefontaine fin mai pendant la préparation, exhortant la sélection à décrocher la « deuxième étoile » devant un Deschamps un brin gêné, lui qui ne promet jamais la lune.

Il la décroche plutôt qu’il n’en parle, « Dédé la Gagne », en entraîneur matois obsédé par le résultat. Et le capitaine de l’âge d’or de l’équipe française (doublé Mondial-1998/Euro-2000) a rejoint le Brésilien Mario Zagallo et l’Allemand Franz Beckenbauer, vainqueurs de Coupe du monde comme joueurs puis sélectionneurs.

Au coup de sifflet final, il a salué les supporters, les deux bras levés, les poings fermés. Avant d’être porté en triomphe par ses joueurs.

La France championne du monde: les Champs-Elysées en liesse! (2) / © AFP / Myriam Adam

« Est-ce que la France est un beau champion? On est champion du monde, la France sera sur le toit du monde pendant quatre ans, c’est ça qu’on va retenir avant tout », a-t-il dit. « Ma plus grosse fierté, avec ce groupe, c’est qu’ils ont réussi à avoir l’état d’esprit pour une telle compétition ».

Ses joueurs ont retardé sa conférence de presse en l’aspergeant joyeusement ou en scandant son nom. « C’est une bande de fadas ceux-là », a ensuite réagi Deschamps tout sourire, trempé et le cheveu en bataille. « Je suis dans le brouillard, mais on nage dans le bonheur ».

Les Bleus avaient raté le toit de l’Europe en 2016 (défaite 1-0 a.p. contre le Portugal), et cette rancoeur s’est muée en rage. Ils avaient cédé à l’euphorie en battant l’Allemagne championne du monde en demi-finale de cet Euro à domicile ? Pas cette fois, ont assuré les cadres après la victoire contre la brillante Belgique en demie (1-0). Ils étaient favoris ? Ils l’ont assumé, au détriment des Croates de Luka Modric, élu Ballon d’Or du tournoi, qui connaissaient là leur première finale.

Kylian Mbappé plus jeune champion du monde français, ici après la victoire des Bleus sur la Croatie à Moscou, le 15 juillet 2018 / © AFP / Odd ANDERSEN

Mandzukic et Ivan Perisic, buteurs pour renverser l’Angleterre en demie (2-1 a.p.), ont été cette fois leurs héros paradoxaux, en marquant encore, mais le premier contre son camp puis grâce à Lloris, le second pour l’égalisation, avant d’offrir un penalty d’une main malheureuse.

– Mbappé après Pelé –

Les Croates avaient eu un jour de récupération en moins et disputé trois prolongations dans les tours précédents, c’est-à-dire l’équivalent d’un match en plus. Et cela s’est vu, dans la chaleur de cet après-midi moscovite, malgré un contrôle du jeu en première période. Mais l’équipe à la Deschamps aime subir, pour mieux piquer.

Mondial: les visages des Bleus projetés sur l’Arc-de-Triomphe / © AFP / Myriam Adam

Et cette bascule s’est opérée autour de l’heure de jeu, quand Pogba d’une frappe du gauche (59e) et Mbappé du droit (65e), tous deux depuis l’extérieur de la surface, faisaient chanter le Coq un peu plus fort encore.

Le Parisien de 19 ans, élu meilleur jeune du tournoi, devenait le deuxième plus jeune buteur en finale de la Coupe du monde, derrière… Pelé, bien sûr (17 ans en 1958). Et les comparaisons avec le légendaire Brésilien de refleurir, nées de sa performance en 8e de finale contre l’Argentine (4-3) qui avait secoué la planète foot. « Si Kylian continue d’égaler mes records comme ça, je vais devoir rechausser mes crampons… », a d’ailleurs plaisanté le légendaire Brésilien triple champion du monde sur Twitter.

Et Mbappé a prévenu: « Ce n’est que le début. Ce n’est pas la fin, j’ai l’intention d’aller plus loin, aller jusqu’où mon potentiel me le permet et où les limites le permettent ».

Deuxième étoile pour l’éternité dans le ciel des Bleus, et des images qui resteront au long de leur parcours, un premier tour laborieux, ce match d’anthologie contre les Argentins de Lionel Messi, puis maîtrise et solidarité contre l’Uruguay (2-0) et la Belgique (1-0).

Solidarité défensive, et fraternité, voilà le credo de cette équipe-là, dont le cri de ralliement fut « Vive la France et vive la République ! ». L’esquisse d’un nouvel optimisme national, comme en 1998? Les Bleus seront en tout cas reçus lundi en héros par le peuple de Paris, après une nuit mémorable. Pour ainsi dire à la belle étoile.

Romandie.com avec(©AFP / 16 juillet 2018 00h49)

Mondial 2018: la playlist africaine des Bleus enjaille les réseaux sociaux

juillet 11, 2018
 

Les joueurs français Paul Pogba et Samuel Umtiti célèbrent en dansant le but de ce dernier face à la Belgique, le 10 juillet 2018 en demi-finale de la Coupe du monde en Russie. © Natacha Pisarenko/AP/SIPA

Depuis le début de la Coupe du monde en Russie, l’équipe de France brille par son jeu efficace, son état d’esprit d’une solidarité sans faille… et ses vidéos de célébrations victorieuses au son des tubes africains du moment.

Efficaces et solides sur le terrain, les Bleus on dominé la Belgique pour se qualifier pour la finale du Mondial 2018 en Russie, qui aura lieu le 15 juillet prochain à Moscou. Ultra-concentrés pendant leurs matchs, les joueurs de l’équipe de France, dont plus de 60% sont d’origine africaine (la Guinée pour Pogba, le Sénégal pour Mendy, le Cameroun et l’Algérie pour Mbappé ou encore la RDC pour Umtiti…)n’en n’oublient pas moins de décompresser comme il se doit après chaque victoire. Et c’est sans surprise que l’on peut les voir danser et chanter au rythme des tubes du continent…

Dans le rôle du DJ, c’est Presnel Kimpembe, d’origine et haïtienne et congolaise, qui mène le plus souvent la barque avec son enceinte portable, diffusant les plus grands hits du moment. Petit florilège des vidéos diffusées par les Bleus sur les réseaux sociaux.

  • Maréchal DJ – Seka Seka

Ce titre est aujourd’hui un classique pour les amateurs de coupé-décalé. Chantée par Maréchal DJ, artiste congolais et révélation musicale de l’année 2006 en côte d’Ivoire, cette chanson résonnait dans toutes les boîtes et les dance-floor ivoiriens. Sa chorégraphie, facile à reproduire et les paroles efficaces ont permis à la chanson de de s’exporter à l’international.

 

 

  • DJ Arafat –  Djessimidjeka

Djessimidjeka, fait partie d’un des titres qui ont permis à DJ Arafat de se faire une place de choix sur la scène musicale en 2010. La même année, il devenait le premier artiste de coupé décalé à faire un concert dans les plus grandes salles de concert en Côte d’Ivoire : le palais de la culture de Treichville.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Farafat8500%2Fvideos%2F1162432243894530%2F&show_text=1&width=273

 Fally Ipupa – Kiname

Présent sur « Tokoss » de Fally Ipupa, sorti en 2017, Kiname est le plus gros featuring de l’album. C’est avec le rappeur français d’origine sénégalaise Booba, que le chanteur congolais pose sa voix. Et ici l’équipe de France reprend la chanson en cœur.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFallyIpupaOfficial%2Fvideos%2F10155630951202844%2F&show_text=1&width=269

  • Fanny J – Ancrée à Ton port

Elle est l’une des plus grandes voix contemporaines du zouk. Fanny J a fait les beaux jours de l’année 2018 avec son tube « Ancrée à ton port ». Les Bleus dansent avec passion comme le défenseur Varane, d’habitude plus réservé.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFannyJofficiel%2Fvideos%2F2281710978536021%2F&show_text=1&width=380

Dimanche 15 juillet, tous les supporters des Bleus auront les yeux rivés sur leur écran, dans l’espoir de célébrer les champions du monde… au rythme des succès du continent.

Jeuneafrique.com par

Dopage : l’Euro s’éloigne pour Mamadou Sakho

avril 28, 2016

Mamadou Sakho, le 20 décembre 2015.

Mamadou Sakho, le 20 décembre 2015. Matt Dunham / AP
Le défenseur international français Mamadou Sakho, écarté par Liverpool car visé par une enquête pour une possible infraction au code antidopage, a été suspendu trente jours à titre conservatoire par l’UEFA, a annoncé l’instance européenne, jeudi 28 avril. La date de l’audience du joueur sera annoncée ultérieurement. La décision finale sera prise par la commission de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA, a indiqué l’instance dans un communiqué.

Cette suspension provisoire court jusqu’au 28 mai, seize jours après l’annonce de la liste des 23 sélectionnés par Didier Deschamps pour l’Euro 2016 en France (10 juin-10 juillet), le 12 mai. Le patron des Tricolores doit rendre sa liste à l’UEFA au plus tard d’ici au 30 mai à minuit. « Il y a une épée de Damoclès au-dessus de Sakho mais rien n’empêche, dans la pratique, le sélectionneur de le retenir, dans un premier temps, dans sa liste et qu’il la rende le plus tard possible à l’UEFA », indique-t-on à la Fédération française de football (FFF).

Contrôle positif le 17 mars

Mamadou Sakho, âgé de 26 ans (28 sélections, 2 buts depuis 2010), a subi un contrôle positif lors du huitième de finale retour de Ligue Europa contre Manchester United le 17 mars. La substance à laquelle Mamadou Sakho a été contrôlé positif n’avait pas été précisée dans le bref communiqué de son club. Selon l’agence Associated Press (AP), il s’agit d’une substance brûleuse de graisse. Le joueur formé au Paris Saint-Germain est régulièrement sujet à des problèmes de poids, et ce depuis le début de sa carrière.

Samedi, Liverpool avait indiqué que l’UEFA menait une enquête et qu’en attendant, Sakho n’était pas suspendu mais que, d’un commun accord, il avait été décidé qu’il ne joue plus jusqu’aux conclusions de ces investigations.

Quelle sélection possible pour le 12 mai ?

Sakho, joueur volontaire, précieux sur les coups de pieds arrêtés offensifs mais parfois coupable de bévues ou d’erreurs de placement en défense, était en ballottage défavorable avec Laurent Koscielny pour former avec Raphaël Varane la charnière centrale titulaire durant l’Euro. Au-delà de sa présence ou non sur le terrain, celui qui avait inscrit un doublé du match retour de barrage qualificatif à la Coupe du monde 2014, face à l’Ukraine, occupe une place importante dans le groupe de Didier Deschamps.

Les possibilités de remplacement de Mamadou Sakho dans la liste des 23 ne sont pas nombreuses pour le sélectionneur français. Son remplaçant naturel, le Barcelonais Jérémy Mathieu, a subi une déchirure du ménisque interne lors de son dernier match avec les Bleus face à la Russie en mars, et Aymeric Laporte et Kurt Zouma, autres prétendants, sont également blessés. Le défenseur de Manchester City Eliaquim Mangala, en disgrâce ces derniers mois, et le Lyonnais Samuel Umtiti, que Deschamps n’a jamais appelé chez les Bleus, pourraient donc en profiter.

Lire aussi :   Les affaires de dopage toquent à la porte du football

Les ennuis s’accumulent pour Didier Deschamps

A un mois et demi de l’ouverture de la compétion, Didier Deschamps connaît une période particulièrement délicate. Lui qui accueillera ses joueurs à partir du 17 mai pour le début du stage préparatoire à l’Euro. Le 13 avril, le sélectionneur et le président de la FFF, Noël Le Graët, avait mis un terme au feuilleton Karim Benzema en annonçant que le meilleur buteur en activité des Tricolores ne participerait pas au tournoi. Suivant l’opinion publique, Didier Deschamps se privait ainsi de son meilleur atout offensif, mis en examen en novembre pour complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena.

Le 16 avril, le JDD a révélé que Didier Deschamps était sous la menace d’une expertise judiciaire et soupçonné d’un éventuel recel d’abus de biens sociaux dans le cadre de l’enquête sur les agents et transferts de l’Olympique de Marseille. Le juge en charge du dossier, s’intéresse au montant de l’indemnité de départ versée, en juillet 2012, à celui qui a entraîné durant trois saisons le club phocéen.

Le 20 avril, le Canard enchaîné a publié des écoutes téléphoniques, ordonnées par les juges marseillais, attestant de conversations entre Didier Deschamps et son agent Jean-Claude Bernès. Le sélectionneur avait à cette occasion été particulièrement véhément à l’encontre de Vincent Labrune, président de l’OM depuis 2011.

Lemonde.fr

Euro 2016 : l’horizon en bleu de Benzema s’éclaircit

février 19, 2016

Karim Benzema lors de la rencontre entre le Granada FC et le Real Madrid à Granada en Espagne le 7 février 2016.
Karim Benzema lors de la rencontre entre le Granada FC et le Real Madrid à Granada en Espagne le 7 février 2016. Jorge Guerrero / AFP
Mis en examen en novembre 2015 pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs », Karim Benzema disputera-t-il avec l’équipe de France le match d’ouverture de l’Euro 2016, le 10 juin, à Saint-Denis, face à la Roumanie ? La question est posée alors que la juge d’instruction en charge du dossier dit « du chantage à la sextape » a décidé, mercredi 17 février, de lever partiellement le contrôle judiciaire imposé au buteur du Real Madrid. S’il n’a pas encore le droit de rentrer en contact avec les autres personnes mises en examen, l’attaquant des Merengue peut à nouveau côtoyer son coéquipier des Bleus Mathieu Valbuena, victime dans cette affaire. Le parquet a fait appel de cette décision, mais ce recours ne sera examiné par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Versailles que le 4 mars.

Bouffée d’oxygène

Cette « levée partielle » représente clairement une bouffée d’oxygène pour Karim Benzema (81 sélections et 27 buts avec les Bleus depuis 2007), étincelant sur les terrains depuis janvier et l’intronisation à la tête du Real Madrid de son compatriote Zinédine Zidane. Le 10 décembre 2015, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), avait indiqué que l’ex-pépite de l’Olympique lyonnais n’était « plus sélectionnable » avec les Tricolores tant que « la situation » n’évoluait pas. « Il faudrait que la juge décide que le dossier est vide ou que Valbuena et lui redeviennent copains après que la juge ait décidé de les confronter », déclarait alors le dirigeant.

Entre-temps, Mathieu Valbuena a déclaré, en janvier sur TF1, qu’il ne voyait « aucun problème » à rejouer avec son coéquipier en sélection. Conscient du poids sportif de Karim Benzema en équipe de France, Noël Le Graët pourrait ainsi être tenté d’organiser une entrevue entre les deux joueurs pour sceller la réconciliation avant le 4 mars. La levée partielle du contrôle judiciaire de l’attaquant du Real Madrid intervient alors que Didier Deschamps annoncera, le 17 mars, sa liste des 23 Tricolores convoqués pour les rencontres amicales prévues contre les Pays-Bas, le 25 mars, et face à la Russie, quatre jours plus tard. Le sélectionneur pourrait-il être tenté de retenir le tandem, à moins de trois mois du championnat d’Europe ?

Alors que Mathieu Valbuena enchaîne les mauvaises performances avec l’Olympique lyonnais cette saison, Didier Deschamps pourrait très bien choisir de ne convoquer que Karim Benzema, troisième meilleur buteur du championnat espagnol (avec 19 réalisations). Soucieux de défendre l’image de marque de son équipe, le technicien retiendra-t-il un joueur mis en examen pour l’Euro 2016, organisé dans l’Hexagone ? « La France ne peut pas se permettre de se passer d’un joueur comme Benzema, avait déclaré Zinédine Zidane, en janvier. Entre 2010 et 2014, l’attaquant n’avait-il pas joué en sélection tout en étant mis en examen dans le cadre de l’affaire Zahia ? Il avait finalement été blanchi.

 Lemonde.fr par Rémi Dupré

Zidane a « cette ambition » d’être un jour sélectionneur des Bleus

mars 29, 2015

L'ex-international français Zinédine Zidane avant le match amical France-Brésil, le 26 mars 2015 au Stade de France
L’ex-international français Zinédine Zidane avant le match amical France-Brésil, le 26 mars 2015 au Stade de France © AFP/Archives – Franck Fife

Zinedine Zidane a indiqué qu’il avait « cet objectif, cette ambition » d’être un jour sélectionneur de l’équipe de France, dimanche sur Canal+ lors d’un questions-réponses avec des abonnés de la chaîne.

« J’étais joueur de cette équipe (de France), oui ça serait bien, un jour (de l’entraîner), mais pour le moment il y a un entraîneur en place (Didier Deschamps) qui fait un boulot formidable, mais oui j’ai cet objectif, cette ambition », a expliqué Zizou.

« J’ai le temps, je n’ai pas d’objectif à court terme, je suis bien à Madrid, j’ai un président (Florentino Perez) qui me fait confiance », a ajouté l’ancien meneur de jeu qui entraîne actuellement l’équipe réserve du Real Madrid.

Interrogé pour connaître sa réponse si on lui proposait l’équipe première du Real Madrid, l’ancien joueur de la Juve a répondu: « Oui, je suis partant, mais encore fois, il y a un entraîneur en place (Carlo Ancelotti), il fait un formidable travail ».

« Je suis dans un club ou j’apprends, quand j’étais joueur c’était pareil, je ne me suis pas fait en deux ans, j’ai pris mon temps, des clubs, je n’en ai pas fait beaucoup, Cannes, Bordeaux, la Juventus, le Real Madrid, oui, je comprends qu’on a envie de me voir numéro un à Madrid, mais j’ai le temps et j’apprends beaucoup avec Carlo, il est sur le terrain d’à côté, et contrairement à ce qu’on dit, il est l’entraîneur idéal à Madrid », a-t-il poursuivi.

« Est-ce que je me sens prêt si on me propose l’équipe première ? On n’est jamais prêt, mais si ça se passe comme ça, il faut dire oui », a-t-il enchaîné.

Et à la question « entraîner le PSG serait-il possible ? », le champion du monde 1998 a répondu: « Je suis Marseillais, je suis bien à Madrid, mais je ne m’interdis rien ».

Lepoint.fr avec (AFP) – © 2015

Geneviève de Fontenay s’attaque à Zahia et Nabilla

juillet 19, 2013

« Nous vivons dans une société tellement perverse ! »

Geneviève de Fontenay est de retour, pour pousser un nouveau coup de gueule. Dégoûtée par notre époque où les gens sont « saturés de fesses à l’air », la dame au chapeau accuse Nabilla et Zahia de pervertir la société, rien que ça.

Les grands concours de miss retransmis à la télévision ont-ils encore une raison d’être en 2013 ? C’est la question qui se pose, après la toute récente disparition de Miss Italie. Dans une interview pour TV Mag, Geneviève de Fontenay se montre assez pessimiste pour l’avenir : « Je ne sais pas si ce genre d’émission pourra survivre, déclare-t-elle. L’Afrique prendra peut-être le relais. » Pour l’Europe en tout cas, la dame au chapeau ne se fait pas d’illusions, et même si son concours, Miss Prestige National, tient bon grâce « à la France profonde rurale, la France des traditions », elle a conscience que son avenir est plus qu’incertain.

La raison, d’après Geneviève, est simple : les mœurs ont changé. « Aujourd’hui, les gens semblent tellement blasés et saturés de fesses à l’air, analyse-t-elle. DSK, Berlusconi… sans parler du mariage gay, que je n’accepte pas. » En dehors des politiques et de l’union entre deux personnes du même sexe, l’ex-présidente du comité Miss France a deux personnes dans son viseur : Nabilla Benattia, la star des Anges de la téléréalité 5, et Zahia Dehar, la call-girl des Bleus devenue styliste.

Pour Geneviève de Fontenay, c’est sûr, les deux jeunes femmes sont en grande partie responsables du raz-de-marée sexy qui a recouvert le pays : « Nous vivons dans une société tellement perverse ! Quand vous voyez que des Nabilla et autre Zahia font la une de Paris Match et que des gamines dans certaines écoles rêvent d’être escort girls pour gagner de l’argent, il y a de quoi se poser des questions. Evidemment dans ce contexte, des élections de Miss élégantes paraîtront dérisoires. » Maigre consolation, Geneviève peut avoir la certitude que Nabilla ne sera jamais élue Miss France : de toute façon, ça ne l’intéresse pas.

Voici.fr par M.A.

Ventre de lacs bleus

mars 14, 2012

 

Entre le ventre de deux lacs bleus

Au regard de falaises escarpées

S’étend un bras de forêt vierge

 

Quand le soleil se lave dans les lacs

Ses rayons dégagent une lumière bleue

Qui couvre le feuillage d’un fard verdâtre

 

Petit oiseau témoin dans le parc

J’admire les merveilles de la nature

Dans toute la beauté de sa couture.

Bernard NKOUNKOU

Yann M’Vila : un joueur des Bleus détroussé par des prostituées

octobre 21, 2011

Mauvaise passe

Yann M’Vila, joueur de Rennes et de l’équipe France de football, et un ami se sont fait dépouiller par deux prostituées avec lesquelles ils avaient passé la nuit après un match des Bleus.

La troisième mi-temps coquine de Yann M’Vila a tourné à la débâcle. La Gazette de Montpellier rapporte que le footballeur de 21 ans et un ami ont filé en boîte de nuit après le match amical de l’équipe de France contre le Chili disputé le 10 août dernier dans la cité languedocienne. Durant la fête, le milieu récupérateur du Stade rennais et son pote ont rencontré Sarah et Ingrid. Romantiques, Yann M’Vila et son pote se sont entendus avec les deux jeunes femmes pour des relations sexuelles tarifées dans un hôtel. On vous laisse imaginer la suite.

Au petit matin, bad trip. Yann M’Vila se lève et constate que sa copine d’une nuit s’est envolée et qu’il lui manque des affaires. Dans une autre chambre, son ami fait le même constat. La Gazette de Montpellier indique que deux montres, dont l’une d’une valeur de 13 000 euros, ont été dérobées. L’AFP ajoute que des ordinateurs et des téléphones portables ont également été subtilisées par les deux « conquêtes » des victimes. Yann M’Vila et son ami ont donc déposé plainte. Ils seront soulagés d’apprendre que les jeunes femmes ont été retrouvées par les policiers.

Elles leur ont affirmé qu’elles s‘étaient mises d’accord avec le footballeur et son pote sur le tarif de la prestation : 5 000 euros. Cependant, ils ne leur auraient pas versé la somme et c’est pourquoi elles auraient décidé de piocher dans leurs affaires. Sarah et Ingrid seront jugées le 6 décembre prochain au tribunal de Montpellier. Une affaire qui contribuera sans aucun doute à améliorer l’image des joueurs de foot déjà bien écornée par l’épisode Zahia.

Voici.fr par C.G.