Posts Tagged ‘boîte noire’

Bombardier abattu par la Turquie: Poutine invite des experts britanniques pour l’analyse de la boîte noire

décembre 9, 2015

Moscou – Le président russe Vladimir Poutine a invité des experts britanniques à participer à l’analyse de la boîte noire du bombardier russe abattu par l’aviation turque au dessus de la frontière syrienne, a annoncé mercredi le Kremlin.

La boîte noire du Soukhoï-24 abattu le 24 novembre par des F-16 turcs a été récupérée par l’armée russe et Vladimir Poutine avait ordonné mardi qu’elle ne soit ouverte qu’en présence d’experts étrangers.

Le chef de l’État russe invite des spécialistes britanniques à participer à l’analyse des données des boîtes noires du Su-24, selon le communiqué du Kremlin.

La demande de Vladimir Poutine est intervenue lors d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre britannique David Cameron.

Toujours selon le Kremlin, les deux hommes, qui ont des approches similaires sur la dangerosité de l’État islamique et des autres groupes terroristes agissant dans la région, ont discuté de l’établissement d’une coopération au niveau des différentes structures gouvernementales.

Le Kremlin ne précise pas s’il s’agit d’améliorer la coopération entre les armées russe et britannique engagés dans des raids aériens en Syrie, ou bien entre services secrets des deux pays.

La Grande Bretagne, qui bombardait les positions du groupe jihadiste État islamique en Irak, effectue depuis le début du mois des frappes aériennes en Syrie après le feu vert de son Parlement.

Les militaires russes avaient annoncé mardi avoir récupéré la boîte noire du bombardier abattu par l’aviation turque au-dessus de la frontière syrienne, un acte qui avait été qualifié de coup de poignard dans le dos par Vladimir Poutine et qui a provoqué une grave crise diplomatique entre Ankara et Moscou.

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a déclaré que le territoire sur lequel était tombé le bombardier avait été libéré par les forces spéciales syriennes, ce qui leur a permis de découvrir la boîte noire dans une zone jusque-là tenue par les rebelles.

M. Poutine a déclaré qu’une analyse de la boîte noire permettrait de déterminer la trajectoire et les paramètres de la position du bombardier au moment où il été abattu.

La Turquie affirme que l’avion est entré dans son espace aérien et a ignoré plusieurs mises en garde, tandis que la Russie dément et dénonce une provocation délibérée.

M. Poutine a prévenu que le déchiffrage de la boîte noire, quel que soit son contenu, ne modifierait pas l’attitude de la Russie et n’atténuerait pas sa colère à l’égard de la Turquie après ce coup de traître.

Romandie.com avec(©AFP / 09 décembre 2015 12h00)

Crash A320: la deuxième boîte noire confirme une action volontaire du copilote

avril 3, 2015

Paris – L’analyse de la deuxième boîte noire de l’A320 de la Germanwings qui s’est écrasé dans les Alpes françaises confirme l’action volontaire du copilote seul dans le cockpit pour faire descendre l’appareil, selon les enquêteurs.

Une première lecture de la boîte noire retrouvée jeudi fait apparaître que le pilote présent dans le cockpit a utilisé le pilote automatique pour engager l’avion en descente vers une altitude de 100 pieds, puis, à plusieurs reprises au cours de la descente, le pilote a modifié le réglage du pilote automatique pour augmenter la vitesse de l’avion en descente, indique dans un communiqué le Bureau français d’enquêtes et d’analyses (BEA) à qui elle a été transmise.

Le BEA n’apporte pas d’éléments supplémentaires mais précise que ses travaux continuent pour établir le déroulement factuel précis du vol.

La première boîte noire de l’A320 qui renfermait les enregistrements des sons et conversations dans le cockpit avait été retrouvée peu après le crash.

Son analyse a conduit à suspecter Andreas Lubitz, 27 ans, d’avoir décidé de se suicider et d’entrainer dans la mort les 149 autres personnes à bord de l’avion qui s’est écrasé contre une montagne dans le sud des Alpes françaises.

La seconde boîte noire, le Flight Data Recorder (FDR), qui contient les paramètres du vol et était activement recherchée dans les décombres sur les lieux du site de l’accident, a été découverte jeudi par les gendarmes.

Romandie.com avec(©AFP / 03 avril 2015 11h58)

Crash A320: Recherche de seconde boîte noire, identification des corps et un copilote malade

mars 27, 2015

 

Seyne-les-Alpes (France) – Des dizaines de gendarmes spécialisés et de secouristes poursuivaient les opérations de recherche vendredi pour le quatrième jour consécutif dans les Alpes françaises, sur le lieu du crash de l’A320 de Germanwings, afin de localiser la seconde boîte noire et identifier les 150 victimes.

Pour les enquêteurs, il s’agit à la fois d’identifier au plus vite les corps évacués de la montagne, notamment grâce aux prélèvements ADN effectués sur les familles jeudi après-midi, et de retrouver la boîte noire FDR (Flight Data Recorder), enregistrant toutes les données du vol.

La première boîte noire, celle enregistrant tous les sons et conversations du cockpit, a permis de découvrir que le copilote, seul aux commandes, avait probablement précipité l’appareil volontairement au sol.

Des débris de l’avion, il ne reste pas grand-chose, c’est surtout les restes humains qui sont nombreux à collecter. Les opérations pourraient encore durer deux semaines, a déclaré à l’AFP le lieutenant-colonel Xavier Vialenc, porte-parole de la gendarmerie.

Parmi la quinzaine d’enquêteurs, dix se consacrent aux prélèvements ADN efectués sur la montagne et cinq autres à l’enquête judiciaire.

Le Premier ministre français Manuel Valls a salué vendredi l’extraordinaire travail des services de l’Etat français, gendarmes, sapeur pompiers, services de santé, sécurité civile, bénévoles, élus locaux.

Il a confirmé que le suicide du copilote était la thèse privilégiée par les enquêteurs.

Par principe, il n’y a aucune piste qui peut être écartée. Nous devons attendre la fin de l’enquête. La justice devra la vérité aux familles et aux proches des victimes. Même si hier, le procureur a donné suffisamment d’éléments pour que nous puissions penser que ce geste fou, incompréhensible, horrible, soit à l’origine de ce crash, a ajouté le Premier ministre sur la chaîne iTELE.

Il appartient à la justice, notamment aux enquêteurs allemands et bien sûr à la Lufthansa d’apporter tous les éléments sur le parcours et le profil de ce pilote, a ajouté Manuel Valls alors que des enquêteurs ont effectué jeudi dans la soirée des perquisitions aux deux domiciles du co-pilote Andreas Lubitz.

La plupart des proches des victimes, en majorité allemandes ou espagnoles, avaient quitté vendredi la région du crash.

Mais 7 à 10 personnes sur les 77 Espagnols, membres des familles des victimes venues près du site, ont souhaité rester dans la région, selon le secrétaire d’Etat espagnol à l’Aménagement, Julio Gomez Pomar.

Le copilote a caché être en arrêt maladie le jour du drame

Le jeune copilote de l’Airbus A320 de Germanwings a caché qu’il faisait l’objet d’un arrêt maladie le jour de l’accident, a annoncé vendredi le Parquet de Düsseldorf. L’homme est soupçonné d’avoir provoqué le crash de l’appareil dans les Alpes françaises.

Les enquêteurs ont retrouvé chez lui des formulaires d' »arrêts maladie détaillés, déchirés » et qui concernaient aussi « le jour des faits », a affirmé le Parquet dans un communiqué. La nature de la « maladie » n’a pas été précisée.

Le fait que des certificats d’incapacité de travail, parmi d’autres choses, qui étaient récents et même datés pour le jour des faits appuient l’hypothèse qu’il a caché sa maladie à son employeur et à ses collègues de travail », ont déclaré les procureurs de Düsseldorf.

Des documents découverts lors de perquisitions menées dans son appartement de Düsseldorf et dans la maison familiale de la localité de Montabaur attestent par ailleurs que le copilote suivait un traitement médical. Aucun message relatif à un projet de suicide n’a en revanche été trouvé.

Romandie.com avec(©AFP / 27 mars 2015 11h27)