Posts Tagged ‘Bolivie’

Humour: Émeute pour des pénis colorés

août 19, 2011

La police de La Paz, la capitale de la Bolivie, a été obligée d’intervenir pour contenir une émeute suite à une manifestation artistique où une prostituée peignait de couleurs différentes les pénis d’un groupe de comédiens.

Méchante bataille! Une fille et sept comédiens, dans une fracassante nudité, avaient décidé de donner un spectacle sur une grande place publique de la capitale, où elle peignait leurs pénis de couleurs différentes.

Deux cinéastes filmaient l’événement dans le cadre d’un projet artistique. Décidément, ce genre de projet semble populaire en Amérique latine puisque nous avons déjà parlé d’un événement semblable en Argentine.

La police a été obligée d’utiliser des gaz pour disperser une foule hystérique avant d’arrêter, les acteurs, la fille et les cinéastes raconte Las Ultimas Noticias.

Hommage à Fabrice Vial : 6 mars 1968 – 12 août 2011

août 13, 2011

Fabrice Vial est mort à l’âge de 43 ans, lâchement assassiné sur son yacht, au large de Porto-Vecchio, au sud de la Corse. Il était un modèle de la réussite du monde des affaires. Homme aux doigts magiques et énergiques, il savait transformer la planche en lui donnant une beauté distributive du « discount » où l’œil admirateur tombait facilement dans la séduction parfaite du produit fini, sorti des usines du Groupe Vial.

Novateur avec un esprit de bénédictin chevillé et outillé, héritier du patrimoine familial, doté d’une belle expérience et d’une bonne connaissance du terrain, il ambitionne et excelle dans ce métier séculaire et millénaire exercé par Saint Joseph et Jésus-Christ, en lui rendant la part belle jusqu’à inscrire ses lettres de noblesse.

Premier Groupe français indépendant de menuiserie « discount », engagé dans les années 90, car très compétitif, sa marque de fabrique cotée en Bourse avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros, rentrait dans les annales du livre d’or des entreprises rayonnantes. Par ce biais, il franchissait un grand palier d’intégration de l’entreprise afin d’accroître la rentabilité par le jeu de la maîtrise concentrée, dynamisée et assaisonnée par un beau parfum de zeste professionnel.

Fabrice Vial avait une grande propension d’implantation de la menuiserie. Il a fait de la distribution un moteur cardinal pour la circulation de la production en y accordant les violons au réseau de magasin national, œuvrant dans la fabrication des portes, fenêtres, escaliers. Les consommateurs ou clients potentiels y trouvent leur grande et pleine satisfaction dans les rapports qualité et prix très performant. Aujourd’hui, la chaîne de la litanie de ses magasins se compte jusqu’à 64 établissements en France, 4 en Espagne, 1 au Portugal mais aussi en Bolivie et en Roumanie.

Performant éclectique et remarquable à la pointe considérable sur le territoire français, l’écho de son estime a produit une forte répercussion d’implantation dans la péninsule Ibérique.

Fabrice Vial était un homme digne, affable, respectable et sociable, doté d’une capacité de négociation sur l’échiquier national et international. Son Groupe a le plaisir et le souci de toujours offrir des produits de négoce de qualité à prix très compétitif comme des pergolas de l’air du temps, des meubles du jardin pour le plaisir de la détente et le repos agréable de se mettre au vert goûtant et savourant la joie de la nature de proximité.

Avec Fabrice Vial, la menuiserie a atteint le sommet moderne de la conception répondant aux besoins et aux attentes des consommateurs. Il a su acquérir durant l’exercice de ce métier noble, une parfaite maîtrise des réseaux d’approvisionnement. Il s’est doté dans l’espace et le temps d’un outil de production moderne, efficace et flexible toujours empreint à l’innovation. Il a su mettre en place une bonne et louable plate forme logistique et stratégique lui ayant permis de conceptualiser la distribution mettant à cœur la performance liée à l’exploitation optimisée avec des facilités d’implantation.

Fabrice Vial, Président fondateur du Groupe qui porte son nom, laisse sous le choc sa famille éplorée et dans la peine et la douleur ses amis et son personnel.

Ses obsèques ont eu lieu mercredi 17 août 2011 à Méounes-lès-Montrieux dans le Var.

Que son âme repose en paix!

Bernard NKOUNKOU

Lu: 1.279 fois

Pardonnez-moi mon père…

août 11, 2011

Un homme et une femme âgés dans la quarantaine ont été arrêté à La Paz, en Bolivie, pour cause de comportement étrange dans un confessionnal.

L’homme se déguisait en prêtre alors que la femme, tout en noir, s’agenouillait dans le confessionnal où elle racontait, paraît-il, tous ses péchés.

C’est ici que l’affaire devient brûlante… La confession avait un tel pouvoir aphrodisiaque que la femme, en pleurs, glissait dans la section réservée au confesseur pour administrer une fellation à ce dernier.

Des fidèles, attirés par le manège, ont averti la police.

Le couple qui s’adonnait à ce fantasme depuis plusieurs mois s’était « confessé » dans plusieurs églises.