Posts Tagged ‘Boubacar Keïta’

Mali: l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta est mort

janvier 16, 2022

L’ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta, qui a dirigé le Mali entre 2013 et 2020, est décédé ce dimanche 16 janvier à son domicile de Bamako, selon sa famille. Ibrahim Boubacar Keïta, élu président du Mali en septembre 2013, avait été renversé par des militaires en août 2020.

Image
Ibrahim Boubacar Keita

Il était 9h ce matin, a expliqué un membre de la famille d’Ibrahim Boubacar Keita, quand on a constaté la mort du président, celui qu’on appelle communément IBK. Vers 13h30, il n’y avait pas beaucoup de monde près de son domicile, mais les gens s’y dirigent pour présenter leurs condoléances. Ses anciens collaborateurs, notamment son directeur de cabinet, a confirmé également sa mort.

#Mali– D’après mes informations , l’ex Président du Malien ibrahim Boubacar Keita dit ibk est décédé ce dimanche à 9h à son domicile privé de Bamako.— Serge Daniel (@SergeDa58898703) January 16, 2022

On sait qu’il était malade depuis peu, après le coup d’État du 18 août 2020. Il a été se soigner à plusieurs reprises à Abou Dhabi dans un hôpital américain. Quelqu’un qui l’a vu récemment disait ceci, il y a quelques jours seulement : « Le président est en train de se laisser mourir ». Il n’avait plus d’appétit. Il n’arrivait plus à lire, vous savez qu’il était un grand amoureux des livres et des écrivains.

Avec RFI par son correspondant à Bamako, Serge Daniel

Sondage : Gallup mesure la popularité de 26 chefs d’État africains

août 6, 2014

Huit chefs d'État africains du sondage. © AFP/Montage JA

Huit chefs d’État africains du sondage. © AFP/Montage JA

Qui sont les chefs d’État africains les plus populaires dans leur pays ? Le site Gallup.com a tenté de répondre à la question en réalisant un sondage auprès d’échantillons de plus de 1 000 personnes dans 26 États du continent. Résultats : certains s’en sortent très bien, tandis que d’autres ont franchement du souci à se faire.

À en croire les chiffres du sondage réalisé par le site Gallup.com sur la popularité des présidents africains, beaucoup d’entre eux n’ont aucun souci à se faire. Ainsi, les Maliens approuveraient à 86% l’action d’Ibrahim Boubacar Keïta à la tête de l’État, quand le Botswanais Ian Khama et le Kényan Uhuru Kenyatta seraient plébiscités par, respectivement, 81 et 78% de leurs administrés.

Plus étonnant, et ce qui pousse sans doute à relativiser le sondage, réalisé en 2013 sur des échantillons d’au moins 1 000 personnes dans 26 pays du continent, la popularité de Paul Biya. Le président camerounais caracole à la quatrième place du classement avec 70% d’opinions favorables, réalisant son meilleur score (72%) chez la tranche des 15-24 ans, nés après son accession au pouvoir. Un chiffre que l’on peine à trouver en adéquation avec les critiques entendues depuis de longues années à Yaoundé ou Douala.

En revanche, d’autres chefs d’État s’en sortent (beaucoup) moins bien. Si Macky Sall (63%), Alassane Ouattara (57%) ou Ali Bongo Ondimba (57%) réalisent des scores honorables, Alpha Condé passe ainsi sous la barre des 50% en Guinée (49ù), quand Idriss Déby reste bloqué à 44%, juste devant Goodluck Jonathan, sans doute sanctionné pour la situation sécuritaire catastrophique du Nigeria (43%). Le trio de queue de ce classement est composé de la Libérienne Ellen Johnson Sirleaf (42%), du Sud-Africain Jacob Zuma (41%) et enfin, bon dernier et loin derrière, de Joseph Kabila (24%), président de RDC.

Jeuneafrique.com par Mathieu OLIVIER