Posts Tagged ‘BOURG-EN-BRESSE’

France: Un évêque sommé de communiquer le dossier d’un prêtre pédophile à une victime

mai 28, 2019

 

La justice a ordonné mardi pour la première fois à un évêque de communiquer le dossier religieux d’un prêtre condamné pour pédophilie à une victime qui le réclamait, dans le cadre d’une action engagée au civil à Bourg-en-Bresse contre l’Église.

Statuant en référé, le tribunal de Bourg-en-Bresse a ordonné à l’évêque du diocèse de Belley-Ars (Ain), Mgr Pascal Roland, de communiquer, dans un délai de 15 jours, à Jean-Yves Schmitt, un retraité de 67 ans, «l’intégralité du dossier concernant Félix Hutin détenu par l’évêché».

Cet ancien prêtre de 86 ans avait été condamné au civil, en juillet 2015, par le juge de proximité de Nantua qui l’avait reconnu responsable des agressions sexuelles subies par M. Schmitt durant son enfance dans un lycée de Bourg-en-Bresse, où le religieux officiait comme aumônier dans les années 60. Les faits sont prescrits depuis longtemps sur un plan pénal. La victime, elle-même condamnée pour pédophilie par la suite, a engagé des poursuites judiciaires en France contre le Vatican, qu’il accuse d’avoir exfiltré le prêtre en Suisse dans les années 70 quand ses agissements ont fait scandale dans l’Ain.

A cette fin, il avait demandé une première fois au diocèse, à l’amiable, de lui communiquer le dossier du prêtre. Face au refus de l’évêque, il l’avait assigné devant le tribunal il y a quinze jours.

«C’est une première qui va faciliter le combat des victimes de prêtres pédophiles en leur donnant accès aux éléments de preuves qui sont souvent dissimulés par les évêchés», s’est félicité l’avocat du demandeur, Me Emmanuel Ludot. «On vient d’avancer d’un grand pas, c’est le signe que les mentalités changent et qu’on a désormais une politique judiciaire de transparence totale», a-t-il ajouté.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Un père incendie sa voiture où se trouvent ses enfants

octobre 4, 2011

L’homme a mis le feu à sa voiture où avaient pris place ses trois enfants, lundi soir dans une station service de Culoz dans l’Ain. Seul l’aîné a pu s’échapper du brasier. Le corps de leur mère a, lui, été retrouvé sans vie au domicile familial.

Le geste pourrait faire suite à une violente dispute. Un père de famille de l’Ain a décimé lundi soir sa famille. L’homme a incendié à sa voiture où se trouvaient ses trois enfants, dans une station service de Culoz. Seul l’aîné a survécu au brasier. Quelques heures plus tard, les enquêteurs sont arrivés au domicile de la famille à Bourg-en-Bresse et ont découvert ce qui semble être le premier acte de la tuerie : le corps sans vie de la mère ligotée et bâillonnée. La jeune femme de 29 ans a probablement été tuée par son mari. Une autopsie sera menée dans la journée. Un examen préliminaire suggère qu’elle a été asphyxiée.

C’est suite à ce premier drame que le père de famille aurait fait monter ses enfants de 11, 5 et 4 ans dans la voiture. Il a roulé jusqu’à Culoz, une localité située à 90 kilomètres de Bourg-en-Bresse. Vers 20h30, la Volkswagen s’arrête à la station-service du Carrefour market. L’homme de 33 ans se saisit d’un pistolet et arrose d’essence la carrosserie du véhicule, avant d’en asperger l’intérieur puis regagne l’habitacle et y met le feu. L’embrasement est immédiat. Les autres automobilistes témoins de la scène ne peuvent rien faire. Seul le fils aîné parvient à quitter le véhicule, les pieds en flammes d’après Le Progrès. Il est grièvement brûlé aux jambes mais ses jours ne sont pas en danger. Il a été hospitalisé à Lyon.

Famille bien intégrée

Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés pour éteindre le sinistre et sécuriser les lieux. En effet, la station-service abritait 200 bombonnes de gaz.

Une enquête a été ouverte sur ce qui apparaît comme un meurtre suivi d’un suicide. Selon RTL, la famille, dont les parents sont tous les deux nés en Bosnie, était bien intégrée et n’était pas connue du parquet pour des faits de violences ou des carences éducatives.

Lefigaro.fr