Posts Tagged ‘Braquage’

Congo-Mayombe: 3 militaires emportent 400 kilos d’or dans le braquage d’un véhicule des chinois

août 26, 2019

Au Congo, même les hommes en tenue sont devenus des bandits de grand chemin et n’hésitent pas à se remarquer dans des opérations de grande envergure. Si les policiers s’illustrent dans le braquage des banques et domiciles privés, trois militaires armés jusqu’aux dents ont volé près de 400 kilos d’or aux chinois dans un braquage en pleine forêt du Mayombe.

Le véhicule avec deux chinois à bord et conduit par le chauffeur congolais, serait parti de Komono et Bambama dans la Lekoumou. Dans ces localités, on assisterait à un pillage sauvage du sous -sol par des ressortissants asiatiques au su et vu de tout le monde.

La question du million est celle de savoir qui aurait vendu la mèche ? Qui serait derrière ces militaires ? Mais certains se réjouissent de ce braquage au vu du pillage des ressources naturelles congolaises par les chinois en complicité avec certaines autorités.

Dans le Mayombe, malgré les protestations des autochtones sur l’exploitation sauvage avec des conséquences sur la biodiversité, les chinois et libanais campent toujours sur leurs positions.

Comment peut-on permettre à ces étrangers de se moquer ainsi des congolais ? La solution serait donc le braquage.

Les trois militaires auteurs du braquage des 400 kilos d’or, attendaient le véhicule des chinois juste après Masseka. Les obligeant à s’arrêter simulant un contrôle routier, ils ont opérés en toute tranquillité avant de s’évaporer dans la nature en direction de Dolisie.

Ces chinois se dirigeaient avec cet or à Pointe-Noire d’où il est exporté vers les pays d’Asie. La valeur de ce métal précieux s’accroît de plus en plus dans le monde et tout les économistes y voient le moyen le plus sûr de garder sa richesse.

Les sujets asiatiques se sont déversés au Congo en créant des sociétés fantaisistes avec permis d’opérations dans des régions où l’or est présent. Le plus souvent parrainés par un dignitaire, ces asiatiques agissent sans aucun respect environnemental et seul compte leur gain. Les cas de Kellé, Mbomo, Komono et le Mayombe en disent long.

Sacer-infos.com par Stany Franck

Congo: braquage à 100 km de Brazzaville occasionnant la mort de deux chinois et un congolais

septembre 16, 2018

 

Trois personnes, dont deux chinois et un congolais, ont été tuées dans un braquage à mains armées sur la nationale n°2 par des assaillants jusqu’ici non encore identifiés.

Parmi les personnes décédées, il y a Mr Edgard Mbon travailleur des eaux et forêts qui sortait d’un recouvrement.

Après une enquête sur terrain, la police a annoncé que le drame a eu lieu dans la nuit du 14 septembre lorsqu’un véhicule roulait vers la capitale. Les victimes étaient des employés d’un chantier forestier situé dans la partie nord du Congo.

Selon la police, les identités et le motif restent à préciser, mais il s’agit probablement d’un pillage.

L’ambassade de Chine à Brazzaville a déclaré qu’elle travaillait avec le ministère congolais de l’Intérieur et l’Interpol pour mettre en place l’enquête afin de dévoiler les suspects en question.

L’ambassade chinoise a également mise en garde contre la situation sécuritaire dans la capitale congolaise où une série d’incidents sécuritaires ont été signalés. Un agent de société chinoise a fait l’objet d’un braquage à main armé le 15 septembre au centre-ville.

Zenga-mambu.com par Laurent avec Meraf MARAKA

Congo: Hellot Mampouya perd 180 millions dans un braquage sur la route de Kinkala

octobre 30, 2017

 

Hellot Mampouya

 

L’ancien ministre Hellot Mampouya a été victime d’un braquage alors qu’il se rendait avec sa comitive à Kinkala où il possède une villa.Son entourage accuse les éléments de la Garde républicaine postés un peu partout sur la route d’en être les auteurs.

Comment les militaires de la garde républicaine ont-ils su que l’ancien ministre Hellot Mampouya transportait une forte quantité d’argent dans son véhicule ? C’est la question à laquelle lui-même Hellot tente de trouver une réponse.

Alors qu’il se rendait à Kinkala où il possède une résidence secondaire,son cortège a été victime d’un braquage à la sortie du village de Soumouna par les hommes armés et cagoulés parlant Lingala avec un accent Mbochis. Ce qui a poussé l’entourage de l’ancien ministre de pointer sans réfléchir les éléments de la garde républicaine.

Hellot Mampouya a perdu 180 millions de francs cfa lors de ce triste cambriolage aux allures d’un règlement de compte orchestré par ses ennemis.

Quelques voix murmurent que la nouvelle sur son déplacement à Kinkala où il comptait planquer ses avoirs avait été remontée jusqu’au président du conseil national de sécurité qui a saisi l’occasion pour corriger cet ex ministre dont l’apport des militants aux dernières élections a été nul.

Le pouvoir on le sait,est à la recherche des fonds pour maintenir le train de vie de l’État et des occasions pareilles sont les bienvenues. Jean Jacques Bouya a subi dernièrement le même sort à la sortie de Gamboma en perdant 1 milliard et deux véhicules de luxe.

Avec un salaire de 9 millions mensuels comme ministre de la république,comment Hellot Mampouya a pu économiser 180 millions ? Comme qui dirait le voleur volé.

Avec Sacer-infos.com

France/Paris: Kim Kardashian victime d’un gang de seniors du braquage

janvier 11, 2017

Une famille de malfaiteurs originaire d’Algérie déjà connue pour plusieurs agressions à domicile et un septuagénaire proche de Tony Cossu dit l’«Anguille», une icône de la pègre marseillaise, sont soupçonnés d’avoir fait partie des malfaiteurs qui ont attaqué la star début octobre. Selon nos informations, les bijoux volés ont été écoulés dans les jours suivant le vol.

Le filet se resserre sur les auteurs et complices présumés de l’agression spectaculaire dont avait été victime à Paris la star de téléréalité américaine Kim Kardashian. Après avoir remis en liberté mardi soir trois des dix suspects interpellés lundi, parmi lesquels comme l’a révélé Europe 1 le chauffeur de 30 ans qui avait convoyé la star dans Paris à l’occasion de la «fashion week», les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme explorent le profil des principaux protagonistes présumés de l’attaque. Les contours d’un gang de «seniors du braquage» se précisent. Deux d’entre eux, voyous d’envergure âgés de plus de 60 ans, ont notamment été identifiés grâce des traces génétiques retrouvées sur des liens plastifiés de type «serflex» qui entravaient la star.

Selon nos informations, cinq voire six des individus entendus sont soupçonnés d’avoir participé directement à l’agression, parmi lesquels trois membres d’une même famille originaire d’Algérie. Vivant dans le Val-de-Marne, ils sont déjà connus pour plusieurs agressions, notamment de particuliers à domicile. Le père, 56 ans, a été arrêté à Vincennes tandis que ses deux fils ont été appréhendés à Créteil.

Parmi les suspects, la BRB entend aussi M., 64 ans, membre de la communauté des gens du voyage. Interpellé dans un camp situé à Saint-Augustin en Seine-et-Marne, il serait quant à lui un de possibles receleurs de la marchandise partie à Anvers, plaque tournante européenne du négoce de diamants. Une source proche du dossier précise au Figaro que les «bijoux ont selon toute vraisemblance été écoulés dans les jours qui suivaient» le vol. Plus de 200.000 euros, peut être liés à une revente partielle, ont été retrouvés à au moins trois endroits différents lors des perquisitions.

Un des «affidés» de Tony Cossu, icône de la pègre marseillaise

Les policiers n’excluent pas aussi que Pierrot B., dit «Pierrot», doyen de l’équipe, fasse partie du commando qui s’est introduit dans l’hôtel particulier dans la nuit du 2 au 3 octobre avant de repartir avec les 9 millions de dollars en bijoux. Né en septembre 1944 et donc âgé de 72 ans, «Pierrot» a été interpellé dans son pavillon de Grasse (Alpes Maritime) par des policiers qui le considèrent comme une «vieille connaissance». Originaire de la région parisienne, il aurait notamment été impliqué en 2006 dans une affaire portant sur deux kilos de cocaïne. Il a en outre été vu régulièrement aux côtés de «figures» du grand banditisme azuréen. Toujours selon nos informations, il est décrit en particulier comme un des «affidés» de Tony Cossu, icône de la pègre marseillaise surnommé l’«Anguille» en raison de son goût prononcé pour les évasions. Enfin, un Français de 62 ans lui aussi fiché pour agressions et arrêté lundi à Montauban, fermerait le «premier cercle» constituant l’équipe des braqueurs.

Par ailleurs, les policiers ont maintenu en garde à vue le frère du chauffeur de Kim Kardashian. L’équipe bien renseignée au moment de passer à l’action, aurait en effet pu bénéficier de l’appui sinon d’une «taupe» ou du moins de très regrettables indiscrétions.

Les quatorze gardes à vue qui se poursuivent pourraient en théorie s’achever jeudi soir.

Lefigaro.fr par Christophe Cornevin et Vincent-Xavier Morvan

Braquage de Kim Kardashian à Paris : 16 interpellations

janvier 9, 2017

Paris – Seize personnes ont été interpellées lundi en région parisienne et en province dans le cadre de l’enquête sur le braquage de la célébrité américaine Kim Kardashian à Paris en octobre dernier, a-t-on appris de sources policières, confirmant des informations de presse.

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, la vedette ultramédiatisée de 35 ans s’était fait braquer dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris par des hommes armés qui, après l’avoir ligotée et bâillonnée, lui avaient volé pour neuf millions d’euros de bijoux, soit le plus important vol de bijoux à un particulier en France depuis plus de 20 ans.

De l’argent et des documents ont notamment été retrouvés lors de différentes perquisitions qui se poursuivaient lundi matin, a précisé une source policière.

Cette opération menée sous la direction de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de Paris, simultanément en région parisienne et dans le sud de la France, est le fruit de plusieurs semaines d’investigations permises notamment par l’exploitation des traces ADN retrouvées sur le lieu du braquage, a précisé une autre source.

Une des traces a +matché+ avec un individu connu des services de police pour des faits de braquage et des affaires de droit commun, et considéré comme un voyou de grande envergure, a expliqué cette source.

Les braqueurs, masqués et portant des blousons de police, avaient menacé avec une arme la star venue à Paris pour assister à la Fashion Week, avant de la ligoter, de la bâillonner, et de l’enfermer dans la salle de bains. Les voleurs, dont certains sont venus et repartis à vélo, ont emporté une bague d’une valeur de quatre millions d’euros et un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions.

Dans leur fuite, les malfaiteurs ont également perdu un pendentif serti de diamants, d’une valeur estimée à environ 30.000 euros, appartenant à la jeune femme. Le bijou, ramassé par une passante dans la rue à proximité des lieux du vol quelques heures après le braquage, a été remis aux enquêteurs.

Romandie.com avec(©AFP / 09 janvier 2017 08h54)             

Deux Qataries braquées à Paris: cinq millions d’euros volés

novembre 22, 2016

Deux Qataries qui venaient d’atterrir à l’aéroport du Bourget ont été braquées avec leur chauffeur lundi soir sur l’autoroute aux portes de Paris. Les agresseurs ont emporté un butin d' »au moins cinq millions d’euros », a-t-on appris de sources policières.

Deux hommes cagoulés ont obligé la Bentley qui les transportait à sortir de l’autoroute et à se garer. Après avoir aspergé de gaz lacrymogène les deux femmes d’une soixantaine d’années et leur chauffeur, ils ont dérobé « tout ce qui se trouvait dans la voiture: bijoux, vêtements, bagages… », a déclaré l’une de ces sources.

Le tout « pour un préjudice d’au moins cinq millions d’euros », a-t-elle ajouté. La brigade de répression du banditisme de Paris a été saisie de l’enquête.

Attaques fréquentes
La portion de l’autoroute qui dessert les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget est souvent le théâtre de vols à la portière, ciblant dans les embouteillages les voitures luxueuses ou les étrangers supposés transporter d’importantes sommes en liquide.

En octobre, un taxi à bord duquel se trouvait Philippe Ginestet, le PDG de la chaîne de magasins à petits prix Gifi, a été attaqué à sa sortie de l’aéroport du Bourget par trois hommes qui ont dérobé les bagages des passagers pour un préjudice estimé à 100’000 euros.

Le tunnel du Landy, porte d’entrée au nord de la capitale, est notamment particulièrement surveillé aux heures de pointe. En avril 2015, une collectionneuse d’art taïwanaise s’était fait dérober pour quatre millions d’euros de bijoux lorsque trois personnes avaient brisé la vitre de son taxi.

Tourisme sinistré
Début novembre, le gouvernement français a annoncé une batterie de mesures et une enveloppe de plusieurs dizaines de millions d’euros pour défendre le tourisme. Le secteur est plombé par les attentats et des braquages comme celui de la starlette Kim Kardashian, qui lui, s’est déroulé dans la capitale.

Le principal volet (15 millions) concerne la sécurité des touristes, essentiellement en région parisienne. Concrètement, il est prévu d’équiper plusieurs zones touristiques en caméras de surveillance, notamment dans des secteurs entachés par des braquages comme le tunnel du Landy ou les hôtels de la périphérie parisienne.

Romandie.com avec(ats / 22.11.2016 22h51)             

Braquage de Kim Karda­shian: on en sait plus sur ses agres­seurs

octobre 7, 2016

 

Braquage de Kim Karda­shian: on en sait plus sur ses agres­seurs

 

Près de cinq jours après les faits, l’enquête progresse et on en sait un peu plus sur le profil des cinq malfrats qui ont agressé Kim Karda­shian.

 

Victime d’un vol à main armée dans la nuit de dimanche à lundi, à Paris, au cours duquel elle s’est fait déro­ber pour 9 millions d’eu­ros de bijoux, Kim Karda­shian est depuis retour­née chez elle à Los Angeles où sa préoc­cu­pa­tion première est de proté­ger ses enfants.

Quant aux malfai­teurs, ils courent toujours mais de nouveaux indices viennent d’éclai­rer un peu plus les enquê­teurs sur le profil des personnes qu’ils recherchent.

Comme le rapporte BFM TV, selon les témoi­gnages de la victime et du récep­tion­niste de l’hôtel parti­cu­lier auprès des enquê­teurs, les cinq malfrats parlaient « français sans accent », avaient « entre 40 et 50 ans« , et étaient de  »type euro­péen ».

Au-delà du fait qu’ils sont arri­vés et repar­tis en vélo, qu’ils se sont présen­tés comme des poli­ciers, on apprend notam­ment qu’ils ont braqué le récep­tion­niste en lui deman­dant « où est la femme du rappeur? ».

Etrange ques­tion qui pousse à penser que les hommes ne connais­saient peut-être même pas le nom de Kim Karda­shian, mais savaient qu’elle était seule cette nuit là, et qu’elle était en posses­sion de nombreux bijoux.

De plus, toujours avec les éléments rappor­tés par la chaîne d’in­for­ma­tion, on en apprend davan­tage sur le déroulé du braquage. Deux des malfrats sont montés avec le récep­tion­niste au premier étage de l’hôtel parti­cu­lier, où se trouve le duplex loué par Kim Karda­shian.

La star­lette a été de suite ligo­tée pendant que le second braqueur s’est emparé des bijoux, lais­sés en évidence sur une table. Une opéra­tion très rapi­de­ment menée se concluant du côté des voleurs par un départ en vélo.

De son côté Kim Karda­shian, après être parve­nue à déta­cher ses liens, a appelé son garde du corps qui se trou­vait en boîte de nuit avec sa sœur Kourt­ney. Ce n’est qu’a­près son arri­vée sur les lieux du braquage qu’ils ont décidé d’ap­pe­ler les secours.

Compte tenu de la pres­sion autour de cette affaire et de l’ex­trême profes­sion­na­lisme des braqueurs, l’enquête mobi­lise actuel­le­ment presque toute la Brigade de répres­sion du bandi­tisme, soit une centaine de poli­ciers envi­ron.

Gala.fr par Mathieu Bonis

France/Kim Kardashian braquée à Paris: ce qu’il s’est passé dans l’appartement de la star

octobre 3, 2016

La star américaine a été braquée à bout portant et ligotée dans la nuit de dimanche à lundi par cinq hommes déguisés en policiers. Environ neuf millions d’euros de bijoux ont été dérobés. L’Express fait point sur l’affaire.

L’attaque a été aussi spectaculaire que violente. La star de télé-réalité, en visite à Paris pour la Fashion Week, a été braquée à main armée dimanche dans un hôtel particulier dans le 8e arrondissement de Paris par des assaillants déguisés en policiers. « Elle est vraiment très sonnée, mais, physiquement, elle est indemne », a déclaré la porte-parole de la vedette.

L’actrice ligotée et enfermée dans la salle de bains

Il est environ 2h30 du matin dans le 8e arrondissement de Paris lorsque cinq personnes cagoulées, « hommes masqués, habillés comme des agents de police » explique le porte-parole de la victime, et équipés d’une arme de poing, se sont fait ouvrir la porte d’un hôtel particulier par un concierge. L’homme a alors été maîtrisé par les individus et menotté, détaille une source syndicale policière à L’Express.

Sous la menace de l’arme, il a été obligé de conduire les braqueurs à l’appartement de Kim Kardashian.

10 millions d’euros de bijoux dérobés

Une fois à l’intérieur de la chambre louée par la star de la télé-réalité, les individus ont mis la main sur une boîte à bijoux d’un montant de 6 millions d’euros et d’une bague de 4 millions d’euros, selon la même source. L’un des auteurs des faits a pointé l’arme sur la tempe de l’actrice tout au long du vol. La jeune femme a ensuite été ligotée et enfermée dans la salle de bains.

iTélé précise que les agresseurs « lui ont scotché les mains et les pieds ». Ils en ont aussi profité pour voler un portefeuille, deux téléphones et 1000 dollars en liquide, rapporte la chaîne d’informations sur son compte Twitter.

Les agresseurs ont fui à vélo

Les auteurs sont ensuite redescendus et ont enfermé le concierge dans la cage d’escalier. Ils semblent avoir quitté les lieux en volant des vélos dans le hall de l’établissement. Des policiers du district de la police judiciaire (DPJ) se sont ensuite rendus sur place.

Au même moment, à New York, Kanye West chantait depuis une heure au festival The Meadows lorsqu’il a lancé au public « désolé, le concert est fini », avant de s’éclipser. Un responsable du festival a ensuite expliqué que le chanteur était parti en raison d’une « urgence familiale ».

Kim Kardashian a quitté la France dans la matinée après avoir été entendue par la police. « Tout est mis en oeuvre pour élucider cette affaire et interpeller les auteurs. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne est saisie de cette enquête », a déclaré la préfecture de police.

La semaine dernière, Kim Kardashian avait été approchée dans la capitale parisienne par Vitalii Sediuk, un ancien journaliste ukrainien qui fait parler de lui depuis plusieurs années pour ses agressions de stars en public. Une vidéo le montre en train de tenter de lui embrasser le derrière.

Lexpress.fr par -Bousquié et ,

France: un ou des hommes armés retranchés avec des otages à Roubaix

novembre 24, 2015

Lille – Un ou des hommes armés étaient retranchés mardi soir avec des otages dans une maison de Roubaix (nord de la France), a-t-on appris de sources concordantes, la police évoquant un cambriolage et la mairie un braquage.

De source policière, le ou les auteurs se sont retranchés dans une habitation qui serait habitée par un couple, qu’ils s’apprêtaient à cambrioler.

Des échanges de coup de feu ont eu lieu à l’arrivée de policiers de la brigade anti-criminalité, qui a été alertée de cette tentative de cambriolage. Le ou les auteurs auraient alors pris les occupants en otage.

La mairie de Roubaix a fait état d’un braquage.

Une unité d’élite de la police, le Raid, est attendue sur place et un périmètre de sécurité a été établi, ont ajouté la mairie et la source policière.

Romandie.com avec(©AFP / 24 novembre 2015 20h53)