Posts Tagged ‘Brigitte Macron’

Le petit chêne planté par Macron et Trump à la Maison-Blanche est mort

juin 8, 2019

Chene

Donald Trump et Emmanuel Macron, et leurs épouses respectives Brigitte Macron et Melania Trump, le 23 avril 2018. JIM WATSON / AFP

 

L’arbre n’a pas supporté la quarantaine imposée par les Etats-Unis pour éviter de propager maladies.

Le petit chêne planté dans les jardins de la Maison-Blanche le 23 avril 2018 par Donald Trump et Emmanuel Macron est mort, a-t-on appris samedi 8 juin confirmant une information du Monde. Le journal, citant des sources françaises, indique que l’herbe a repris ses droits sur la pelouse à l’endroit où l’arbre avait été planté.

Issu d’une forêt dans l’Aisne où sont morts 2000 marines américains pendant la Première Guerre mondiale, l’arbuste qui devait symboliser les liens entre la France et les Etats-Unis n’a pas supporté la quarantaine phytosanitaire qui lui avait été imposée après sa plantation.

Les douanes américaines (US Customs, qui dépendent du ministère de l’Agriculture) impose en effet une quarantaine concernant toute importation de plantes, de graines et même de terre pour éviter de propager maladies ou d’importer des espèces d’insectes invasives.

L’installation de l’arbrisseau avait donné lieu à une mise en scène des deux présidents entourés de leurs épouses respectives.

Par Le Figaro.fr

Brigitte Macron: comme son mari elle a deux alliances, mais la raison est beaucoup plus tragique

juin 7, 2018

 

Brigitte Macron : comme son mari elle a deux alliances, mais la raison est beaucoup plus tragique
Brigitte Macron

Si comme Emmanuel Macron, Brigitte porte deux alliances, son mari ne lui en a pourtant offert qu’une. Voilà la dramatique histoire qui se cache derrière l’autre bague de la Première dame.

Tous les bijoux ont une histoire. Prenez la bague que Kate Middleton portait au mariage du prince Harry par exemple, elle a une vraie signification. Et celle de fiançailles de Meghan Markle ? Elle a été créée par Harry avec un diamant ayant été pioché dans la collection privée de la défunte princesse des cœurs. Mais ne croyez pas qu’il s’agit là de l’apanage des familles royales. Le président de la République et son épouse portent chacun deux alliances et elles ont chacune une histoire bien particulière.

Si Emmanuel Macron avait révélé que ses deux bagues lui avaient toutes deux été offertes par Brigittela première lorsqu’il était étudiant à l’ENA avant un séjour au Nigéria, la seconde lors de leur mariage en octobre 2007 – on apprend que son épouse Brigitte ne quitte jamais ses deux alliances, elle non plus. Si celle qu’elle porte à l’annulaire gauche est un cadeau d’Emmanuel Macron pour signifier leur union et leur amour aux yeux de tous, ce n’est pas le cas de la seconde. Comme le rapporte Gala, cette alliance avait appartenu à sa sœur aînée, qui est morte dans un accident de voiture, avec son époux, alors qu’elle était enceinte.

Comme elle l’avait expliqué à l’hebdomadaire Elle, à qui elle avait accordé sa toute première interview en tant que première dame, elle n’avait que 8 ans à l’époque et est marquée à jamais par ce drame. « Elle est avec moi, tous les jours de ma vie », expliquait-elle alors, reconnaissant avoir depuis une « terreur de la mort ». « Toute petite, elle est arrivée dans ma vie. Et quand elle surgit, vous êtes totalement décontenancé. Rien ne vous aide. » Un bijou qui lui rappelle chaque jour ô combien elle admirait et aimait cette grande sœur partie bien trop tôt.

Voici.fr

Brigitte Macron: « Moi avec mes rides, lui avec sa fraîcheur », ses confidences sur sa vie avec Emmanuel Macron

août 17, 2017

brig

« Ce qui a pu être dit, c’est telle­ment rien. »

 

Brigitte Macron vient de s’expri­mer publique­ment pour la première fois depuis l’élec­tion prési­den­tielle dans une inter­view exclu­sive accor­dée au maga­zine Elle. Un entre­tien que l’épouse du chef de l’Etat a abordé avec sa légen­daire spon­ta­néité. 

Un peu plus de 100 jours qu’Em­ma­nuel et Brigitte Macron sont instal­lés sous les ors de l’Ely­sée, autant de temps où la Première dame sera restée muette, lais­sant les médias tout dire sur elle. C’est donc une opéra­tion de clari­fi­ca­tion que vient de faire l’an­cienne profes­seure de Lettres en accor­dant un entre­tien exclu­sif au maga­zine Elle.

 

Une inter­view d’une dizaine de pages à retrou­ver ce vendredi 18 août en kiosques mais dont certains morceaux sont déjà parve­nus aux rédac­tions. L’oc­ca­sion pour Brigitte Macron – qui entend « assu­­mer son rôle public » avec comme fil conduc­teur l’édu­ca­tion et le handi­cap – de confir­mer que son action sera « déter­­mi­­née par une charte de trans­­pa­­rence » et que « les Français sauront quels moyens » sont mis à sa dispo­­si­­tion : « Ce qui est impor­­tant, c’est que tout soit très clair ».

 

N’esqui­vant, selon le maga­zine, aucune ques­tion, la Première dame qui par ailleurs abhorre cette expres­sion (« C’est la traduc­tion d’une expres­sion améri­­caine, une péri­­phrase dans laquelle rien ne me plaît »), a égale­ment évoqué la rela­tion si fusion­nelle qui l’unit au chef de l’Etat. Expliquant être « telle­ment habi­tuée à ce qu’il [lui] arrive des choses extra­or­di­naires avec Emma­nuel », Brigitte Macron en a profité pour dévoi­ler leur blague la plus récur­rente : « Le seul défaut d’Emma­nuel, c’est d’être plus jeune que moi ».

 

Un entre­tien au cours duquel l’épouse du chef de l’Etat a fait preuve de sa désor­mais légen­daire spon­ta­néité que tant de ses colla­bo­ra­teurs auront louée durant la campagne prési­den­tielle. En effet, expliquant avoir « l’im­pres­sion de lire l’his­toire de quelqu’un d’autre » quand elle lit des « choses » sur son couple, l’ex-ensei­gnante a rela­ti­visé comme toujours et brandi la bannière de l’hu­mour : « Ce qui a pu être dit, c’est telle­ment rien. Bien sûr, on petit-déjeune, moi avec mes rides, lui avec sa fraî­cheur, mais c’est comme ça. Si je n’avais pas fait ce choix, je serais passée à côté de ma vie. ».

Gala.fr par Mathieu Bonis

France/Brigitte Macron à l’Ely­sée : et si elle ne quit­tait pas son appar­te­ment pari­sien?

mai 19, 2017

 

Les rumeurs vont bon train dans le quar­tier où vit le couple prési­den­tiel

Alors qu’elle est censée s’instal­ler ce week-end à l’Elysée au côté de son président d’époux, des rumeurs assurent que Brigitte Macron ne souhaite pas quit­ter l’appar­te­ment pari­sien qu’elle occu­pait jusqu’ici.

 

Les valises sont faites. Après une année passée dans un char­mant appar­te­ment de la rue Cler, dans le VIIe arron­dis­se­ment de Paris, le couple Macron s’apprête à traver­ser la Seine pour rejoindre le numéro 55 de la rue du Faubourg Saint-Honoré. Comme le confirme le maga­zine Closer, « l’instal­la­tion des Macron à l’Elysée est prévue ce week-end ». De leur côté, les équipes du président ont quant à elles indiqué que le chef de l’Etat a d’ores et déjà donné son préavis de départ. Dans le même temps, un commu­niqué a été trans­mis aux habi­tants et commerçants de la rue Cler pour leur expliquer que le couple prési­den­tielle avait choisi de quit­ter le quar­tier « pour la quié­tude du voisi­nage« . Malgré cela, des rumeurs persistent encore, assu­rant que Brigitte Macron ne souhaite pas se sépa­rer de son loge­ment du VIIe arron­dis­se­ment.

Autour de la rue Cler, les rumeurs vont donc bon train. Chez un coif­feur du quar­tier, Sud Radio rapporte qu’une voisine du couple Macron assure à qui veut l’entendre que Brigitte Macron « veut garder l’appar­te­ment ». Pour y rester durant le quinquen­nat ou pour se le garder sous le coude en prévi­sion de sa sortie de l’Elysée? Impos­sible à dire. Pas certain, cepen­dant, que les commerçants du quar­tier se réjouissent à l’idée que la première dame de France conti­nue à habi­ter la rue Cler. Depuis le second tour de la prési­den­tielle, le péri­mètre autour de son appar­te­ment a en effet été placé sous haute surveillance. De quoi pertur­ber la vie des rive­rains. « Quand vous avez des forces de l’ordre qui bloquent une rue, et que vous voyez des gendarmes en faction, ce n’est pas pour le plai­sir, assure l’un des commerçants de la rue au jour­nal 20 Minutes. Pour nous profes­sion­nels, ça n’a rien apporté. Bien au contraire, ça a ralenti le commerce ». Le départ des Macron semble donc être le bien­venu dans le quar­tier, même si le couple a laissé une très bonne image à ses voisins.

Gala.fr

France: Pourquoi Brigitte Macron devrait être (un peu) absente de la passation de pouvoir

mai 11, 2017

Brigitte Macron victime de sexisme, mais soutenue de manière croissante (image d'illustration).

Brigitte Macron victime de sexisme, mais soutenue de manière croissante (image d’illustration). Chesnot/Getty Images

Dimanche se déroule à l’Elysée la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron. Pour des questions de protocole, Brigitte Macron pourrait être absente de la cérémonie.

Elle s’est affichée à ses côtés durant toute la campagne. Au premier comme au deuxième tour, Brigitte Macron est montée sur scène pour savourer le succès du candidat d’En Marche! qui partage sa vie depuis 20 ans. Et pourtant, elle pourrait bien être absente du moment clé de sa carrière: son arrivée à l’Elysée pour la passation de pouvoir.

En effet, Europe 1 a révélé en début de semaine qu’Emmanuel Macron se présentera seul sur le perron de l’Elysée dimanche 14 mai, où François Hollande l’accueillera. Une décision prise pour des raisons de protocole: en effet, François Hollande est officiellement un président célibataire, Julie Gayet n’étant jamais apparue publiquement à ses côtés.

Brigitte Macron, « la part non négociable » du nouveau président

Du coup, si le couple Macron se présente à l’Elysée, cela créerait une dyssimétrie. Même topo, logiquement, pour le départ de celui qui sera alors l’ex-président, François Hollande, lorsqu’il regagnera sa berline pour quitter définitivement le palais.

Pour autant, cela ne veut pas dire que celle qu’Emmanuel Macron présente comme sa « part non négociable », sera absente des festivités. Elle entrera dans l’Elysée avec les autres invités, tout simplement. Et devrait se voir réserver une place de choix dans le protocole.

Les services afférents du président de la République et de son successeur travaillent encore à régler tous les détails de la passation de pouvoir. François Hollande a assuré jeudi qu’il ferait tout pour que la passation de pouvoirs se déroule de manière « simple, claire et amicale ». On sait déjà ce que fera François Hollande immédiatement après la passation de pouvoir: il se rendra rue de Solférino, au siège du PS, pour un adieux symbolique aux militants.

Lexpress.fr

France: Emma­nuel Macron vit grâce à la retraite de son épouse Brigitte

février 2, 2017

Les ventes de son livre ne suffisent pas

Emma­nuel Macron vit grâce à la retraite de son épouse Brigitte

Le couple Macron ne peut plus comp­ter aujourd’hui que sur les reve­nus de madame. 

Le 30 août dernier, Emma­nuel Macron démis­sion­nait de son poste de Ministre de l’Eco­no­mie. Et comme tout ministre démis­sion­naire, son salaire de 9 940,20 euros bruts lui a été versé pendant trois mois encore, soit jusqu’à la fin du mois de novembre. Puis plus rien !

On appre­nait alors que le fonda­teur du mouve­ment En Marche !souhai­tait vivre, un peu présomp­tueu­se­ment, sur l’argent de la vente de ses livres. Sauf que l’homme de 39 ans, bien qu’il remplisse les salles durant sa campagne, n’est pas encore un « best-seller man ». Pour ce livre-programme vendu au prix de 17,90 et tiré à 200 000  exem­plaires, Emma­nuel Macron a touché un à-valoir dont le montant reste inconnu mais appa­rem­ment pas suffi­sant.

Car comme l’a révélé L’Obs, ce mercredi 1er février, Emma­nuel Macron compte depuis plusieurs semaines sur les reve­nus de sa femme, Brigitte Macron, ex-prof de français, qui a touché 17 200 euros de janvier à août 2016 ainsi que 36 200 euros de reve­nus fonciers. Si jamais Emma­nuel Macron remporte l’élec­tion prési­den­tielle en mai prochain, il perce­vra 14 900 bruts de par mois en tant que président de la Répu­blique.

Pour infor­ma­tions, le patri­moine du candi­dat à l’élec­tion prési­den­tielle est composé d’une assu­rance-vie pour 89 000 euros, et de place­ments finan­ciers pour 227 700 euros. La vente de son appar­te­ment du 15ème arron­dis­se­ment à Paris, fin 2015, lui a permis de rembour­ser les prêts contrac­tés pour l’ache­ter.

En revanche, Emma­nuel Macron doit toujours 252 750 euros au Crédit mutuel, sur une somme qu’il a emprun­tée en 2011 pour effec­tuer des travaux de réno­va­tion dans la maison que Brigitte Macron possède au Touquet. Ville où le couple s’est marié en octobre 2007. Alors fête­ront-ils leurs noces d’étain au Palais de l’Ely­sée ? Réponse dans quelques semaines !

Gala.fr par Mathieu BonisMathieu Bonis