Posts Tagged ‘Britannique’

Jérusalem: une touriste britannique tuée à coups de couteau

avril 14, 2017

La police israélienne installe un cordon de sécurité après une attaque au couteau contre une jeune femme, le 14 avril 2017 à Jérusalem / © AFP / AHMAD GHARABLI

Une touriste britannique de 23 ans poignardée vendredi par un Palestinien dans le tramway à Jérusalem a succombé à ses blessures, a indiqué une source policière.

L’assaillant palestinien a été arrêté par les forces de l’ordre. L’identité de la victime n’a pas été précisée.

Dans un premier temps, la police avait fait état d’une Israélienne agressée dans un wagon du tramway. Le Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien, a identifié l’assaillant comme Jami Tamimi, 57 ans, un habitant de Jérusalem-est annexée.

Il avait été hospitalisé dans le passé après une tentative de suicide et avait été condamné en 2011 pour agression sexuelle sur sa fille, selon le Shin Beth.

L’attaque s’est déroulée aux abords de la vieille ville, a annoncé la police israélienne, déployée en force à l’occasion des célébrations de la Pâque juive qui ont commencé lundi et durent une semaine.

A cette occasion, des dizaines de milliers de juifs affluent dans la vieille ville pour se rendre au Mur des Lamentations, le site le plus sacré du judaïsme.

La police israélienne installe un cordon de sécurité après une attaque au couteau contre une jeune femme, le 14 avril 2017 à Jérusalem / © AFP / AHMAD GHARABLI

Les chrétiens célèbrent également le Vendredi saint avant Pâques.

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël ont été le théâtre d’une vague de violences qui a coûté la vie à 260 Palestiniens, 41 Israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen, un Soudanais et une Britannique depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l’AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d’attaques anti-israéliennes, souvent commises à l’arme blanche par de jeunes gens isolés.

L’intensité des violences a eu tendance à diminuer ces derniers mois.

Le patron du Shin Beth Nadav Argaman a toutefois estimé récemment que le « calme relatif actuel » en Cisjordanie occupée et en Israël était « trompeur ».

Romandie.com avec(©AFP / 14 avril 2017 14h48)

Décès à 105 ans de la journaliste britannique auteure du scoop sur l’invasion de la Pologne

janvier 10, 2017

Hong Kong – La correspondante de guerre britannique Clare Hollingworth, qui avait été la première à annoncer l’invasion de la Pologne par l’Allemagne, est décédée mardi à l’âge de 105 ans à Hong Kong, où elle vivait depuis plus de 30 ans.

« Nous avons la tristesse d’annoncer qu’après une carrière illustre s’étendant sur un siècle d’actualités, la correspondante de guerre Clare Hollingworth est morte ce soir à Honk Kong », a annoncé sa famille dans un communiqué publié sur Facebook.

La journaliste a travaillé sur nombre de théâtres de guerre du XXème siècle, du Vietnam à l’Algérie en passant par le Proche-Orient, l’Inde, le Pakistan et la Chine durant la Révolution culturelle. Mais elle a marqué les esprits avant tout pour son scoop à l’aube de la Seconde guerre mondiale en 1939, alors qu’elle n’était qu’une débutante.

A 27 ans, elle travaillait depuis une semaine en Pologne pour le Daily Telegraph quand elle fut la première à annoncer l’invasion allemande.

Utilisant la voiture d’un diplomate britannique pour traverser la frontière germano-polonaise, la journaliste aux faux airs de Mata Hari repéra des centaines de chars allemands et de voitures blindées prêts à envahir la Pologne.

Trois jours plus tard, le 1er septembre, réveillée par le vrombissement de l’aviation nazie au-dessus de Katowice, ville polonaise proche de la frontière, elle appela l’ambassade britannique à Varsovie pour annoncer le début de la guerre.

Comme ses interlocuteurs ne la prenaient pas au sérieux, elle tendit le combiné hors de sa fenêtre pour leur faire entendre le vacarme des tanks nazis entrant dans le ville.

« S’il y a une guerre et si le monde le veut, j’aimerais la couvrir », avait-elle encore confié en 2009 à l’AFP.

Clare Hollingworth fut aussi l’auteure du scoop sur la défection de l’agent double britannique Kim Philby en Union soviétique en 1963.

« J’aime l’action, j’aime être à bord d’un avion qui bombarde, ou être au sol dans le désert lorsqu’une armée progresse », aimait-elle raconter.

En 1946, elle échappa de peu avec son mari à l’explosion de l’hôtel King David à Jérusalem, qui fit 91 morts.

Sa carrière fit d’elle un modèle pour toute une génération de correspondants de guerre.

Née en 1911, cette globe-trotter se maria deux fois et n’eut pas d’enfants.

En octobre, en dépit de sa santé chancelante, elle avait fêté comme tous les ans son anniversaire au Club des correspondants de presse de Hong Kong, dont elle était une habituée depuis son installation définitive dans cette ville en 1981 après avoir été en poste à Pékin

Romandie.com avec(©AFP / 10 janvier 2017 21h15)

Royaume-Uni: Un Britannique de 101 ans est envoyé en prison

décembre 17, 2016

Ralph Clarke
© AP Ralph Clarke
LONDRES – Un Britannique de 101 ans est devenu vendredi le plus vieux détenu du pays après avoir été reconnu coupable d’agressions sexuelles sur des enfants.

Un jury a reconnu Ralph Clarke coupable de 21 agressions contre des fillettes dans les années 1970 et 1980. L’ancien camionneur s’était reconnu coupable de neuf agressions contre un garçon.

Clarke a été transporté depuis le tribunal de Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, jusqu’à une prison où il attendra le prononcé de sa sentence, lundi. Le juge Richard Bond a dit qu’il imposera une peine de prison à Clarke et qu’il serait «étonnant» qu’il vive assez longtemps pour en voir la fin.

Une policière a rappelé à ceux qui se demandent si on devrait poursuivre un vieillard de 101 ans que ses victimes ont porté pendant des décennies la souffrance qu’il leur a infligée.

La Presse canadienne

Kirghizstan: un Britannique arrêté pour avoir traité de pénis de cheval un plat traditionnel

janvier 3, 2016

Bichkek (Kirghizstan) – Un Britannique travaillant dans une mine d’or au Kirghizstan a été arrêté dimanche et risque jusqu’à cinq ans de prison pour avoir qualifié de pénis de cheval un met traditionnel kirghize.

Michael Mcfeat, qui occupe un poste intermédiaire au sein de la société canadienne Centerra Gold, propriétaire de la mine de Kumtor, a été arrêté tôt dimanche matin, accusé d’incitation à la haine raciale.

Il risque trois à cinq ans de prison pour avoir posté jeudi sur Facebook une image de ses collègues kirghizes à table et expliqué qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année, certains Kirghizes faisaient la queue pour obtenir une friandise spéciale, le pénis de cheval, a indiqué à l’AFP un porte-parole du ministère.

Il s’agit en réalité du tchoutchouk, une saucisse de cheval, animal dont la viande est très recherchée par les Kirghizes et leurs voisins Kazakhes qui remettent les traditions nomades à l’honneur depuis la chute de l’URSS.

Son message a froissé les employés de la mine, qui ont observé en guise de protestation une grève de samedi à dimanche.

Plus de 120 employés de la mine de Kumtor, qui représente 10% de la production économique du Kirghizstan, ont signé une pétition pour que le Britannique soit arrêté, a affirmé le ministère dans son communiqué.

Peu avant son arrestation, M. Mcfeat avait cependant publié un message pour présenter ses excuses aux Kirghizes.

L’ambassade de la Grande-Bretagne est en contact avec les autorités locales et Centerra, et s’apprête à fournir l’aide consulaire nécessaire à M. Mcfeat, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Le Kirghizstan voudrait revoir le statut de la mine de Kumtor, opérée entièrement par Centerra, dont il détient 32,7%. Il avait récemment proposé d’échanger ses parts dans Centerra contre une part de 50% dans la mine de Kumtor, mais a rompu les négociations le 22 décembre, annonçant qu’il ferait prochainement une nouvelle proposition.

Romandie.com avec(©AFP / 03 janvier 2016 16h58)

Une Britannique employée d’une ONG trouvée morte à l’aéroport d’Istanbul

octobre 19, 2015

Londres – Une Britannique travaillant pour une organisation non gouvernementale en Irak, Jacqueline Sutton, a été découverte morte samedi soir dans les toilettes de l’aéroport d’Istanbul, rapportent lundi son employeur ainsi que les médias britanniques et turcs.

Nous sommes dévastés, à l’Institute for War and Peace Reporting (IWPR) d’annoncer la mort de notre directrice pour l’Irak, Jacky Sutton, a indiqué l’institut qui aide les journalistes dans les zones de guerre dans un communiqué.

Les circonstances de sa mort ne sont pas claires et nous essayons d’établir les faits, a ajouté l’IWPR.

Nous pouvons confirmer la mort d’un ressortissant britannique à Istanbul, avait auparavant indiqué le ministère britannique des Affaires étrangères, ajoutant apporter une assistance consulaire à sa famille.

Selon le Guardian, la Britannique de 50 ans est décédée dans des circonstances suspectes.

Mme Sutton avait travaillé en tant que journaliste pour le service international de la BBC entre 1998-2000, avant d’effectuer différentes missions pour les Nations unies, notamment en Afghanistan, en Iran, à Gaza et en Irak, précise l’IWPR.

Jacky retournait en Irak pleine de projets avec notamment des projets de lutter contre l’extrémisme violent qui menace le pays auquel elle était tant attachée, indique encore l’institut.

Selon le quotidien turc Hürriyet, Jacqueline Sutton était arrivée samedi soir à Istanbul, en transit pour Erbil, dans le Kurdistan irakien, et aurait été retrouvée pendue dans les toilettes.

Sudipto Mukerjee, du programme des Nations Unies pour le développement a écrit sur Twitter avoir beaucoup de mal à croire que ma collègue (…) s’est suicidée.

Jacqueline Sutton faisait une thèse sur le développement international au Centre d’études arabes et islamiques de l’Australian National University.

Le directeur du centre, Amin Saukal, a déclaré au Guardian être profondément attristé et choqué par la mort tragique de l’une de nos étudiantes en thèse les plus brillantes.
Romandie.com avec (©AFP / 19 octobre 2015 13h18)

Un otage britannique libéré au Yémen

août 23, 2015

Abou Dhabi – Un otage britannique enlevé en 2014 a été libéré au Yémen à la suite d’une opération militaire menée par les forces émiraties, ont annoncé dimanche les autorités de Londres et d’Abou Dhabi.

Selon l’agence officielle émiratie WAM, il s’agit d’un ingénieur de 64 ans qui travaillait dans le secteur pétrolier et qui avait été enlevé en février 2014 par l’organisation terroriste Al-Qaïda dans la province du Hadramout (sud-est du Yémen).

L’otage, identifié par la WAM comme étant Douglas Robert Semple, a été libéré par des forces émiraties lors d’une opération de renseignement dans un lieu non précisé et emmené ensuite à Aden, ville du sud du Yémen d’où il a été évacué à bord d’un avion militaire vers Abou Dhabi, a ajouté l’agence.

Je me réjouis de confirmer qu’un otage britannique détenu au Yémen a été libéré par les forces des Emirats arabes unis, a déclaré le ministre des Affaires étrangères britannique, Philip Hammond, dans un communiqué.

L’ex-otage, dont le ministre n’a pas donné l’identité, pas plus qu’il n’a fourni de détails sur sa détention ou sa libération, est sain et sauf, a-t-il assuré.

Nous sommes très reconnaissants aux Emirats arabes unis pour leur aide, a ajouté le chef de la diplomatie britannique, qui se trouvait dimanche à Téhéran pour rouvrir l’ambassade de son pays, fermée depuis quatre ans.

Selon l’agence WAM, l’ex-otage a pu parler à son épouse et pourra retourner dans son pays une fois tous les examens médicaux effectués à Abou Dhabi.

Des centaines de personnes ont été enlevées au Yémen au cours des quinze dernières années, notamment par des tribus qui utilisent les personnes kidnappées comme monnaie d’échange dans leurs conflits avec le gouvernement. Pratiquement toutes les personnes enlevées ont été libérées saines et sauves. Certains otages sont cependant morts, alors qu’ils étaient détenus par Al-Qaïda.

L’an dernier, un instituteur britannique enlevé dans le pays en février avait été relâché sain et sauf à la suite de négociations menées par le gouvernement à Sanaa.

Romandie.com avec(©AFP / 23 août 2015 11h15)

L’arme du tireur du Thalys s’est enrayée, selon un Britannique ayant aidé à le maîtriser

août 22, 2015

Arras – Un passager britannique du Thalys qui a aidé à maîtriser l’homme ayant ouvert le feu à bord du train, a estimé samedi que l’arme du tireur s’est enrayée et que les passagers ont de ce fait eu énormément de chance.

Le forcené a commencé à sortir tout son arsenal puis il est allé du wagon 13 au 12. (…) Pour être honnête, je ne sais pas pourquoi il n’a pas réussi à tirer mais je pense que c’est parce que son arme s’est enrayée, a déclaré à la presse Chris Norman, un consultant britannique de 62 ans.

On a tous eu énormément de chance, a-t-il jugé.

J’étais assis en train de travailler sur mon ordinateur, j’ai entendu un coup partir, du verre qui se cassait. Il y avait un des employés du train qui courait vers l’avant du train, je me suis mis debout pour regarder ce qui se passait et j’ai vu un homme avec une mitraillette, vraisemblablement un AK47 (kalachnikov). Je me suis dit +merde+ et la première réaction a été de me cacher , a-t-il détaillé.

Puis j’ai entendu un Américain qui criait +prends le, prends le+ (….), je me suis dit que les passagers étaient en train de réagir et c’était peut-être notre seule chance de survivre ensemble. Je me suis mis debout et suis allé aider les gens à l’arrière du wagon, a dit ce Britannique marié et père de deux enfants, qui vit dans le sud de la France.

J’ai pensé je vais probablement mourir de toute façon, alors allons-y, autant mourir en essayant d’agir, plutôt que de rester assis en attendant qu’on m’abatte.

Un groupe d’Américains, dont deux militaires, Spencer Stone et Alek Skarlatos, ont été salués comme des héros pour avoir réussi à maîtriser l’homme lourdement armé, actuellement interrogé par les services antiterroristes français.

Spencer Stone a pris le terroriste par le cou avec le bras et Alek essayait de prendre ses armes. Moi je suis intervenu pour prendre son bras droit, un conducteur de train français au repos est venu après pour prendre le bras gauche et comme ça on a réussi d’abord à maîtriser le forcené et après ça on l’a plaqué par terre. Alek est allé voir ailleurs dans le train pour voir s’il y avait d’autres terroristes, a dit Chris Norman.

Je ne me sens pas comme un héros, s’il y a des héros, c’est Alek et Spencer parce que sans Spencer, on serait tous morts, a conclu le Britannique.

Romandie.com avec(©AFP / 22 août 2015 18h00)

Tunisie: une Britannique tuée dans l’attaque du musée Bardo

mars 19, 2015

Londres – Une touriste britannique figure parmi les victimes tuées lors de l’attaque du musée Bardo de Tunis, a annoncé jeudi le Premier ministre David Cameron, dénonçant un attentat brutal et horrible.

Je peux confirmer que l’une des personnes tuées est une ressortissante britannique, a dit M. Cameron lors d’une brève intervention télévisée.

Au moment de l’attaque, la victime, Sally Adey, visitait le musée avec son mari, qui est sain et sauf en sécurité, a précisé un responsable britannique.

Evoquant le drame survenu mercredi, sans précédent en Tunisie depuis la révolution de janvier 2011, M. Cameron a dénoncé un attentat brutal et horrible.

Que les choses soient bien claires, a-t-il insisté. Il s’agit du dernier exemple en date du terrorisme extrémiste et nous devons le combattre avec tous nos moyens, qu’il s’agisse de désintoxiquer les esprits de jeunes (ciblés par la propagande) ici au Royaume-Uni ou encore de traiter fermement les problèmes directement dans les zones concernées, a-t-il estimé.

Au bout du compte, ce sont nos valeurs, la liberté d’expression, la démocratie, l’état de droit, qui triompheront, a-t-il assuré.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères britannique Philip Hammond a condamné, depuis le Kenya où il effectue une visite, un lâche attentat qui ne saurait saper (…) la transition démocratique.

J’ai parlé au Premier ministre (tunisien) Habib Essid pour présenter mes condoléances à tous ceux touchés par cet acte ignoble et pour lui assurer que nous faisons face ensemble contre le terrorisme, a-t-il déclaré, cité dans un communiqué du Foreign Office.

Vingt ressortissants étrangers ont été tués lors de l’attaque, a indiqué jeudi le ministre tunisien de la Santé, Said Aïdi. Selon ce dernier, un policier tunisien a aussi été tué, portant le bilan total à 21 morts.

Romandie.com avec(©AFP / 19 mars 2015 13h33)

Portugal: découverte du corps d’une Britannique enterré dans son jardin

janvier 7, 2015

Lisbonne – Le corps d’une expatriée britannique âgée de 72 ans a été retrouvé mardi enterré dans le jardin de sa maison située en Algarve, dans le sud du Portugal, une découverte macabre qui a entraîné l’arrestation de son compagnon, a indiqué la police portugaise.

Le compagnon de la victime, un Britannique âgé de 59 ans dont l’identité n’a pas été révélée, est soupçonné d’homicide aggravé et sera présenté devant un juge, selon un communiqué de la police judiciaire.

Le fils de la Britannique, qui vit au Royaume-Uni, avait alerté la police portugaise après être resté pendant plus d’un mois sans nouvelles de sa mère, prénommée Brenda, ont rapporté les médias portugais.

La police judiciaire a découvert le corps de la victime enterré dans le jardin de son domicile à Alcalar près de Portimao, grâce à des indications fournies par son compagnon, selon l’agence de presse Lusa.

L’homme, qui vivait avec la Britannique depuis plusieurs années, a avoué avoir enterré le corps, mais affirmé que sa compagne s’était suicidée, a écrit le journal populaire Correio da Manha.

Une autopsie du corps doit déterminer les causes du décès de l’expatriée britannique, qui vivait au Portugal depuis plus de dix ans.

Romandie.com avec(©AFP / 07 janvier 2015 13h38)

La mort du milliardaire russe Boris Berezovski est inexpliquée

mars 23, 2013

LONDRES – La police britannique considère la mort samedi du milliardaire russe Boris Berezovski comme inexpliquée et enquête pour établir les circonstances de ce décès intervenu à Ascot dans le Berkshire, dans le sud de l’Angleterre.

Sa mort est actuellement considérée comme inexpliquée et une enquête exhaustive est en cours, a indiqué dans un communiqué la police de la vallée de la Tamise, chargée de l’enquête.

Nous avons été appelé aujourd’hui (samedi) à 15H18 GMT par quelqu’un qui était préoccupé par l’état de santé d’un homme qui se trouvait à une adresse à Ascot, a précisé le service d’ambulance.

Nous avons envoyé une ambulance avec plusieurs ambulanciers sur place. Le décès de l’homme de 67 ans a été confirmé sur place, a ajouté cette source.

La mort est considérée comme inexpliquée et fait l’objet d’une enquête de la police, a également dit la porte-parole du service des ambulances.

La mort de cet oligarque russe a été annoncée à l’AFP par son porte-parole Tim Bell, sans que celui-ci ne fournisse aucune précision sur les circonstances du décès.

Un avocat russe réputé, Alexandre Dobrovinski (BIEN Dobrovinski), a affirmé sur une télévision russe que l’oligarque déchu s’était suicidé, une allégation également évoquée sans confirmation par les médias britanniques.

Romandie.com avec (©AFP / 23 mars 2013 20h11)