Posts Tagged ‘Bulgarie’

Bulgarie : les députés et les ministres offrent leur salaire à la santé publique

avril 7, 2020

Le don des députés s’élèvera à 1,44 million de leva, soit environ 740.000 euros, pour la période de confinement.

Le Parlement bulgare, le 30 mars.
Le Parlement bulgare, le 30 mars. Reuters

Les députés et les ministres bulgares feront don de leur salaire au système de santé publique tant que les mesures de confinement en raison de l’épidémie de Covid-19 restent en vigueur, a décidé le Parlement lundi soir.

Décidant de prolonger jusqu’au 13 mai l’état d’urgence qui permet au gouvernement d’imposer des mesures de confinement, les députés ont fait preuve d’une rare unanimité en soutenant une proposition du parti conservateur au pouvoir, Gerb, de renoncer à leur salaire à partir du 1er avril.

740.000 euros de dons

Cette mesure comptera aussi pour les membres du gouvernement et leurs cabinets politiques, ainsi que pour les chefs d’agences gouvernementales. Le don des députés s’élèvera à environ 1,44 million de leva (740.000 EUR) pour la période de confinement.

Le parlement a voté lundi une actualisation du budget 2020, adoptant un déficit de 3%, alors qu’un budget équilibré avait été voté auparavant. Par ailleurs une hausse importante du chômage, jusqu’à 6,2% est désormais prévue, 42.000 nouveaux chômeurs s’étant enregistrés depuis le début de la crise du nouveau coronavirus.

Avec 549 cas confirmés et 22 morts du coronavirus, la Bulgarie reste relativement peu touchée par l’épidémie. Pays le plus pauvre de l’Union européenne, elle avait pris dès le 13 mars des mesures de confinement sévères afin de permettre à son système de santé de faire face à l’épidémie.

Par Le Figaro avec AFP

Bulgarie: des roses à profusion mais les producteurs broient du noir

mai 21, 2018

Des producteurs de roses bulgares bloquent une route près de la ville de Kazanlak, le 19 mai 2018 / © AFP / Ivan YANEV

Les distilleries bulgares croulent sous les pétales de rose en raison d’une récolte particulièrement abondante cette année, au grand dam des producteurs locaux qui voient les prix s’effondrer alors que le pays compte parmi les principaux fournisseurs mondiaux.

Des producteurs de la « Vallée des Roses », située au pied du versant sud de la chaîne des Balkans (centre), ont même manifesté samedi, déversant des pétales sur la chaussée et reprochant aux distilleries de s’entendre pour racheter leur production à un prix misérable.

Le kilo de pétales de rose est acheté cette année à 1,3 leva contre 4 à 6 leva (2 à 3 euros) les années précédentes, a déclaré lundi le ministre de l’agriculture Roumen Porojanov.

Avec une production annuelle d’environ 1.500 kilos d’essence de rose, la Bulgarie est l’un des grands producteurs mondiaux d’essence de rose, ou huile essentielle, avec la Turquie, l’Iran et le Maroc. Pas moins de 3.500 kilos de pétales sont nécessaires pour extraire 1 kilo d’huile, vendu environ 6.000 euros.

Selon le ministre de l’Agriculture, la Bulgarie récoltera 16.000 tonnes de pétales cette saison, soit 25% de plus qu’en 2017 en raison d’une augmentation de 22% des surfaces cultivées et de conditions climatiques favorables.

« Cette quantité dépasse la capacité des distilleries dont certaines n’ont pas ouvert, étant saturées depuis l’année dernière », a expliqué M. Porojanov à la télévision publique BNT.

La rose bulgare, essentiellement de type Damascena et prisée des grands parfumeurs mondiaux, est cultivée dans la région de Kazanlak, surnommée la Vallée des Roses.

Le ministère de l’Agriculture s’est engagé à subventionner le rachat de la production et à proposer une « loi sur la rose » pour défendre la marque bulgare. Certains exportateurs mélangent actuellement de l’essence bulgare avec de l’essence importée de Turquie ou d’Iran, ce qui « compromet » la marque bulgare, selon le ministre.

Romandie.com avec (©AFP / 21 mai 2018 14h10)                

Décès du principal donateur de l’Église bulgare, un mendiant centenaire

février 14, 2018

Grand-père Dobri à Sofia, le 21 mai 2014 / © AFP/Archives / NIKOLAY DOYCHINOV

Mendiant et plus généreux donateur de l’Eglise bulgare, Grand-père Dobri, chéri par de nombreux fidèles, est décédé mardi à l’âge de 103 ans, a annoncé l’Eglise orthodoxe.

Grand-père Dobri Dobrev, dont le prénom et le nom viennent du mot « bonté » et que beaucoup de Bulgares qualifiaient de saint, s’était consacré depuis des décennies à recueillir de l’argent pour la rénovation des églises.

Longue barbe blanche en bataille, éternellement vêtu d’un manteau noir raccommodé, il mendiait notamment dans la grande cathédrale de Sofia, Alexandre Nevski, à laquelle il avait donné plus de 40.000 leva (20.000 EUR).

Plusieurs monastères et églises du pays avaient confirmé avoir reçu des sommes allant de 2.500 à 10.000 euros chacun.

Dans son pays où la corruption est un phénomène endémique, Grand-père Dobri a acquis sa popularité grâce aux médias et aux réseaux sociaux qui rendaient hommage à son désintéressement. Son portrait portant un cierge, oeuvre de graffiteurs, orne le mur d’un bâtiment de dix étages dans l’est de Sofia.

Des admirateurs proposent sa canonisation.

Romandie.com avec(©AFP / 14 février 2018 14h45)                

Plusieurs morts en Europe à cause du froid

janvier 7, 2017

La vague de froid qui traverse l’Europe a tué plusieurs personnes vivant à la rue en l’espace de quarante-huit heures. En Russie, où la température a atteint – 24 °C à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), la police a retrouvé le corps d’un homme mort par hypothermie dans la nuit de vendredi à samedi. En Pologne, dix personnes ont péri en raison de températures qui sont tombées en dessous de – 20 ºC dans certaines régions.

En Italie, sept personnes, dont cinq sans-abri (et parmi eux deux Polonais) sont mortes, en dépit des mesures prises dès la semaine dernière pour les accueillir avant la chute du thermomètre jusqu’à – 10 ºC par endroits.

En Bulgarie, les corps de deux migrants clandestins irakiens ont été découverts gelés vendredi par des villageois dans une forêt du mont de Strandja (sud-est), près de la frontière avec la Turquie. Un migrant afghan de 20 ans avait déjà été retrouvé mort de froid mardi dans le nord de la Grèce, après avoir traversé la frontière gréco-turque. Les autorités grecques avaient annoncé le mois dernier avoir relogé tous les migrants et réfugiés dans des maisons préfabriquées et des tentes chauffées.

Lemonde.fr avec AFP

Bulgarie: désavoué à la présidentielle, le Premier ministre démissionne

novembre 13, 2016

Sofia – Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a annoncé dimanche sa démission après l’échec de la candidate de la majorité conservatrice à l’élection présidentielle, qui a vu la large victoire de l’opposant socialiste Roumen Radev.

Demain ou après demain, au premier jour ouvrable du parlement, je déposerai ma démission, a déclaré à la presse le chef du gouvernement au pouvoir depuis octobre 2014 et dont le mandat allait jusqu’en 2018. Les résultats montrent clairement que la coalition au pouvoir n’a pas de majorité, a-t-il ajouté.

Boïko Borissov, 57 ans, seul chef de gouvernement de la Bulgarie post-communiste à avoir accompli deux mandats, avait fait de ce scrutin un test et mis son mandat en jeu.

Nous avons déployé d’énormes efforts mais dans cette situation, il est difficile de gouverner, a-t-il constaté dimanche, jugeant impossible de mener des réformes, faire passer le budget.

L’opposant socialiste Rouman Radev a largement remporté la présidentielle avec près de 60% des suffrages, selon les décomptes effectués par deux instituts de sondage sur la quasi totalité des voix, contre un peu plus de 35% à la candidate du Premier ministre Tsetska Tsatcheva.

Son départ devrait entraîner des législatives anticipées, dans le cas, probable, où la majorité ne parvienne pas mettre sur pied un nouvel exécutif.

C’est la deuxième fois que Boïko Borissov termine son mandat sur une démission. En février, alors au pouvoir depuis 2009, il avait jeté l’éponge devant une vague de manifestations contre la corruption et la pauvreté.

Il avait ensuite été réélu fin 2014.

Romandie.com avec(©AFP / 13 novembre 2016 20h56)

Bulgarie: deux migrantes retrouvées mortes de froid

février 7, 2016

Deux migrantes ont été retrouvées mortes de froid samedi soir dans le sud-est de la Bulgarie, près de la frontière turque. Leurs compagnons de voyage ont été hospitalisés, dont deux dans un état sérieux, ont annoncé dimanche des sources ministérielles et hospitalières

« Deux femmes sont décédées, l’une jeune et l’autre plus âgée. Nos gardes-frontières les ont portées dans leurs bras pour les réchauffer, mais c’est cependant arrivé, à cause du froid », a déclaré à la télévision bTV la ministre de l’Intérieur Roumiana Batchvarova.

L’une des victimes avait entre 14 et 16 ans et l’autre entre 30 et 40 ans, selon un communiqué du ministre de l’Intérieur.

Les victimes faisaient partie d’un groupe de 19 migrants clandestins que la police a découvert dans la région montagneuse de Malko Tarnovo, couverte de neige, selon le communiqué. Leur nationalité reste à établir.

Enfants de 4 à 16 ans
Les survivants, dont onze enfants âgés de 4 à 16 ans, ont été hospitalisés avec des gelures à Bourgas, a annoncé un porte-parole de l’hôpital à l’agence Focus. Deux adultes se trouvent en réanimation, a-t-il ajouté.

Les 20 et 23 janvier, deux hommes, apparemment des migrants, avaient été retrouvés morts près de la frontière bulgaro-serbe, alors qu’ils tentaient de quitter la Bulgarie, selon le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

Environ 30’000 migrants, principalement des réfugiés de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan, ont été enregistrés en Bulgarie au cours de l’année 2015. D’autres arrivent à traverser illégalement le pays pour ne pas y être enregistrés et obligés d’y rester.

Des organisations internationales ont accusé les autorités bulgares de mauvais traitements envers les migrants dans ce pays frontalier de la Turquie, zone de passage vers l’Europe. La Bulgarie, membre de l’Union européenne mais pas de l’espace Schengen de libre circulation, reste en marge du principal flux de migration vers l’Europe occidentale, ce que le gouvernement explique par son contrôle strict des frontières.

Romandie.com

Un Français soupçonné de participation à une entreprise terroriste arrêté en Bulgarie

janvier 12, 2015

Sofia – Un Français notamment recherché en France pour participation à une entreprise terroriste a été arrêté le 1er janvier en Bulgarie, a annoncé la justice locale lundi.

Fritz Jolie Joaquim, un homme de 29 ans d’origine haïtienne, avait été interpellé avec son enfant, tandis qu’il tentait de franchir la frontière turque à bord d’un bus.

Le parquet de Haskovo (sud) a indiqué dans un premier temps qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen après que son épouse l’a accusé de l’enlèvement de leur fils de 3 ans, le 30 décembre, en vue de l’emmener rejoindre des jihadistes en Syrie et de l’éduquer dans les principes de l’islam radical. L’enfant a été rendu entretemps à sa mère.

La justice bulgare a indiqué ensuite avoir reçu, ce lundi, un second mandat d’arrêt européen mentionnant les accusations de terrorisme, participation à un groupe criminel organisé dans le but de préparer des actes terroristes.

Des médias bulgares spéculaient lundi sur la possibilité que cet homme soit lié aux frères Kouachi, les auteurs des meurtres à Charlie Hebdo à Paris le 7 janvier. Interrogée par l’AFP, la porte-parole du procureur en chef bulgare, Rumyana Arnaudova, a répondu: Nous ne pouvons rien dire à ce stade. Je ne peux rien partager avec les médias.

M. Joaquim a affirmé qu’il voyageait avec son fils et sa compagne pour passer des vacances à Istanbul. Il a accepté lundi le principe de son extradition. La justice bulgare doit prendre une décision vendredi à ce sujet.

Romandie.com avec(©AFP / 12 janvier 2015 18h39)