Posts Tagged ‘cadre supérieur’

Congo: Le député Gabriel Longobé inhumé au cimetière du centre-ville de Brazzaville

août 29, 2013
Gabriel Longobé

Gabriel Longobé

Le député de Loukolela (département de la Cuvette), Gabriel Longobé, a été inhumé le 27 août à Brazzaville, après une cérémonie d’hommage solennel organisée au Palais des congrès. Agé de 58 ans, ce membre du Parti congolais du travail (PCT) est décédé le 13 août dernier dans la capitale congolaise.

Gabriel Longobé a réalisé un parcours scolaire, universitaire, administratif et politique élogieux. Ses études effectuées en République du Congo (université Marien Ngouabi) et à l’université d’Orléans en France ont été couronnées par l’obtention de deux diplômes d’études approfondies (l’un de droit public général et l’autre de contentieux), ainsi que d’un doctorat en droit.

Il a été chargé de cours à l’université Marien Ngouabi de Brazzaville de 1986 à 1991, consultant à l’Institut de médecine vétérinaire de Dakar au Sénégal et au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Gabriel Longobé a été chef de service de la méthode à l’inspection générale des finances, secrétaire général de la présidence de la République avec rand et prérogative de ministre, inspecteur général d’Etat et président de l’autorité de régulation des marchés publics.

Cadre supérieur émérite, Gabriel Longobé a rendu de loyaux services au peuple et à l’Etat congolais. Son dévouement et sa rigueur au travail lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques. Notamment commandeur dans l’ordre du mérite congolais et dans l’ordre du mérite de la paix ; médaille du courage des sapeurs pompiers ; Grand officier dans l’ordre du mérite congolais.

Il fait partie des membres de l’équipe de rédaction de l’acte fondamental du 24 octobre 1997, organisant les pouvoirs publics de la transition ; de même corédacteur de la constitution du 20 janvier 2002 et secrétaire permanent de la commission des réformes du code des marchés publics de 2008 à 2009.

Gabriel Longobé a été aussi un philanthrope, car l’homme a mené plusieurs actions caritatives au profit de ses mandants à Loukolela. Il a fait divers dons, construit et équipé des écoles et des structures sanitaires.

La disparition de Gabriel Longobé est une grande perte pour sa famille politique, notamment le PCT qui avait perdu en janvier dernier un autre membre, le député Louis Soussa.

Congo-site.com par Christian Brice Elion

L’opposition syrienne élit Ghassan Hitto comme premier ministre

mars 18, 2013

 

La Coalition nationale syrienne (CNS), principale structure de l’opposition, a élu lundi soir à Istanbul Ghassan Hitto premier ministre intérimaire des territoires syriens aux mains de la rébellion. Au même moment, l’aviation syrienne bombardait pour la première fois le Liban.

« Ghassan Hitto a gagné avec 35 voix sur 49 », a annoncé Hicham Marwa, membre de la CNS. Le vote est intervenu après 14 heures de consultations entre les quelque 70 membres de la coalition, qui pour certains ont décrit M. Hitto comme un « candidat de consensus » satisfaisant à la fois les courants islamistes et libéraux de l’opposition.

Plusieurs membres de la coalition ont refusé de participer au vote, illustrant la persistance de divisions au sein de l’opposition syrienne, deux ans après le début du soulèvement contre le président Bachar al-Assad.

Cadre supérieur au Texas

Né en 1964, M. Hitto était jusqu’à l’an dernier cadre supérieur dans une compagnie de télécommunications au Texas. Il a rejoint en novembre 2012 les rangs de l’opposition et s’est impliqué dans l’assistance humanitaire à la population syrienne.

« Un grand merci aux héros et révolutionnaires du peuple syrien. Nous sommes avec vous », a déclaré Ghassam Hitto aux membres de la coalition après sa nomination. « Nous allons annoncer bientôt le programme de ce nouveau gouvernement », a-t-il ajouté.

« C’est un vote transparent, un vote démocratique », a de son côté commenté le président de la CNS, Ahmed Moaz al-Khatib. M. Hitto était opposé à onze autres candidats.

Liban bombardé

« Le premier ministre va se rendre en Syrie et avoir une série de rencontres avec les chefs de groupes rebelles qui combattent le régime d’Assad », a affirmé avant l’élection Samir Nashar, membre de la coalition.

Cette élection, prélude à la création d’un gouvernement intérimaire chargé de gérer les territoires du nord et de l’est du pays conquis par les insurgés, intervient alors que l’aviation du régime de Damas a bombardé pour la première fois lundi le Liban.

Une porte-parole du département d’Etat, Victoria Nuland, a parlé « d’escalade significative dans les violations de la souveraineté territoriale libanaise dont la Syrie se rend coupable ».
Romandie.com