Posts Tagged ‘cadres’

RDC: des cadres de l’UDPS accusés de complicité avec la milice Kamuina Nsapu

mai 17, 2018

Bannière annonçant le soutien de Evariste Kalala Kwete à Félix Tshisekedi. © Capture d’écran Facebook.

Maître Evariste Kalala Kwete, un des cadres de l’UDPS, a été arrêté par des hommes en armes dans la nuit du 8 au 9 mai à son domicile de Kinshasa. Comme d’autres membres de ce parti d’opposition, il est accusé d’être lié aux milices « Kamuina Nsapu ». Le président du parti, Félix Tshisekedi, dénonce une « manipulation » des services congolais.

Dans la nuit du 8 au 9 mai, des hommes armés ont débarqué dans la commune de Matete, à Kinshasa. Sans explication, ils ont extirpé les habitants d’une maison située au 531 avenue Lumière. Puis, ils ont amené le fils : Evariste Kalala Kwete, un avocat de 35 ans, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Depuis, ses proches n’ont plus pu le voir.

Dans un communiqué, l’UDPS a dénoncé l’« enlèvement » et la « détention arbitraire » de cet homme qui faisait partie du collectif d’avocats du parti et a été nommé secrétaire national adjoint aux droits humains. Le communiqué pointe aussi « l’enlèvement » de deux autres membres du parti à Kinshasa : Jacques Ntumba le 16 avril et Paul Sokomay (parfois orthographié Sobolay) le 19 décembre 2016.

« Réseau terroriste »

Contactée par Jeune Afrique, une source à l’Agence nationale de renseignement (ANR) confirme l’arrestation de ces trois hommes et assure qu’ils sont détenus par la direction des renseignements généraux de la police nationale. Selon cette source, les trois hommes seraient « impliqués de manière avérée dans le réseau terroriste Kamuina Nsapu », qui aurait « mené des attaques en série à Kinshasa l’année dernière, notamment à la prison de Makala et au marché central ».

Les milices dites « Kamuina Nsapu », sont nées dans la province du Kasaï-central, suite à un conflit entre un chef coutumier, Jean-Pierre Pandi, et les autorités congolaises. Elles se sont répandues après la mort de Pandi, tué dans une intervention de police en août 2016. Ses membres, convaincus de disposer de pouvoirs mystiques, ont commis de nombreuses exactions et ont été visés par une répression « disproportionnée » des autorités selon l’ONU. Ce conflit a provoqué le déplacement de plus de 900 000 personnes selon le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies.

Ces dernières arrestations surviennent alors que se tient, à la prison militaire de Ndolo, le procès de plusieurs individus accusés d’avoir assassiné l’administratrice du marché central de Kinshasa, Chantal Mboyo. Selon notre source à l’ANR, 36 personnes sont détenues dans cette prison en lien avec des attaques attribuées au « réseau » Kamuina Nsapu à Kinshasa, parmi lesquelles 30 seraient des membres revendiqués de l’UDPS.

« Agents doubles »

Pour le président de l’UDPS, Félix Tshisekedi, cette affaire est une « manipulation des services », visant à assimiler les militants de son parti à ces miliciens.

« Je connais très bien Evariste Kalala Kwete. C’est un jeune intellectuel, brillant et talentueux, que j’étais en train de faire émerger au sein du parti. C’est pour cela qu’on s’en prend à lui, affirme-t-il à Jeune Afrique. Je peux affirmer qu’il ne partageait aucune des croyances mystiques de ces groupes ».

Selon Félix Tshisekedi, les services congolais se servent des origines géographiques commune des Kamuina Nsapu et de nombreux militants de l’UDPS – l’ex-province du Kasaï-occidental – pour faire croire à leur collusion.

S’il ne nie pas que « certains jeunes désespérés » originaires de cette région aient pu être séduits par le discours et les croyances des miliciens, il affirme tout faire pour les empêcher de les rejoindre. « Les services disposent d’agents doubles, qui se font passer pour des chefs de miliciens et tentent de recruter des militants de l’UDPS pour nous discréditer », accuse-t-il.

Jeuneafrique.com par Pierre Boisselet

Congo: un féticheur de la Lékoumou détient des flacons de sperme des ministres et hauts cadres

janvier 22, 2018

 

 

Il s’appelle le Grand Maître Dzoro Nzaba, et est en possession d’un précieux trésor dont plus d’un congolais souhaiterait bien en percer le mystère et surtout en ces temps d’incertitude politique. Dzoro Nzaba qui vit quelque part dans le sur du pays détient avec lui des flacons remplis de sperme d’une vingtaine d’ex et actuels ministres et hauts cadres militaires et civils Congolais.

Ces flacons de sperme ont été remplis par différentes jeunes filles amants de ses ministres qui en ont couru le risque pour s’assurer de l’amour de leurs amants. Le Grand maître Dzoro Nzaba est donc celui qui les utiliserait pour renforcer l’amour de ses ministres et hauts cadres infidèles envers elles.

Les prouesses du Grand maître se sont fait connaître particulièrement dans la ville océane Congolaise auprès de nombreuses jeunes filles qui paraît-il auraient rendu plusieurs Européens et expatriés fous d’elles. On raconte que nombreux sont ces blancs qui ont emmené avec eux en Europe ces filles et les ont acheté des propriétés à Pointe Noire

Avec du sperme de l’homme, le Grand maître Dzoro Nzaba pratiquerait des séances de bain de chance et domination sur la fille. La fille verra tous ses vœux être exhaussés par son amant. Mais paradoxalement, ce sperme servirait aussi à la fille comme moyen de représailles contre le même amant.

Plus d’une vingtaine d’ex et actuels ministres « évadés » auraient leur sperme entre les mains du Grand maître Dzoro Nzaba. Rien d’étonnant au Congo, lorsqu’on voit ces jeunes filles vivre comme des reines. Voyages à Dubai, Paris, New York, Chine par ici, villas, Vip, Taxi, Bus par là.

Sacer-infos.com par Stéphanie Mabonzo

Congo: Hellot Matson Mampouya crée la Dynamique MCDDI

janvier 26, 2013
 
Vie des partis : Hellot Matson Mampouya crée la Dynamique MCDD
 
 
Radié du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI), le 3 janvier, l’ancien porte-parole du parti, Hellot Matson Mampouya, vient de créer la Dynamique MCDDI, le 26 janvier à Brazzaville, au cours d’un très grand meeting au Palais des congrès

Cette nouvelle organisation – la Dynamique MCDDI – se propose de conserver les idéaux de paix, de partage, d’amour, de développement et de démocratie qu’incarnait le président-fondateur du MCDDI, Bernard Kolelas. Elle se veut également être un cadre de dialogue et d’échanges politiques selon le président-coordonnateur de ce mouvement, le sénateur Lazare Mouanga Nkeoua. Le bureau de la Dynamique MCDDI est composé de douze membres.

Dans son discours de circonstance, Mouanga Nkeoua est revenu sur les principales motivations qui justifiaient son adhésion au MCDDI, dont la plus essentielle, selon lui, était le sens du combat politique mené par Bernard Kolelas. « Le frère Hellot Matson Mampouya est le fidèle continuateur de l’œuvre du président-fondateur du MCDDI », a-t-il déclaré.

Prenant la parole à son tour, Hellot Matson Mampouya a rappelé son parcours politique au côté de Bernard Kolelas depuis la conférence nationale souveraine de 1991 jusqu’à la mort de ce dernier en 2009. Il se considère comme son fils spirituel et se refuse de « sacrifier l’instrument politique de son maître ». Il est revenu sur ses contradictions avec le coordonnateur du MCDDI, Guy Brice Parfait Kolelas, à propos de la convention de Kinkala. Il a notamment dénoncé le fait d’avoir conféré à ces assises les pouvoirs d’un congrès.

Hellot Matson Mampouya a invité les militants du MCDDI à demeurer fidèles aux idéaux du président-fondateur du parti. Il les a exhortés à ne pas répondre aux provocations et indiqué que la justice a été saisie pour donner suite aux sanctions prononcées à l’encontre des cadres du parti.

La salle de conférences internationales du Palais des congrès, où s’est tenu ce meeting, était pleine de militants qui scandaient en chœur: « Mampouya, nous sommes derrière toi ».

Brazzaville-adiac.com par Roger Ngombé